LaboFnac

Test de la Somfy One+ : une solution de surveillance complète et efficace

Test Somfy One+

Avec son alarme, sa caméra, et les accessoires qui l’accompagnent, le Somfy One+ constitue une solution de surveillance plutôt complète, à laquelle pourront en outre s’ajouter d’autres accessoires. Elle se montre par ailleurs assez efficace et pratique de par les nombreuses options permettant d’automatiser son activation/désactivation, et d’éviter ainsi les fausses alertes lorsqu’il y a du monde à la maison. Encore faut-il prendre le temps de les explorer. Les débuts peuvent donc être un peu fastidieux, et bruyants, mais une fois la famille et les amis/voisins enregistrés, la détection de mouvements calibrée ou encore les plages horaires définies, vous devriez pouvoir l’oublier dans un coin pour n’y revenir qu’en cas de besoin. Les alertes par SMS et email assurent de ne jamais en manquer une, mais vous pourrez aussi jeter un œil chez vous grâce au livestream et même communiquer avec quiconque se trouve dans la pièce. La qualité d’image aurait pu être meilleure, mais reste acceptable, alors que le haut-parleur intégré permet de se faire entendre facilement. Il n’y a finalement guère plus à lui reprocher que son incapacité à tourner sur elle-même si l’emplacement choisi ne permet pas une vue complète de la pièce, et les services assez limités avec l’offre gratuite.

Note de la rédaction

  • - Design discret
  • - Alarme + caméra
  • - Volet de vie privée
  • - Nombreuses options de programmation
  • - Qualité d'image moyenne
  • - Pas de pied pivotant/inclinable

A partir de 395€44 sur Fnac.com Acheter

Version améliorée du Somfy One, le One+ n’apporte pas vraiment de nouvelles fonctionnalités pour autant, mais à l’avantage de pouvoir continuer à garder la maison même en cas de coupure de courant grâce à une batterie et une mémoire intégrées. Il est en outre livré avec quelques accessoires, et semble donc faire un bon investissement pour qui n’a pas encore investi dans une solution de sécurité ou a déjà les pieds dans l’écosystème de Somfy. Mais qu’en est-il en réalité ?

Leader dans le domaine de l’automatisation des ouvertures, Somfy a souhaité renforcer sa présence dans la maison avec le rachat de la start-up MyFox. Depuis 2017, les solutions de sécurité de ce dernier, dont c’était la spécialité, sont ainsi à retrouver dans la gamme Somfy Protect, alors que d’autres sont rapidement venus s’y ajouter. Parmi celles-ci figure notamment le Somfy One, décliné par la suite en cette version Plus que nous testons aujourd’hui. Livré avec un détecteur pour porte et fenêtre ainsi qu’un badge de désactivation mains libres, celui-ci se démarque également en intégrant une batterie de secours et 8 Go de mémoire interne.

Le reste de l’équipement est en revanche repris de la version classique. On y retrouve ainsi de quoi filmer en Full HD de jour comme de nuit avec un système de volet motorisé pour le respect de la vie privée, un détecteur de mouvements, un ensemble micro/haut-parleurs ainsi qu’une sirène montant à 90 dB. Bien sûr, le Somfy One+ fonctionne avec une connexion internet et dispose pour cela d’un module Wi-Fi, en plus du Bluetooth servant essentiellement à le configurer. Mais avant d’en arriver là, attardons-nous déjà sur le coffret et le design.

Découverte du Somfy One+

Le Somfy One+ est livré dans une boîte bien compartimentée. Une fois le cache du dessus retiré, une boîte de la couleur de la marque se dévoile. Elle est fermée par un couvercle sous lequel est posée la caméra, alors qu’un compartiment contenant l’alimentation est glissé en dessous. Les accessoires, à savoir le détecteur d’ouverture et le badge, sont quant à eux rangés dans un autre compartiment séparé, mais maintenu sous cette boîte jaune par de l’adhésif. Un coffret somme toute assez pratique, et qui évitera d’avoir à sortir des couches de cartons pour accéder aux différents éléments fournis. L’ensemble aurait néanmoins pu être un peu mieux protégé.

Place désormais à l’installation, qui commencera par la recherche d’un emplacement stratégique. L’appareil étant dépourvu de pied rotatif et d’un système d’inclinaison réglable, il faudra veiller à le positionner à mi-hauteur et de préférence dans un coin de sorte qu’il puisse filmer tout ce qui se passe dans la pièce. Reste ensuite à le relier au courant avec le câble fourni. D’une longueur de 3 mètres, celui-ci s’insère dans la fiche prévue à l’arrière du One+ et ne devrait pas trop poser de problème. Pour finir, il se pose obligatoirement sur un support puisqu’aucun système de fixation murale n’est prévu, mais se montre assez discret.

