LaboFnac

Comment protéger votre smartphone de la chaleur ? Nos conseils pour l’été

La France vient de traverser une deuxième vague de chaleur intense en moins d'un mois et notre organisme n'est pas le seul à être mis à rude épreuve. La canicule est l'un des pires ennemis de nos smartphones, dont les composants ne supportent pas les températures extrêmes. Si les fabricants adoptent des procédures de test rigoureuses, il convient de prendre des précautions pour préserver nos appareils mobiles. Voici quelques conseils et réflexes pour éviter la surchauffe.

Le thermomètre a dépassé les 40 degrés en France pour la deuxième fois en moins d’un mois. Ce nouvel épisode caniculaire met à rude épreuve les composants électroniques de nos appareils. Incontournables, les smartphones sont en première ligne et supportent mal les températures extrêmes, que ce soit les fortes chaleurs ou lorsque le mercure descend sous zéro degré.

Contrairement aux ordinateurs de bureau et portables ou les consoles de jeux qui sont équipés d’un ventilateur permettant d’évacuer la chaleur, les smartphones disposent le plus souvent d’un système de refroidissement passif. Moins efficace, il ne permet pas de rafraîchir directement l’appareil, qui est donc tributaire de l’air ambiant. Lorsque les conditions sont normales, le smartphone profite de la situation pour se réguler et permettre à son propriétaire de profiter de l’ensemble des fonctionnalités.

En période de fortes chaleurs ou de canicule, les puces qui équipent nos appareils mobiles sont rudement malmenées. Et ce, même si les fabricants prennent en compte les conditions les plus extrêmes lors de leurs tests.

iPhone exterieur

© Creative Commons

Comment les smartphones sont-ils testés par les marques ?

Toutes les marques adoptent, peu ou prou, des procédures de test similaires. Il y a quelques mois, nous avions pu approcher la principale usine d’Oppo en Chine afin de découvrir comment le constructeur teste la solidité de ses smartphones.

La marque chinoise est également revenue sur les tests effectués dans ses laboratoires et s’intéresse notamment aux températures extrêmes. « Nous plaçons les téléphones dans un environnement où la température est extrêmement élevée, de 85 ℃ pendant 500 heures. Après le test, les fonctions doivent être normales », explique Oppo.

Ces tests de températures sont effectués par l’ensemble des fabricants, notamment chez Apple. Le site The Independent a récemment dévoilé des détails sur la façon de procéder du géant américain. Le quotidien britannique assure que la firme de Cupertino teste ses puces à des températures comprises entre -40 °C et 110 °C.

À l’usage, les smartphones n’aiment pas lorsque la température extérieure dépasse les 35 degrés.

À quoi sont censés résister les smartphones ?

Les constructeurs recommandent une plage de températures d’utilisation comprises entre 0°C et 35°C. Concernant le stockage du smartphone, la plage de températures oscille entre -20 °C et 45 °C. Ces informations sont parfois précisées sur la fiche technique de l’appareil, le site du constructeur ou dans le mode d’emploi. Apple consacre une rubrique à cette question sur son site et explique qu’il faut utiliser son appareil iOS « dans un endroit où la température se situe entre 0 et 35 ºC » et le conserver dans un endroit « où la température se situe entre -20 ºC et 45 ºC ».

Chez de nombreux constructeurs, il faudra se tourner vers le mode d’emploi ou les instructions de sécurité. Pour son Galaxy S10, Samsung indique que « l’appareil peut être utilisé dans un milieu où la température ambiante est comprise entre 0 °C et 35 °C ». Le smartphone pourra être stocké « à une température ambiante comprise entre -20 °C et 50 °C ».

Huawei-P-Smart-Z

© Fahim Alloul / Labo Fnac

Les deux géants du marché ne sont pas les seuls à communiquer. On retrouve des températures très proches chez OnePlus. Le denier modèle de la marque chinoise, le OnePlus 7, assure dans son manuel utilisateur que « les températures idéales de fonctionnement sont de 0 °C à 35 °C, les températures idéales de stockage sont de -20 °C à +45 °C ».

À noter qu’il existe également des smartphones robustes comme le Galaxy Xcover 4s. Ces modèles pourront résister à des conditions plus difficiles telles que des températures de -51 à 71 degrés, la pluie, le sable ou la poussière. Une certification IPxx ou MIL-STD-810G vient alors le certifier.

Quels sont les risques si vous ne respectez pas les recommandations des fabricants ?

