LaboFnac

Test d’Assassin’s Creed Rogue Remastered : un bon remake qui arrive trop tard

Assassin's Creed Rogue Remastered

Assassin's Creed Rogue Remastered est avant tout sorti pour ceux qui auraient raté cet épisode clé de la saga édité en 2014 sur les anciennes consoles (Xbox 360 et PS3). Il éclaircit pas mal de points d’ombre laissés par l’arc révolutionnaire (AC III, AC IV Black Flag et AC Unity). Pas beaucoup d’intérêts donc pour les fans qui l’ont sûrement déjà fini, surtout que techniquement, il n’est pas assez au niveau pour donner envie de se replonger dedans. Pour tous les autres ? Qu’ils se régalent avec assurément l’un des meilleurs épisodes de la saga.

Note de la rédaction

  • - Une histoire palpitante qui apporte beaucoup de détails pour les fans
  • - Des batailles navales prenantes et tactiques
  • - Une durée de vie solide pour qui veut tout découvrir
  • - Des musiques inspirées et des chants pirates plus vrais que nature
  • - Une liberté d’exploration qui enchante les curieux
  • - Les défis Abstergo qui incitent à tout essayer
  • - La campagne navale addictive
  • - Les DLC inclus
  • - Un Remastered peu convaincant techniquement
  • - Les phases de jeu dans le présent lentes et ennuyeuses
  • - Une jouabilité rigide et pas assez précise
  • - Un épisode daté qui arrive après AC Origins
  • - Toujours pas de mode multijoueurs
  • - Un poil trop cher pour un vieux jeu

A partir de 29€99 sur Fnac.com Acheter

Ubisoft nous l’avait promis. Sa série Assassin’s Creed ne devait plus sortir d’épisode tous les ans, histoire de garder un niveau de qualité soutenu qui s’était petit à petit perdu avec AC Unity et AC Syndicate. Devant l’incroyable dernier épisode AC Origins, le pari est plus que réussi. Mais l’éditeur n’a pu s’empêcher de secouer sa poule aux œufs d’or avec les remakes d’AC IV Black Flag en 2014, ainsi que la collection d’Ezio en 2016. AC Rogue Remastered risque-t-il d’être le remake de trop ?
(Ce test a été effectué sur une Xbox One.)

Autant vous le dire tout de suite, Assassin’s Creed Rogue Remastered est sans aucun doute l’un des meilleurs volets de la saga. Mais il a le malheur de cumuler plusieurs maladresses. La première est sa date de sortie, car il débarque trop tard et au mauvais moment. En effet, le dernier DLC d’AC Origins, The Curse of the Pharaohs, vient tout juste d’arriver. Cet incompréhensible timing pour ce remake qui joue avec le temps est assez ironique. La deuxième maladresse tient à sa qualité technique moyenne : les graphismes ne sont pas transcendants, la jouabilité reste brouillonne et les bugs sont toujours présents malgré son âge. Troisième et dernière maladresse, un prix qui ne semble pas vraiment justifié. Et face à celui déjà élevé des DLC d’AC Origins, les joueurs vont devoir trancher. Le rapport qualité-prix balance largement en faveur d’AC Origins. Ces considérations étant prises en compte, que propose empiriquement cet AC Rogue Remastered ?

Assassin's Creed Rogue Remastered

Crise de Foi

Pour comprendre les enjeux d’écrits dans AC Rogue, il faut le replacer chronologiquement dans la saga. Les faits se déroulent au XVIIIe siècle entre les évènements d’AC IV Black Flag et AC III, durant la Guerre de Sept ans pour être précis. Vous incarnez le jeune Shay Patrick Cormac qui, pour des questions d’éthique, va remettre en cause le credo des Assassins. Sans trop spoiler, vous allez devoir vous venger en passant du côté des Templiers afin de mettre en évidence une Histoire moins manichéenne que celle racontée dans les classe d’école.

Assassin's Creed Rogue Remastered

Ubisoft l’a toujours dit : avec Assassin’s Creed, il aime jouer avec l’Histoire sans pour autant être fidèle à la réalité. C’est pourquoi il est toujours aussi agréable de rencontrer, au détour d’une mission, un personnage historique comme Georges Washington, futur premier président des États-Unis, ou encore Benjamin Franklin durant sa fameuse expérience scientifique avec son cerf-volant frappé par la foudre. Sachez aussi que de temps en temps, vous incarnez dans le présent, un cobaye d’Abstergo qui revit les tranches de vie de Cormac via l’Animus. Ces phases de jeu se traversent en vue subjective mais restent franchement anecdotiques par rapport au reste de l’aventure. Elles ont le mérite de proposer quelques énigmes et de donner corps à l’entreprise Abstergo, responsable de ces voyages dans le temps auprès des ancêtres assassins. Les fans apprécient sûrement l’effort de cohérence apportée pour la saga.

