LaboFnac

Smartphones – Recharge rapide, recharge sans fil, on vous dit tout

La recharge rapide fait aujourd’hui partie des éléments incontournables sur smartphone. Une fonctionnalité qui permet de charger rapidement la batterie de son smartphone et ainsi de récupérer le maximum d’autonomie en un minimum de temps. On fait le point sur ce système qui s’est invité chez de nombreuses marques et sur la recharge sans fil, une technologie qui permet de se libérer des câbles.

La recharge rapide : une question d'autonomie

Année après année, la question de l’autonomie reste un sujet sensible concernant les smartphones. Ils sont incontournables et toujours plus sollicités grâce à l’arrivée de nouvelles fonctionnalités, mais l’autonomie peine à augmenter malgré les efforts des constructeurs. Les composants sont plus efficients (efficaces en termes d’énergie) et fournissent le plus souvent plus de puissance à autonomie équivalente. Certains constructeurs ont aussi fait le choix d’inclure des batteries de grande capacité (hors modèles record) dans leurs différents modèles pour gagner en temps d’utilisation. D’autres l’ont associé ou fait le pari de la recharge rapide.

Point important lors de l’achat d’un nouveau smartphone, l’autonomie oscille le plus souvent entre un et deux jours. Certains smartphones se démarquent ou en ont fait une spécialité, et pour vous aider à faire votre choix, nous vous proposons un guide d’achat des smartphones les plus endurants. Certains des modèles présents dans ce guide sont d’ailleurs équipés de la recharge rapide et/ou sans fil.

smartphone chargeur

© Creative commons

La recharge rapide, c’est quoi ?

La recharge rapide s’est imposée depuis quelques années sur de nombreux smartphones Android et même chez Apple depuis la génération iPhone 8. Une présence devenue obligatoire sur les modèles du haut/milieu de gamme, et que les fabricants n’hésitent pas à mettre en avant.

Pour pallier l’autonomie stagnante des smartphones, les fabricants ont donc opté pour cette technologie qui permet de récupérer un maximum d’autonomie en un minimum de temps. Concrètement, vous allez pouvoir récupérer plus de la moitié de la batterie (50 %) avec un temps de charge compris entre 15 et 30 minutes. La promesse varie selon le smartphone et le constructeur, et peut également être annoncée en heures d’utilisation.

Dans tous les cas, la recharge rapide est là pour éviter à votre smartphone la panne sèche et une immobilisation pour charge de plusieurs heures. Sa présence est donc un atout et réduit ce problème d’autonomie qui peut encore pénaliser nos smartphones. Les modèles capables d’offrir plus de deux jours d’autonomie ne sont pas légion et il n’est pas rare de retrouver la notification « batterie faible » en fin de journée. Outre les progrès au niveau des composants (plus performants et moins énergivores), les constructeurs pouvaient opter pour une technologie de charge rapide ou un inclure une plus grosse batterie.

Certains modèles proposent les deux, mais cela ne se fait pas sans contrepartie. Les modèles avec une batterie imposante sont généralement plus grands et plus encombrants.

Dash Charge for OnePlus 5

© Raimond Spekking / CC BY-SA 4.0 (via Wikimedia Commons)

Comment fonctionne la recharge rapide ?

Les constructeurs se sont appuyés sur le fait que les batteries de nos smartphones se chargent de manière non linéaire. Dans un premier temps, la batterie profite de la puissance du chargeur pour se charger très rapidement, et c’est ici qu’intervient la recharge rapide. Cette première étape permet de recharger la batterie à environ 80 %. Le smartphone passe ensuite à une charge plus lente pour atteindre les 100 %. Il va en effet réduire progressivement la puissance nécessaire, c’est ce qui explique pourquoi les derniers pourcentages mettent du temps avant d’être atteint. Le plus souvent, les constructeurs communiquent d’ailleurs sur les performances en charge rapide et omettent d’indiquer le temps nécessaire pour une charge complète (0 à 100 %).

Pour fonctionner, le smartphone ET le chargeur doivent être compatibles. Cette première information est précisée sur le site constructeur (fiche technique, boîte, manuel…) ou dans les tests (les tests du Labo font référence à la compatibilité avec la recharge rapide/sans-fil). Concernant la puissance du chargeur, elle peut être calculée en multipliant l’intensité par la tension. Ces deux valeurs sont précisées sur le chargeur (parfois en tout petit) et vous permettent de connaître sa puissance. En pratique, plus la puissance est grande, plus la charge sera rapide. (Exemple : un chargeur avec technologie Dash Charge de OnePlus est capable de délivrer 20 watts (5V, 4A).

