LaboFnac

Test de l’Apple Watch Series 3 Cellular (4G) : vraiment autonome, mais gare à l’autonomie

Apple Watch Series 3

Compagne parfaite de l’iPhone, l’Apple Watch Series 3 dans sa version 4G peut très bien fonctionner indépendamment de l’iPhone. L’idéal pour aller courir sans s’encombrer et tout en restant joignable. Reste que l’autonomie peut devenir problématique. Les appels sont donc à utiliser avec parcimonie, en dépannage. Pour le reste, l’Apple Watch Series 3 reste toujours aussi performante et l’une des références en la matière.

Note de la rédaction

  • - Les appels en 4G
  • - Les performances
  • - Les fonctionnalités
  • - La qualité de fabrication
  • - L’autonomie de la batterie qui fond comme peau de chagrin dans certains cas
  • - Réservée exclusivement aux utilisateurs d'iPhone

Après la Watch Series 3 GPS, nous nous sommes penchés sur la version 4G de la dernière montre connectée d’Apple, la Watch Series 3 GPS + Cellular ou Watch 4G.

C’est LA nouvelle fonctionnalité, très attendue, de l’Apple Watch de dernière génération. En effet, l’intégration de la 4G permet enfin d’utiliser la montre de manière autonome, sans devoir garder l’iPhone à proximité. Si vous n’avez que faire de la 4G, vous pouvez consulter notre test de l’Apple Watch Series 3 GPS.

Apple Watch Series 3

Ergonomie et design

En apparence, rien ne distingue l’Apple Watch Cellular de son homologue GPS, ni même d’une Series 2 d’ailleurs. Seul signe extérieur permettant de différencier le modèle 4G, un pastille rouge habille l’extrémité de la Digital Crown sur le côté.

Apple Watch Series 3

L’intégration des antennes et du modem 4G n’a eu pratiquement aucun impact sur les dimensions de la montre (Apple annonce une épaisseur supplémentaire qui correspond à deux feuilles de papier). Pour ce faire, l’antenne a carrément été intégrée dans l’écran tandis que la carte SIM est une e-SIM jumelle qui permet de conserver le même numéro que celui du mobile.

Apple Watch Series 3

Avantage de cette continuité dans le design et les dimensions, il est possible d’utiliser ses anciens accessoires et plus particulièrement les bracelets amovibles. On retrouve bien sûr les deux tailles de cadran avec le 38 mm pour madame, et le 42 mm pour monsieur. Côté matériaux, vous aurez le choix entre l’aluminium gris sidéral, argent ou or, l’acier inoxydable noir ou argent, et l’onéreuse version Edition en céramique blanche ou grise.

Apple Watch Series 3

Comme son homologue GPS seul, l’Apple Watch Series 3 4G embarque un nouveau processeur double cœur pour de meilleures performances. Lors de la keynote de lancement, Apple annonçait qu’elle est 70 % plus rapide que la Series 2 qui disparaît du catalogue. Il n’empêche nous avons testé cette dernière face à la Series 3 4G et les applications profitent bel et bien d’un surplus de puissance, se lançant presque instantanément sur la Series 3 4G quand quelques secondes sont nécessaires à la Series 2.

Apple Watch Series 3

Siri profite aussi de ce nouveau processeur, et se montre plus réactif quand il fallait parfois attendre de longues secondes pour que tout soit prêt. Dans le même temps, l’assistant sait désormais répondre de vive voix. Enfin, paradoxalement Apple s’est montré plus généreux avec la Watch Series 3 4G qui profite de 16 Go de stockage interne contre moitié moins sur la déclinaison GPS. C’est d’autant plus étonnant que la connexion 4G permet d’accéder à la musique en streaming depuis la dernière mise à jour de watchOS.

watchOS 4 à l’heure de la 4G

Toutes les Apple Watch peuvent prétendre à la dernière version de watchOS. Celle-ci s’accompagne notamment de nouveaux cadrans (Toy Story, Siri ou kaléidoscope), et d’un nouveau mode d’affichage des applications installées sous forme de liste. Plus lisible que le nuage d’applications, celui-ci est accessible en appuyant longuement sur l’écran.

Apple Watch Series 3

WatchOS 4 introduit également un suivi plus complet du rythme cardiaque, et se montre capable de détecter les arythmies qui peuvent conduire à la crise cardiaque. L’app Exercice évolue également avec une interface plus lisible et la possibilité de passer d’une activité sportive à l’autre en appuyant simplement sur le bouton « + ».

Apple Watch Series 3

Téléphoner sans téléphone

Pour le moment, la fonction 4G de l’Apple Watch est réservée aux abonnés d’Orange qui, pour l’occasion, offre l’option pendant six mois. La SIM jumelle sera ensuite facturée cinq euros par mois.

Apple Watch Series 3 4G

L’activation est un jeu d’enfant en passant par l’application Watch sur l’iPhone, et l’opération est validée en quelques minutes.

Apple Watch Series 3 4G

Une fois configurée, l’Apple Watch Series 3 4G peut donc totalement se passer de l’iPhone. Pour téléphoner, il suffit d’utiliser Siri ou de passer par l’interface à l’écran. Avec watchOS4, le clavier virtuel bénéficie de touches un peu plus grosses pour la saisie du mot de passe, mais aussi pour composer un numéro.

Apple Watch Series 3 4G

Les contacts, les appels récents et les favoris sont également accessibles directement sur la montre. Si le micro est toujours aussi performant, le haut-parleur manque toujours de puissance, même en le portant à l’oreille. Il est donc indispensable d’être au calme pour l’utiliser, mais dans l’idéal, mieux vaut connecter un kit mains libres en Bluetooth.

Apple Watch Series 3 4G

En revanche, alors qu’Apple avait bien amélioré l’autonomie de la montre avec la Series 2 (et la Series 3 GPS), l’intégration n’est pas sans conséquence sur l’autonomie. Jusqu’au-boutistes, nous avons porté les deux modèles pendant plusieurs jours en mimant les usages. Résultat, en se limitant aux simples notifications, le modèle 4G affichait 63 % de batterie restante en fin d’après-midi contre 91% pour la version GPS. Passer des appels draine littéralement la batterie et cette fonctionnalité est vraiment à utiliser avec parcimonie.

Apple Watch Series 3 4G

Reste qu’il est vraiment pratique de pouvoir aller courir sans prendre son téléphone et tout en restant joignable. À vrai dire, il est peu probable que vous passiez votre temps au téléphone. Autre détail important si vous voyagez, pensez à couper la 4G si vous prenez le train. Lors d’un déplacement en TGV, la batterie a été littéralement drainée alors que la montre cherchait à se connecter à un réseau. Arrivée à destination à la mi-journée, la Series 3 4G affichait 19 % restant contre 91 % pour la Series 3 GPS.

Conclusion

Compagne parfaite de l’iPhone, l’Apple Watch Series 3 dans sa version 4G peut très bien fonctionner indépendamment de l’iPhone. L’idéal pour aller courir sans s’encombrer et tout en restant joignable. Reste que l’autonomie peut devenir problématique. Les appels sont donc à utiliser avec parcimonie, en dépannage. Pour le reste, l’Apple Watch Series 3 reste toujours aussi performante et l’une des références en la matière.

Note de la rédaction

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.