À vrai dire, si ce n’est pour l’objectif visible à l’avant lorsqu’il fonctionne, il est assez difficile d’imaginer qu’il s’agit là d’un appareil de surveillance. L’accessoire de Somfy prend la forme d’un cylindre de 90 x 110 mm et ressemble davantage à une petite enceinte, d’autant qu’une grille de haut-parleur est présente à l’avant. Avec le volet de vie privée fermé, l’illusion est alors presque parfaite. On regrettera néanmoins l’utilisation d’un plastique blanc plutôt salissant, en plus de l’absence de boutons de contrôle. Les seuls boutons présents servent à réinitialiser l’appareil et l’installer. Enfin, l’absence de prise Ethernet est également à déplorer. La connexion à Internet se fait donc obligatoirement en Wi-Fi.

Le paramétrage

Cette absence de boutons a néanmoins le mérite de faciliter la configuration. Il suffit de brancher la One+ de Somfy et c’est parti. Lors de la première utilisation, l’appareil passe automatiquement en mode appairage, symbolisé par une LED bleu clignotante au niveau de la base, et toutes les manipulations sont à réaliser sur le smartphone. Il faudra évidemment commencer par télécharger l’application compagnon, du nom de Somfy Protect, créer un compte si besoin, puis ajouter la One+ et se laisser guider. Une fois les informations de connexion au réseau Wi-Fi renseignées, l’application génère un QRcode à placer devant l’objectif de la caméra pour en lancer le transfert. Si tout se passe bien, la voilà connectée et il ne reste plus qu’à renseigner une pièce d’installation qui facilitera son identification au sein de l’interface et des notifications si d’autres sont installées.

Application Somfy Protect

L’installation du détecteur d’ouverture de porte ou fenêtre et du badge fournis est encore plus simple. Il suffit de les sélectionner dans l’application et de les allumer en retirant les languettes qui empêchent le contact des piles, elles aussi fournies. À cela s’ajoute tout de même une rapide étape de calibrage pour le premier, mais la connexion avec le One+ s’établit automatiquement, via Radio Somfy Protect 868 MHz.

Les fonctionnalités

Avec sa caméra et son alarme, le One+ constitue une solution plutôt complète, d’autant que sa portée ne s’arrête pas avec son champ de vision grâce au détecteur d’ouverture IntelliTag fourni. L’étendue de la zone surveillée dépend finalement de l’endroit où celui-ci est placé, et d’autres peuvent être achetés séparément si vous souhaitez surveiller plusieurs ouvertures. On notera qu’il est également possible d’acheter d’autres badges pour en équiper famille, amis ou voisins, ce qui facilitera le contrôle de l’alarme puisqu’elle ne peut autrement être activée/désactivée qu’à l’aide du smartphone associé, ou celui des invités enregistrés.

Le badge inclut des boutons pour le faire de manière manuelle, mais peut aussi désactiver l’alarme automatiquement au retour à la maison ou faire penser à l’activer au départ si un détecteur a été placé sur la porte d’entrée. Un mode nuit est en outre proposé, et permet de désactiver les détecteurs en intérieur afin de pouvoir se promener à la maison sans risque de déclencher l’alarme tout en la gardant active pour prévenir d’éventuelles intrusions. L’état de l’alarme peut évidemment être consulté à tout moment dans l’application compagnon, qui peut également afficher les personnes au domicile lorsqu’elles sont équipées d’un badge.

Application Somfy Protect

Bien sûr, la fonction la plus intéressante de l’application est l’accès aux images filmées par la caméra du One+. L’écran dédié présente tout d’abord un livestream, pour lequel nous avons néanmoins constaté un décalage d’environ 4 secondes. Ce n’est pas gênant dans l’absolu, mais un peu lorsque l’on souhaite interagir avec une personne se trouvant devant la caméra. Rappelons en effet que l’appareil est non seulement doté d’un micro pour accompagner les images de son, mais aussi d’un haut-parleur permettant de faire passer des messages vocaux depuis le smartphone. Sans surprise, le son n’est pas d’une grande qualité, mais le niveau sonore est suffisamment élevé pour permettre de comprendre ce qui est dit.

