LaboFnac

Prise en main de l’Apple Watch Series 6 : une nouvelle génération toujours aussi polyvalente

test Apple Watch Series 6

Avec sa Watch Series 6, Apple améliore sa montre connectée par petites touches. Cette nouvelle version se contente d'un écran plus lumineux, d'une puce plus puissante et d'un nouveau capteur pour mesure l'oxygène dans le sang. Associée à des bracelets facilement interchangeables et à des cadrans personnalisables, l'Apple Watch Series 6 est l'une des montres connectées les plus polyvalentes à ce jour. Douée pour le sport, cette montre connectée ravira les adeptes de beaux objets technologiques ou les technophiles qui souhaitent tout faire avec un micro-ordinateur au poignet. À condition de disposer d'un iPhone et de s'astreindre à la recharger tous les jours.

  • - Les innombrables fonctionnalités
  • - L'écran OLED
  • - Les nombreux capteurs
  • - Le style et la finition soignée
  • - Recharge quotidienne obligatoire ou presque
  • - iPhone indispensable

A partir de 459€00 sur la Fnac.com Acheter

En apparence identique à la version précédente de la montre emblématique de la Pomme, l'Apple Watch Series 6 lui apporte quelques nouveautés. Mais est-ce bien suffisant pour conserver son titre de montre connectée la plus polyvalente ?

Dévoilée en 2014 et commercialisée en 2015, l’Apple Watch profite d’une mise à jour annuelle, à l’instar de l’iPhone. Pour sa sixième itération, la montre connectée d’Apple doit se contenter de quelques nouveautés qui ne sont pas forcément visibles à l’œil nu.

Apple Watch Series 6

© Capture d’écran / Apple

Avant toute chose, rappelons que deux modèles sont commercialisés par Apple : le premier de 40 mm qui s’adressera avant tout à ces dames, et le second de 44 mm. Les deux sont disponibles en version GPS seul, ou GPS + Cellular afin d’utiliser la montre de manière autonome, y compris pour passer des appels téléphoniques et envoyer et recevoir des messages à l’aide d’une eSIM.

Plusieurs modèles pour une seule et même Apple Watch

Mais ce n’est pas tout. Vous avez aussi le choix des matériaux, dont l’aluminium recyclé à 100 % pour tous les modèles d’entrée de gamme. Si l’onéreuse version en céramique s’éclipse du catalogue avec la Series 6, l’acier inoxydable et le titane lancé l’an dernier sont toujours de mise en montant en gamme. Précisons que quel que soit le matériau choisi, et donc le prix de l’Apple Watch Series 6, les fonctionnalités offertes sont exactement les mêmes. Enfin, la montre connectée s’offre désormais de nouveaux coloris avec des boîtiers en aluminium rouge ou bleu en plus des traditionnels gris sidéral, argent et or.

Apple Watch Series 6

© LaboFnac

Pour ce test, Apple nous a confié une Apple Watch Series 6 GPS + Cellular en aluminium de 44 mm, que nous avons pu comparer à une Series 5 équivalente. Posées côte à côte, les Apple Watch Series 6 et Series 5 se ressemblent comme deux gouttes d’eau. L’objet affiche un design très soigné avec des dimensions similaires de 44 mm de long, 38 mm de large et 10,4 mm d’épaisseur (10,74 mm pour la Series 5).

Des bracelets pour changer de style à loisir

Avantage de conserver un design qui commence tout de même à dater (malgré un changement de taille des boîtiers qui sont devenus plus gros avec l’Apple Watch Series 4), il est possible de réutiliser tous les bracelets depuis la toute première Watch. Lancé comme un accessoire de mode avant de devenir un objet connecté dédié, entre autres, au sport et au bien-être, la montre bénéficie d’une offre pléthorique en la matière.

Apple Watch Series 6

© LaboFnac

Le modèle de base est livré avec un bracelet en silicone, mais il est possible d’opter pour du cuir, de l’acier inoxydable, et cette année, un bracelet boucle unique sans fermoir en silicone liquide extensible, ou en tissu tressé. Bref entre les formes et les couleurs, vous aurez l’embarras du choix pour marier l’Apple Watch avec votre tenue, d’autant qu’il ne faut que quelques secondes pour changer de bracelet.

Apple Watch Series 6

© LaboFnac

Un mot également sur les cadrans qui gagnent en polyvalence depuis l’arrivée de watchOS 7. De nouvelles « faces » sont disponibles et il est maintenant possible de créer son propre cadran et de le partager avec ses amis. Outre les couleurs, les cadrans peuvent aussi être personnalisés avec des « complications », c’est-à-dire les différentes rubriques qui sont affichées en fonction de vos besoins et préférences.

