LaboFnac

Test Labo de l’Apple iPad Pro 12,9 pouces : la folie des grandeurs

ipad pro 12 9 4g

Si l’on parle de puissance brute, l’iPad Pro de 12,9 pouces est un véritable cheval de course, s’imposant comme la tablette la plus performante du marché. Se voulant une alternative aux laptops, elle montre cependant quelques faiblesses de praticité, puisqu’il faudra ajouter clavier et stylet pour une utilisation plus confortable. Un produit de niche, en somme, qui aura du mal à séduire les consommateurs désireux de se séparer définitivement de leur ordinateur portable.

Note technique du Labo

  • - Bonnes performances
  • - Ecran de qualité
  • - Défauts ergonomiques
  • - Pas de stylet ni de clavier pour le prix

Lors de la Keynote de septembre 2015, Apple a officialisé l’arrivée d’une tablette de très grand format : l’iPad Pro 12,9 pouces. Une ardoise imposante, qui cache également un monstre de puissance. Le Labo Fnac a bien évidemment passé le produit sous une batterie de tests, afin d’en vérifier les promesses.

Le marché des tablettes a tendance à décroître, et les constructeurs ne cessent de multiplier les formats espérant convaincre les consommateurs. En 2015, l’idée d’Apple a été de proposer une tablette de 12,9 pouces à l’attention d’un public plus “Pro”, n’hésitant pas à apporter cette dénomination à l’objet. Promettant la même puissance qu’un laptop, Apple a équipé sa tablette d’une puce A9X et d’un coprocesseur M9, derrière une dalle IPS LCD de 2732 x 2048 pixels.

L’iPad Pro s’équipe aussi d’un capteur photo dorsal de 8 mégapixels (f/2,4), propose l’enregistrement de vidéos en Full HD à 30 images par seconde, mais sa caméra frontale plafonne à 1,2 mégapixel. Pour le plaisir des usages multimédia, la tablette dispose aussi de quatre haut-parleurs, et sa batterie affiche une capacité de 10 307 mAh. Installé sous iOS 9 (à sa sortie), l’objet affiche des dimensions de 305,7 x 220,6 x 6,9 mm et un poids de 713 grammes.

Répondant à des concurrents comme les Surface de Microsoft, et misant sur des fonctions de dessins notamment, il est possible d’ajouter un clavier et un stylet à tablette afin de la transformer en véritable PC portable.

L'ergonomie et le design

Pour qui a déjà eu à loisir de poser les mains sur un iPad dit “classique”, il lui suffit d’imaginer quelque chose de plus grand pour se figurer l’iPad Pro de 12,9 pouces. Il faut dire que l’appareil se base sur un socle commun à toutes les tablettes de la marque, à savoir une façade tout en symétrie, et une coque en aluminium unibody marquée du sceau de l’entreprise, où seul le capteur photo dorsal rompt la monotonie en prenant place sur le coin supérieur gauche.

ipad pro

Mais c’est en épiant l’objet sous tous les angles qu’on se figure qu’elle n’appartient pas tout à fait au même monde. Il n’y a qu’à voir les quatre sorties audio, placées à chaque extrémité des tranches supérieures et inférieures pour s’en apercevoir, ainsi que la base magnétique placée sur la tranche gauche, qui permet de rattacher un clavier à cette tablette.

D’ailleurs, il nous faut nous intéresser aux accessoires de l’iPad Pro – nécessaires, et chers, pour certaines utilisations – qui semblent parfois ne pas avoir été réfléchis avec beaucoup de sérieux. Il n’y a qu’à voir l’Apple Pencil, qu’on recharge maladroitement via le port lightning de la tablette et qu’on ne peut ranger nulle part sur l’objet. Ou encore le clavier qui ne permet qu’une position de travail quand on en désirerait plus de souplesse.

ipad pro 12 9

Autrement, Apple n’a fait preuve d’aucune extravagance sur ce produit qui respire la qualité, comme bien souvent avec la Pomme, en matière de conception. Un peu lourde – en plus d’être grande – on comprend bien vite que l’objet n’a pas été pensé pour une utilisation nomade.

