LaboFnac

Prise en main du Microsoft Surface Laptop Go : l’option compacte et nomade

test Microsoft Surface Laptop Go

Les ordinateurs de moins de 13 pouces sont rares sur le marché actuel, les ultraportables affichant généralement une diagonale de 13,3 ou 14 pouces. Le Surface Laptop a donc ici une carte à jouer, du moins pour ceux qui cherchent un modèle très nomade et léger. D'autant que les ordinateurs au poids d’environ 1 kg sont eux aussi peu nombreux, et souvent plus grands, techniquement mieux équipés et surtout plus onéreux. Le Surface Laptop Go, pour son prix d’appel, est pour sa part très abordable si on le compare aux autres Surface (630 euros), mais son faible stockage eMMC et sa mémoire vive limitée laissent craindre des performances décevantes. Un peu moins cher que des ordinateurs ultraportables plus classiques, le Surface Laptop Go dans sa version 8 Go / 256 Go, voire 128 Go (SSD) paraît plus intéressant, d’autant que ses performances sont prometteuses. Si cet élément, tout comme la prestation de son écran et son autonomie séduisantes à première vue, sont à confirmer en Labo, force est de constater que l’expérience Surface est conservée, et de manière agréable. C’est d’ailleurs son principal atout, face à une concurrence privilégiant souvent des fiches techniques plus ambitieuses.

A partir de 999€99 sur la Fnac.com Acheter

Réservant ses efforts à une nouvelle Surface Pro X, Microsoft n’a pas renouvelé cette année son Surface Laptop en une version 4. Cette Surface au format PC traditionnel a néanmoins droit à une déclinaison allégée, baptisée Surface Laptop Go. Nous avons essayé cet ordinateur compact à moindre prix pour vous livrer nos premières impressions.

Un an après le Surface Laptop 3, troisième itération de sa Surface sans écran détachable, Microsoft renouvelle son PC traditionnel sous la forme d’un Surface Laptop Go. La mention “Go” n’est pas nouvelle, puisqu’elle avait déjà été appliquée à une Surface (testée ici) : elle signale des produits aux performances allégées, tout comme leur prix. Cela fait-il pour autant du Surface Laptop Go un PC au rabais ? Avant de le découvrir plus avant, faisons le point sur ses caractéristiques.

Microsoft Surface Laptop Go

© Microsoft

Le Surface Laptop Go est un petit PC sous Windows 10 Famille en mode S. Son écran n’excède pas les 12,4 pouces, et sous son capot se cache un processeur Intel Core i5 de 10e génération (1035G1) flanqué de 4 ou 8 Go de mémoire vive selon la version choisie – 8 Go dans notre cas. Microsoft propose plusieurs configurations en matière de stockage, qui s’échelonnent de 64 Go (eMMC) à 128 ou 256 Go (SSD), notre essai portant sur la version la mieux pourvue. La machine est compatible avec le WiFi 6 et sécurisée par un lecteur d’empreintes, et l’on y trouve aussi une webcam HD.

Le design et l’ergonomie

Le Surface Laptop Go ressemble beaucoup au Surface Laptop 3, ce qui est une bonne nouvelle. L’ordinateur du compromis cache ses petites faiblesses sous le tapis, notamment au rayon des matériaux. Comme son aîné, le Laptop Go présente un capot en alliage de magnésium sur sa partie supérieure et sur le plateau entourant le clavier, mais sous l’appareil, on retrouve un simple plastique. En conséquence, le PC est léger : il ne pèse que 1,11 kg. Attention toutefois : il est loin d’être le recordman du genre, des modèles chez Acer ou Huawei passant, malgré des écrans de 13 ou 14 pouces, sous la barre du kilogramme. Ce Surface Laptop Go reste néanmoins un produit compact adapté aux utilisateurs nomades, d’autant que ses dimensions sont très contenues : il mesure 27,8 x 20,6 x 1,57 cm. Le passage au plastique n’est pas spécialement dérangeant au demeurant, Microsoft n’ayant pas oublié l’essentiel, à savoir l’intégration de bandes de gomme de part et d’autre du boîtier pour favoriser sa stabilité sur une table. L’ensemble dégage une agréable impression de solidité, la charnière reliant l’écran au clavier paraissant solide, et ne laissant apparaître aucun jeu.