Quoi de neuf avec l'Apple Watch Series 6 ?

La sortie de la Series 5 s’était accompagnée d’une seule nouveauté attendue de longue date par les utilisateurs de la montre connectée d’Apple : la possibilité de garder l’écran Retina allumé en permanence. Avec la Series 6, le constructeur continue de faire évoluer Apple Watch par petites touches.

Apple Watch Series 6

© LaboFnac

Ainsi, l’écran est désormais plus lumineux. Une fonctionnalité pas forcément indispensable, mais qui est tout de même la bienvenue. En effet, l’écran de la Series 5 ne déméritait pas, y compris en plein soleil. Comme précédemment, il s’assombrit lorsqu’on baisse le poignet afin de préserver l’autonomie. Mais il est toujours possible de lire le cadran et surtout de voir l’heure sans lever la montre. Pour ceux qui ne veulent pas partager leurs informations avec le tout-venant, les réglages permettent de ne pas afficher les données sensibles dans les complications des différents cadrans. Vous pouvez aussi complètement désactiver l’écran comme sur les anciennes versions de une SE, voire une Series 3 qui reste au catalogue.

Affichant des couleurs riches et contrastées grâce à la technologie OLED, l’écran est Retina à l’instar de l’iPhone. La densité de pixels est donc élevée, de sorte que l’affichage soit extrêmement précis et que les pixels soient invisibles à l’œil nu. À propos du smartphone d’Apple, la fonction 3D Touch n’est plus disponible depuis l’iPhone 11. De la même façon, elle disparaît également de l’Apple Watch alors qu’elle offrait des fonctionnalités supplémentaires avec un appui prolongé, par exemple pour réorganiser les applications. Il faut donc désormais passer par le menu. Enfin, l’écran ne peut pas être utilisé avec des gants.

« Sous le capot » de l’Apple Watch Series 6 se trouve la nouvelle puce SiP S6 bicœur. Annoncée comme 20% plus rapide, la différence avec la Series 5 n’est vraiment pas flagrante. L’interface se montre parfaitement fluide et les applications se lancent rapidement.

Enfin, c’est au dos de l’Apple Watch Series 6 que se trouve la nouveauté l’autre grande nouveauté. Un tout nouveau capteur qui se compose de quatre ensembles de LED et de quatre photodiodes. Celui-ci intègre toujours un cardiofréquencemètre qui est disponible depuis la première version. Il s’avère pratique pour le suivi des activités sportives, mais aussi pour détecter une fréquence cardiaque anormalement élevée ou faible, et un rythme cardiaque irrégulier avant-coureur d’une arythmie. La montre peut alors avertir son utilisateur qui pourra aller consulter un médecin.

Apple Watch Series 6

© LaboFnac

L’autre grande fonctionnalité inédite est à chercher du côté du capteur de taux d’oxygène dans le sang. Grâce aux LED qui sont intégrées au dos, l’Apple Watch Series 6 est en capable d’évaluer la saturation en oxygène dans le sang. La mesure s’effectue avec l’application Oxygène Sanguin, en posant la main à plat sans bouger pendant 15 secondes, ou régulièrement en arrière plan. Comme pour l’électrocardiogramme, cette fonctionnalité n’est pas destinée à un usage médical et se limite aux objectifs de forme et de bien-être.

Des capteurs à foison

L’Apple Watch Series 6 dispose de nombreux autres capteurs comme un accéléromètre, un gyroscope, une boussole, un baromètre et un altimètre. Ce dernier ne nous avait pas convaincu sur la Series 5, les données étant peu précises, et la nouvelle version semble s’améliorer sur ce point. Pour le vérifier, nous avons gravi des escaliers armés des Apple Watch Series 5 et 6. La première affichait la même altitude quand la seconde gagnait quelques mètres.

Apple Watch Series 6

© Capture d’écran / LaboFnac

Bien entendu, un GPS est également de la partie, qui permet d’afficher des données plus précises quand on utilise la montre pour aller courir et suivre son activité physique. Il est également indispensable pour utiliser Plans ou Google Maps au poignet, mais ces applications nécessitent alors une connexion à Internet, soit via l’iPhone soit via son eSIM intégrée.

Apple Watch Series 6

© LaboFnac

On passera rapidement sur le modem Wi-Fi qui prend désormais en charge les réseaux 5 GHz, pour nous intéresser à la puce U1. Apparue l’an dernier avec l’iPhone 11, elle permet de localiser les appareils compatibles à proximité. Son usage est pour le moment restreint, par exemple en pointant son iPhone vers un iPad afin de l’afficher en priorité dans la liste des transferts AirDrop. Peut-être par la suite la puce U1 pourra-t-elle être utilisée avec CarKey afin de déverrouiller une voiture.

