LaboFnac

PlayStation 5 : tout ce qu’il faut savoir sur la future console de Sony

Sony a annoncé que la PlayStation 5 serait lancée fin 2020. La rivale de la Xbox Series X de Microsoft n’a pas attendu sa sortie pour livrer ses premiers secrets. À quelques mois de son lancement, voici tout ce que nous savons au sujet de la prochaine console de salon de Sony.

Ce dossier a été mis à jour le 12 juin 2020.

La prochaine console de Sony sortira en fin d’année et aura la lourde tâche de succéder à la PlayStation 4. L’actuelle machine du constructeur japonais a franchi durant l’été 2019 la barre des 100 millions d’exemplaires vendus dans le monde, devenant la quatrième console de salon à franchir ce cap symbolique. L’arrivée de la PlayStation 5, et plus globalement de la prochaine génération de consoles, est donc fortement attendue par les joueurs et le secteur.

En pleine mutation, ce dernier voit émerger le cloud gaming avec une plus grande variété d’acteurs et une menace supplémentaire pour Sony, Microsoft et les consoles. Pour beaucoup, à commencer par Google, le jeu dans le nuage (cloud gaming) représente le futur du jeu vidéo, mais les consoles “physiques” n’ont pas dit leur dernier mot. C’est dans ce contexte que sortira la PlayStation 5, la console de neuvième génération de Sony.

Sony PlayStation 5

© Sony

PlayStation 5 : un nom comme une évidence

Sony a pris la parole au début du mois d’octobre 2019 pour faire le point sur sa console nouvelle génération et confirmer son nom. La PS5 s’appellera bien PlayStation 5. Un nom qui ne surprendra personne, puisqu’il s’agira de la cinquième console de salon du constructeur. Vingt-six ans après la première PlayStation, la PS5 devra confirmer la bonne santé du géant japonais qui a dominé la huitième génération de consoles. Sony a vendu plus de 100 millions de PlayStation dans le monde, tandis que son rival Microsoft peine à atteindre la barre des 50 millions de Xbox écoulées.

En juin 2020, le consolier a toutefois confirmé un élément notable : sa PS5 ne sera pas le seul appareil disponible auprès des joueurs. Ceux-ci auront le choix entre un modèle standard, avec un lecteur de disques (Blu-ray Ultra HD), et une console qui en sera dépourvue. Cette Digital Edition, légèrement plus fine et probablement un peu moins onéreuse, imposera donc de télécharger tous les jeux sur son espace de stockage.

Quelle date de sortie pour la PlayStation 5 ?

L’autre grande information du mois d’octobre 2019 concerne la date de sortie de la PS5. Sony annonce que sa console “sortira à temps pour les fêtes de fin d’année 2020”, soit à la même période que le projet Scarlett de Microsoft, rebaptisé Xbox Series X (voir notre dossier dédié). Si la date exacte n’a pas été communiquée, la firme veut être à l’heure pour les fêtes de fin d’année 2020 et profiter de cette période propice aux ventes.

Avant son lancement, la PlayStation 5 devrait avoir droit à une présentation en grande pompe à l’occasion d’un événement organisé par le fabricant. Certaines rumeurs évoquaient une annonce avant la fin de l’année 2019, mais on sait désormais que Sony attendra la fin 2020.

La fiche technique : SoC AMD, ray-tracing et SSD

Les spéculations vont bon train concernant les performances réelles de la future console de Sony. L’architecte de la PlayStation 5, Mark Cerny, avait néanmoins déjà confirmé plusieurs éléments dès 2019, avant de revenir dessus avec un peu plus de détails cette année. Voici donc les principales caractéristiques techniques de la PS5 :

CPUAMD Ryzen de 3e génération
(Zen 2, 8 cœurs/16 threads, 3,5 GHz, gravure en 7 nm)
GPUAMD RDNA 2 customisé
(36 unités de calcul, 2,23 GHz, 10,3 TFLOPS)
Mémoire vive16 Go (GDDR6)
StockageSSD customisé de 825 Go
Extension de la mémoireOui, via SSD M.2 compatible en interne, et USB en externe
Lecteur optiqueOui, Blu-ray 4K HDR
RétrocompatibilitéAnnoncée pour les jeux PS4 au moins
AutresAudio 3D

Comme sa rivale signée Microsoft, la PlayStation 5 sera équipée d’un processeur AMD Ryzen de troisième génération (Zen 2, 8 cœurs/16 threads) gravé en 7 nm, associé à un un GPU personnalisé basé sur l’architecture RDNA2 d’AMD prenant en charge le ray-tracing (matériel). On le sait néanmoins depuis les précisions apportées en mars. Avec une puissance de calcul brute de 10,3 TFLOPS, la prochaine PlayStation sera sur ce point inférieure à la Xbox Series X et ses 12 TFLOPS, mais cela ne semble pas effrayer Sony qui compte sur d’autres éléments pour s’imposer. Une attention toute particulière a été apportée à la dimension sonore avec l’audio 3D, mais aussi et surtout à l’unité de stockage. L’une des grandes nouveautés de la PS5 résidera ainsi dans l’intégration d’un SSD customisé. D’une capacité de 825 Go, il pourrait atteindre des vitesses de transfert jusqu’à 5,5 Go/s grâce à une interface sur 12 canaux en interne et à la dernière norme PCI express (4.0) exploitée sur un connecteur à 4 lignes pour le raccordement au système.

