LaboFnac

ZTE : accord en vue entre les États-Unis et la Chine

Les États-Unis et la Chine sont sur le point de conclure un accord pour sauver ZTE. Celui-ci permettrait de lever les sanctions interdisant aux sociétés américaines de vendre des composants au constructeur chinois.

La semaine dernière, Donald Trump avait fait part de sa volonté de trouver une issue favorable au dossier ZTE. Le président américain, via l’un de ses fameux tweets matinaux, annonçait travailler avec son homologue chinois Xi Jinping « pour donner à (…) ZTE un moyen de reprendre ses activités » rapidement. Malgré les tensions entre les deux géants, la collaboration est fructueuse puisque Washington et Pékin sont proches d’un accord selon Reuters. Malgré les critiques de plusieurs législateurs américains, l’administration Trump serait disposée à lever les sanctions interdisant aux sociétés américaines (Qualcomm, Intel…) de vendre des composants au géant chinois ZTE. Le fait de ne plus se fournir aux États-Unis est un coup dur pour l’entreprise chinoise qui avait récemment annoncé la suspension de ses activités.

ZTE Blade V8 Pro

© ZTE

ZTE va devoir faire le ménage

En contrepartie, ZTE « pourrait être contraint de procéder à des changements importants dans son équipe dirigeante et son conseil d’administration », précise l’agence. Elle ajoute que par cet accord, la Chine pourrait aussi « renoncer aux droits de douane sur les importations de produits agricoles américains qu’elle avait envisagés pour répondre aux droits de douane américains sur l’acier ». Un accord de principe aurait même été conclu entre le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin et le vice-premier ministre chinois Liu He.

L’accord ne lèvera pas l’ensemble des sanctions contre ZTE. La firme reste accusée par Washington d’avoir violé l’embargo américain contre l’Iran et la Corée du Nord et d’avoir fait de fausses déclarations. Néanmoins, il s’agit d’une nouvelle importante pour le géant chinois qui laissait planer le doute sur son avenir suite aux sanctions américaines. ZTE compte 75 000 employés dans plus de 160 pays et reste très dépendant des composants achetés aux États-Unis. On estime que les entreprises américaines fournissent entre 25 et 30 % des composants utilisés par ZTE dans ses smartphones et ses équipements de réseaux.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.