LaboFnac

ZTE annonce la suspension de ses activités suite aux sanctions américaines

ZTE est plus que jamais en difficulté. Le constructeur chinois annonce qu'il suspend ses activités à cause des sanctions infligées par les États-Unis. La vente des smartphones est interrompue et une vente de sa branche mobile est envisagée.

La situation ne s’améliore pas pour ZTE. Le fabricant a annoncé cette semaine avoir cessé ses principales activités commerciales. Cette décision se traduit notamment par l’arrêt de la vente de ses smartphones et fait suite aux sanctions infligées par Washington. Le constructeur chinois n’a en effet plus le droit de se fournir en composants aux États-Unis, une sanction valable sept ans. Un coup de massue pour ZTE qui a rapidement fait craindre le pire pour le fabricant. Selon Reuters, jusqu’à un tiers des composants utilisés pour son activité provenait d’entreprises américaines telles que Qualcomm et Intel. Récemment, le Pentagone a même décidé d’interdire la vente de smartphones Huawei et ZTE dans les bases militaires.

ZTE Axon M

Le ZTE Axon M © Sofian Nouira / LaboFnac

Une situation qui pourrait encore s’aggraver dans les mois à venir et si Huawei semble armer pour résister, un vent de panique souffle chez ZTE. La firme a fait appel de la décision et indique qu’elle communique activement avec le gouvernement américain « afin de faciliter la modification ou l’annulation » de la décision. Le fabricant chinois s’inquiète aussi du risque d’être privé du système Android pour ses smartphones. Pour de nombreux analystes, il sera difficile pour ZTE de rester compétitif même si l’entreprise trouve des fournisseurs non américains. La société de semi-conducteurs MediaTek s’est portée volontaire pour fournir des puces et a reçu l’autorisation du gouvernement taïwanais. Ce dernier suit de près les agissements de ZTE.

Vers la fin de ZTE ?

Toutefois, l’avenir du fabricant chinois reste incertain et la vente de son activité smartphones n’est pas exclue selon le Nikkei. Ses homologues Huawei, Oppo et Xiaomi suivraient la situation de près et pourraient reprendre la division. Du côté des employés qui se retrouvent en « formation technique », il s’agit du « plus grand défi » de ZTE. Certains espèrent l’aide du gouvernement et estiment que Xi Jinping « réglera ce problème ». Le contexte de guerre commerciale avec les États-Unis pourrait pousser le président chinois à réagir concernant ce dossier. Dans le cas contraire, ZTE risque d’être l’une des premières victimes de ce conflit.

 


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.