LaboFnac

Guide d’achat : comment choisir votre téléviseur ?

Philips 43PUH6101

Choisir un téléviseur ne se résume pas à choisir la taille de l’écran. Plusieurs technologies sont disponibles et d’autres paramètres sont à prendre au compte. Pas d’inquiétude nous allons vous guider pour acheter le téléviseur le plus adapté à vos besoins.

Quelle taille d’écran ?

La taille de l’écran est probablement le premier critère d’achat d’un téléviseur. Elle est exprimée en pouces ou en cm au niveau de la diagonale. Pour déterminer la taille qui convient à votre pièce, il faut estimer la distance de recul, c’est-à-dire la distance entre votre canapé et la télévision. Généralement, on recommande de se placer à une distance équivalente à deux ou trois fois la diagonale de l’écran.

Cette distance varie également en fonction de la résolution : plus celle-ci est élevée et moins les pixels seront visibles pour ne pas perdre les détails. Le tableau ci-dessous récapitule la distance de recul recommandée en fonction de la définition du téléviseur.

Recul recommandé par rapport à la taille de la télé

Recul recommandé par rapport à la taille de la télé

Full HD, 4K ou 4K Ultra HD ?

La définition d’un téléviseur indique le nombre de pixels à l’écran. Plus elle est élevée et plus les images sont détaillées. Aujourd’hui le Full HD est devenu le standard avec 1920 x 1080 pixels (1920 pixels horizontalement et 1080 pixels verticalement). Les modèles les plus évolués affichent désormais de la 4K (4096 x 2160 pixels), soit quatre fois la définition Full HD. Pour être tout à fait précis, sachez qu’il s’agit en fait d’une définition utilisée au cinéma. Dans la pratique les téléviseurs affichent réellement 3840 x 2160 pixels. On parle donc de 4K Ultra HD (ou UHD).

labo-fnac-guide-tv-7

Reste ensuite à trouver des sources compatibles avec une telle définition. Les Blu-ray 4K UHD en sont pour l’instant pas encore nombreux, et les chaines de télévision diffusent généralement en Full HD. Néanmoins, avec l’adoption massive de TV 4K en 2016, on constate une nette amélioration dans la disponibilité de contenus 4K, notamment à travers des acteurs comme Netflix, YouTube, Zive ou encore MyCanal. Mais pour en profiter, mieux vaut disposer d’une connexion en fibre chez soit. Au-delà de ces contenus nativement en UHD-4K, les téléviseurs sont également équipés d’un système de mise à l’échelle (upscale) afin de convertir automatiquement n’importe quel contenu Full HD en 4K UHD. Si votre budget vous le permet, préférez donc une TV UHD 4K que est en train de devenir le standard dans quelques années.

Ecran plat ou incurvé ?

Après la révolution de l’écran plat, place aux modèles incurvés. Au-delà de l’esthétique et de l’effet « waouh », la courbure de l’écran est censée maximiser l’immersion tout en réduisant la fatigue oculaire. En effet, toute la surface du téléviseur est à la même distance du téléspectateur qui profite ainsi d’un meilleur confort de vision. Avec la courbure de l’écran, le téléviseur offre un effet panoramique similaire aux écrans de cinéma.

Interface TV LG 65EG960V

Théoriquement chaque téléspectateur profite ainsi d’une qualité d’image optimale, quelle que soit sa position par rapport au téléviseur. Reste que pour vraiment bénéficier de ces avantages, mieux vaut opter pour une diagonale de 50 pouces au minimum. Le choix d’un écran plat ou incurvé dépend une fois encore de votre budget et de vos gouts.

LED, OLED, Quantum Dot, qu'est ce que c'est ?

Vous avez surement déjà vu la mention LED, OLED ou encore Quantum Dot sur les fiches techniques des téléviseurs. Mais qu’est ce qui se cache derrière ces termes un peu barbares? En fait il s’agit de différentes technologies qui équipent les téléviseurs aujourd’hui. Les modèles les plus abordables ou les plus anciens utilisent un système de rétro éclairage à base de néons CCFL.