Il faudra par ailleurs, pour lancer l’enregistrement d’un message vocal, maintenir le bouton dédié de la ligne de commandes présente sous le livestream. Les autres boutons permettent de régler la définition (FHD, HD ou SD), prendre des photos, couper l’enregistrement audio de la caméra et fermer le fameux volet de vie privée. Profitons-en d’ailleurs pour souligner que celui-ci peut également être fermé automatiquement lorsque l’alarme est désactivée via une option à activer dans les paramètres. C’est enfin aussi sur ce panneau, en bas, que l’on retrouve les enregistrements réalisés lorsqu’une intrusion est suspectée.

Application Somfy Protect

Le One+ est pour cela équipé d’une technologie de détection de mouvements. Somfy indique qu’elle devrait fonctionner sur des sujets jusqu’à 5 mètres. Nous n’avons pas sorti le mètre pour le vérifier, mais nous n’avons en tout cas pas constaté de raté. Comme souvent, la sensibilité de la détection peut être ajustée, pour éviter de sonner l’alarme à chaque passage de votre animal de compagnie par exemple, et des zones de l’image peuvent en outre être exclues. Toujours pour les mouvements, mais ceux du One+ cette fois, un accéléromètre y est intégré et permet de savoir s’il a été déplacé.

Lorsque l’alarme est en fonctionnement, la moindre activité détectée peut alors déclencher la sirène intégrée, après des avertissements sonores un peu plus discrets, alors que le propriétaire est alerté par SMS et email. Les invités enregistrés pourront également recevoir ces alertes. Il suffira ensuite de se rendre dans l’application pour retrouver les images enregistrées, s’il y en a. On notera que seuls les comptes enregistrés comme “propriétaires” y ont accès, comme pour l’historique complet, qui inclut d’ailleurs aussi les activités détectées lorsque l’alarme est désactivée.

Il est donc toujours possible de retrouver ce qu’il s’est passé, même lors d’une petite coupure de courant ou si un cambrioleur observateur a repéré et débranché le One+. Avec sa batterie et ses 8 Go de mémoire intégrés, il devrait pouvoir rester actif durant 6 heures. Soulignons pour finir qu’il peut également être programmé en fonction de plages horaires et qu’il est possible de le contrôler à la voix, uniquement via Google Assistant en attendant l’arrivée d’Alexa en France.

La qualité d’image

La caméra intégrée du One+ offre des images d’une qualité correcte en plein jour, même si nous préférons le rendu un peu plus détaillé et lumineux de la Bosch 360. Les éléments et personnes à plus de 3 mètres peuvent être difficiles à reconnaître. Le cadrage a néanmoins l’avantage d’être plus large grâce l’optique 130° choisie par Somfy, et il devrait être facile d’identifier une activité suspecte dans tous les cas, ce qui reste évidemment le plus important pour ce type d’équipement. La vision nocturne s’enclenche automatiquement lorsque la luminosité faiblit, et souffre plus ou moins des mêmes problèmes. Un peu plus de détails n’auraient pas été de refus.

Concernant les vidéos enregistrées, on rappellera que les séquences sont limitées à 10 secondes et restent disponibles pendant 24h avec l’offre gratuite. Pour lever ces restrictions, il faudra opter pour une offre payante, entre 4,99 et 14,99 euros/mois.

Application Somfy Protect

Conclusion

Avec son alarme, sa caméra, et les accessoires qui l’accompagnent, le Somfy One+ constitue une solution de surveillance plutôt complète, à laquelle pourront en outre s’ajouter d’autres accessoires. Elle se montre par ailleurs assez efficace et pratique de par les nombreuses options permettant d’automatiser son activation/désactivation, et d’éviter ainsi les fausses alertes lorsqu’il y a du monde à la maison. Encore faut-il prendre le temps de les explorer. Les débuts peuvent donc être un peu fastidieux, et bruyants, mais une fois la famille et les amis/voisins enregistrés, la détection de mouvements calibrée ou encore les plages horaires définies, vous devriez pouvoir l’oublier dans un coin pour n’y revenir qu’en cas de besoin. Les alertes par SMS et email assurent de ne jamais en manquer une, mais vous pourrez aussi jeter un œil chez vous grâce au livestream et même communiquer avec quiconque se trouve dans la pièce. La qualité d’image aurait pu être meilleure, mais reste acceptable, alors que le haut-parleur intégré permet de se faire entendre facilement. Il n’y a finalement guère plus à lui reprocher que son incapacité à tourner sur elle-même si l’emplacement choisi ne permet pas une vue complète de la pièce, et les services assez limités avec l’offre gratuite.

Note de la rédaction

A partir de 395€44 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.