Apple Watch Series 6

© LaboFnac

Une autonomie correcte

L’Apple Watch est alimentée par une batterie lithium-ion. Celle-ci se recharge à l’aide d’un galet aimanté qui permet de poser la montre sans se soucier du sens. Notez qu’aucun chargeur secteur n’est fourni et que le connecteur est au format USB-A.

Il suffit d’un peu plus d’une heure pour recharger la montre qui dispose d’un mode table de nuit : L’affichage bascule alors en mode paysage et se met en veille pour ne pas déranger le sommeil. Il suffit de faire légèrement bouger le meuble pour afficher l’heure. En revanche, pour qui recharge l’Apple Watch la nuit, il ne sera pas possible de profiter de la nouvelle application Sommeil fournie avec watchOS 7.

Côté autonomie, tout dépend de l’usage que vous faites de la montre. Une course d’une heure le matin avec le GPS activé, quelques appels et des SMS, sans oublier les notifications, ne vous empêcherons pas de tenir la journée. Un usage plus léger permet de viser un jour et demi. Le prix à payer pour la polyvalence sans égale de montre d’Apple.

Une montre connectée à tout faire

Car s’il est un domaine dans lequel l’Apple Watch excelle, c’est bien dans toutes les fonctionnalités qu’elle propose. Tracker d’activité au quotidien avec coach personnalisé pour vous motiver, multitudes d’entraînements au poignet (y compris la natation, le vélo, le rameur, etc.), suivi du sommeil et du cœur. Certes, d’autres montres sont plus adaptées à un usage sportif pointu, Garmin en tête, mais en matière de polyvalence, on n’a pas trouvé mieux.

Apple Watch Series 6

© LaboFnac

Pour preuve, il est aussi possible de télécommander une Apple TV via la montre, d’activer la commande vocale avec Siri pour piloter tous ses objets connectés compatibles, déverrouiller un Mac ou encore écouter de la musique. Sur ce point, quelques améliorations se font encore attendre. En effet, pour synchroniser des morceaux dans les 32 Go de l’Apple Watch, il est nécessaire de créer une liste de lecture sur l’iPhone au préalable. De plus le transfert des fichiers est relativement long. reste ensuite à connecter des écouteurs Bluetooth à la montre et vous pouvez laisser votre téléphone à la maison.

Apple Watch Series 6

© LaboFnac

À propos de téléphone, si un iPhone est indispensable pour paramétrer l’Apple Watch, celle-ci peut ensuite fonctionner de manière complètement autonome en ce qui concerne la version 4G. Il devient alors possible de passer des appels, d’envoyer emails et SMS ou encore d’écouter des morceaux avec Apple Music par exemple. Si le haut-parleur manque encore de puissance pour téléphoner confortablement sans écouteurs, on prend vite goût à toutes ces fonctionnalités. Notez enfin que la batterie sera forcément plus sollicitée en activant la 4G.

Apple Watch Series 6, SE ou Series 3, laquelle choisir ?

Avec l’arrivée de la Watch Series 6, la Series 5 sort du catalogue d’Apple. Désormais, seule la Series 3 demeure à côté de la SE. Cette dernière partage les mêmes caractéristiques que la Series 6, mais sans l’écran toujours allumé, sans le capteur de taux d’oxygène dans le sang et sans capteur électrique de fréquence cardiaque. Elle conserve également la puce SiP S5 bicœur de la Series 5. Bien moins équipée, la Series 3 n’est disponible qu’en 38 et 42 mm.

En clair, si votre budget vous le permet, l’Apple Watch Series 6 avec un bracelet en silicone représente l’option la plus complète. Si l’absence des capteurs sus-nommés et d’écran toujours allumé ne vous dérange pas, l’Apple Watch SE se montre particulièrement intéressante eu égard à son prix. Enfin, la Series 3 se réserve à ceux qui préfèrent une montre connectée de taille plus modeste, vu la petite différence de prix avec la SE.

Apple Watch SE

La Watch SE © Apple

Conclusion

Avec sa Watch Series 6, Apple améliore sa montre connectée par petites touches. Cette nouvelle version se contente d'un écran plus lumineux, d'une puce plus puissante et d'un nouveau capteur pour mesure l'oxygène dans le sang. Associée à des bracelets facilement interchangeables et à des cadrans personnalisables, l'Apple Watch Series 6 est l'une des montres connectées les plus polyvalentes à ce jour. Douée pour le sport, cette montre connectée ravira les adeptes de beaux objets technologiques ou les technophiles qui souhaitent tout faire avec un micro-ordinateur au poignet. À condition de disposer d'un iPhone et de s'astreindre à la recharger tous les jours.

A partir de 459€00 sur la Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.