Microsoft Surface Laptop Go

© LaboFnac

Le Surface Laptop 3 n’était pas un modèle de générosité en matière de connectique, et le modèle Go prend son exacte suite, proposant comme son aîné trois ports (un USB-A, un USB-C et une prise casque) sur son flanc gauche. Pour la charge, il faut s’en remettre à la prise Surface Connect, située sur l’arête droite du PC. Il s’agit donc d’un port propriétaire aimanté, qui a le mérite de se détacher sans dommage lorsque l’utilisateur oublie que l’ordinateur est branché… mais aussi lorsqu’il bouge un peu trop. Fort heureusement, le port USB-C du Surface Laptop Go autorise aussi la charge, ce qui permet donc d’emprunter un chargeur standard au besoin.

Microsoft Surface Laptop Go

© LaboFnac

En tant qu’ordinateur à écran non détachable, le Surface Laptop Go embarque un clavier classique. Le toucher est agréable et la course des touches à la fois longue et souple : de quoi dérouter les utilisateurs habitués aux claviers papillon des Mac, par exemple. La saisie n’est pas inconfortable pour autant, les touches étant largement écartées pour éviter les fautes de frappe. Un regret toutefois : ce clavier n’est pas rétroéclairé, ce qui pourra gêner pour un usage dans des environnements peu éclairés. Et Microsoft ne rognant pas sur l’espace réservé au clavier, le trackpad situé en dessous n’est pas très grand. Il offre toutefois un toucher lui aussi très agréable et se montre réactif à l’usage.

Microsoft Surface Laptop Go

© LaboFnac

Ce clavier standard cache, sur sa touche d’allumage, un lecteur d’empreintes Windows Hello, que vous êtes invité à configurer au premier démarrage de l’ordinateur. Cette solution de sécurité biométrique pallie l’absence de reconnaissance faciale sur la machine – elle reste l’apanage du Surface Laptop 3 – mais a le mérite d’être à la fois fiable et réactive. L’absence de reconnaissance de visage ne signifie pas l’abandon de l’indispensable webcam, alliée des visios : d’une résolution 720p, elle surplombe l’écran du PC.

  • Microsoft Surface Laptop Go

    © LaboFnac

  • Microsoft Surface Laptop Go

    © LaboFnac

  • Microsoft Surface Laptop Go

    © LaboFnac

  • Microsoft Surface Laptop Go

    © LaboFnac

À l’usage

Comme à son habitude, Microsoft adopte le ratio d’affichage 3:2 sur ce Surface Laptop Go. Un format agréable pour travailler, puisqu’il est relativement haut et permet d’afficher un grand nombre d’informations à l’écran. Si vous avez de bons yeux, vous pouvez d’ailleurs afficher deux pages en parallèle. Mais attention, si le Surface Laptop 3 affiche 2256 x 1504 pixels sur une diagonale de 13,5 pouces dans sa plus petite version (221 ppp), le Laptop Go se contente d’afficher 1536 x 1024 pixels sur ses 12,4 pouces de diagonale, soit une résolution de 148 ppp à peu près équivalente à celle d’un affichage Full HD sur une dalle de 15,6 pouces. Rien de scandaleux donc, mais c’est d’autant plus rageant que la Surface Go de 10 pouces a droit à 1800 x 1200 pixels. Cette dalle Pixel Sense, qui n’est pas compatible avec le stylet Surface, mais est néanmoins tactile, est du reste plutôt agréable. Sa dalle brillante fait évidemment la part belle aux reflets, mais sa luminosité, que nous aurons la tâche de vérifier en Labo, semble suffisamment élevée pour garantir une bonne lisibilité, même en pleine lumière. Ses bordures sont plutôt fines et, malgré un affichage d’une finesse donc limitée qui conviendra mal à des usages tels que la retouche photo, l’expérience est agréable. La réactivité de la nappe tactile est également au rendez-vous.