Plus performante et plus répandues, la technologie LED repose sur des diodes électroluminescentes qui sont disposées à l’arrière de l’écran. Avantage sur le LCD classique, la consommation d’énergie est moindre avec des performances supérieures en termes de rendu. On distingue deux types de rétro éclairage LED : l’EDGE LED et le Full LED aussi connu sous le nom de Direct LED. Comme son nom l’indique, l’EDGE LED fait appel à des LED qui sont réparties sur le bord de l’écran. La lumière est réfléchie sur toute la surface et les téléviseurs sont encore plus fins. S’ils sont plus épais, les modèles Full LED offrent une meilleure homogénéité, avec des LED qui recouvrent l’intégralité de la dalle

labo-fnac-guide-tv-3

Dans les deux cas il est possible d’ajouter une autre fonctionnalité appelée Local Dimming. Dans ce cas précis, seule une zone de l’écran est éteinte ou allumée afin d’afficher des noirs plus profonds et augmenter le taux de contraste de l’image.

A coté du LED, l’OLED est une autre technologie qui a fait son apparition d’abord sur les appareils de petite taille (montres connectées, smartphones, tablette), puis sur les téléviseurs les plus haut de gamme. Contrairement au LED, L’OLED fait fi du rétro éclairage au profit de diodes électroluminescentes organiques qui sont traversées par un courant électrique pour produire de la lumière. Avantage de cette technologie : les téléviseurs sont d’une finesse incroyable, tout en offrant un taux de contraste très élevé car les pixels s’éteignent complètement pour créer du noir. Conséquence directe la consommation électrique est également moindre qu’avec des LED. De plus l’OLED affiche en théorie une excellente restitution des couleurs et des angles de vision plus larges. Revers de la médaille les téléviseurs OLED sont encore très onéreux.

labo-fnac-guide-tv-2

C’est là qu’intervient le Quantum Dot, une technologie qui fonctionne sur le même principe que l’OLED. En effet les téléviseurs Quantum Dot sont équipés de minuscules cristaux (des nano-cristaux) qui émettent de la lumière dès qu’ils sont soumis à un courant électrique. De la taille d’un atome ils permettent d’exprimer différentes nuances de couleurs en fonction de leur diamètre. En les combinant avec le rétroéclairage de la dalle d’écran,  on bénéficie de couleurs mieux restituées avec une large palette de nuances, mais également un consommation moindre. Le tout à un prix plus abordable que l’OLED qui garde l’avantage d’afficher un noir complet. Certains constructeurs ont rebaptisé le Quantum Dot, on parle ainsi de SUHD à nano-cristaux chez Samsung, de Triluminos chez Sony ou de Color Prime chez LG.

Qu’est ce que le HDR ?

Empruntée à la photographie, le HDR vidéo (High Dynamic Range) est censé améliorer le contraste et la restitution des couleurs. Les téléviseurs compatibles promettent donc une image plus fidèle à la réalité notamment lorsqu’il s’agit des différents niveaux d’intensité lumineuse. Ainsi, grâce au HDR, il est possible de restituer les détails dans des images très sombres ou très lumineuses en faisant fi des noirs bouchés ou des blancs complètement brulés.

labo-fnac-guide-tv-9

En 3D ou pas?

Après le cinéma, la 3D est venue s’incruster dans les téléviseurs depuis plusieurs années déjà. Si elle faisait fureur il y a quelques temps encore, cette technologie est clairement en perte de vitesse. Mais il reste bon de noter qu’il existe encore de très nombreuses vidéos en 3D. Pour en profiter il faut disposer de lunettes compatibles, qui sont généralement fournies. Deux technologies cohabitent : la 3D active et la 3D passive.

La 3D active nécessite des lunettes alimentées qui sont synchronisées avec le vidéo-projecteur et qui obturent successivement l’oeil droit et l’oeil gauche pour afficher une image en 3D. Les images sont en Full HD (1920 x 1080 pixels), sans perte de luminosité. Mais les lunettes sont lourdes, onéreuses et fatigantes à la longue. Avec la 3D passive, de simples lunettes polarisées suffisent pour générer une image 3D. Il n’y a aucune synchronisation avec le téléviseur et les lunettes sont à la fois plus abordables, plus légères et plus confortables en l’absence de batterie. Revers de la médaille, la définition est en HD 720p (1280 x 720 pixels) pour chaque oeil.

lunettes-3d

Pour profiter de la 3D, il est évidemment indispensable de disposer de contenus compatibles. Cependant, de nombreux téléviseurs sont aussi en mesure de convertir une source 2D en 3D… avec plus ou moins de succès. Sachez enfin que Samsung et Philips ont décidé d’abandonner la 3D sur leurs téléviseurs, tandis que d’autres comme Sony n’en proposent plus que sur une petite poignée de modèles.

