LaboFnac

Final Fantasy VII Remake : 9 mois d’attente avant l’heureux événement

Communiquée à la veille de la conférence organisée par Square Enix dans le cadre de l'E3 2019, la date de sortie de Final Fantasy VII Remake s'est répandue sur la toile comme une traînée de poudre. Et vous, que ferez-vous le 3 mars 2020 ?

Final Fantasy VII Remake

Final Fantasy VII Remake © Square Enix

Tel le fils prodigue attendu depuis une éternité par des millions de joueurs de tous horizons, celui qui symbolise la résurrection de l’un des jeux les plus adulés de tous les temps va encore nous faire patienter neuf longs mois avant de pousser son premier cri sur PS4. Vingt-trois ans après l’original sur lequel nous sommes récemment revenus à l’occasion de son portage Switch, Final Fantasy VII Remake s’apprête à renaître. Et ce pour la plus grande joie des nostalgiques de l’ère PlayStation et de tous les autres qui ont sans doute envie de comprendre comment un tel mythe a pu se construire autour de ce titre venu du passé.

Final Fantasy VII Remake

Final Fantasy VII Remake © Square Enix

Remake ou Reboot ?

La question est légitime. En dépit de ce que son intitulé annonce clairement, Final Fantasy VII Remake ne ressemblerait-il pas finalement davantage à un reboot ? Dans le domaine du jeu vidéo, le terme de reboot est généralement employé dans le cadre d’une relecture complète d’un titre déjà existant. À la différence d’un remake, elle traduit la volonté de surprendre même les connaisseurs du jeu original en redéfinissant largement ses codes, sans pour autant remettre totalement en question ses fondamentaux. Ses conséquences sont alors autant d’ordre visuel que ludique, l’ensemble des mécaniques de gameplay étant bien souvent dépoussiéré pour se conformer aux standards du moment. Il en va de même de la direction artistique qui prend parfois des libertés considérables sur le plan graphique et sonore pour flirter avec l’imprévisible. On se souvient notamment du très beau reboot de Prince of Persia qui, en 2008, cherchait à interpeller davantage par son rendu visuel envoûtant que par ses mécaniques de jeu résolument classiques.

Prince of Persia (2008)

Prince of Persia © Ubisoft

Encore plus frappante, la relecture moderne de la franchise Castlevania initiée par Lords of Shadow en 2010 constituait l’exemple parfait d’un reboot magistral capable de remettre une licence au goût du jour en revisitant ses ingrédients les plus iconiques. Mais l’exercice est loin d’être aisé et bien d’autres s’y sont cassé les dents, à l’instar de Turok (version 2008), Sonic the Hedgehog (2006) ou encore Space Invaders: Invasion Day (2002), une déclinaison 3D épouvantable de ce qui demeure un pilier du shoot’em up arcade !

Space Invaders : Invasion Day (2002)

Space Invaders : Invasion Day (2002) © Taito Corporations

Mais revenons à Final Fantasy VII Remake. Conçu initialement dans l’idée de polir l’aura toujours étincelante du représentant le plus acclamé de la saga de RPG de Square Enix, cette refonte embarque le terme de remake jusque dans son titre. Pourtant, au regard de tout ce que nous savons à présent sur les bouleversements opérés par rapport au jeu d’origine, le titre s’offrirait presque des allures de reboot. Toute la question est de savoir à quel point les modifications apportées par ce remake risquent de remettre en cause les fondamentaux du Final Fantasy VII que l’on connaît tous. Selon toute vraisemblance, et même si les ajouts s’annoncent considérables, il est peu probable que les libertés prises par les responsables de ce remake compromettent l’intégrité de l’image que l’on se fait du Final Fantasy VII originel, et encore moins le déroulement de sa trame. Il conviendrait plutôt d’y voir une chance inespérée d’enrichir encore un peu plus le background de cet épisode au-delà de ce qu’avaient déjà apporté les œuvres relatives à la « Compilation of Final Fantasy VII » que sont Advent Children, Last Order, Before Crisis, Dirge of Cerberus et Crisis Core.

Final Fantasy VII Remake

Final Fantasy VII Remake © Square Enix

D'autres épisodes à venir

Lors de la dernière présentation du jeu organisée dans le cadre de l’E3 2019, Square Enix a justement évoqué son intention d’étoffer la trame originale de nouveaux éléments narratifs, ce qui explique notamment l’impossibilité de tout faire tenir en un seul et unique jeu. C’est la raison pour laquelle Final Fantasy VII Remake sera éclaté en plusieurs épisodes consécutifs, chacun ayant toutefois l’envergure d’un RPG complet et autonome. Rien à voir donc avec le format épisodique que l’on connaît notamment du côté des titres Telltale dont la durée ne dépasse pas la poignée d’heures de jeu.

