LaboFnac

ZTE pourrait aussi perdre le droit d’utiliser la licence Android

ZTE n'a plus le droit se s'approvisionner chez des fournisseurs américains. Mais il est possible qu'il soit également privé du système d'exploitation Android qui anime pourtant ses smartphones...

Période difficile pour ZTE. La firme chinoise, sur décision de Washington, s’est vu interdire hier l’achat de quelconques composants aux États-Unis pendant une période de sept ans. L’entreprise a fait l’objet d’une longue enquête visant à prouver qu’elle avait enfreint l’embargo sur la livraison de marchandises en Iran et en Corée du Nord. Résultat : non seulement une partie de ses ressources dans le domaine des infrastructures réseau lui devient inaccessible, mais il est désormais privé d’éléments tels que les chipsets de l’Américain Qualcomm, pourtant capitaux pour l’élaboration de ses smartphones.

ZTE Axon M

© ZTE

Des mobiles sans certification Google ?

La peine de ZTE pourrait bien ne pas s’arrêter là. Si l’on en croit les sources de l’agence Reuters, la sanction pourrait s’étendre à l’usage du système d’exploitation Android, édité par le géant Alphabet, et qui anime jusqu’ici l’intégralité des smartphones de la marque. Une décision qui porterait un coup fatal à la présence internationale de ZTE. Même si Android est un logiciel open source, son succès auprès du grand public tient à la certification GMS (Google Mobile Services) qui lui est associée. Elle garantit que le Play Store et les applications type Gmail ou Maps, sont préinstallés sur les mobiles : « Nous demandons à nos partenaires qui intègrent les services Google Mobile de passer un simple test de compatibilité et de se conformer à nos exigences en la matière pour leurs appareils Android. En retour, les utilisateurs bénéficient d’une fiabilité et d’une continuité optimales pour leurs applications », indique Google. Difficile de faire admettre sur le marché occidental des terminaux sans GMS quand les concurrents directs de ZTE affichent cette certification. En Chine toutefois, où les services Google sont peu accessibles, ZTE sera moins affecté en cas d’absence de licence Android. Rappelons également que ZTE travaille de longue date sur d’autres logiciels. Dès 2015, la marque avait lancé une smartwatch sous Tencent OS, développé avec le géant du web chinois.

Dans l’attente de davantage de détails sur le sort qui l’attend, ZTE a reporté la publication de ses résultats financiers pour le premier trimestre 2018, qui devaient avoir lieu hier.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.