LaboFnac

Test de Little Witch Academia – Chamber of Time : Feu d’artifice ou pétard mouillé ?

Little Witch Academia

En dépit d'une volonté manifeste de rester fidèle à l'esprit de la série animée, Little Witch Academia: Chamber of Time est une adaptation bien maladroite que l'on ne peut décemment pas conseiller. Source de frustration permanente, le titre échoue autant à nous captiver dans sa partie aventure qu'à nous convaincre sur le plan de l'action, le plus difficile étant de déterminer laquelle de ces deux formules s'avère la moins satisfaisante.

Note de la rédaction

  • - De nombreuses séquences animées dans l'esprit de la franchise
  • - Des musiques étonnamment efficaces
  • - Voix japonaises de l'anime et textes en français
  • - Les séquences souvenir qui permettent de resituer les personnages
  • - Une réalisation d'un autre âge pour toutes les parties du jeu
  • - Un gameplay totalement inadapté aux phases d'action
  • - Le manque flagrant de lisibilité en combat
  • - Le comportement suicidaire des alliés gérés par l'I.A.
  • - D'énormes problèmes de rythme sur la partie aventure
  • - La map brouillonne qui ne facilite pas les allers-retours
  • - Les contraintes horaires liées aux quêtes

Invitées pour la première fois dans un jeu vidéo, les apprenties sorcières de Little Witch Academia dégainent leurs baguettes magiques pour convier les plus jeunes à un festival d'action coloré. Et si le succès ne s'improvisait pas ?
(Ce test a été réalise sur PlayStation 4.)

Little Witch Academia, c’est d’abord un sympathique court-métrage d’animation produit en 2013 par le studio japonais Trigger, qui verra sa popularité grandir sur le net au point de se voir décliné rapidement en film d’animation, en manga et en série télé. Fraîchement inscrite à l’académie de Luna Nova, l’insouciante Akko rêve de marcher sur les traces de son idole, la sorcière Shiny Chariot, en dépit de son manque flagrant de prédispositions pour la magie. Débute alors une formation mouvementée au cours de laquelle la jeune fille apprendra que le plus important est de croire en ses propres capacités.

Little Witch Academia: Chamber of Time_20180514152724

L'horloge de l'apocalypse

Le jeu vidéo Little Witch Academia: Chamber of Time propose une histoire totalement inédite qui débute alors que l’héroïne étourdie se retrouve coincée à la bibliothèque le premier jour des vacances d’été. Jouant de malchance, Akko découvre que la chambre de l’Horologium altère le flux temporel de l’académie, le temps remontant inexorablement son cours à chaque fois que l’aiguille sonne les douze coups de minuit. Fort d’une ambiance respectueuse de la série, le titre multiplie les séquences animées venant ponctuer le déroulement du scénario à mesure de son développement. On retrouve les voix des comédiens de doublage japonais et l’intégralité des textes est en français, ce qui reste appréciable compte tenu de la quantité de dialogues inclus dans le jeu.

Little Witch Academia: Chamber of Time_20180514172002

Dans un style plutôt baroque, les musiques contribuent elles aussi à l’efficacité de l’ambiance sonore. Les néophytes peuvent même compter sur la présence de nombreuses séquences souvenirs pour replacer les différents personnages dans leur contexte, le titre n’exigeant aucun pré-requis concernant la série. Faisant intervenir un grand nombre de protagonistes hauts en couleurs, dont sept sorcières jouables durant les phases d’action, le jeu nous invite à changer régulièrement de chef d’équipe et à investir l’expérience acquise dans le déblocage de sortilèges via différentes constellations. Voilà pour le positif…