L'écran

Avec son écran de 12,8 pouces et sa définition de 2048 x 2732 pixels, l’iPad Pro n’obtient pas une résolution incroyable, puisqu’on relève 266 pixels par pouce. C’est bien, mais il y a évidemment mieux. La Samsung Galaxy Tab S 8,4 pouces est la meilleure dans ce domaine avec une résolution de 359 ppp, par exemple. Mais la surface est moins grande.

Côté colorimétrie, on cherche encore qui fera mieux que l’iPad Pro. Avec un Delta U’V’ de 0,005, la tablette se classe tout simplement première de sa catégorie, avec une fidélité des couleurs remarquable. Hormis une très légère dérivation dans le bleu, la couleur dont l’oeil humain perçoit le moins les nuances, le triangle de référence de notre surface Gamut est parfaitement respecté. À titre indicatif, le Delta U’V’ moyen des tablettes, à l’écriture de ce test, se situe à 0,027.

gamut apple ipad pro 12 9 pouces

Là où nous nous montrons plus critiques, c’est en matière de gamma et progressivité puisque l’iPad Pro aurait pu mieux faire, obtenant des résultats un peu en deçà de la moyenne des tablettes. Les dégradés sont donc perfectibles et, à ce petit jeu là, c’est l’ASUS Transformer Pad qui s’impose comme la meilleure de la catégorie, quand la Sony Xperia Z3 Tablet Compact est la moins douée.

point 5050 vamaster full

Le taux de contraste moyen est également un peu en retrait puisqu’on mesure ici 1650:1 et 304:5. Si l’on devait se contenter de la première donnée, on pourrait croire que la tablette fait partie des meilleures, mais la seconde mesure pondère un peu cette impression. La directivité de cet écran est également en retrait, avec des angles de vision bons en dessous de 15 degrés seulement. Au-delà, la tablette faiblit avec 60% de perte de lumière à 30 degrés, et 79 % de perte à 45 degrés. Heureusement, il y a de nombreux produits moins doués dans ce domaine, ce qui vaut à l’iPad Pro d’obtenir la note moyenne par excellence.

point 5050 vamaster full

On pourrait penser qu’Apple a éprouvé des difficultés à rendre de grands écrans aussi bons que ceux de ses iPhone, mais le constructeur obtient finalement des résultats assez similaires à ceux obtenus par l’iPad Pro de 9,7 pouces. Au final, l’écran de notre produit parvient tout juste à se hisser au-dessus de la moyenne des autres tablettes.

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
9.5857.6

Les performances

Pour figurer des performances de l’iPad Pro (12,7 pouces), il n’y a qu’à lancer quelques applications ou autres tâches gourmandes en ressources, et observer cette tablette surfer sur les difficultés. Pour appréhender la chose de manière plus scientifique, nous avons confronté le produit à un test maison, qui consiste à simuler l’apparition d’éléments à différents niveaux via JavaScript, et à mesurer le temps de réponse et le nombre de FPS. Et sans surprise, à ce niveau-là, cette tablette est la meilleure jamais testée par le Labo, obtenant pratiquement une notation maximale.

Au niveau 1 (performances légères), on relève 28,9 FPS et un temps d’exécution de 34,6 ms. Le nombre de FPS passe à 22,3 sur le niveau 2 (performances ordinaires), puis à 16,4 au niveau 3 (performances complexes), et enfin à 13,2 au niveau 4 (performances très complexes). L’iPad Pro sera donc en mesure d’effectuer les tâches les plus gourmandes en ressources processeur sans sourciller. De ce point de vue là, la mention “Pro” du produit n’est pas forcément usurpée.

Nous avons également fait tourner des benchmarks plus classiques sur la tablette, à titre indicatif.

La photo et la vidéo

Il est toujours un peu délicat de parler de photographie avec des tablettes, et encore plus quand celle concernée possède une telle diagonale. Néanmoins, le capteur dorsal de 8 mégapixels de ce produit s’en sort plutôt bien sur les tests que nous avons menés.

