LaboFnac

Test Labo de l’Asus VivoBook R702U-BX075T : un bon PC plombé par son écran

ASUS VivoBook R702U-BX075T

L'Asus VivoBook R702U-BX075T est indéniablement un bon ordinateur portable. Ses performances en font un appareil très recommandable pour les utilisateurs cherchant une solution solide pour travailler ou traiter des images, sachant que le gaming occasionnel est autorisé par son GPU. Son écran mitige cependant le résultat final. Ce dernier affiche peu de pixels, ce qui produit une image assez grossière, et il n'est pas beaucoup plus convaincant pour la retranscription des couleurs. Les mesures du Labo traduisent d'une directivité prononcée, ce qui n'en fait pas non plus un allié taillé pour le visionnage de contenus à plusieurs. Son autonomie reste quant à elle correcte, quoi qu'en deçà de la plupart d'une bonne partie des ordinateurs que nous avons testés jusqu'ici.

Note technique du Labo

  • - D'excellentes performances pour les tâches essentielles
  • - Une partie audio très satisfaisante
  • - Autonomie correcte
  • - La densité de pixels très mauvaise
  • - L'affichage des couleurs qui laisse à désirer
  • - Assez directif
  • - Le retour du clavier pas très agréable

A partir de 649€99 sur Fnac.com Acheter

C'est un nouveau VivoBook signé Asus qui est passé entre nos mains. Le R702UV-BX075T, de son petit nom, est un portable de 17,2 pouces au positionnement toujours polyvalent, et plutôt nomade au regard du marché des PC 17". La marque souhaite proposer ici un appareil fin et léger aux utilisateurs cherchant un outil multifonctions et un écran grand format. Un modèle satisfaisant sous tous rapports ? Réponse après son passage au Labo.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, rappelons brièvement les caractéristiques techniques de ce modèle Asus VivoBook. L’engin, armé d’un CPU Intel Core i5-7200U de 2,5 GHz (à 3,1 GHz en boost) dispose aussi de 8 Go de mémoire vive. Du classique, mais nécessaire pour assurer des usages polyvalents. Côté GPU, on retrouve aussi bien une puce graphique Intel HD Graphics 620 qu’une carte graphique Nvidia GeForce 920MX avec 2 Go de mémoire vidéo. De quoi permettre des traitements basiques convenables, sans toutefois assurer une utilisation poussée au niveau du jeu sur les derniers blockbusters.

ASUS Vivobook 1

© Fahim Alloul / LaboFnac

Le design et l'ergonomie

L’Asus VivoBook R702UV-BX075T présente un aspect minimaliste. Le châssis est composé de plastique gris anthracite, quand le reste de la structure de l’appareil est habillé de plastique gris métallisé finement strié imitant l’aluminium brossé. Les bordures de l’écran, quant à elles, sont noires, tout comme les touches du clavier. Un ensemble sobre, qui fonctionne bien, mais sans surprise. Mais est-ce réellement ce qu’on lui demande ? On retrouve naturellement le rappel de la marque gravé en lettres grises sur la coque extérieure de l’ordinateur portable, comme sur la bande inférieure de l’écran.

ASUS Vivobook 5

© Fahim Alloul / LaboFnac

Ses mensurations sont quant à elles… respectables. L’ordinateur mesure 27 cm de largeur, 41,1 cm de longueur et 2,27 cm d’épaisseur. Cet ordinateur portable n’est pas bien compliqué à transporter, ce que viennent confirmer son poids 2,1 kg. Les ultraportables se situent souvent sous la barre des 1500 gramme, mais pour un écran nettement plus petit. À bout de bras, le PC se fait évidemment sentir, mais raisonnablement. Un bon point pour ceux qui cherchent une bonne portabilité sans réduire la taille de leur écran.