Cinebench Surface Laptop Go

© Capture d’écran / LaboFnac

Nous avons pour notre part fait de ce Surface Laptop Go un outil de travail, où son Core i5 de l’an dernier (10e génération) et ses 8 Go de mémoire vive se sont montrés largement suffisants. Ce produit se contente d’une carte graphique intégrée et, de ce fait, n’est pas conçu pour jouer plus que de manière très épisodique. Soumis par exemple à CineBench, en charge d’évaluer le CPU, l’ordinateur ne s’est pas expressément illustré, se contentant d’un score modeste. À l’usage, les quatre cœurs (1,19 GHz) de ce Core i5 s’avèrent largement suffisants pour des usages bureautiques et multimédias, d’autant que les haut-parleurs de l’ordinateur (Dolby Audio) nous ont semblé performants. Nous vérifierons en revanche, lors d’un test complet, sa capacité à assurer du traitement photo en un temps raisonnable. Il est à noter que nous n’avons pas perçu de chauffe excessive.

Rappelons également que le Surface Laptop Go que nous avons pu essayer profite de la configuration la plus généreuse proposée par Microsoft, puisqu’elle comporte le plus de RAM (8 Go) et un SSD de 256 Go. Dans sa mouture avec 4 Go de mémoire vive, des performances moindres sont à attendre, et l’on peut craindre une vélocité là aussi moindre, le SSD étant remplacé par 64 Go de mémoire eMMC. Un espace qui, certes, se voit sur des produits de type Chromebook, mais généralement assorti d’un port pour carte (micro)SD qui fait de surcroît défaut à la machine. Autant dire que cette mémoire risque fort d’être rapidement saturée.

Un point enfin sur l’autonomie de ce Laptop Go. II promet jusqu’à 13 heures d’utilisation, ce qu’il nous faudra vérifier en Labo. Lors de nos essais, l’ordinateur, dont la charge est plutôt rapide (moins de deux heures), endure sans problème une journée d’utilisation.

Le logiciel

Windows 10 S n’existe plus vraiment en tant que tel. Il s’agit aujourd’hui d’un mode de Windows 10 (Famille, sur le Surface Laptop Go qui nous intéresse ici) désactivable en un simple clic. Étant tout particulièrement sécurisé, puisqu’il interdit le téléchargement d’applications non vérifiées par Microsoft, il limite un peu les usages de ceux qui veulent installer ce que bon leur semble. Néanmoins, il suffit d’un petit clic dans les paramètres de l’ordinateur, où lors du téléchargement du premier programme “interdit”.

Conclusion

Les ordinateurs de moins de 13 pouces sont rares sur le marché actuel, les ultraportables affichant généralement une diagonale de 13,3 ou 14 pouces. Le Surface Laptop a donc ici une carte à jouer, du moins pour ceux qui cherchent un modèle très nomade et léger. D'autant que les ordinateurs au poids d’environ 1 kg sont eux aussi peu nombreux, et souvent plus grands, techniquement mieux équipés et surtout plus onéreux. Le Surface Laptop Go, pour son prix d’appel, est pour sa part très abordable si on le compare aux autres Surface (630 euros), mais son faible stockage eMMC et sa mémoire vive limitée laissent craindre des performances décevantes. Un peu moins cher que des ordinateurs ultrabooks plus classiques, le Surface Laptop Go dans sa version 8 Go / 256 Go, voire 128 Go (SSD) paraît plus intéressant, d’autant que ses performances sont prometteuses. Si cet élément, tout comme la prestation de son écran et son autonomie, séduisantes à première vue, sont à confirmer en Labo, force est de constater que l’expérience Surface est conservée, et de manière agréable. C’est d’ailleurs son principal atout, face à une concurrence privilégiant souvent des fiches techniques plus ambitieuses.

A partir de 999€99 sur la Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.