LaboFnac

Wi-Fi 6E : tout comprendre sur la nouvelle norme qui révolutionne le Wi-Fi

Alors que le Wi-Fi 6 commence peu à peu à s'imposer, une nouvelle norme s'apprête à déferler dans nos appareils. Le Wi-Fi 6E met le cap sur la bande des 6 GHz et s'annonce comme la plus importante évolution du Wi-Fi depuis 20 ans. On vous explique tout.

L’avenir du Wi-Fi s’est dessiné il y a un an lors de l’introduction du Wi-Fi 6E par la Wi-Fi Alliance. L’organisation en charge de promouvoir la technologie Wi-Fi avait alors présenté cette extension du Wi-Fi 6 pour distinguer les appareils capables de fonctionner dans la bande 6 GHz. Le Wi-Fi 6E se distingue de ses prédécesseurs par sa capacité à utiliser le spectre 6 GHz, une révolution pour cette technologie sans-fil qui nous accompagne depuis plus de deux décennies. Depuis ses débuts, le Wi-Fi utilise les bandes de fréquence 2,4 GHz et 5 GHz et le Wi-Fi 6 (802.11ax) ne fait pas exception. Un tournant qui nécessite quelques explications.

Wi-Fi 6E

© Capture d’écran/Wi-Fi Alliance

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de rappeler que la Wi-Fi Alliance a choisi de simplifier la dénomination des différentes normes de réseaux sans fil. Lors de l’arrivée du Wi-Fi 6, le mélange de chiffres et de lettres (802.11 (a/b/g/n/ac/ax…) a laissé sa place aux Wi-Fi 4/5/6. Plus lisible, ce nouveau système a permis au Wi-Fi 6 (802.11ax) de succéder en 2019 à la norme Wi-Fi 5 (802.11ac) apparue en 2014. Le Wi-Fi 6E étant présenté comme une extension du Wi-Fi 6, il reprend son nom en ajoutant une lettre (E pour Extented). Concernant le Wi-Fi 7 (802.11be), il est déjà dans les tuyaux et devrait voir le jour dans quelques années.

Après le Wi-Fi 6 en 2020, le Wi-Fi 6E veut prendre son envol

En attendant, l’univers des nouvelles technologies a fait une place au Wi-Fi 6 en 2020. L’offre s’est démocratisée avec l’arrivée de matériels compatibles l’an dernier (routeurs, box, smartphones, ordinateurs…) et de nombreuses améliorations à la clé. Cette nouvelle norme offre des débits plus élevés (jusqu’à 9,6 Gb/s contre 3,5 Gb/s avec la norme Wi-Fi 5) et une latence plus faible. Ces chiffres sont théoriques et il est peu probable que vous puissiez les atteindre. Les progrès sont toutefois notables et représentent une avancée importante pour cette technologie.

Contrairement au Wi-Fi 5 (802.11ac) qui utilise exclusivement la « bande des 5 GHz » (voir plus bas, le Wi-Fi 6 est une technologie bibande 2,4 GHz et 5 GHz marquant une évolution par rapport à la norme 802.11ac et 802.11n (Wi-Fi 4 normalisé en 2009 et qui utilise les deux bandes). Néanmoins, on note qu’il ne s’agit que d’une évolution, comme la technologie en propose régulièrement depuis plus de 20 ans.

Wi-Fi 6E

© Capture d’écran/Wi-Fi Alliance

Le Wi-Fi 6E marque une rupture avec les normes précédentes : il profite d’améliorations pour le 2,4 GHz et 5 GHz, tout en ouvrant une nouvelle bande de fréquences. La particularité du Wi-Fi 6E est d’exploiter la bande 6 GHz, une première pour une norme Wi-Fi. Pour Kevin Robinson, responsable marketing de la Wi-Fi Alliance et cité par The Verge, il s’agit d’une décision majeure qui change le cours de la technologie. « En vingt ans de carrière, c’est la décision la plus monumentale de l’histoire du spectre Wi-Fi », a-t-il déclaré.

Une nouvelle bande pour libérer le potentiel du Wi-Fi 6

Simple évolution des Wi-Fi 4 et 5, le Wi-Fi 6 se prépare à une révolution en gagnant une bande de fréquences supplémentaire. Concrètement, l’ouverture de la bande 6 GHz au Wi-Fi vise à désengorger les bandes actuelles qui ont tendance à saturer avec l’évolution des usages. Comme le souligne l’ANFR, le contexte sanitaire actuel n’a fait que renforcer l’usage du Wi-Fi qui « figure parmi les technologies essentielles pour faciliter le télétravail, l’enseignement à distance, les consultations médicales… ». L’Agence nationale des fréquences évoque également « l’arrivée de la fibre optique et l’accroissement de la consommation de données » dans les foyers français qui « font craindre une saturation des réseaux WiFi domestiques ».

Ce constat concerne également le monde de l’entreprise où « la consommation en ressources spectrales est encore plus importante ». Enfin, on observe que les besoins de connexion entre nos objets personnels, qui reposent sur le Bluetooth ou le Wi-Fi, sont appelés à exploser avec la multiplication des objets connectés. Autant de facteurs qui plaident en faveur du déploiement du Wi-Fi 6E.

Wi-Fi 6E

© Capture d’écran/Wi-Fi Alliance

Cette évolution majeure de la norme de réseau sans-fil va pouvoir utiliser trois fréquences en Europe, dont l’historique de 2,4 GHz (de 2400 à 2483,5 MHz), la bande dite de 5 GHz (de 5150 à 5350 MHz et de 5470 à 5725 MHz) et celles des 6 GHz (de 5945 à 6425 MHz). Un gain en fréquences important qui permettra de prendre en charge toujours plus de périphériques, tout en proposant de meilleures performances (débits plus élevés) ou encore une latence plus faible. Le Wi-Fi 6E est aussi tourné vers l’avenir en proposant, grâce à la bande 6 GHz, une meilleure prise en charge des usages comme la réalité augmentée, la médecine et l’enseignement à distance, le jeu en ligne ou le streaming vidéo en 8K.

Wi-Fi 6E : vers une approbation au printemps

En France, le Wi-Fi 6E fait l’objet de réflexion et pourrait être approuvé au printemps 2021, selon nos confrères de 01net. En effet, la norme doit être harmonisée au niveau européen pour prendre son envol et plusieurs études ont été initiées en Europe. L’ANFR rappelle que cette bande « accueille partout en Europe des liaisons montantes vers des satellites de communication ou des liaisons hertziennes point à point ». Il était donc important de démontrer s’il était possible de partager le spectre en le Wi-Fi 6E, les satellites et les faisceaux hertziens.

Des appareils sont déjà compatibles Wi-Fi 6E

En attendant, les premiers appareils compatibles Wi-Fi 6E pointent déjà le bout de leur nez. Le CES 2021 a permis à plusieurs fabricants de présenter des routeurs adaptés à a la nouvelle norme. Naissante, la technologie intéresse également les fabricants de smartphones et l’annonce du Snapdragon 888 ouvre de nouvelles perspectives. Le Samsung Galaxy S21 Ultra et le Xiaomi Mi 11 sont déjà compatibles et Apple devrait franchir le pas à l’automne avec l’iPhone 13. Le CES a également été l’occasion de découvrir plusieurs PC portables compatibles Wi-Fi 6E, chez Razer notamment. Le cabinet IDC estime que plus de 338 millions d’appareils seront compatibles en 2021 et 20 % des produits Wi-Fi 6 prendront également en charge le Wi-Fi 6E en 2022.

Contenus associés

Partager ce guide :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.