De nombreux constructeurs proposent aujourd’hui des smartphones compatibles avec la recharge rapide et fournissent un chargeur adapté, dont la puissance pourra varier selon la marque du téléphone. D’autres, comme Apple, sont passés à la charge rapide (iPhone 8 ou modèle ultérieur), mais continuent de fournir un adaptateur secteur qui n’est pas compatible avec la recharge rapide. Pour en profiter, il faut se le procurer en option.

Samsung recharge rapide

© Samsung

Chaque constructeur possède sa propre technologie

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver en matière de recharge rapide, car tous les constructeurs proposent des technologies différentes, propriétaires, et qui ne se valent pas. Certaines se montrent plus performantes que d’autres, mais de nombreux éléments sont en prendre compte (chauffe de la batterie, puissance délivrée, durée de vie…). La question n’est pas ici de comparer ses différentes solutions qui ont toutes pour but de rendre la charge plus rapide.

La technologie la plus populaire est Quick Charge de Qualcomm, développée depuis plusieurs années par le célèbre fabricant de puces. La dernière version dévoilée par Qualcomm est Quick Charge 4+, une version améliorée de la 4.0.

TechnologieTensionCourantPuissance max
Quick Charge 1.05V2A10W
Quick Charge 2.05V/9V/12V1,67A/2A18W
Quick Charge 3.03,6V à 20V2,5A/4,6A18W
Quick Charge 4.0+5V/9V (USB-PD), 3,6 à 20V3A (USB-PD), 2,5A/4,6A27W (USB-PD)

Le leader du marché Samsung s’est inspiré des travaux de Qualcomm pour sa technologie Adaptative Fast Charging, tout comme Sony, Xiaomi ou Lenovo-Motorola (TurboPower). Ce dernier propose avec sa gamme Moto G7 de récupérer 12 heures d’autonomie (environ 60 %) en seulement 15 minutes de charge. Connu pour ses puces, MediaTek a lui aussi son propre système de recharge rapide baptisé PumpExpress+.

Autre géant du marché des smartphones, Huawei/Honor a développé sa technologie de charge rapide SuperCharge, tout comme OnePlus (anciennement baptisée Dash Charge) ou Oppo (VOOC et SuperVOOC). Là encore, les constructeurs n’hésitent pas à mettre en avant les performances de leur solution de charge rapide. Huawei indique que sa dernière technologie SuperCharge 40W, présente sur le Mate 20 Pro, offre une charge à 70 % en 30 minutes. OnePlus promet de gagner une journée d’autonomie (50 %) avec 30 minutes de charge, une performance comparable à celle d’Apple. La marque à la pomme rappelle qu’il faut un adaptateur secteur compatible pour recharger jusqu’à 50 % de la batterie d’un iPhone en 30 minutes. Enfin, avec son RX17 Pro et sa technologie SuperVOOC, Oppo promet pour sa part une recharge rapide à 40 % en seulement 10 minutes.

TechnologieTensionCourantPuissance max
Samsung Adaptative Fast Charging5V/9V2A18W
Motorola TurboPower 159V/12V1,2A/1,67A15W
Motorola TurboPower 255V/9V/12V2,15A/2,85A25W
Motorola TurboPower 305V5,7A28,5W
MediaTek PumpExpress 2.0+5V à 20V3A/4,5A15W
MediaTek PumpExpress 3.0/4.0 (USB-PD)3V à 6V5A+25W/30W
Huawei SuperCharge4,5V/5V4,5A/5A25W
Huawei SuperCharge 2.05V/9V/10V2A/2A/4A40W
OnePlus Dash Charge5V4A20W
OnePlus Warp Charge 305V6A30W
Oppo VOOC5V5A25W
Oppo SuperVOOC5V10A50W
Apple (USB-PD) *chargeur non fourni14,5V2A29W

L’USB Power Delivery

Si chaque fabricant ou presque dispose de sa propre technologie de charge rapide, un standard appelé USB Power Delivery est en train de se faire de place. Il s’agit là encore d’une technologie de charge rapide qui se veut plus économique et écologique. Apparu avec l’USB Type-C, ce système présente l’avantage d’être compatible avec de nombreux types d’appareils (smartphone, PC, Nintendo Switch…) et tend à s’imposer comme le nouveau standard d’alimentation.