Smart TV, pour connecter sa TV à Internet

Avec l’intégration d’une connexion Wi-Fi ou d’une prise Ethernet, les téléviseurs ont gagné le droit de se connecter à Internet. On accède ainsi à de nouvelles fonctionnalités, et notamment au replay et au streaming avec des plateformes telles que Netflix, France 24 ou CanalPlay. Couplé à un système d’exploitation « intelligent », tel qu’Android TV chez Sony et Philips, Tizen chez Samsung, Firefox OS chez Panasonic ou encore WebOS chez LG. Tous permettent d’installer des applications, comme on le ferait sur un smartphone, afin d’ajouter des fonctionnalités au téléviseur. Skype, Facebook et autres Deezer sont ainsi accessibles du bout de la télécommande. L’interface est également personnalisable même si la plupart du temps on retrouve un bandeau avec les fonctionnalités principales chez pratiquement tous les constructeurs.

labo-fnac-guide-tv-1

La connexion Wi-Fi ou filaire est aussi utile pour diffuser du contenu disponible dans votre réseau local. Grâce au DLNA vous serez en mesure de lire tous les fichiers multimédia qui sont stockés sur un ordinateur directement sur le téléviseur. Ce dernier est généralement compatible avec la plupart des formats de fichiers vidéo, audio et photo.

La connectique

En matière de connectique, l’adage « qui peut le plus peut le moins » n’a jamais été aussi vrai. Surtout pour les prises HDMI qui permettent de connecter pratiquement tous les appareils aujourd’hui, qu’il s’agisse d’un lecteur Bu-ray, d’une Box TV opérateur, d’un décodeur TNT, d’une console de jeux vidéo, etc. Plus les prises HDMI sont nombreuses, mieux c’est donc. Détail d’importance, vérifiez qu’il s’agit bien de HDMI 2.0 avec prise en charge du HDCP 2.2, afin de pouvoir profiter du contenu UHD/4K. Le cas échéant, le HDMI 1.4 suffit. Dernier point concernant le HDMI, la fonction ARC est pratique pour diffuser le son de la télévision directement sur une barre son sans câble supplémentaire. En effet, si le téléviseur sur lequel vous avez jeté votre dévolu n’est pas compatible ARC il faudra le relier à la barre son via une sortie audio optique, puis gérer le volume sur chaque appareil indépendamment, à l’aide de deux télécommandes donc. Pour raccorder des appareils plus anciens, vous aurez besoin d’entrées analogiques comme des péritel, vidéo composite ou vidéo composante.

labo-fnac-guide-tv-6

Pour les fonctions de TV connectée, il est indispensable de disposer d’une connexion WiFi ou filaire. Cette dernière est assurée par la prise Ethernet RJ45. Enfin, les ports USB sont utiles pour brancher une clef idoine ou un disque dur externe. Cela permet de disposer de contenus multimédias directement dans l’interface du téléviseur, sans passer par le réseau en DLNA. Certains téléviseurs autorisent même l’enregistrement sur le support USB, afin de disposer très facilement d’un magnétoscope numérique.

La consommation électrique

D’après une étude européenne, la fonction veille des appareils électriques représenterait près de 10% de la consommation électrique des foyers européens. Et l’Agence internationale de l’énergie d’enfoncer le clou en affirmant que le mode veille serait responsable de 1% des émissions mondiales de CO2 environ. D’où la prise de conscience des constructeur qui tentent de minimiser la consommation des téléviseurs aussi bien en veille qu’en utilisation. Plus un téléviseur est grand et plus sa consommation en utilisation sera importante. En veille, préférez les modèles qui affichent la consommation la plus faible possible.

Driss Abdi

Driss Abdi

Journaliste

Contenus associés

  • Christophe Laurent

    C’est plutôt 1920 x 540 pixels pour chaque œil en 3D passive sur un écran Full HD…
    Dommage de ne pas dire d’ailleurs que l’intérêt de la 3D est bien plus important avec une dalle 4K passive car la définition pour chaque œil passe à 3840 x 1080 pixels… l’effet ressenti n’a plus rien à voir.

Partager ce guide :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.