LaboFnac

Test de Shenmue I & II : Intemporel ou opportuniste ?

Shenmue I & II

Sega nous laisse un an pour nous imprégner des deux premiers segments de la quête de vengeance de Ryô avant la sortie événementielle de Shenmue III. Même s'il se montre paresseux à plus d'un titre, ce portage HD des deux premiers volets reste le meilleur moyen d'en redécouvrir les mille et un visages.

Note de la rédaction

  • - Les deux Shenmue réunis dans une compil jouable sur les supports actuels
  • - Le rendu HD et ses options désactivables pour une expérience plus authentique
  • - Doublage (japonais ou anglais) et textes en français pour les deux jeux
  • - Des musiques toujours magistrales et intemporelles
  • - Des temps de chargement quasi instantanés
  • - La sauvegarde autorisée à tout moment
  • - Une formule hybride indémodable et chronophage
  • - Une liberté totale dans un environnement de jeu vivant et autonome
  • - Le retour de l'album photo pour jouer les chasseurs de tête dans Shenmue II
  • - La rigidité des contrôles potentiellement rebutante
  • - Un rythme lent, plus vraiment conforme aux exigences des joueurs
  • - Les cinématiques qui restent en format 4:3
  • - Quelques bugs persistants malgré la première mise à jour

A partir de 21€37 sur Fnac.com Acheter

Si vous faites partie de ces optimistes qui aiment voir le verre à moitié plein, alors pas de doute, la légitimité d'un remaster pour Shenmue est une évidence. Du haut de ses dix-huit ans, l’œuvre de Yû Suzuki attendait peut-être le moment le plus opportun de se rappeler à nous. Mais avec l'annonce de la sortie du troisième opus, l'envie de replonger dans les fondamentaux de la série semble de moins en moins facile à réprimer.
(Ce test a été effectué sur PlayStation 4.)

On a souvent tendance à penser qu’à moins de dépoussiérer en profondeur un oldies pour en livrer un remake digne des standards modernes, son retour pourrait presque nuire à son image. Cela est loin d’être faux dans le cas de ce portage de Shenmue I & II qui, au premier contact, aurait plutôt tendance à rebuter. À plus forte raison si l’on n’a pas connu les titres originaux. La ressortie tardive de ces deux légendes du jeu vidéo ne peut en effet compter que sur un rendu en haute résolution et un format d’affichage en 16:9 pour faire bonne figure, ses autres composantes pouvant paraître on ne peut plus dépassées. Est-ce une raison pour bouder son plaisir ? Certainement pas.

Shenmue I & II

« The story goes on… »

Un bref détour dans les options du jeu nous permet de dresser un bilan rapide des améliorations visuelles livrées dans cette compilation. Rendu HD et flou lumineux peuvent être activés ou désactivés à l’envi, selon que l’on recherche une expérience actualisée ou authentique. Dans les deux cas, les cinématiques restent bloquées en 4:3, mais les chargements deviennent quasiment instantanés. Mieux encore, les deux jeux laissent le choix entre le doublage japonais ou anglais, avec l’intégralité des textes traduits en français, ce qui n’était pas le cas des épisodes originaux. Comme pour nous rappeler que Shenmue II avait eu droit à une déclinaison Xbox, le titre hérite au passage de l’appareil photo qui avait été implémenté spécialement sur cette version, et on se surprend à jouer les chasseurs de tête pour compléter maladivement chacune des pages de l’album. Au point de regretter que cette option géniale n’ait pas été incluse en bonus dans le premier volet… Il faut dire que Shenmue II avait su apporter son lot d’améliorations marquantes, telles que la possibilité d’avancer l’heure pour faciliter les rendez-vous ou de se laisser guider par les innombrables NPC de l’univers du jeu. Il n’aurait donc pas été aberrant de voir le premier Shenmue en profiter aussi, quitte à ce que certains puristes crient au scandale.

Shenmue I & II

Question de feeling

Le fait est qu’en matière de contenu inédit, ce portage HD ne propose rien de réellement croustillant, trahissant même quelques bugs persistants qui peuvent nuire à son immersion. Daté lui aussi, le rendu audio est à l’image des mouvements du personnage : poussiéreux. Avec le recul, il semble évident que la rigidité des contrôles risque de rebuter ceux qui n’avaient pas connu ces jeux au moment de leur sortie, le maniement de Ryô n’ayant hélas pas été assoupli. Si cela ne compromet pas vraiment l’expérience toujours aussi captivante et chronophage propre au concept d’origine, l’impression n’en reste pas moins dommageable lorsqu’on évolue dans les intérieurs. À l’inverse, le sentiment de liberté inhérent à cette reproduction d’environnements réels qui grouillent de vie au rythme du quotidien de chaque personnage non-joueur se révèle toujours aussi saisissant. Tout est fait pour nous pousser à quitter le fil rouge de cette oppressante quête de vengeance pour nous adonner aux activités les plus futiles, l’essentiel n’étant pas d’avancer dans le jeu, mais bien de le vivre de l’intérieur.

Shenmue I & II

Le cœur a ses raisons

Jouables indépendamment l’une de l’autre, les deux aventures offrent en définitive une approche assez distincte de la même formule, la première se focalisant davantage sur l’immersion pure, là où la seconde se montre plus ambitieuse en termes d’espace et de challenges. Presque comme un tutoriel à sa suite, Shenmue ne fait souvent qu’effleurer des pistes qui ne s’épanouissent réellement qu’au travers de Shenmue II. L’exploration se trouve alors démultipliée par la taille des environnements à parcourir seul ou accompagné, les combats font appel à des techniques acquises auprès de maîtres en arts martiaux définitivement inoubliables, et même les QTE (Quick Time Events) se complexifient pour solliciter un maximum de vigilance de la part du joueur. Il y a tant de scènes cultes réunies dans ces deux volets que l’on ne saurait laquelle d’entre elles retenir. Le mieux est sans doute de laisser chacun vivre sa propre expérience pour se remémorer en quoi l’œuvre de Yû Suzuki nous a autant marqués.

  • Shenmue I & II
  • Shenmue I & II
  • Shenmue I & II
  • Shenmue I & II
  • Shenmue I & II
  • Shenmue I & II
  • Shenmue I & II
  • Shenmue I & II
  • Shenmue I & II
  • Shenmue I & II

Conclusion

Sega nous laisse un an pour nous imprégner des deux premiers segments de la quête de vengeance de Ryô avant la sortie événementielle de Shenmue III. Même s'il se montre paresseux à plus d'un titre, ce portage HD des deux premiers volets reste le meilleur moyen d'en redécouvrir les mille et un visages.

Note de la rédaction

A partir de 21€37 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.