Les smartphones – et leurs puces – n’aiment pas la chaleur et réagissent lorsqu’ils deviennent trop chauds. Autour de 40 °C, ils peuvent montrer des signes : un écran qui devient noir, une recharge (rapide) ou sans fil qui ralentit ou s’arrête. Les performances peuvent être réduites et si cela n’est pas suffisant, ils peuvent se mettre en mode sécurité en attendant de retrouver une température plus raisonnable. Les possesseurs d’iPhone pourront par exemple voir s’afficher le message d’alerte « Température : votre iPhone a besoin de refroidir ». Les autres marques affichent des messages similaires.

iPhone température alerte

© Apple

Devoir se passer de son smartphone peut être pénalisant, mais ces fonctionnalités sont conçues pour éviter une surchauffe trop importante. Elles évitent aussi à l’utilisateur de courir un risque. Le smartphone ne va certes pas exploser à cause de la chaleur et si des cas existent, ils résultent de problèmes de conception ou de batterie. Samsung a dû faire face à un tel problème lors de la sortie de son Galaxy Note 7 et a depuis renforcé ses tests de sécurité. Toutefois, la chaleur peut causer des dommages irréversibles au mobile. L’utilisation ou le stockage de l’appareil en dehors des plages de températures recommandées peut endommager l’écran, l’ensemble de l’appareil ou réduire – temporairement ou de manière permanente – la durée de vie de la batterie.

À noter que ce dossier évoque uniquement les problèmes liés à des températures extrêmes. Les chutes ou le fait d’exposer un smartphone aux éclaboussures, à l’eau ou à la poussière peuvent également gravement l’endommager.

Conseils : les bons gestes pour éviter la surchauffe

Pour éviter de voir son smartphone s’arrêter, réduire ses performances ou  endommager irrémédiablement ses composants, quelques règles s’appliquent. Avec un minimum de bon sens et de prudence, il sera en effet possible de réduire les risques. Gardez tout d’abord en tête que recevoir une alerte n’est pas grave en soi. Il suffit alors d’attendre que la température chute à l’intérieur pour en retrouver l’usage.

Quelques astuces : lorsque le smartphone est sollicité

Les batteries lithium-ion n’aiment pas les fortes chaleurs et peuvent très vite grimper en température lorsque l’appareil est sollicité. Il faut donc éviter de maintenir le smartphone exposé au soleil ou une autre source de chaleur. L’écran est également un élément fragile qui n’aime pas les rayons du soleil ni les températures élevées. La dalle tactile peut devenir instable et des tâches apparaître. On veillera donc à le garder à l’abri des rayons du soleil pour éviter le « coup de chaud » et à limiter son usage.

Si les dégâts peuvent – à court terme – être moins visibles que sur l’écran, les composants internes ne sont pas épargnés. La batterie ou le processeur peuvent craindre la surchauffe. Le premier conseil est donc de limiter son utilisation et d’éviter de solliciter – dans la mesure du possible – son appareil.

Il est plus précisément déconseillé d’utiliser des applications gourmandes (jeux, vidéos…) en cas de forte chaleur ainsi que de faire appel au GPS, notamment sollicité lorsque vous utilisez une application de guidage (Maps, Waze) dans votre voiture. La fonction 3G/4G a aussi tendance à faire grimper le mercure dans le cas d’une forte utilisation. Il est possible de faire un tour dans les paramètres de son smartphone (iOS ou Android) et de désactiver des fonctions comme le Wi-Fi, le GPS, le Bluetooth ou les données mobiles. En plus de soulager la batterie, cela évite à l’appareil de chauffer.

Enfin, mieux vaut éviter d’utiliser son smartphone pendant qu’il charge. Ce phénomène va entraîner une chauffe excessive pouvant endommager l’appareil, en particulier en période de canicule. Évitez un espace confiné et privilégiez un emplacement à l’ombre pour la recharge de votre appareil (smartphone, tablette, ordinateur…).

Redmi Note 7

© LaboFnac

Quelques astuces : lorsque le smartphone est au repos

Même lorsqu’il n’est pas sollicité, le smartphone peut être sujet à un « coup de chaud ». Il faut veiller à ne pas l’exposer dans des endroits sensibles, comme derrière une vitre ou à l’intérieur d’une voiture. On pourra aussi retourner l’appareil afin de ne pas exposer l’écran à la lumière directe du soleil de manière prolongée.

Évitez aussi de placer votre mobile sur une surface qui a elle-même tendance à chauffer. Il est aussi possible d’enlever la coque du smartphone afin de favoriser la dissipation thermique. Enfin, vous pouvez activer le mode avion de votre smartphone pour éviter de gagner des degrés inutiles (recherche réseau) et préserver sa batterie.

Il est préférable de ne pas utiliser les applications permettant de connaître la température des composants de votre mobile, en particulier en période de forte chaleur. En effet, elles sollicitent le smartphone afin de fournir ces mêmes informations et accentuent le phénomène.

Dernier rappel, il ne faut pas placer votre téléphone dans un réfrigérateur ou dans l’eau, même si celui-ci est certifié IP67/68 (résistant à l’eau). En effet, cette action risque de créer un choc thermique pouvant endommager durablement votre appareil.

Contenus associés

Partager ce guide :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.