LaboFnac

Lecture en vacances : et si vous passiez au numérique ?

Kobo Aura H2O 2

Soleil, farniente au bord de la piscine, lézardage sur la plage… La saison des vacances est propice aux séances de rattrapage pour les adeptes de la lecture qui manquent de temps dans l’année. Mais, même si le support papier conserve un charme que le numérique n’égalera probablement jamais, il n’est pas nécessaire de s’encombrer pour profiter des joies de la lecture en vacances. Dans les lignes qui suivent, nous passons en revu les solutions les plus pertinentes pour vous permettre de lire des livres dématerialisés.

Lire sur mobile ou tablette

Pas besoin d’investir nécessairement dans un nouveau produit : le smartphone peut tout à fait faire office de liseuse d’appoint, à condition de respecter quelques critères importants. À commencer par un contraste suffisant, ainsi qu’une haute résolution permettant d’afficher même de petits caractères sans s’esquinter les yeux (sur un écran de plus de 5 pouces, mieux vaut ne pas descendre sous un affichage Full HD).

Twilight

Pour plus de confort, notamment lorsqu’il s’agit de lire en fin de journée, mieux vaut toutefois filtrer la fameuse lumière bleue, qui cause fatigue oculaire et difficultés d’endormissement. Si vous ne disposez pas de lunettes adaptées, il existe des solutions logicielles permettant de filtrer une grande partie de cette lumière bleue sur mobiles et tablettes. Sur iOS, depuis sa version 9.3, inutile de passer par une application tierce : le mode Night Shift natif suffit. Sur Android, la fonctionnalité n’est pas incluse, mais quelques marques l’intègrent à leur interface, comme Samsung par exemple. Dans ce cas, il suffit de cliquer sur l’icône adaptée dans la barre de notifications pour en profiter. Pour les autres, direction le Play Store, où des titres tels que “Twilight” ou “Filtre lumière bleue”, gratuits, remplissent cette fonction.

Comment importer des livres sur mobiles ?

Pour des livres au format ePub ou PdF, diverses solutions s’offrent à vous. Sur iOS, iBooks permet de gérer très correctement vos bibliothèques d’ouvrages, de les synchroniser sur l’ensemble de vos terminaux, afin de commencer la lecture sur iPhone et la terminer sur iPad ou sur Mac. Même combat chez Android avec Play Livres, qui offre le même type de fonctionnalités. Les deux applications donnent accès à un catalogue complet de livres à acheter à l’unité, et permettent de synchroniser les ouvrages et autres documents contenus sur les appareils, de les annoter, etc.

iBooks

iBook (sur les terminaux Apple)

Des titres tiers remplissent le même office, souvent avec un peu plus de générosité au rayon des formats pris en charge. Nous pensons par exemple à des apps telles qu’Universal Book Reader, qui propose notamment la conversion de nombreux formats (doc, bmp, csv…) en PDF ou ePub, la synchronisation des documents personnels et l’achat de nouveaux livres.

YouBoox

L’interface de YouBoox

Les lecteurs les plus gourmands, mais aussi les moins exigeants en termes d’offre pourront se tourner vers Youboox. Ce service propose un système d’abonnement (7,99 euros mensuels, avec offre d’essai gratuite d’une semaine), donnant un accès illimité à son catalogue. Seul hic : niveau sorties récentes et best-sellers, l’application se montre franchement chiche.

Les mobiles, supports de lecture de bandes-dessinées

Et pour les BD ? Pas vraiment adaptées aux liseuses, elles peuvent tout à fait être lues depuis une tablette, voire un smartphone dans certains cas bien précis. Mieux vaut pour cela passer par des apps spécialisées, les titres tels que Play Livres se contentant de proposer l’affichage de planches complètes dans lesquelles il est possible de zoomer, mais sans centrage automatique sur les vignettes. Certaines applications, telles comiXology (la plus connue d’entre elles – Android et iOS) réalisent un travail d’adaptation franchement réussi, avec zoom automatique baptisé “Vue guidée”. L’expérience est très réussie, et l’on ne peut que la recommander. Il est d’ailleurs à noter que l’app DC Comics (Android et iOS) s’appuie sur ce même système, et offre l’accès au catalogue anglophone de DC Entertainment. ComiXology propose quant à lui une sélection plus large, allant de Lucky Luke à Wonder Woman.