Little Witch Academia: Chamber of Time_20180515120406

Bienvenue à Luna Nova

Mais rapidement, les failles du jeu se manifestent et viennent ternir notre enthousiaste ingénu pour transformer l’enchantement en désillusion. Avec sa réalisation d’un autre âge, Little Witch Academia: Chamber of Time donne l’impression d’avoir été conçu avec une décennie de retard, si ce n’est plus. Les premières minutes sont déjà révélatrices d’énormes problèmes de rythme qui viennent entacher l’ensemble de la partie aventure avec des dialogues en surnombre et des allers-retours incessants. Les contraintes horaires liées aux quêtes, qui voient les NPC disparaître et réapparaître sous nos yeux à chaque rotation horaire, ne facilitent pas nos déplacements sur une carte déjà très brouillonne qui n’indique même pas notre position exacte dans une zone donnée. Devoir passer un temps excessif à chercher tel ou tel protagoniste à travers toute l’académie met à l’épreuve la patience du joueur qui doit en plus renouveler son stock de potions à usage unique pour utiliser le moindre sortilège. Même en se limitant aux quêtes principales, l’aspect soporifique et laborieux de la partie aventure est tel que l’on n’a qu’une hâte : trouver le plus vite possible une mission à mener à bien pour enfin passer à l’action !

Little Witch Academia: Chamber of Time_20180514161421

Harry Potter x Dragon's Crown

C’est pourtant sous-estimer la maladresse des concepteurs du titre qui semblent méconnaître encore davantage les rouages du jeu d’action. Imaginé comme une sorte de Dragon’s Crown au pays des sorciers, Little Witch Academia: Chamber of Time revêt subitement l’apparence d’un beat’em all en scrolling (défilement de la caméra) horizontal. Découpés en salles successives qu’il convient de nettoyer de leurs occupants, les donjons mettent à contribution la palette de sortilèges des héroïnes et renferment parfois quelques cachettes secrètes garnies de trésors. Manette en main, le gameplay simpliste se révèle hélas totalement inadapté à ces phases d’action, le simple fait de se positionner correctement pour placer ses frappes étant un challenge en soi. Sans commune mesure avec Dragon’s Crown dont il tente pourtant vainement de s’inspirer, le titre n’autorise aucune forme de combo et souffre d’un manque de lisibilité catastrophique. La taille des effets générés par les sorts masque constamment l’action au point que l’on n’arrive même plus à distinguer notre personnage au milieu des autres. Le comportement sidérant et suicidaire des alliés contrôlés par l’I.A. qui oublient d’attaquer, fait qu’ils n’évitent jamais les pièges et ne pensent évidemment pas à se soigner. De quoi rendre l’expérience encore plus désastreuse. Face à tant de lacunes, le caractère répétitif des phases d’action devient finalement presque secondaire.

Little Witch Academia: Chamber of Time_20180515130242

Faut-il compter sur la diversité des modes multijoueurs proposés au lancement pour redresser la barre ? Pas vraiment. Et encore moins sur le mini-jeu Magic Knight Grand Charion réservé aux pré-commandes qui s’avère encore plus rudimentaire en tablant pourtant sur le registre totalement différent du shoot’em-up et du jeu de tir en vue subjective. Espérons qu’une éventuelle prochaine adaptation viendra gommer ce coup d’essai désastreux.

  • Little Witch Academia: Chamber of Time_20180515131018
  • Little Witch Academia: Chamber of Time_20180515125942
  • Little Witch Academia: Chamber of Time_20180515140207
  • Little Witch Academia: Chamber of Time_20180515133709
  • Little Witch Academia: Chamber of Time_20180515113945
  • Little Witch Academia: Chamber of Time_20180515135902
  • Little Witch Academia: Chamber of Time_20180515140324

Conclusion

En dépit d'une volonté manifeste de rester fidèle à l'esprit de la série animée, Little Witch Academia: Chamber of Time est une adaptation bien maladroite que l'on ne peut décemment pas conseiller. Source de frustration permanente, le titre échoue autant à nous captiver dans sa partie aventure qu'à nous convaincre sur le plan de l'action, le plus difficile étant de déterminer laquelle de ces deux formules s'avère la moins satisfaisante.

Note de la rédaction

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.