LaboFnac

ZTE n’a plus le droit de se fournir aux États-Unis

ZTE ne pourra plus se fournir auprès des entreprises américaines pendant les 7 prochaines années, selon la décision du département américain du Commerce.

Lourde sanction pour ZTE. Le département américain du Commerce vient d’annoncer une interdiction des exportations américaines à destination du fabricant d’électronique chinois, accusé d’avoir expédié illégalement du matériel américain en Iran et en Corée du Nord.

zte pub

© ZTE

Une enquête de cinq ans avait révélé l’affaire l’an dernier, dévoilant aussi des plans élaborés de ZTE pour dissimuler ces activités illégales. ZTE avait plaidé coupable et signé un accord de plaidoyer avec les États-Unis pour éviter que le Département du Commerce ne coupe sa chaîne d’approvisionnement, mais l’entreprise n’a visiblement pas respecté les termes de l’accord.

En effet, en plus du versement d’une partie de l’amende de 1,13 milliard d’euros prononcée, ZTE avait convenu licencier quatre cadres supérieurs et de réprimander 35 autres employés concernés en supprimant leurs bonus. En mars, le constructeur chinois a cependant admis n’avoir pas réprimandé ces derniers, alors qu’il a pourtant licencié les cadres supérieurs, ce qui a donc entrainé la sanction des États-Unis.

En conséquence, ZTE ne peut plus s’approvisionner en matériel américain. La firme exploitait par exemple les chipsets de Qualcomm et du matériel signé Dolby. ZTE n’est pas non plus en odeur de sainteté au Royaume-Uni, où le National Cyber ​​Security Center a publié une lettre destinée aux industriels du secteur des télécommunications pour leur déconseiller d’utiliser les produits de ZTE.

Romain Challand

Romain Challand

Journaliste


    Contenus associés

    Partager cet article :

    Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.