LaboFnac

Les meilleures enceintes étanches pour les vacances

JBL Pulse 3

L’été est là, et vous serez sans doute nombreux à prendre la direction des côtes afin d’en profiter au mieux. Mais que seraient des vacances sans musique ? Pour se détendre entre deux baignades ou mettre un peu d’ambiance pendant les soirées qui s’éternisent sur la plage, il n’y a évidemment rien de mieux. Reste encore à choisir une enceinte adaptée. Le sable comme l’eau n’ont jamais été bons pour l’électronique et les enceintes ne font évidemment pas exception à la règle, mais certaines sont plus ou moins protégées. Pour les reconnaître, il faudra chercher un indice de protection généralement renseigné dans leur fiche technique ou leur descriptif.
Ce dossier a été mis à jour le 19 juin 2018.

De forme IPXX, l’indice dédié notamment à l’étanchéité a été défini par la Commission électronique internationale pour l’ensemble des appareils électroniques et se compose de deux chiffres. Le premier indique le niveau de protection face aux corps solides. Il est compris entre 1 et 6, où 6 est le niveau le plus élevé et indique une protection totale contre les poussières. Le second indique quant à lui le niveau de protection face à l’eau et s’établit entre 1 et 9. Le niveau le plus bas garantit une résistance aux chutes verticales de gouttes d’eau, ou autrement dit aux pluies fines, tandis que le plus élevé s’applique à un produit testé avec succès en immersion totale ainsi qu’avec des jets d’eau à haute pression.

C’est finalement assez simple, mais il nous faut tout de même insister sur la notion d’eau douce. Un appareil même certifié IP69 n’est donc pas nécessairement protégé face à l’eau chlorée ou l’eau de mer. Le chlore comme le sel peuvent endommager les protections et/ou les composants. Il reste donc préférable d’éviter les baignades et de rincer les appareils à l’eau douce, mais la casse devrait rester limitée en cas d’accident. Un indice de protection élevé est donc toujours intéressant. On notera aussi qu’il est très rarement supérieur à IP67 pour des appareils grand public, ce qui garantit tout de même une protection face à la poussière et l’immersion jusqu’à 1 mètre pendant 30 minutes, mais le plus courant reste encore l’IPX5 (projections d’eau).

Pour vous faire gagner du temps, nous avons sélectionné pour vous les meilleures enceintes à amener à la plage ou la piscine cet été.

UE Wonderboom

UE WonderBoom

Ce n’est pas nécessairement la meilleure sur le plan acoustique, mais la Wonderboom offre des performances plus que correctes en parvenant même à descendre dans les graves (80 Hz) tout en offrant du son à 360° malgré son format mini. Et c’est évidemment là l’un de ses principaux atouts pour la plage. Elle se glisse facilement dans un sac et n’attirera pas trop l’attention si personne ne se dévoue pour surveiller les serviettes pendant que les autres vont à l’eau. Mais ce n’est pas le seul. Le revêtement alliant tissus et caoutchouc de la Wonderboom la protège contre les chocs, et elle ne laisse passer ni le sable ni l’eau (IP67). Plus étonnant encore, elle flotte naturellement.

Ajoutez à cela son autonomie mesurée à 11h29 dans notre Labo, la possibilité d’en associer plusieurs via l’application mobile, et le panneau de commande complet qui permettra de laisser le smartphone à l’abri une fois la musique en route, et vous aurez logiquement compris ce qu’elle fait en tête de notre sélection. Seule l’absence de prise jack pourrait lui faire défaut, mais pas vraiment pour la plage. Mieux vaut se contenter du Bluetooth, plutôt que d’exposer les prises au sable.

À lire : notre test de l’UE Wonderboom

Bose SoundLink Micro

Bose Soundlink Micro

© Bose

Première enceinte ultraportable de Bose, cette SoundLink Micro ne se contente d’ailleurs pas d’adopter un format réduit. Elle dispose en outre d’une lanière permettant de la fixer facilement à une bretelle de sac à dos ou au guidon d’un vélo et résiste à la fois aux chocs et à l’immersion dans l’eau, jusqu’à 1m30 (certification IPX7). Des spécificités physiques qui ne l’empêchent pas pour autant de proposer des performances audio satisfaisantes, même si la puissance est évidemment limitée. Les basses commencent à se faire entendre à partir de 80 Hz et la bande passante se maintient jusqu’à 16 kHz. Autre atout non négligeable pour l’écoute sur la plage : l’autonomie. La batterie intégrée de la SoundLink Micro lui a permis de tenir près de 15 heures lors de notre test.

