LaboFnac

Guide d’achat : Comment choisir votre enceinte audio ?

Enceinte audio

Chez vous ou en extérieur, votre musique ne vous quitte jamais, du réveil en douceur aux soirées les plus animées ? Pour en profiter au mieux, il vous faut utiliser une ou plusieurs enceintes. Elles peuvent fonctionner avec ou sans fil, être imposantes ou nomades et, pour nombre d’entre elles, affichent un design de plus en plus soigné. Retour sur les éléments à prendre en compte avant de faire votre choix.

À domicile ou en mobilité

Le lieu d’usage des enceintes influe sur plusieurs données essentielles, à commencer par leur format et leur puissance. Les enceintes destinées à prendre place dans un domicile pourront être de toutes tailles, de la mini-enceinte facilement transportable d’une pièce à l’autre à l’enceinte colonne en passant par les paires d’enceintes de type “bibliothèque”. Plus grand format dit aussi plus de puissance : il serait injuste de les comparer aux petites enceintes nomades. Pensez, avant d’opter pour un modèle précis, à évaluer la puissance nécessaire à la pièce dans laquelle vous comptez l’installer.

enceintes-domicile

Les enceintes nomades

À de rares exceptions, les enceintes fixes sont dépourvues de batteries, quand celles-ci sont l’un des points cruciaux de leurs homologues nomades. Les moins bien pourvues (mais aussi les plus petites) promettent environ 4 heures, quand les plus généreuses indiquent tenir une vingtaine d’heures. Des données à vérifier à l’occasion de tests en conditions réelles.

D’autres données méritent l’attention. Le poids, évidemment, reste un critère primordial pour bien choisir une enceinte nomade, puisque ce type de produits peut dépasser le kilogramme, quand des appareils aux performances satisfaisantes se situent sous la barre des 400 grammes. Pour bien choisir votre enceinte, il faut donc vous fixer un objectif de rapport performances-poids, en fonction de vos besoins.

enceinte-bluetooth-waterproof

Dernier point à noter chez les enceintes nomades : elles peuvent être étanches. Certaines disposent d’un indice de protection suffisant pour être immergées, d’autres résistent aux éclaboussures, certaines sont même affublées d’un grip en caoutchouc leur conférant une bonne adhérence au sol. Si vous comptez utiliser votre enceinte au bord de la piscine ou dans votre salle de bain, mieux vaut vérifier ce point avant l’achat.

Avec ou sans fil ?

La question de la liaison filaire ou non entre la source musicale et l’enceinte se pose de moins en moins, la plupart des produits d’aujourd’hui (fixes comme nomades) fonctionnant sans fil – les autres utilisant le plus souvent des connecteurs jack. Elle est plutôt celle du mode de connexion sans fil disponible. On trouvera tantôt du WiFi, tantôt du Bluetooth, en gardant à l’esprit que selon les codecs pris en charge (côté enceinte et côté source musicale), le son sera plus ou moins détérioré. Chez les enceintes Bluetooth, on trouve parfois une puce NFC : cette dernière, très pratique, permettra d’y connecter facilement un périphérique compatible (typiquement, un smartphone) en le passant devant l’enceinte.

harman-enceinte-bluetooth

À noter que certaines enceintes affichent une compatibilité avec AirPlay, le protocole de communication sans fil d’Apple basé sur le WiFi. On recommande donc aux propriétaires d’iPhone ou d’iPad de s’orienter vers des enceintes AirPlay, d’autant que les terminaux iOS ne prennent pas en charge le codec aptX (qualité CD) et que dans la maison, la portée sera meilleure en WiFi.

