LaboFnac

Quelles sont les alternatives à AirDrop sur Android ?

Les différences entre Android et iOS tendent à se réduire ces dernières années. Avec sa fonction AirDrop, l’iPhone conserve une petite avance en matière de transferts de fichiers. Google n’a pas dit son dernier mot et prépare une alternative pour Android. On fait le point sur l’arrivée de Fast Share et les alternatives existantes.

L’histoire des nouvelles technologies est marquée par de nombreuses rivalités. Après les années Mac contre PC, l’univers des smartphones voit s’opposer Android et iOS depuis un peu plus de dix ans. Les deux systèmes d’exploitation mobile ont une philosophie différente et l’écart entre les deux n’est plus aussi marqué qu’à leur début. Néanmoins, chaque OS conserve ses particularités et iOS se distingue notamment avec AirDrop. Cette fonctionnalité de partage rapide de fichiers et très populaire chez les utilisateurs de Mac et iPhone. À l’inverse, Google n’est jamais parvenu à imposer une solution viable et a récemment signé la fin d’Android Beam. L’univers Android n’a toutefois pas abandonné et de nombreuses alternatives existent, en attendant l’arrivée de Fast Share.

Huawei Share OneHop

© Huawei

Qu’est-ce qu’AirDrop ?

Introduit avec la version 7 d’iOS et Mac OS X Lion* (10.7), AirDrop permet d’échanger des documents, des photos, des vidéos et autres types de contenus (sites web, contacts, emplacements sur une carte…) avec un autre iPhone, iPad, Mac ou même iPod Touch situé à proximité. Le principal atout de cette technologie propriétaire, au cœur de l’écosystème Apple, est de permettre le transfert de fichiers sans limite de taille, via une connexion sans fil. Pour fonctionner, AirDrop utilise en effet le Bluetooth et le Wi-Fi, deux éléments qui doivent être activés sur les deux appareils. Cette obligation ne requiert pas pour autant de disposer d’un accès à Internet pour en profiter.

Apple AirDrop

© Capture d’écran/LaboFnac

Techniquement, la technologie d’Apple se base sur le WiFi-Direct qui permet de partager des données entre des appareils via une connexion WiFi. En revanche, AirDrop n’est proposé qu’avec les appareils de la marque à la pomme, excluant ceux sous Android.

*Le partage de contenus entre un appareil sous iOS et un Mac n’est possible que depuis OS X Yosemite (10.10). L’ensemble des Mac et iDevices récents embarque la configuration requise pour AirDrop.

Fast Share : le successeur d’Android Beam

Prisé des utilisateurs Apple, AirDrop est réservé aux appareils de la marque à la pomme. Il ne s’agit cependant pas de la seule solution permettant d’échanger des fichiers entre smartphones. Le système d’exploitation de Google, Android, propose depuis quelques années de partager du contenu avec Android Beam. L’approche est différente de celle d’Apple, la fonctionnalité Android Beam utilisant la technologie NFC, et non le WiFi pour permettre le transfert de données. La solution est simple, puisqu’il suffit de disposer de deux appareils compatibles NFC et de les placer dos à dos pour permettre le partage des pages Web, itinéraires, des vidéos, des photos ou des contacts. Ainsi, la plupart des modèles récents sont compatibles avec la technologie NFC. Pourtant, Android Beam ne s’est jamais réellement imposé dans l’univers Android et n’est pas parvenu à offrir un équivalent à d’AirDrop. Avec l’arrivée d’Android 10, Google a préféré abandonner son système de transfert de fichiers sans toutefois abandonner l’idée de proposer une alternative à AirDrop.

Depuis plusieurs mois, Google travaille sur un successeur d’Android Beam et alternative à AirDrop. Baptisée Fast Share, la solution de Google n’est pas encore disponible – elle ne fait pas partie des nouveautés d’Android 10 -, mais elle a déjà été évoquée durant l’été par 9to5Google et XDA-Developers. La fonctionnalité permet de partager du contenu (images, vidéos, musique, URL, textes…) vers des appareils proches sans limite de taille pour les fichiers et sans connexion Internet. La future solution de Google se rapproche de celle d’Apple, s’appuyant sur le Bluetooth et le WiFi Direct pour permettre les échanges. Fast Share permettra également de transférer des fichiers volumineux beaucoup plus rapidement qu’avec Android Beam, qui s’appuie sur la technologie NFC.