Final Fantasy VII Remake

Final Fantasy VII Remake © Square Enix

Le soft qui sera proposé le 3 mars 2020 ne reprendra cependant que la première partie de l’aventure se déroulant dans la ville de Midgar, même si son contenu s’étalera sur deux disques Blu-ray. Sans trop prendre de risques, on peut imaginer que, d’ici sa sortie, il pourrait être rebaptisé de manière plus évocatrice, comme Final Fantasy VII Remake : Episode 1 Midgar, par exemple.

 

Final Fantasy VII Remake

Final Fantasy VII Remake © Square Enix

L'ATB nouvelle formule

On entrevoit d’ailleurs d’autant mieux l’ampleur de l’opération de dépoussiérage entamée par Square Enix que les dernières vidéos délivrent une vision désormais très concrète de ce à quoi il faut s’attendre in-game. Là où l’on craignait que le titre ne nous impose une approche 100 % intuitive et dynamique lorgnant davantage du côté de l’instantanéité d’un Kingdom Hearts que du tour par tour des premiers Final Fantasy, on découvre que Final Fantasy VII Remake en proposera une déclinaison hybride.

 

Final Fantasy VII Remake

Final Fantasy VII Remake © Square Enix

La jauge ATB (Active Time Battle) qui régule la gestion des tours d’action entre les personnages et leurs adversaires sera donc de la partie sous une forme inédite. À chaque fois que celle-ci sera pleine, une sorte de pause active pourra survenir dans le cadre de ce que les concepteurs ont baptisé le « Tactical Mode » pour permettre au joueur de planifier l’exécution de certaines actions : déclenchement des techniques spéciales, des magies, ou utilisation d’un objet. L’interface conservera l’affichage habituel des point de MP ainsi que la jauge de Limit Break qui débouchera sur des techniques ultimes que l’on est impatient de découvrir. Quant au système de matérias qui régissait le panel de compétences utilisables par les personnages, il sera bien évidemment conservé pour autoriser chaque joueur à customiser les membres de son équipe comme il le souhaite.

 

Final Fantasy VII Remake

Final Fantasy VII Remake © Square Enix

Si le tout se veut nettement plus dynamique et nerveux que dans son format d’origine, notamment grâce aux commandes de raccourcis facultatives, cette proposition hybride témoigne de l’intention de Square Enix de ne pas brusquer les plus nostalgiques. La mise en scène des affrontements s’annonce surtout grandiose et l’on pourra librement jongler entre chacun des membres du groupe pour en prendre le contrôle à n’importe quel moment. Un détail loin d’être anodin puisqu’il permettra de tirer parti des spécificités de certains combattant, comme Barret, capable d’atteindre ses ennemis à distance grâce à la mitrailleuse logée dans son bras. L’aspect tactique du système de combat reposera ainsi en grande partie sur la notion de timing liée à la gestion des jauges ATB pour jongler au bon moment entre les différents héros. Ajoutons à cela un seuil de tolérance aux dégâts propre à chaque adversaire et l’on admettra que ce Final Fantasy VII Remake risque de se montrer terriblement accrocheur dans ses mécaniques de jeu.

 

Final Fantasy VII Remake

Final Fantasy VII Remake © Square Enix

La spirale des éditions collector

Le choix de découper l’intégralité de l’aventure en plusieurs jeux dont la sortie sera échelonnée dans le temps n’empêche pas Square Enix d’annoncer d’ores et déjà sa politique de précommandes. Les fans devront mettre la main au portefeuille pour s’offrir l’édition « 1ère Classe » proposée au tarif de 299,99 euros en raison de la présence d’une figurine Play Arts de Cloud sur sa moto Hardy Daytona.

 

Final Fantasy VII Remake

Final Fantasy VII Remake © Square Enix

L’artbook relié, la mini bande originale et le boîtier steelbook à l’effigie de Sephiroth seront toutefois inclus dans l’édition Deluxe vendue 89,99 euros. Les autres devront se rabattre sur l’édition standard à 69,99 euros comprenant uniquement le jeu, c’est-à-dire sans les bonus de contenu téléchargeable : des matérias d’invocation pour Carbuncle, Pampa et le Poussin Chocobo (en précommande uniquement pour ce dernier)…

 

Final Fantasy VII Remake

Final Fantasy VII Remake © Square Enix

Si l’éditeur a levé le voile sur les noms des comédiens de doublage anglais, le titre devrait également proposer les voix japonaises, allemandes et même françaises. Qualifiée officiellement par son éditeur de « réinterprétation d’un des jeux les plus révolutionnaires de son époque », Final Fantasy VII Remake a su faire monter l’adrénaline dans le cadre de cet E3 2019 et c’est le moins que l’on attendait de lui !

 

Final Fantasy VII Remake

Final Fantasy VII Remake © Square Enix

Contenus associés

Partager ce guide :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.