Ce SSD “ultra rapide” devrait ainsi réduire drastiquement les temps de chargement. Le constructeur avait d’ailleurs prouvé les performances de sa future console dans une vidéo comparative. Sur un jeu comme Marvel’s Spider-Man, Sony indiquait avoir divisé par dix le temps de chargement, passant de 8,10 secondes sur PS4 Pro à 0,83 sur PlayStation 5.

Sony PlayStation 5

© Capture d’écran (Sony)

Un gain notable et finalement assez logique puisque Sony va passer d’un disque dur beaucoup plus lent à un SSD. Mais la firme ne compte pas s’arrêter là. Mark Cerny a expliqué au site Wired que l’ajout du SSD va permettre de gagner en efficacité en évitant la duplication des données. Actuellement, les développeurs n’hésitent pas à copier plusieurs fois certains éléments d’un jeu (comme des lampadaires ou des passants anonymes) afin d’éviter au disque de les rechercher. Cette pratique permet de gagner du temps et d’éviter de perdre quelques millisecondes pour chaque recherche, mais ces données ont tendance à se multiplier.

“Si vous regardez un jeu comme Marvel’s Spider-Man (…) il y a des données dupliquées 400 fois sur le disque dur. Le disque SSD balaie tout cela – non seulement sa vitesse de lecture brute est nettement plus rapide que celle d’un disque dur, mais il permet aussi d’économiser de l’espace, ce qui est crucial”, explique l’architecte de la console. Une nouvelle rassurante donc pour ceux qui craignaient de manquer de place à l’annonce de la capacité de 825 Go. Il est en outre à noter qu’un emplacement sera prévu en interne afin de permettre d’étendre la mémoire de la PS5 à l’aide de SSD compatibles, et dont la liste devrait être communiquée prochainement. Bien sûr, il sera aussi possible de connecter un disque dur externe en USB, mais les vitesses de transfert seront dans ce cas limitées à 100 Mo/s environ. Cela suffirait néanmoins pour le stockage des jeux PS4, dont il sera possible de profiter grâce à la rétrocompatibilité d’ores et déjà annoncée. Nous y revenons d’ailleurs un peu plus bas.

Du côté des jeux PS5, Sony indique qu’ils seront proposés, pour le format physique, sur des disques optiques de 100 Go que la console pourra lire via son lecteur Blu-ray 4K intégré. Le procédé d’installation a par ailleurs été modifié. Contrairement à la PlayStation 4, la future console permettra une installation “à la carte” en proposant par exemple de n’installer que la campagne solo d’un jeu ou sa partie multijoueur.

Le design de la PlayStation 5

S’il fallait jusqu’alors se contenter de visuels inspirés de brevets et de rumeurs, Sony a confirmé en juin 2020 le design de la PlayStation 5 et de sa Digital Edition. Des lignes courbes, un look en noir et blanc, un éclairage bleu rappelant le PlayStation VR sont donc au menu, ainsi qu’un support permettant de placer les consoles à la verticale. Les deux PS5 seront accompagnées d’un ensemble d’accessoires adaptés. Un casque, une télécommande multimédia, un support de charge pour deux manettes DualSense (voir le détail ci-dessous) et une caméra HD assortis seront également commercialisés par Sony.

Sony PlayStation 5

© Sony

DualSense : une toute nouvelle manette

La PlayStation sera accompagnée d’une nouvelle manette, et même d’une toute nouvelle manette. Sony a en effet créé la surprise en la dévoilant en avril 2020, puisqu’elle rompt totalement avec la série DualShock.

Manette DualSense pour PlayStation 5

© Sony

Ce n’est donc pas une DualShock 5 qu’il faut attendre, mais une DualSense, en référence notamment à la nouvelle technologie de retour haptique conçue pour offrir un « riche panel de sensations, comme une légère sensation de lourdeur pendant la conduite d’un véhicule dans la boue ». Il remplacera la technologie de “vibrations” utilisée dans la série DualShock, et s’accompagnera de gâchettes « adaptives » dans les touches L2 et R2. Là encore, il est avant tout question de sensations, Sony affirmant que les joueurs pourront « réellement sentir la tension dans [leurs] actions, comme [lorsqu’ils] bandent un arc pour tirer une flèche ». La manette pourra également offrir des sensations différentes selon que vous utilisez une mitrailleuse ou un fusil de chasse, et ainsi renforcer le sentiment d’immersion.