ASUS Vivobook 3

© Fahim Alloul / LaboFnac

Côté clavier, on retrouve une proposition à chiclet classique. La course des touches est plutôt longue et le feedback n’est pas véritablement agréable lors d’une pression, d’autant que ce clavier est franchement bruyant. De la même manière, on a connu un meilleur revêtement pour les touches, qui offrent ici une sensation assez granuleuse un peu cheap. Même combat pour le pavé tactile, situé légèrement vers le gauche. La « course » du clic est assez longue, ce qui donne l’impression qu’il y a un peu de jeu sous ce pavé. Bref, vous l’aurez compris, le poids presque plume de cet ordinateur se traduit par une conception laissant à désirer, la faute à l’emploi d’un plastique un peu léger.

ASUS Vivobook 8

© Fahim Alloul / LaboFnac

Enfin, l’ordinateur embarque toute la connectique nécessaire à son bon fonctionnement, mais aussi au branchement d’appareils supplémentaires. On retrouve un port RJ45, un port HDMI afin de connecter un écran additionnel, un port USB-C, deux ports USB 2.0 et un port USB 3.0. Il y a également la traditionnelle sortie casque/micro, alors que l’on dispose également d’un lecteur de cartes SD. Une ergonomie générale qui se partage entre praticité et quelques petits couacs de ressenti.

Résumé

Ecran Performance Autonomie Audio
39.868

L'écran

Cet Asus VivoBook se pare d’un écran de 17,2 pouces LED affichant une définition de 1600 x 900 pixels. Un premier élément qui donne tout de suite le ton pour la suite de l’analyse de l’écran grâce aux mesures réalisées au sein de notre Labo. Cet ordinateur portable va très vite montrer ses limites. Attaquons avec la colorimétrie. On peut voir que la surface gamut s’avère nettement éloignée du triangle de référence par endroits. C’est principalement le cas des rouges, des bleus et des magentas. Les jaunes, cyans et verts se montrent en revanche plus convaincants. Le delta U’V’ moyen, de son côté, est de 0,039, c’est qui est plus que moyen.

Gamut Asus Vivobook

© LaboFnac

Dans l’absolu, on ne peut pas conseiller cet écran d’ordinateur pour les utilisateurs qui souhaitent travailler finement les images, ni même à ceux qui ont l’âme d’un joueur exigeant et qui veulent lancer quelques petits jeux pour passer le temps. On recommande de ce fait l’utilisation d’un moniteur d’appoint pour les tâches qui nécessitent un affichage plus performant. Probablement les points les plus convaincants de l’écran de ce portable Asus, le gamma frise la perfection, alors que le contraste reste tout juste moyen avec une mesure de 253:5 (on rappelle que cela correspond à la comparaison entre une image blanche et un gris très foncé (5 % de blanc) donc, permettant de comparer l’écran avec les dalles OLED).

Asus Vivobook média labo

© LaboFnac

La directivité de l’écran de ce Vivobook est assez prononcée. On a ainsi relevé 252,5 cd/m² en se situant face à l’écran, alors que l’on perd 23 % à 15° (soit une mesure à 153,4 cd/m²). A 30° la déperdition s’accentue à hauteur de 74 % (soit une mesure à 52,1 cd/m²). Sur un angle de 45°, on perd 93 % de luminosité, ce qui fait chuter la mesure à 14,8 cd/m². Autant dire qu’il est inutile d’espérer apercevoir quelque chose sur l’écran dans cette configuration. Enfin, la densité de pixels est tout bonnement médiocre avec 106 ppp.

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
4.5741

Les performances

Les résultats sont beaucoup plus probants quand on se penche sur les performances de ce Vivobook. Avec son Intel Code i7-7500U cadencé à 2,9 GHz, ses 8 Go de RAM ainsi que sa puce Intel HD Graphics 620 couplée à une carte graphique Nvidia GeForce 920 MX avec 2 Go de VRAM, le portable peut sans aucun problème réaliser son office pour tout ce qui a trait à la bureautique, ou la navigation sur Internet. La retouche photo n’est quant à elle pas un problème, aussi bien des fichiers légers que des plus lourds.