ComiXology

Selon leur orientation, les vignettes occupent toute la surface de l’écran (ici un tome de Wonder Woman avec comiXology).

On peut également citer Izneo BD, qui recense 15 000 titres de BD et manga. L’application souffre en revanche d’une ergonomie assez médiocre, mais propose elle aussi un système de zoom automatique dans les vignettes bien pratiques à l’usage, et permet de visionner des extraits de titres qui peuvent intéresser le lecteur. D’autres applications, évidemment, fournissent le même type de service que les apps mentionnées ici, toutes disponibles sur Android comme iOS, selon le type d’ouvrages recherché.

L’outil idéal : la liseuse

Si les mobiles ont l’avantage d’être dans tous les sacs même en vacances et peuvent servir de support de lecture, il ne faut pas oublier leurs limites. En plein soleil, leur batterie aura tendance à fondre comme neige au soleil, les reflets sur les écrans sont peu pratiques et l’on craint généralement le sable et l’eau lorsqu’on les utilise sur la plage. Les liseuses, tout particulièrement en vacances, pallient ces soucis tout en permettant un usage en soirée, sans fatiguer les yeux.

En France, deux marques de liseuses ont pignon sur rue : Kindle (Amazon), dont le nom est pratiquement devenu synonyme de liseuse, et Kobo, la société canadienne intégrée au groupe Rakuten.

Côté ergonomie, il faut avouer que les deux types de produits se valent, avec des interfaces simples et une navigation plus lente que sur les tablettes : les liseuses s’appuient en effet sur des écrans à encre électronique (e-Ink) dont le temps de latence ne permet pas vraiment l’affichage de contenus animés, mais qui est parfaitement adapté à la lecture de texte en noir et blanc.

Le Kindle Oasis

Le Kindle Oasis

On retiendra certains produits qui présentent des atouts non négligeables : par exemple, le Kindle Oasis propose un format légèrement élargi et, sur son côté droit, deux boutons de contrôle (page suivante et page précédente) qui permettent de naviguer très simplement dans les livres. Son format 6 pouces, sa résolution de 300 pixels par pouce et surtout son poids plume de 131 grammes (sans étui) en font un produit particulièrement nomade.

Kobo Aura H2O 2

La Kobo Aura H2O 2

Sa concurrente Kobo Aura H2O 2 est quant à elle un peu plus lourde (207 grammes), mais présente un écran de 6,8 pouces (265 ppp), un système de réduction de la lumière bleue et, surtout, peut être utilisée au bord de l’eau. Sa certification IPx8 lui permet en effet d’être immergée jusqu’à 60 minutes dans deux mètres d’eau : elle ne craint donc pas les accidents si elle est utilisée par des lecteurs maladroits au bord d’une piscine.

Attention aux formats pris en charge

Outre leur prix, ces produits se distinguent par leur catalogue, toutefois très riche, évalué à 3,5 millions de titres chez Kindle, et à 5 millions de livres chez Kobo. En revanche, la question des formats est cruciale, puisque selon la liseuse choisie, tous ne seront pas supportés. Les Kindle ne peuvent accueillir que leur format propriétaire (AZW3, AZW), outre les plus classiques .doc, pdf ou txt. Des formats acceptés par Kobo, qui y ajoute l’ePub et l’ePub 3, ce qui garantit le déchiffrage d’ouvrages téléchargés un peu partout ailleurs. Retenez quoi qu’il en soit que la mémoire des liseuses, souvent limitée à 4 ou 8 Go, suffit à stocker quelques milliers de livres : de quoi ne jamais manquer de lecture en vacances.

Notez pour finir que les liseuses sont les alliées idéales des amateurs de mangas : entre leur format et leur affichage en noir et blanc, elles ne trahissent pas leur support original. Logiquement, les BD européennes ou les comics américains se montrent nettement moins adaptés à ces supports.

Avant de choisir entre tablette et liseuse, rappelons qu’il est tout à fait possible de commencer la lecture sur un modèle et de la terminer sur l’autre, dans la mesure où il suffit de synchroniser des comptes identiques sur l’e-Reader et l’application éponyme pour smartphone.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion

Contenus associés

  • Vous avez oublier de mentionner la seule marque française de liseuse bookeen.

Partager ce guide :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.