 TensionCourantPuissance max
USB 1.05V0,5A2,5W
USB 2.05V0,5A2,5W
USB 3.05V0,5A/0,9A4,5W
USB 3.1 (USB-C + USB-PD)5V à 20V0,5A/0,9A/1,5A/3A/5A100W

Alors que l’USB-C délivre une puissance de 15 watts (5V, 3A) intéressante, mais loin des technologies propriétaires, la norme USB Power Delivery peut délivrer jusqu’à 100 watts pour recharger les appareils les plus gourmands (20V, 5A). Les smartphones Google ou Apple sont notamment compatibles, ainsi que les derniers modèles de Huawei qui a décidé de rendre sa technologie SuperCharge compatible avec l’USB Power Delivery.

USB Fast Charger

© USB.org

La recharge sans-fil : oubliez les câbles

La recharge rapide est plébiscitée et si elle témoigne d’une réelle avancée, elle requiert encore et toujours d’utiliser des câbles. Encombrants et parfois disgracieux, les câbles sont partout alors même que de nombreux utilisateurs rêvent d’un monde sans fil, et notamment de chargeurs sans-fil.

La transmission d’énergie sans fil ou charge sans fil par induction n’est pas un concept nouveau, mais les constructeurs ont pris leur temps avant de la proposer. Les Windows Phone (Lumia) se sont très vite démarqués en intégrant cette technologie, mais les difficultés de Microsoft à s’imposer sur le marché du smartphone n’ont pas permis au secteur de couper le cordon.

Pratique, la recharge sans-fil est redevenue tendance ces derniers mois et les smartphones compatibles sont de plus en plus nombreux. Le plus souvent, il faut se tourner vers des modèles haut de gamme pour trouver des terminaux compatibles : Galaxy S/Note chez Samsung (depuis la génération S6), iPhone 8/8 Plus/X/XR/XS et XS Max, Google Pixel 3/3 XL (et Nexus) ainsi que des modèles chez LG (G7 ThinQ, V30) ou Sony (Xperia XZ2).

Google Pixel Stand

Le Pixel Stand © Google

Des performances en retrait

Le club des smartphones compatibles gagne régulièrement de nouveaux membres et la tendance devrait s’accélérer au cours des prochains mois. Certains modèles n’ont compatibles peuvent aussi le devenir en utilisant une coque spéciale, car la recharge sans fil requiert des composants spécifiques. La plupart des smartphones utilisent la norme Qi. Un système qui a besoin d’un support de transmission (c’est-à-dire un chargeur) et d’un récepteur compatible dans un appareil mobile.

De retour au premier plan, la recharge sans-fil n’est toutefois pas aussi efficace que le bon vieux chargeur filaire. Ce dernier reste plus rapide et moins énergivore même si on entend parfois parler de charge rapide sans-fil.

Comment fonctionne la recharge sans-fil ?

Le fonctionnement de la recharge sans-fil est extrêmement simple. Il suffit de placer le smartphone compatible sur le support de transmission qui va alors recharger par induction magnétique. Dans les faits, on va retrouver des bobines d’induction du côté du chargeur (on parle alors de bobine émettrice) et du smartphone qui embarque une bobine réceptrice.

Si de nombreux smartphones sont aujourd’hui compatibles, les stations de recharge sans-fil sont le plus souvent proposées en option et n’offrent pas toutes les mêmes performances. Là encore, il n’est pas ici question de faire un comparatif des meilleures solutions, mais d’évoquer cette technologie qui dépasse le statut de simple gadget.

Un luxe encore en option

Les principaux constructeurs proposent des solutions maison, on en retrouve plusieurs chez Samsung (dont le Wireless Charger Duo/Chargeur sans fil duo) ou Google avec le Pixel Stand. Les fabricants tiers n’ont pas attendu longtemps avant de s’engouffrer dans la brèche et de nombreuses références sont aujourd’hui proposées (Logitech Powered, Anker, Aukey..).

AirPower

L’AirPower, la prochaine « révolution » en matière de recharge sans-fil ? © Apple

D’autres chargeurs certifiés Qi sont également recommandés par certains constructeurs. C’est le cas d’Apple avec les bases de recharge sans-fil Mophie et Belkin Boost Up. Le géant américain a quelque peu relancé l’engouement pour la recharge sans-fil en l’intégrant dans ses iPhone 8 et X et aurait dû l’accompagner de sa propre solution. L’AirPower est annoncé depuis 2017, mais des complications lors de son développement n’ont pas (encore ?) permis à la firme de Cupertino de le lancer sur le marché.

Contenus associés

Partager ce guide :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.