LaboFnac

Test de Hyrule Warriors – Definitive Edition : Ouvrons la boîte de Pandore

Hyrule_Warriors_DE_titre

Avec tous les atouts que comporte cette Definitive Edition à la générosité indéniable, Hyrule Warriors redore le blason d'une formule usée jusqu'à la mœlle en puisant dans la licence Zelda l'inspiration qui lui faisait trop souvent défaut. On pourra toujours lui reprocher sa simplicité désarmante, mais l'addiction que le titre génère suffit à nous convaincre de lui pardonner bien volontiers sa redondance et ses lacunes techniques.

Note de la rédaction

  • - Tout le contenu bonus des précédentes versions inclus d'office
  • - L'affichage HD en 1080p via le mode TV
  • - Le nombre impressionnant de belles trouvailles liées à la série
  • - Le piment des parties en coop à deux joueurs en local
  • - Les nuances de gameplay spécifiques aux armes et aux 29 personnages
  • - La myriade de secrets à déverrouiller dans tous les modes
  • - Les remix musicaux (modernes et rétro) de la saga Zelda
  • - Un challenge vraiment exigeant lorsqu'on vise le 100 %
  • - Durée de vie tout simplement monstrueuse grâce aux maps du mode Aventure
  • - Des baisses de frame rate en mode portable
  • - L'approche fatalement répétitive de la formule musô
  • - Une réalisation perfectible qui commence à dater
  • - La visibilité réduite en écran partagé
  • - Dispensable pour les possesseurs du Season Pass 3DS

A partir de 46€99 sur Fnac.com Acheter

L'un des jeux les plus chronophages de ces dernières années s'invite en fanfare sur Switch avec sa hotte remplie de contenus bonus livrés en cadeau. Hyrule Warriors: Definitive Edition, c'est la promesse d'un nombre incalculable d'heures à vivre, seul ou en coopération, dans un beat'em all de masse imprégné de l'influence de The Legend of Zelda !
(Ce test a été réalisé sur Nintendo Switch.)

Face au nombre pour le moins abusif de clones de Dynasty Warriors imaginés par Omega Force avec plus ou moins de réussite autour de licences de renom, c’est à une réaction majoritairement sceptique que dut faire face Hyrule Warriors lors de son lancement sur Wii U en 2014. Pourtant, ceux qui s’y seront essayés en profondeur avoueront ensuite à demi-mot avoir pris un plaisir coupable en sa compagnie, passant un nombre déraisonnable d’heures de jeu à tenter de percer à jour ses mille et un secrets. Il faut dire que l’exploitation des innombrables caméos hérités de la franchise Zelda avait permis au titre de se démarquer brillamment en déployant un grand nombre d’idées mémorables, à l’image de ces missiles teigneux qu’il fallait neutraliser avant leur explosion, ou de ces cocottes vengeresses plus létales que n’importe quel boss du jeu ! Autant de trouvailles délirantes propres à relancer une formule restée depuis trop longtemps figée.

Hyrule_Warriors_DE_001

Switch > Wii U + 3DS

De retour sur Switch, Hyrule Warriors nous parvient avec la totalité des contenus qui avaient été proposés en téléchargement payant sur Wii U et sur 3DS, visant l’exhaustivité. Lorsqu’on sait à quel point ces multiples DLC avaient contribué à relancer l’intérêt du jeu à long terme via des challenges à thèmes rendant hommage aux principaux épisodes de la série, on ne peut que se réjouir d’apprendre que cette Definitive Edition embarque la totalité de ces suppléments. Fort d’un affichage HD en 1080p via le mode TV, cette version Switch peut évidemment toujours compter sur la présence de son mode coopératif à deux joueurs en écran partagé pour garantir un plaisir de jeu optimal. Et même si le partage de l’écran réduit sensiblement la lisibilité de l’action, le fait de pouvoir mener en duo l’ensemble des missions en coordonnant ses actions avec celle d’un ami décuple très largement le plaisir de jeu. D’autant que le niveau de difficulté grimpe en flèche dans le mode Aventure où l’obtention des rangs les plus élevés ne laisse que rarement le droit à l’erreur. Une raison de plus de mettre toutes les chances de son côté en confiant à chacun des tâches bien précises sur les différents points de la carte. On déconseillera néanmoins les parties en mode portable qui souffrent de la comparaison avec celles jouées sur l’écran de TV, pour la question de la fluidité.