À lire : notre test de la Bose SoundLink Micro

JBL Pulse 3

JBL Pulse 3

© JBL

Tous les ingrédients sont ici réunis pour faire durer la fête jusqu’au bout de la nuit, où que vous vous trouviez. La Pulse 3 délivre non seulement du son de qualité sur 360°, mais elle l’accompagne aussi de jeux de lumière particulièrement réussis grâce à aux LED multicolores intégrées. Les effets sont en outre personnalisables, et l’ensemble prend place dans un boîtier cylindrique aux dimensions somme toute raisonnables et certifié IPX7. La Pulse 3 ne craint donc pas l’eau et fait un compagnon d’autant plus appréciable en bord de mer ou de piscine qu’elle offre aussi une autonomie assez confortable : 12 heures avec les jeux de lumière, et près de 16 heures en éteignant les LED selon les mesures effectuées dans notre Labo. Seule la puissance se montre un peu décevante, mais JBL permet d’associer plusieurs enceintes de sa marque pour la décupler si besoin.

À lire : notre test de la JBL Pulse 3

Bose Soundlink Revolve

Bose Soundlink Revolve

C’est l’un de nos coups de coeur cet été. Difficile donc de ne pas l’intégrer à cette sélection, même si la Soundlink Revolve de Bose n’est pas tout à fait étanche. Il faudra là aussi se contenter d’une protection contre les projections d’eau (IPX4), mais elle peut compter sur d’autres atouts pour compenser. Le premier est évidemment la qualité audio, comme toujours au rendez-vous chez Bose. Il sera de plus possible d’en profiter partout, et sur 360°, grâce à un format compact permettant de la transporter facilement. Pour renforcer encore cet aspect nomade, la Soundlink Revolve dispose d’un boîtier en aluminium à la fois robuste et élégant et d’une batterie lui conférant pas moins de 17 heures d’autonomie.

Notez par ailleurs qu’il existe une déclinaison “plus” dont le format certes plus encombrant permet d’améliorer encore l’autonomie et la puissance, alors que les autres atouts de la Revolve classique restent évidemment d’actualité.

À lire : notre test de la Bose SoundLink Revolve et celui de la Bose SoundLink Revolve+

Sony SRS-XB30

Sony SRS-XB30

En attendant le test de la SRS-XB31 présentée au dernier CES, avec notamment une certification IP67, nous avons décidé de conserver la SRS-XB30 dans notre sélection. Elle n’est que certifiée IPX5, mais elle n’y a certainement pas volé sa place pour autant. Son design plutôt robuste, son autonomie proche des 20 heures et sa fonction Power Bank en font un excellent compagnon pour passer les vacances en musique. D’autant qu’elle ne démérite pas non plus sur le plan audio. Les amateurs de basses seront servis avec la fonction Extra Bass, mais il est aussi possible de la désactiver pour profiter d’un son plus neutre. La versatilité de cette SRS-XB30 pourrait même bien en impressionner plus d’un, alors que des jeux de lumière viennent encore renforcer son côté fêtard. Elle pourra de plus être connectée à une autre enceinte Sony pour créer un système stéréo, et permettre de profiter plus encore de ses morceaux favoris.

À lire : notre test de la Sony SRS-XB30

JBL Xtreme

JBL Xtreme

© JBL

Les années passent pour ce modèle sorti en 2015, mais la JBL Xtreme n’en reste pas moins l’une des références lorsqu’il s’agit de balancer du gros son partout. Ou presque. C’est sûr, il ne s’agit pas là d’un modèle de compacité et de légèreté. JBL a néanmoins le bon goût de la livrer avec une sangle pour en faciliter le transport, alors que son gros volume lui permet de se classer parmi les enceintes portables les plus puissantes que nous ayons testées. Nos mesures ont en outre montré une restitution sonore des plus précises, et il sera possible de profiter de toutes les qualités audio de la JBL Xtreme durant un peu plus de 20 heures sans avoir à trouver une prise de courant. Sauf si votre smartphone arrive à bout de souffle et que vous décidez de lui faire profiter de l’énorme batterie intégrée de 10 000 mAh. Avec les deux ports USB présents, il est même possible de recharger deux appareils simultanément.

Seul petit bémol : si ce modèle est censé résister aux chocs, face à l’eau, seules les éclaboussures sont évoquées. La JBL Xtreme 2, elle aussi présentée au CES 2018, entend toutefois corriger ça avec son boîtier certifié IPX7, et il est donc fort probable qu’elle vienne remplacer le premier modèle dans cette sélection dès que nous l’aurons testée.

À lire : notre test de la JBL Xtreme

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste

Contenus associés

Partager ce guide :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.