Android Fast Share

L’interface de Fast Share © XDA-Developers

“Pour commencer, rapprochez les appareils. Les appareils à proximité apparaissent ci-dessous”, indique la fonction Fast Share dans une interface qui se veut simple d’utilisation et quelque peu inspirée de celle d’AirDrop. Par mesure de sécurité, une notification sera affichée sur l’appareil du destinataire pour lui proposer d’accepter ou de refuser le transfert. Cela doit permettre d’éviter des transferts non sollicités. Une option appelée “Prefered Visiblity” (ou visibilité privilégiée) permettra d’ailleurs d’ajouter des appareils de confiance.

Enfin la grande différence avec AirDrop viendrait de la possibilité de partager des fichiers avec de nombreux utilisateurs, et pas seulement sous Android. Les premiers retours indiquent que les utilisateurs d’iOS, donc les propriétaires d’iPhone, pourront profiter de cette technologie. Une application dédiée pourrait voir le jour pour autoriser les échanges. La fonctionnalité Fast Share serait également compatible avec les montres connectées (Wear OS) ou les Chromebook, les ordinateurs de Google sous Chrome OS.

Cette nouveauté permettrait à la firme de Mountain View de mieux rivaliser avec Apple en offrant un nouveau système de transfert de fichiers aux appareils Android. Une approche qui rappelle de Google avec le RCS, l’Américain n’hésitant pas à miser sur cette technologie pour concurrencer les messageries et disposer d’une alternative à iMessage.

Les alternatives : quels sont les outils actuellement disponibles ?

En attendant l’arrivée prochaine de Fast Share, des alternatives existent et elles sont le plus souvent l’œuvre des fabricants de smartphones. Sur Android, Google propose de transférer des fichiers hors connexion depuis son application de gestion de fichiers Files by Google.

Le géant chinois Huawei a quant à lui franchi le pas et équipe ses appareils de la fonction Huawei Share, qui simplifie le transfert de fichiers d’un appareil à un autre. On la retrouve depuis quelques années sur les smartphones et ordinateurs portables de la marque chinoise. Huawei a récemment fait évoluer sa solution en présentant OneHop pour se rapprocher encore un peu plus d’AirDrop. Ce système d’envoi rapide de fichiers entre un ordinateur portable et un smartphone permet de partager des documents ou le presse-papier. Il est disponible sur les ordinateurs disposant de l’icône Huawei Share et certains smartphones Huawei ou Honor équipés du NFC. La plupart des modèles récents sont compatibles avec cette fonction propriétaire réservée aux appareils Huawei. Mais à la différence du service d’Apple, la proximité immédiate entre l’appareil émetteur et le produit récepteur est imposée.

Huawei Share OneHop

© Huawei

D’autres fabricants chinois ont décidé de s’inspirer d’Apple et de réunir pour présenter une solution commune. Le site The Verge avait évoqué durant l’été une collaboration entre Xiaomi, Oppo et Vivo autour d’une alternative à AirDrop permettant de transférer des fichiers en s’appuyant sur le Bluetooth – pour connecter les appareils – et le WiFi pour le transfert avec des vitesses allant jusqu’à 20 Mo par seconde.

Cette solution a pris forme avec l’annonce de MIUI 11 qui embarque ce système appelé Mi Share. Très actif sur le marché du smartphone, Xiaomi entend proposer une solution simple d’utilisation et rapide pour permettre le transfert des fichiers. Pour l’heure, la fonction n’est pas encore massivement déployée, mais elle se démarque en promettant à l’avenir une compatibilité avec les appareils de Xiaomi et Redmi, mais aussi avec les smartphones Oppo et Realme (sous Color OS) ou Vivo (Funtouch OS). Ainsi, le Mi Note 10 sur lequel la fonction est disponible ne permet pas d’échanger des données avec des modèles d’autres marques.

Xiaomi Mi Share

© Capture d’écran/LaboFnac

En dehors des fabricants, certains ont tenté de profiter de l’absence de solution commune pour s’imposer. C’est notamment le cas de SHAREit, Snapdrop ou encore AirDroid qui permettent d’échanger des fichiers entre des appareils mobiles ou un ordinateur sous Windows ou macOS. Bien connue des utilisateurs Android, AirDroid va plus loin que le partage de fichiers en proposant notamment de contrôler son appareil à distance ou gérer ses messages. Ces solutions peuvent parfois être payantes et requièrent, le plus souvent, que les machines soient connectées au même réseau WiFi. Elles présentent néanmoins l’avantage d’être compatible avec un grand nombre d’appareils.

En revanche, ces différentes options impliquent de passer par une solution tierce. Sur Android, il peut également être possible d’échanger des fichiers sans application supplémentaire, en passant par la fonction WiFi Direct. Cette dernière est accessible depuis les paramètres du smartphone.

Contenus associés

Partager ce guide :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.