Manette DualSense pour PlayStation 5

© Sony

Pourvue aussi d’un nouveau bouton CREATE que Sony présente comme une évolution du bouton SHARE qu’il remplace, la DualSense entend aussi favoriser le partage entre joueurs. Un ensemble de microphones y est d’ailleurs aussi intégré pour converser en ligne. Notons bien sûr pour finir que la nouvelle manette de Sony inaugure également un nouveau design. Les courbes y sont plus généreuses et l’on y trouve un mariage de couleurs plutôt inhabituel chez le consolier Nippon, qui assure par ailleurs avoir testé cette DualSense « avec des mains de tailles différentes » afin de satisfaire un maximum de joueurs. Le confort devrait également être au rendez-vous grâce à un poids raisonnable, compte tenu de la bonne autonomie annoncée du moins, puisqu’il n’a pas été précisé.

La question des jeux

Sony a déjà confirmé que la PlayStation 5 allait être rétrocompatible avec les jeux PS4 et PlayStation VR. La firme a assuré au site Famitsu qu’elle travaillait sur une « rétrocompatibilité complète » avec sa console actuelle, mais elle pourrait encore plus loin. Des rumeurs évoquent une rétrocompatibilité avec les jeux PS1, PS2 et PS3 en plus des jeux PlayStation 4. Une information qui n’a pour l’heure pas été confirmée par Sony.

Néanmoins, la firme a publié une liste de de titres dédiée à la PS5, tous types d’éditeurs confondus. Ils sont attendus pour la plupart en 2021-2022, mais certains pourraient être disponibles en même temps que la console.

Horizon Forbidden West (Guerrilla Games)
Marvel’s Spider-Man: Miles Morales (Insomniac Games / Marvel)
Demon’s Souls (Japan Studio and Bluepoint Games)
Destruction All Stars (Lucid Games)
Astro’s Playroom (Japan Studios)
Sackboy A Big Adventure (Sumo Digital)
Returnal (Housemarque)
Gran Turismo 7 (Polyphony Digital)
Ratchet & Clank: Rift Apart (Insomniac Games)
Bugsnax (Young Horses)
Goodbye Volcano High (Ko_op)
Jett: The Far Shore (Superbrothers et Pine Scented)
Kena Bridge of Spirits (Ember Lab)
Little Devil Inside (Neostream Interactive)
Oddworld: Soulstorm (Oddworld Inhabitants)
The Pathless (Giant Squid / Annapurna)
Stray (BlueTwelve Studio / Annapurna)
Solar Ash (Heart Machine / Annapurna)
Grand Theft Auto V (Rockstar Games)
Ghost Wire Tokyo (Tango Gameworks / Bethesda Softworks)
Godfall
Project Athia (Luminous Productions / Square Enix)
Hitman 3 (IO Interactive)
Deathloop (Arkane Studios / Bethesda Softworks)
Resident Evil Village (Capcom)
Pragmata (Capcom)
NBA 2K21 (2K Sports)

Quel prix pour la PlayStation 5 ?

À ce stade, le prix de lancement de la PS5 demeure inconnu. Interrogé à ce sujet par Peter Rubin, journaliste de Wired, Mark Cerny répond : “Je crois que nous serons en mesure de le commercialiser à un prix de vente conseillé qui sera attrayant pour les joueurs compte tenu de ses fonctionnalités avancées”. Alors que la PlayStation 4 a été lancée au prix de 399 euros, son héritière pourrait se rapprocher des 500 euros. Un tarif qui pourrait varier en fonction du SSD embarqué dans la console, alors que la rétro-compatibilité et les améliorations apportées pourraient justifier cette augmentation. La PlayStation 5 Digital Edition devrait quoi qu’il en soit être un peu moins chère que la PS5 classique.

Contenus associés

  • J’ai bien la comparaison entre la PS4 Pro et la PS5… C’est comme comparer la Focus RS MK1 et la RS MK2…
    Regardez comme la MK2 est bien plus performante… En même temps, on passe d’un bloc Ford 2.0 215cv à un Bloc Volvo 2.5 305cv.
    Bref, il faut arrêter de comparer deux trucs alors que leur contenu n’a absolument aucun élément comparable à la base.

    Quant au design… Eurf ! Ca me fait penser à un casque VR ou des jumelles futuristes. Je suis sûr d’avoir ça dans un film.

Partager ce guide :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.