Hyrule_Warriors_DE_002

Des missions hypnotiques

Sans forcément révolutionner un concept désormais archi connu, Hyrule Warriors transcende tout ce que celui-ci renferme de plus addictif en noyant ses traditionnels rouages sous un déluge de références directes à l’univers de Zelda. Si la simplicité du système de combat et la répétitivité des missions de conquête peuvent légitimement faire douter les plus réfractaires au genre, force est de reconnaître que le jeu nous happe rapidement dans une frénésie hypnotique. Loin de se limiter à une simple prise de forts ennemis, le titre nous oblige à rester constamment attentif au renouvellement des objectifs de mission pour établir un ordre de priorité judicieux si l’on ne veut pas tout faire échouer à cause d’une bête erreur de jugement.

Hyrule_Warriors_DE_003

Intenses et longues, les batailles peuvent réellement devenir éprouvantes dès lors que l’on s’y essaye dans les conditions permettant de déverrouiller la myriade de récompenses comprises dans le jeu. La présence de 29 personnages jouables à déverrouiller relance d’ailleurs d’autant plus significativement le plaisir de jeu que chacun d’entre eux adopte un style de combat bien spécifique, certains pouvant d’ailleurs s’avérer beaucoup plus techniques à jouer que ce que la formule de base pourrait laisser présager.

Hyrule_Warriors_DE_004

L'aventure sinon rien

En piochant dans les excellents ajouts de la version 3DS, cette mouture Switch nous autorise désormais à nous téléporter et à changer de combattant à la volée parmi les alliés déployés sur la carte, avec la possibilité d’attribuer des directives bien précises aux autres protagonistes. Une option qui, à un certain niveau, devient réellement indispensable et rend l’expérience solo bien plus stratégique. Sur 3DS, Hyrule Warriors Legends incorporait par ailleurs le soutien de petites fées que l’on retrouve bien entendu ici, et qui, une fois évoluées, peuvent faire toute la différence. Encore mieux, l’intégration de l’ensemble des variantes du mode Défis et surtout de la totalité des maps de la partie Aventure propulse la durée de vie du jeu jusqu’à la stratosphère.

Hyrule_Warriors_DE_005

Construites sur le modèle de la carte du monde du tout premier Zelda, ces quêtes constituent bel et bien le poumon du jeu, impliquant une persévérance acharnée de la part de celui qui oserait prétendre au 100 %. Au-delà de la présentation rétro irrésistible de ces défis, qu’il faut relever méthodiquement dans des conditions bien précises pour étendre son exploration à d’autres cases de la carte, on apprécie surtout l’inventivité avec laquelle chaque lopin de terre s’inspire des différents volets de la série. De The Wind Waker à A Link Between Worlds en passant par Majora’s Mask, Link’s Awakening ou Twilight Princess, la manière dont les règles propres à chaque carte se renouvellent suffit à estomper le sentiment de lassitude engendré par des missions fondamentalement redondantes.

Hyrule_Warriors_DE_006

Neverenending Story

Face au nombre d’heures déraisonnable qu’implique l’achèvement de l’ensemble de ces contenus, il est évident que les lacunes intrinsèques du titre, notamment la répétitivité du concept et les faiblesses techniques, peuvent constituer un frein à l’envie d’aller jusqu’au bout. Mais voilà bien la seule réserve que l’on émettra à l’encontre d’un titre aussi généreux. On terminera tout de même avec une pensée compatissante pour ceux qui avaient déjà investi dans l’ensemble des contenus additionnels des versions Wii U et 3DS, et pour qui la seule véritable exclusivité de cette édition Switch se limitera finalement aux deux tuniques de Breath of the Wild qui se débloquent à la fin de la première mission. Dommage que les inconditionnels d’Hyrule Warriors soient les seuls laissés-pour-compte de cette ultime version, même s’ils pourront toujours se consoler en se disant qu’au moins ils ne retomberont pas une nouvelle fois dans la spirale chronophage de ce beat’em all diabolique !

  • Hyrule_Warriors_DE_007
  • Hyrule_Warriors_DE_008
  • Hyrule_Warriors_DE_009
  • Hyrule_Warriors_DE_010
  • Hyrule_Warriors_DE_011
  • Hyrule_Warriors_DE_012
  • Hyrule_Warriors_DE_013

Conclusion

Avec tous les atouts que comporte cette Definitive Edition à la générosité indéniable, Hyrule Warriors redore le blason d'une formule usée jusqu'à la mœlle en puisant dans la licence Zelda l'inspiration qui lui faisait trop souvent défaut. On pourra toujours lui reprocher sa simplicité désarmante, mais l'addiction que le titre génère suffit à nous convaincre de lui pardonner bien volontiers sa redondance et ses lacunes techniques.

Note de la rédaction

A partir de 46€99 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.