LaboFnac

Comment choisir un casque audio pour un enfant ?

Vous cherchez un casque pour votre enfant, mais ne savez pas trop par où commencer ? Avec ces quelques conseils, vous devriez pouvoir trouver la perle rare, et éviter les risques liés à un casque non adapté.

JBL JR300

JBL JR300 © JBL

Que votre enfant se soit déjà découvert une passion pour la musique ou qu’il s’amuse à emprunter votre smartphone ou tablette pour jouer et regarder des vidéos, l’achat d’un casque est à considérer ne serait-ce que pour vous offrir un peu de paix au quotidien. Et nous avons décidé de vous guider sur le chemin du modèle parfait avec ce dossier dédié. Quels sont les critères à privilégier et y a-t-il des risques à laisser son enfant utiliser un casque ?

Les casques dédiés : moins de risques, mais moins de choix

De nombreux casques sont disponibles dans le commerce, et il en existe pour tous les profils d’utilisateurs. Les enfants sont donc aussi concernés. On retrouve parmi les modèles qui leur sont dédiés ceux de la gamme Junior chez JBL, comme le JR300, mais JVC et Philips en proposent également, respectivement dans les gammes HA-KD et SHK. Logiquement adaptés à leur morphologie, il s’agit également souvent de casques colorés et présentant des finitions basiques. Rien n’empêche toutefois d’aller voir ailleurs, d’autant que l’offre de casques pour enfants est tout de même assez limitée, mais il faudra alors veiller à respecter quelques critères spécifiques.

JBL JR300

JBL JR300 © JBL

Les critères importants à prendre en compte pour un casque traditionnel

Si vous préférez vous tourner vers des casques plus conventionnels, c’est donc possible aussi, même si ce n’est certainement pas la voie la plus simple. Le choix d’un casque est toujours un peu délicat, et c’est d’autant plus vrai lorsque celui-ci est destiné à un enfant. Il faut non seulement veiller à son confort, mais aussi à ne pas endommager ses capacités auditives. Le tout, sans réellement pouvoir compter sur son avis puisque ce sont là des notions dont il n’a pas nécessairement conscience, ou du moins pas pleinement. Les critères les plus importants à prendre en compte sont donc un peu différents. D’où l’importance de casques dédiés bien sûr. Pour les autres, on fera donc attention à :

• La taille et le poids

Il faudra évidemment commencer par choisir un casque adapté à la petite tête de votre enfant. Vous pouvez d’ores et déjà éliminer les modèles dits circum-auraux, soit ceux dont les écouteurs reposent sur le crâne en entourant l’oreille. Le principe n’est pas gênant en soi, mais ces modèles généralement prévus pour les adultes risquent d’être trop grands et trop lourds. On privilégiera plutôt les casques au format supra-aural, reposant sur le pavillon de l’oreille. C’est d’ailleurs le format généralement retenu pour les casques dédiés aux enfants, qui ont également l’avantage de proposer un arceau plus court. Il faudra donc aussi y veiller si vous optez pour un casque lambda, sans oublier la contrainte du poids. Pour éviter d’assommer votre enfant, mieux vaut éviter de dépasser les 200 grammes.

• La robustesse

C’est valable pour à peu près tout ce qui est amené à être en contact avec un enfant, et les casques ne sont certainement pas exclus. Pour éviter d’avoir à en racheter un toutes les semaines, privilégiez un modèle solide. Vérifiez notamment les points d’attache des écouteurs, ou encore la flexibilité de l’arceau. Il est également préférable d’avoir un câble détachable pour éviter qu’il ne s’accroache quelque part et s’arrache si l’enfant est un peu turbulent, mais le plus simple est peut-être encore de passer directement au casque sans fil.

• L’isolation

Elle est aussi importante dans un sens que dans l’autre, ou presque. Une bonne isolation des bruits extérieurs évitera à l’enfant d’être tenté d’augmenter le volume, au risque d’endommager ses capacités auditives de manière irréversible. Dans l’autre sens, soit l’isolation des sons joués dans le casque, c’est davantage une affaire de confort pour les autres. Heureusement, ce sont là deux paramètres que nous testons avec attention au LaboFnac.

• Le petit plus : un limiteur de volume

Ce n’est pas obligatoire, mais les parents les plus inquiets devraient l’apprécier. Le limiteur de volume permet, comme son nom l’indique, de limiter le niveau d’écoute afin de protéger l’audition des enfants, et des adultes aussi d’ailleurs. La limite conseillée est de 85 dB et c’est donc généralement celle que définissent les fabricants de casque… pour enfants. En effet, le limiteur est généralement réservé aux modèles adaptés. La plupart des appareils, qu’il s’agisse de smartphones ou de lecteurs multimédia, proposent toutefois aussi une limite, ou du moins un système d’alerte visant à éviter l’écoute à trop fort volume.

Philips SHK2000

Philips SHK2000 © Philips

Les règles à suivre pour une écoute sans danger

Même avec un casque adapté, l’écoute n’est pas sans danger et il convient de respecter quelques règles. La première a déjà été évoquée. C’est évidemment de limiter le niveau d’écoute, qui pourrait entraîner un vieillissement accéléré de l’oreille interne. Il est également important de limiter la durée d’écoute au casque, et de faire des pauses régulièrement. On évitera de ce fait de s’endormir avec un casque sur les oreilles. Privilégier des sources de qualité aidera également à préserver l’audition, et il ne faut évidemment pas hésiter à consulter un médecin en cas de sensations auditives anormales et prolongées chez l’enfant.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste

Contenus associés

Partager ce guide :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.