Assassin's Creed Rogue Remastered

Touché coulé

Comme dans AC IV Black Flag, le temps passé à piloter votre navire dans AC Rogue est assez conséquent. Pied marin obligatoire, donc. En effet, pour aller d’une mission à une autre, vous devez souvent voguer d’île en île sur la côte Est de l’Amérique, de l’Atlantique Nord à New York. Les décors traversés sont pour la plupart glacials et l’ambiance Pirates des Caraïbes de Black Flag laisse souvent place à celle de The Thing de John Carpenter, l’horreur en moins. Heureusement que votre brise-glace est efficace pour fendre la banquise et que vos boulets explosent les icebergs. Il ne faudrait pas finir comme le Titanic ! À l’instar d’AC IV, c’est un véritable plaisir de voguer au gré du vent avec un sentiment de liberté toujours aussi grisant. La jouabilité de votre bateau reste encore plaisante et facile à assimiler. Les changements climatiques en temps réel qui passent d’une mer d’huile à une tempête en quelques minutes plongent encore plus dans l’ambiance le pirate qui sommeille en chaque joueur. Les chants entraînants de vos membres d’équipages rythment avec entrain vos périples. Mais ne vous attendez pas à une croisière sans embûches. Il vous faut attaquer des navires ennemis et autres forts afin de récupérer des fournitures pour améliorer votre fière embarcation ou libérer des prisonniers pour recruter d’autres marins. De nombreuses batailles navales épiques en perspective vous attendent, avec abordages à la corde et combats à l’épée d’anthologie.

Assassin's Creed Rogue Remastered

Un vent de liberté

Ce sentiment de liberté qui règne sur les flots perdure de plus belle une fois sur terre. En effet, entre deux missions du scénario, il est fortement conseillé de pratiquer les nombreuses activités annexes proposées. Non seulement cela apporte un peu de diversité entre les assassinats de l’histoire principale, mais en plus vous en profitez pour améliorer vos statistiques (et votre fortune) comme dans un jeu de rôles. Ainsi la chasse et la pêche vous permettent de booster votre défense ou votre équipement via les peaux transformées chez le tanneur. Si vous décidez de conquérir des forts, vous allez répandre votre influence sur le quartier et pouvoir accroître votre pécule en rénovant des bâtiments qui vous rapportent de l’argent. Cette dimension économique est encore plus forte lors de la campagne navale qui propose d’étendre votre influence sur les diverses routes commerciales maritimes de l’océan Atlantique. Très prenant pour les hommes d’affaires qui s’ignorent ! Et ce n’est pas tout : allez vous battre à mains nues dans les pubs pour dégoter des indices sur les camps de marchandises secrets, fouiller les îles à la recherche des trésors enfouis, récolter les fragments d’Animus pour comprendre les secrets du scénario, déterrer les croix des templiers pour trouver leur armure secrète ou chercher les piliers indigènes, l’épée de viking ou les peintures rupestres… Bref, impossible de s’ennuyer avec autant de choix à portée de pad.

Assassin's Creed Rogue Remastered

Rogue la galère !

Malheureusement, ce AC Rogue Remastered comporte tout de même quelques déceptions. À part l’aspect graphique (sauf les effets de fumée remarquables !) et des bugs persistants déjà mentionnés en introduction qui déçoivent pour le remake d’un jeu datant de 2014, la jouabilité quant à elle n’est toujours pas au top. Il arrive encore trop souvent à Shay de s’accrocher n’importe où lors d’une course par exemple, et les combats ne sont pas très convaincants à cause d’une I.A. des ennemis perfectible. Un autre aspect dommageable concerne les missions trop scriptées qui agacent désormais face à la liberté qu’offre un AC Origins. Les fans de multi peuvent aussi être frustrés de l’absence de ce mode. Surtout lorsque des phases directement inspirées du multi apparaissent dans l’aventure comme les attaques surprises d’assassins au détour d’une rue. Pour finir et malgré la présence des DLC désormais inclus, nous aurions préféré un prix plus correct ou un contenu plus riche avec par exemple une compile comprenant AC Rogue, AC IV Black Flag et AC III: Liberation plutôt qu’un seul remake. Pour un prochain Assassin’s Creed Remastered peut-être ?

  • Assassin’s Creed Rogue Remastered
  • Assassin’s Creed Rogue Remastered
  • Assassin’s Creed Rogue Remastered
  • Assassin’s Creed Rogue Remastered
  • Assassin’s Creed Rogue Remastered

Conclusion

Assassin's Creed Rogue Remastered est avant tout sorti pour ceux qui auraient raté cet épisode clé de la saga édité en 2014 sur les anciennes consoles (Xbox 360 et PS3). Il éclaircit pas mal de points d’ombre laissés par l’arc révolutionnaire (AC III, AC IV Black Flag et AC Unity). Pas beaucoup d’intérêts donc pour les fans qui l’ont sûrement déjà fini, surtout que techniquement, il n’est pas assez au niveau pour donner envie de se replonger dedans. Pour tous les autres ? Qu’ils se régalent avec assurément l’un des meilleurs épisodes de la saga.

Note de la rédaction

A partir de 29€99 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.