LaboFnac

Test de Kirby Star Allies : Convivialité bon enfant pour petits et grands

Kirby Star Allies

À condition de ne pas attendre de Kirby Star Allies autre chose qu'un divertissement convivial pour les plus jeunes, on ne voit guère de raison de bouder ce premier épisode pensé pour la Switch. Renouvelant plutôt bien les mécaniques de la série grâce à la complémentarité des pouvoirs, le titre se laisse avaler d'une traite, en dépit de sa durée de vie modeste.

Note de la rédaction

  • - Un Kirby multijoueur que l'on peut aussi bien apprécier en solo
  • - Une logique de progression très simple, adaptée aux plus jeunes
  • - La complémentarité des pouvoirs qui pimente agréablement la partie
  • - La très grande diversité des capacités absorbables, souvent originales
  • - La profusion de secrets à dénicher et d'éléments à débloquer
  • - Le mode « Tous avec ??? » (post-game) qui donne envie d'y retourner
  • - Des énigmes/situations forcément très basiques
  • - Le manque de lisibilité lorsque les personnages sont agglutinés
  • - Quatre fois plus de héros, donc quatre fois plus facile
  • - Une durée de vie réduite à une poignée d'heures seulement
  • - Seul le final à rallonge offre un minimum de challenge
  • - Des mini-jeux bonus très anecdotiques

A partir de 49€99 sur Fnac.com Acheter

Sous ses dehors gloutons et égoïstes, Kirby n'en reste pas moins le mieux placé chez Nintendo pour nous rappeler les valeurs essentielles du jeu vidéo. Entraide et convivialité sont donc au programme de ses premières aventures très grand public sur Switch.
(Ce test a été réalisé sur Nintendo Switch.)

L’union fait la force et Kirby Star Allies en est la preuve. Littéralement pensé pour des sessions à quatre joueurs, le titre transpose les fondamentaux de la plate-forme dans des niveaux à parcourir de préférence à plusieurs. Comprenez par là que même si vous vous lancez dans l’aventure en solo, trois alliés contrôlés par l’IA du titre viendront nécessairement vous prêter main-forte durant votre progression. Le principe est on ne peut plus simple : d’un geste, notre protagoniste envoie un cœur en direction d’un ennemi et celui-ci change alors immédiatement de camp pour venir renforcer nos troupes. Si, dans un sens, on apprécie grandement la possibilité de découvrir le titre sans forcément avoir à réunir trois autres joueurs humains à chaque partie, il reste évidemment préférable de miser sur une convivialité plus authentique si l’on ne veut pas se lasser trop rapidement.

Kirby Star Allies 1

P comme polymorphe

Si la propension de Kirby à dévorer tout ce qui bouge n’est pas nouvelle, elle est ici poussée à un tel degré d’imagination que le squelette entier du jeu repose sur cette seule idée. Avaler un ennemi pour s’approprier ses pouvoirs est une chose, combiner nos propres capacités avec celles de nos alliés en est une autre. En passant d’un à quatre héros à l’écran, la jouabilité de Kirby Star Allies s’enrichit ainsi d’une subtilité appréciable qui nous pousse constamment à varier nos panoplies pour tester toutes les combinaisons autorisées. Car les alliances de pouvoirs ne se limitent pas à enflammer simplement une épée ou rajouter des bourrasques salvatrices à nos tirs. Elles débouchent le plus souvent sur des fusions inattendues, à l’image de l’association roc-eau qui engendre un « hydro-curling » capable de taillader l’écran à toute vitesse en perforant les zones friables façon arrosoir !