ASUS Vivobook 6

© Fahim Alloul / LaboFnac

La GeForce 920 MX, si elle n’est évidemment pas taillée pour lancer les derniers jeux dans d’excellentes conditions avec tous les réglages graphiques au maximum, assure cependant très bien son service sur notre procédure qui consiste à la mettre en face de Call of Duty: Modern Warfare 2. En condition moyenne, en 1024 x 768 pixels avec douze joueurs simultanément sur le terrain de jeu, et des effets visuels, on a ainsi relevé 69 images par seconde en moyenne.

On peut de ce fait lancer des jeux indépendants dans d’excellentes conditions, alors que les jeux qui commencent à quelques années et qui sont bien optimisés sont jouables avec un rendu tout à fait convenable. Inutile d’espérer lancer des The Witcher 3, Deus Ex: Mankind Divided ou encore des Battlefield 1.

Performances

Bureautique Traitement d'image Jeu
109.510

L'audio

Du côté de l’audio aussi, ce VivoBook se montre convaincant. L’appareil montre qu’il a de la réserve quand il s’agit de la puissance sonore des haut-parleurs, alors que sa réponse en fréquence s’avère tout à fait correcte. Très faiblard dans les basses, comme c’est le cas pour la plupart des ordinateurs portables, il se révèle cependant plus combatif sur les médiums et les aigus. La courbe de réponse en fréquence est d’ailleurs plutôt linéaire dans ces deux domaines.

La sortie casque est également très performante. La distorsion est limitée, alors que le rapport signal/bruit est satisfaisant, ce qui mitige les bruits parasites lors de l’écoute, ce qui est évidemment un bon point. La diaphonie, ou équilibre entre les deux écouteurs, fait bien son travail, alors que la linéarité de la réponse en fréquence constitue un excellent aspect de ce mode d’écoute.

Réponse en fréquence

Audio

HP Sortie casque
7.78.3

L'autonomie

L’autonomie du Asus R702UV-BX075T n’est pas ce qui le démarque des autres modèles de son segment. En effet, il faut compter sur 6 heures et 33 minutes d’utilisation autonome, en lecture vidéo avec le mode avion d’activé, et l’écran réglé sur 200 cd/m². Cela reste correct, la majeure partie des ordinateurs portables sont en revanche capables de monter jusqu’à 7 ou 8 heures.

Autonomie

 
6

L'OS et l'interface

Rien de bien folichon sur le système exploitation utilisé par le VivoBook. On retrouve une version classique de Windows 10 édition famille, avec tout ce que cela implique des applications habituelles. Les apps Asus sont naturellement au rendez-vous, et l’on retrouve également les logiciels du pack Office. Netflix, le Xbox Store, les classiques des applications sont de la partie, sans aucune surprise.

OS ASUS Vivobook

© LaboFnac

Conclusion

L'Asus VivoBook R702U-BX075T est indéniablement un bon ordinateur portable. Ses performances en font un appareil très recommandable pour les utilisateurs cherchant une solution solide pour travailler ou traiter des images, sachant que le gaming occasionnel est autorisé par son GPU. Son écran mitige cependant le résultat final. Ce dernier affiche peu de pixels, ce qui produit une image assez grossière, et il n'est pas beaucoup plus convaincant pour la retranscription des couleurs. Les mesures du Labo traduisent d'une directivité prononcée, ce qui n'en fait pas non plus un allié taillé pour le visionnage de contenus à plusieurs. Son autonomie reste quant à elle correcte, quoi qu'en deçà de la plupart d'une bonne partie des ordinateurs que nous avons testés jusqu'ici.

Note technique du Labo

Résumé

Ecran Performance Autonomie Audio
39.868

Performances

Bureautique Traitement d'image Jeu
109.510

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
4.5741

Autonomie

 
6

Audio

HP Sortie casque
7.78.3

A partir de 649€99 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.