En matière de qualité optique, on relève un peu de distorsion (- 0,27 %), mais pas de manière assez prononcée pour qu’elle soit contraignante, ainsi qu’un très léger vignettage (0,08d). Il n’y a par contre rien à redire sur les aberrations chromatiques : elles sont inexistantes. Ces minces défauts optiques ne sont susceptibles de gêner l’utilisateur que dans des situations très complexes. Et si on ajoute à l’équation qu’il sera déjà rare d’utiliser cette tablette pour photographier.

ipad pro cc

Au rayon des couleurs, l’iPad Pro peut mieux faire, mais on ne lui en tiendra pas non plus rigueur puisque de petits écarts peuvent apparaître, mais de façon très limitée. Le Delta E en lumière du jour est très bon (dE 5,5), mais beaucoup moins sous un éclairage de type fluo (dE 7,9) ou tungstène (dE 7,2). Ce sera en tout cas suffisant pour parer à la plupart des situations. La balance automatique des blancs se montre également bonne, mis à part sur notre mire bleue où le gris est altéré de façon significative.

Que dire de la sensibilité de ce capteur ? Pas grand-chose, si ce n’est qu’elle est assez bonne pour s’adapter à tout niveau d’éclairage. Le niveau de bruit moyen, par exemple, ne descend pas en dessous de 22 dB sur notre test en plus faible luminosité (EV6), ce qui est très correct pour ce type de produit. Avec ce même éclairage, le temps d’exposition moyen se situe autour de 65 ms.

resolution photo ipad pro

Avec 8 mégapixels au compteur, on ne s’attendait pas à ce que la tablette obtienne une excellente note en définition, et grand bien nous en a fait puisqu’avec 1095 LP/PH (paires de lignes par hauteur de l’image), l’iPad se classe au-dessus de la moyenne (829 LP/PH), mais loin du meilleur (1560 LP/PH).

Enfin, côté vidéo, l’iPad Pro est capable de filmer en Full HD à 30 fps. Dans l’ensemble, l’appareil photo de la tablette se montre convaincant, même si son usage risque d’être grandement limité.

Photo

Respect des couleurs Optique Résolution
7.38.76.8

Le rendu audio

Si vous souhaitez vous tourner vers une tablette à la qualité audio excellente, cet iPad Pro possède des qualités peu communes, se hissant au premier rang de sa catégorie. Sa courbe de réponse en fréquences (haut-parleur) ne souffre que de quelques défauts peu répréhensibles, comme des bas médiums un peu en retrait, et des basses qui dégringolent à partir de 160 Hz. Mais ce n’est aucunement surprenant sur ce type de produit, et les utilisateurs pourront tout à fait profiter convenablement d’un film sur la tablette sans avoir besoin de recourir impérativement à une enceinte d’appoint. Et ce d’autant qu’on mesure une puissance maximale de 78 dB sur cet iPad Pro.

La sortie audio est également remarquable, obtenant des notes parfaites hormis le retrait de deux dixièmes de point en distorsion. Avec un bon casque, il sera donc possible de profiter au mieux d’une pause musicale.

Réponse en fréquence

L'autonomie

On espérait que l’iPad Pro monte au moins sur le podium en matière d’autonomie, mais ce n’est malheureusement pas le cas, même s’il se situe dans la moyenne des tablettes du genre. Sur notre test interne, nous avons mesuré une autonomie de 8 heures et 31 minutes, très largement suffisante pour plus d’une journée de travail. La veille n’est pas gourmande, et en admettant que l’objet ne soit utilisé que quelques heures par jour, on peut espérer tenir plusieurs journées sur une seule charge.

Autonomie

 
8

Conclusion

Si l’on parle de puissance brute, l’iPad Pro de 12,9 pouces est un véritable cheval de course, s’imposant comme la tablette la plus performante du marché. Se voulant une alternative aux laptops, elle montre cependant quelques faiblesses de praticité, puisqu’il faudra ajouter clavier et stylet pour une utilisation plus confortable. Un produit de niche, en somme, qui aura du mal à séduire les consommateurs désireux de se séparer définitivement de leur ordinateur portable.

Note technique du Labo

Autonomie

 
8

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
9.5857.6

Photo

Respect des couleurs Optique Résolution
7.38.76.8

Communication

Sortie casque HP
7.8
9.7

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.