LaboFnac

Test du HTC Vive : l’expérience ultime de réalité virtuelle ?

htc vive

Sur le marché des casques de réalité virtuelle, le HTC Vive s'impose d'une courte tête grâce à sa qualité de conception, sa qualité d'image et aux expériences proposées, d'autant qu'il est fourni avec deux contrôleurs franchement bien fichus et dont les moindres mouvements sont détectés. Ce casque offre actuellement la meilleure expérience VR, et ce malgré une installation parfois délicate et longue, et un confort de port moins bon que celui des PSVR et Oculus Rift. Une fois l'environnement adapté trouvé et la configuration faite, le Vive offre de longues heures de plaisir hors de notre monde.

Note de la rédaction

  • - Qualité de conception et précision de la détection
  • - Une image nette et des lentilles bien contruites
  • - La simplicité de l'interface Steam et son offre riche
  • - Des contrôleurs simples et précis
  • - Moins confortable que ses concurrents
  • - Installation longue et mise à jour de tous les firmwares
  • - Beaucoup de câbles !

L'alliance de HTC et de Valve a accouché d'un HTC Vive qui a été le premier casque de réalité virtuelle, haut de gamme, a intégrer le marché. Se voulant grand concurrent de l'Oculus Rift, plus connu grâce à sa campagne Kickstarter, il possède une fiche technique en tous points similaire. Est-il au moins aussi bon que lui ?

Fiche technique

htc vive

Type d'écranOLED
Résolution2160 x 1200 pixels
Résolution par oeil1080 x 1200 pixels
Fréquence d'affichage90 Hz
Champ visuel110 degrés
Audio intégréNon
CaméraBases + caméra frontale
Contrôleur2 manettes
ConnectiquesHDMI, USB

Ergonomie et design

Ce qui frappe directement quand on sort le HTC Vive de sa boîte, c’est son look futuriste. Le casque du constructeur est de couleur anthracite et sa façade est comme percée de trous, disposés de manière symétrique entre la gauche et la droite. Ce sont en fait les capteurs de la bête, où les bases récupèrent les informations de positionnement et de déplacement, et qui sont en nombre sur l’objet.

htc vive

On peut aussi attribuer le look futuriste aux divers câbles qui partent de la partie située devant les yeux, remontent le long du crâne, et viennent glisser dans notre dos. De quoi nous transformer instantanément en humanoïdes. Des fils qui possèdent la particularité de gêner – parfois – pendant l’utilisation du casque, mais qui ne souffrent pas du même enchevêtrement qu’avec le PSVR. Il y a du câble, mais l’organisation est bien faite, avec le petit dock servant à tout brancher/relier. C’est mieux que rien, en attendant une future version sans fil.

htc vive

Revenons-en au casque, dont la partie face aux yeux arbore une petite molette sur le coin inférieur droit. Celle-ci permet de régler l’écartement entre les yeux afin d’ajuster l’image. C’est assez sommaire, et n’empêche pas d’avoir des zones un peu moins nettes selon que l’on regarde au centre ou sur les côtés. Ce casque pèse environ 600 grammes, comme le PSVR, mais son poids est moins bien réparti puisqu’il est essentiellement situé au niveau de l’écran. La conséquence, c’est qu’il fait un peu plus mal à la nuque – pour les plus fragiles – puisque la tête a très légèrement tendance à s’incliner vers l’avant. Les muscles sont donc plus mis à contribution.

htc vive

Le HTC Vive ne bénéficie pas d’un système sonore intégré, mais un câble supplémentaire offre la possibilité d’y brancher directement un casque ou des écouteurs. Bien conçu, le Vive épouse plutôt bien le visage, même s’il n’épargne pas de quelques suées et d’une jolie trace rouge autour des yeux. Certains lui reprocheront peut-être ces lanières en tissus qui encerclent le crâne, mais le système n’est pas si précaire et elles sont plus résistantes qu’elles ne sont jolies.

htc vive

Enfin, parlons un peu des contrôleurs du Vive. Ils sont au nombre de deux, se placent chacun dans une main, et épousent d’ailleurs plutôt bien notre paume. Bardé de capteurs, chaque contrôleur intègre un bouton arrondi et tactile à l’avant, et une gâchette à l’arrière, tandis que deux autres boutons prennent place sur les côtés. Ces derniers sont d’ailleurs moins pratiques que les autres, mais ils servent de toute façon beaucoup moins.