Les systèmes multiroom

Bien des enceintes permettent de créer des systèmes multiroom. Ces dernières sont connectées au réseau WiFi (voire en Ethernet ou CPL), soit via l’enceinte principale, soit via un hub compatible WiFi ou Ethernet. L’avantage d’une telle configuration, c’est qu’elle épargne au mélomane la détérioration du son. En revanche, les systèmes multiroom sont fermés, c’est-à-dire propres à chaque marque. Vous devrez donc, pour enrichir votre équipement, acheter de nouvelles enceintes de la même marque que vos autres appareils. Sonos, Harman Kardon, Bang & Olufsen… le choix est large. Contrairement à une gestion de plusieurs périphériques Bluetooth, il est possible, avec un système multiroom, de diffuser la même musique, mais à des volumes différents, sur les différentes enceintes de l’ensemble, le tout étant géré depuis la même interface (sur un smartphone, par exemple). Dans une pièce unique, les intéressés pourront créer des systèmes 2.1 ou, pourquoi pas, 5.1 selon leurs besoins. Intéressant également, les systèmes multiroom autorisent la diffusion de contenus différents sur leurs éléments, selon l’ambiance que l’on souhaite créer dans chaque pièce.

multiroom

Chez les enceintes nomades, il est également possible de créer de véritables ensembles permettant d’obtenir des effets stéréo, par exemple. De nombreux modèles peuvent en effet être connectés sans fil “en série”, et diffusent alors la même musique.

De la puissance

Il existe plusieurs types d’enceintes, certaines étant dites “passives” (c’est-à-dire devant être connectées à un amplificateur), quand d’autres intègrent un ampli : elles sont désignées comme des enceintes “actives”. Si la question ne se pose pas du côté des mini-enceintes et autres enceintes nomades, elle reste pertinente pour les modèles de grande taille, destinés à sonoriser de grandes surfaces.

woofer

Outre les données classiques permettant d’évaluer les performances (théoriques) d’une enceinte, telles la réponse en fréquence (les fréquences que l’enceinte peut restituer), l’impédance ou encore sa puissance sonore maximale, il faut considérer le nombre de voies présentes dans l’enceinte. Selon le modèle, vous trouverez mention de woofers, voire de subwoofers (haut-parleurs dédiés aux basses), mais aussi de tweeters (haut-parleurs dédiés aux aigus) et de haut-parleurs médiums. Certaines enceintes embarquent en leur sein plusieurs haut-parleurs afin de fournir l’illusion d’un son à 360°.

Des services connectés

Vous écoutez de la musique depuis des services de streaming avec abonnement, tel Apple Music, Deezer ou le leader du marché, Spotify ? Il est tout à fait possible d’envoyer les données depuis un smartphone ou une tablette sur lesquels l’application ad hoc est installée. La procédure est toutefois énergivore, puisque le flux audio parvient depuis les serveurs dudit service au mobile qui se charge de le streamer vers l’enceinte. En cas d’app compatible, par exemple sur des enceintes certifiées Spotify Connect, le flux est streamé directement vers l’enceinte sans passer par la case mobile : ce dernier se contente de jouer les télécommandes, et sa batterie est nettement moins sollicitée.

La connectique (USB, Ethernet, jack…)

Davantage chez les mini-enceintes et chez les appareils nomades, on trouvera une connectique plus ou moins riche. Certaines se chargent en USB ou micro-USB et d’autres, comme certains modèles de JBL, fonctionnent même comme une batterie externe : elles peuvent charger un smartphone ou une tablette. N’oublions pas la prise jack, permettant de brancher une source musicale et, pour quelques modèles, une prise RCA : elle pourra être utilisée pour brancher l’enceinte à un lecteur CD ou une platine vinyle, par exemple.

Vous cherchez une enceinte dédiée à votre smartphone ? Il existe encore quelques docks pour iPhone dotés d’un connecteur Lightning ou d’un port micro-USB adapté à Android, même si ce type de produits disparaît progressivement. La disparition progressive de la prise jack chez les smartphones, amorcée par Apple et quelques autres, devrait contribuer à faire disparaître ces appareils qui ont l’inconvénient de ne pas être compatibles avec tous les terminaux mobiles.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion

Contenus associés

Comments are closed.

Partager ce guide :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.