LaboFnac

Test d’Arcade Classics Anniversary Collection : Aux origines du jeu de tir

Arcade Classics Anniversary Collection

Lorsqu'on se propose de revenir si loin dans le passé avec la volonté de présenter le parcours d'un éditeur à travers les prémices du jeu vidéo, pourquoi brider la portée d'une telle démarche en limitant à ce point les plaisirs ? Dans la logique des autres compilations à venir, Arcade Classics Anniversary Collection se focalise uniquement sur 8 softs rétro certes incontournables, mais dont la consistance nous paraît trop légère pour célébrer dignement le cinquantième anniversaire de Konami.

Note de la rédaction

  • - Une sélection qui a du sens, si on exclut Haunted Castle
  • - Le « Bonus Book » retraçant l'évolution du genre
  • - Des aides facultatives pour faciliter la (re)découverte
  • - Quasiment tous les titres sont jouables en duo
  • - Pas très généreux en contenu avec seulement huit jeux
  • - Une compilation presque exclusivement orientée shoot'em up
  • - Une seule sauvegarde est autorisée par titre
  • - Les outils de triche compromettent sérieusement la durée de vie
  • - Les documents du « Bonus Book » ne sont pas traduits en français
  • - Le choix d'avoir séparé les 3 compilations anniversaire (tir, Castlevania et Contra)

La préhistoire du jeu vidéo retracée (très) partiellement dans une compilation, ça vous tente ? Fier d'avoir contribué à paver la voie d'un genre tout entier – le shoot'em up –, Konami met à l'honneur dans Arcade Classics Anniversary Collection quelques-uns de ses titres de légende dans un condensé de sensations rétro enrichies d'options « tout confort » pour nous aider à faire passer la pilule.
(Ce test a été réalisé sur Nintendo Switch.)

Fort d’un bagage vidéoludique qui ne nous rajeunit pas, Konami n’en est évidemment pas à son coup d’essai en matière de compilation de jeux d’arcade sur consoles. Après la GBA en 2002, c’est la Nintendo DS qui héritait en 2007 d’un Konami Arcade Classics réunissant pas moins d’une quinzaine de titres issus de l’arcade, et la cartouche était marquée par une vraie diversité dans les genres proposés. Cette fois-ci, l’éditeur fait exactement l’inverse en se focalisant sur la thématique du shoot’em up parmi lesquels se glisse un intrus pas tout à fait comme les autres…

Arcade Classics Anniversary Collection

Le jeu du Simon

Bien qu’il eût davantage trouvé sa place dans le Castlevania Anniversary Collection attendu pour le 16 mai sur les mêmes supports (Switch, PS4, One et PC), le poussiéreux Haunted Castle n’en reste pas moins présent dans cet Arcade Classics Anniversary Collection, perdu au milieu d’une véritable armada d’antiques jeux de tir. Lancée en 1988, cette déclinaison arcade de la célèbre franchise de chasseurs de vampires n’en constitue cependant pas la meilleure porte d’entrée. Pour être plus précis, on peut même dire qu’elle met en exergue les soucis de rigidité symptomatiques des premiers épisodes de la série sans parvenir à trouver le juste équilibre entre exigence et plaisir de jeu. Le titre constitue-t-il malgré tout un passage obligé pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore et n’auraient pas peur de se frotter aux boss iconiques de la saga ? À vous de trancher.

Arcade Classics Anniversary Collection

L'évolution d'un genre

La volonté première de cet Arcade Classics Anniversary Collection reste cependant de balayer les prémices du shoot’em up abordé par Konami entre 1981 et 1988, au travers d’une sélection restreinte de titres ayant su apporter leur pierre à l’édifice. Dans cette optique, on se félicite de constater que la compilation propose un « Bonus Book » qui met le doigt sur les avancées majeures induites par l’ensemble de ces jeux. Certes, on aurait préféré découvrir tout cela en français ou sous la forme de reportages filmés, mais la documentation écrite alliée aux archives exclusives de l’époque permet déjà de resituer les jeux dans leur contexte de manière assez instructive. Un lot de partitions musicales vient d’ailleurs compléter le tout, sans oublier une courte interview des principaux développeurs japonais.

Arcade Classics Anniversary Collection

La logique devrait donc vous inciter à venir explorer les titres dans l’ordre chronologique de leur sortie, de Scramble à Thunder Cross en passant par TwinBee, Nemesis (Gradius), Life Force (Salamander), Typhoon (A-Jax) ou Vulcan Venture (Gradius II). Un bon moyen d’entrevoir le cheminement de pensée des créateurs en matière de game design, ne serait-ce que dans l’évolution des mécaniques relatives aux power-ups des différents vaisseaux. Qu’il opte pour un scrolling vertical ou horizontal (quand il n’alterne pas entre les deux), le shoot’em up est durant cette période le sujet d’expérimentation favori des équipes de Konami. Les stages de Typhoon simulent même déjà en 1988 la notion de profondeur avec une certaine efficacité en s’appuyant sur des effets 3D pourtant rudimentaires.

Arcade Classics Anniversary Collection

Un équilibre fragile

Si quasiment tous les titres sont jouables en duo, leurs fondations résolument archaïques et les conditions sans pitié héritées de l’arcade soulèvent inévitablement la problématique de la durée de vie. Cette dernière s’avère en réalité très aléatoire, car elle dépend entièrement de votre degré de persévérance et de votre capacité à résister aux aides qui ont été spécialement intégrées dans cette compilation pour en faciliter la (re)découverte. Au-delà des filtres d’ordre graphique et en poussant le curseur d’assistance au maximum, on peut à la fois augmenter le nombre de vies, activer l’auto-fire, diminuer le niveau de difficulté général et surtout sauvegarder à n’importe quel moment pour boucler chaque titre en un laps de temps très court. Bien qu’une seule sauvegarde soit autorisée par jeu, cela suffit à nous permettre de survoler le challenge initial sans aucun problème, notamment en conservant les power-ups pour voir exploser les boss en quelques secondes.

Arcade Classics Anniversary Collection

La question ne devrait pas faire débat auprès des puristes, cœur de cible de cette compilation rétro, mais le challenge reste suffisamment impitoyable pour que la tentation soit grande d’abuser de ces nouvelles fonctionnalités afin de surmonter les passages les plus ardus, quitte à saboter totalement l’équilibre du jeu. Avec le recul, on regrette surtout que l’éditeur – qui prévoit déjà d’autres compilations « anniversaires » sur les thèmes de Castlevania et Contra –, n’ait pas fait un geste en regroupant l’ensemble de ses classiques au même endroit, d’autant qu’aucune version physique n’est proposée, au grand dam des collectionneurs.

  • Arcade Classics Anniversary Collection
  • Arcade Classics Anniversary Collection
  • Arcade Classics Anniversary Collection
  • Arcade Classics Anniversary Collection
  • Arcade Classics Anniversary Collection
  • Arcade Classics Anniversary Collection
  • Arcade Classics Anniversary Collection

Conclusion

Lorsqu'on se propose de revenir si loin dans le passé avec la volonté de présenter le parcours d'un éditeur à travers les prémices du jeu vidéo, pourquoi brider la portée d'une telle démarche en limitant à ce point les plaisirs ? Dans la logique des autres compilations à venir, Arcade Classics Anniversary Collection se focalise uniquement sur 8 softs rétro certes incontournables, mais dont la consistance nous paraît trop légère pour célébrer dignement le cinquantième anniversaire de Konami.

Note de la rédaction

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.