Kirby Star Allies 2

Polyvalente alliance

Il faut dire que la nature même de certains ennemis engendre déjà quelques transformations insolites. Une blouse de peintre verra ainsi notre personnage barbouiller une toile entre deux ou trois coups de pinceau ravageurs pour donner vie à des invocations d’alliés pixellisés. En tenue de balayeur ou de cuisinier, Kirby saura aussi nous surprendre pour interagir avec son environnement et ses coéquipiers de manière drôle et efficace. Chaque pouvoir s’avère surtout réellement utile dans la mesure où il est utilisable de plusieurs façons différentes, et tous sont régulièrement requis pour progresser dans les niveaux. Autant dire qu’il vaut mieux s’entourer d’une équipe aux compétences polyvalentes pour faire face à n’importe quelle situation en toute sérénité. On regrette cependant que le tout manque parfois de lisibilité dès lors que nos personnages s’agglutinent tous du même côté de l’écran.

Kirby Star Allies 3

En toute logique, il faudra aussi savoir lire astucieusement les indices à l’écran pour deviner quelles capacités associer afin de déverrouiller l’accès aux salles secrètes et aux bonus qu’elles renferment. Et c’est justement dans ces moments-là que le titre se montre le plus intéressant. S’il faut bien reconnaître que la possibilité de chevaucher nos alliés comme de vulgaires montures ne sert pas à grand-chose, on apprécie nettement plus l’invocation de stars telles Méta Knight ou le roi DaDiDou via le palais des héros. À plusieurs reprises, nos quatre mousquetaires opéreront même des transformations encore plus poussées pour constituer une chaîne humaine, un train, une roue, ou une étoile filante aux projectiles variables.

Kirby Star Allies 4

Promenade de santé

Pour autant, le fait que la cible visée n’aille pas au-delà du jeune public rend la plupart des situations beaucoup trop simples à percer à jour, l’absence réelle de challenge risquant de s’avérer rédhibitoire pour une bonne partie des joueurs. Pris comme une initiation sympathique au genre plate-forme, Kirby Star Allies fait de son mieux pour se montrer généreux et nous inciter à persévérer. Même les boss n’opposent qu’une résistance relative, et le fait d’être entouré de quatre coéquipiers nous facilite d’autant plus la tâche qu’il est toujours possible de relever les personnages mis K.O. Compter sur l’I.A. des protagonistes gérés par la console est même une solution envisageable lorsqu’on n’a plus qu’un pixel de vie, comme cela vous arrivera peut-être dans la dernière ligne droite de l’aventure. Ceux qui ont l’habitude des jeux de plate-forme risquent en revanche de boucler l’ensemble des niveaux avec une bonne centaine de vies au compteur, sans forcément avoir pris la peine de dénicher toutes les salles secrètes que dissimulent les environnements.

Kirby Star Allies 5

Post-game en option

Le titre a en effet le mérite d’abriter un nombre intéressant de secrets et bonus divers à débloquer tout au long de la partie. Si la collecte des morceaux de puzzle n’a rien de très motivant, on reste agréablement surpris par le mode « Tous avec ??? » qui se débloque une fois le boss final vaincu. Ici, ce n’est plus Kirby que l’on contrôle, mais l’un des innombrables alliés du jeu qui voit ses stats (attaque, défense, vitesse) évoluer à mesure qu’il revisite les niveaux sans possibilité de changer de forme. Rien de bien original, il est vrai, mais l’envie d’y retourner en contre-la-montre est bien présente, là où les deux mini-jeux annexes ne méritent guère plus qu’un coup d ‘œil. Et puis les plus motivés pourront toujours se frotter à « L’ultime dilemme » pour tenter le grand chelem des boss suivant un ordre aléatoire.

  • Kirby Star Allies 5

Conclusion

À condition de ne pas attendre de Kirby Star Allies autre chose qu'un divertissement convivial pour les plus jeunes, on ne voit guère de raison de bouder ce premier épisode pensé pour la Switch. Renouvelant plutôt bien les mécaniques de la série grâce à la complémentarité des pouvoirs, le titre se laisse avaler d'une traite, en dépit de sa durée de vie modeste.

Note de la rédaction

A partir de 49€99 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.