Qualité d'image

Alors que nous avons testé les trois gros dispositifs de réalité virtuelle, autant tuer le suspense tout de suite : le HTC Vive et l’Oculus Rift sont au coude à coude dans le domaine de la qualité d’image. Ils possèdent la même configuration technique : deux écrans OLED affichant chacun 1080 x 1200 pixels (2160 x 1200 pixels en tout), une fréquence d’affichage de 90 Hz et un champ de vision de 110 degrés.

Mais on a tout de même envie d’isoler le HTC Vive, qui semble bénéficier d’une meilleure netteté générale, quand l’Oculus Rift se concentre sur le centre de l’image. Notons toutefois que selon les expériences proposées, la meilleure impression risque de changer de camp.

htc vive

En tout cas, la première fois que l’on porte un HTC Vive, on risque de se décrocher la mâchoire. L’univers est hyper immersif et les expériences gratuites proposées par Vive ont tendance à nous rendre immédiatement acteurs (nous faire interagir) alors que celles de l’Oculus Rift nous rendent plutôt spectateur en nous faisant observer. Deux approches différentes de la VR. Ceux qui ont le mal de la VR ne devraient pas pouvoir passer plus de quelques dizaines de minutes avec le casque sur la tête, mais le Vive rend moins nauséeux que le PSVR.

Si elle se montre déjà suffisante pour fasciner, la qualité d’image des casques VR actuelle est amenée à s’améliorer fortement dans les années à venir.

Offre et plateforme

Évoquons d’abord un sujet qui fâche : l’installation. Contrairement à un PSVR qui fonctionne quasiment comme un accessoire de la PS4, le HTC Vive est bien un produit indépendant qu’il faut installer sur son ordinateur. On s’en rend compte déjà lorsqu’il s’agit de trouver un PC assez puissant pour supporter le casque, mais aussi la place suffisante dans un logement pour installer les bases et pouvoir naviguer librement. Ceux réduits à un espace restreint devront se contenter d’une installation immobile, en s’asseyant sur une chaise. C’est moins drôle, mais possible aussi.

htc vive

L’installation sur l’ordinateur est plutôt longue, et il faut également mettre à jour les firmwares des divers accessoires (les bases et les manettes) un par un en les reliant à l’ordinateur. C’est long, fastidieux, et on perd facilement 40 minutes dans l’installation globale du système, même si l’on est à l’aise en informatique.

Un mot sur la configuration minimale requise :
– Carte graphique : NVIDIA GTX 970 / AMD 290 ou mieux
– Processeur : Intel I5-4590 / AMD FX 8350 ou mieux
– Mémoire RAM : 4 Go
– Système d’exploitation : Windows 7 SP1 ou mieux

Une fois cette galère passée, la magie de Steam opère. Il suffit de télécharger les contenus VR que l’on souhaite sur la plateforme, et l’interface apparaît dans le casque où l’on peut naviguer entre les jeux/expériences et le menu. Il y a de quoi faire niveaux jeux, avec plus de 1750 références disponibles selon Steam, mais toutes ne se valent évidemment pas. Si vous débutez avec le casque, on peut tout de même vous conseiller quelques titres fort sympathiques pour découvrir l’univers.

Il y a d’abord The Lab, qui est finalement l’incontournable de la plateforme. Valve a développé ici un univers ludique qui permet de se faire la main sur les possibilités du Vive. Le joueur peut lancer un bâton à un chien sur le flanc d’une montagne, jouer avec le système solaire, s’essayer au tir à l’arc, ou encore se défouler sur la catapulte. Dans le genre jeu de tir, Space Pirate est assez ludique, même si sa durée de vie est assez courte. Star Wars: Trials on Tatooine, est seulement une démo de quelques minutes, mais il vous fera rêver à un prochain jeu Star Wars en VR.

Côté expériences payantes, on peut citer pêle-mêle des titres comme Eve Valkyrie, Elite Dangerous ou Project Cars, tous orientés mécanique et déplacement, qu’il s’agissent de combats spatiaux ou de courses de voiture. Pour les jeux de shoot, on peut mentionner Raw Data, Arizona Sunshine ou Serious Sam. Bref, visualisez les trailers, les tests, et faites-vous plaisir !

Conclusion

Sur le marché des casques de réalité virtuelle, le HTC Vive s'impose d'une courte tête grâce à sa qualité de conception, sa qualité d'image et aux expériences proposées, d'autant qu'il est fourni avec deux contrôleurs franchement bien fichus et dont les moindres mouvements sont détectés. Ce casque offre actuellement la meilleure expérience VR, et ce malgré une installation parfois délicate et longue, et un confort de port moins bon que celui des PSVR et Oculus Rift. Une fois l'environnement adapté trouvé et la configuration faite, le Vive offre de longues heures de plaisir hors de notre monde.

Note de la rédaction

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.