LaboFnac

Prise en main de la Samsung Galaxy Watch Active : une montre complète et design

Samsung Galaxy Watch Active

Plus petite que les autres Galaxy Watch, la Watch Active perd deux éléments : une lunette rotative pour la navigation et une batterie plus conséquente. Un peu moins maniable que ses aînées peut-être, elle s’avère surtout moins autonome. Elle demande de passer par la case chargeur tous les deux jours, ce qui frustrera les habitués des montres connectées plus autonomes et plus limitées, mais satisfera ceux qui connaissent l’Apple Watch. Ceci excepté, la Galaxy Watch Active est un modèle complet aussi bien en termes de gestion des notifications que de multimédia ou de fonctionnalités sportives. Et son design réussi ne gâche rien !

  • - Design réussi avec un boîtier réellement compact
  • - Gestion efficace des notifications
  • - Coaching quotidien réussi
  • - GPS et NFC inclus
  • - Une autonomie de deux jours, c’est finalement peu
  • - La navigation est moins pratique sans lunette rotative

A partir de 249€99 sur la Fnac.com Acheter

Samsung complète sa gamme de montres connectées Galaxy Watch avec une Galaxy Watch Active à la fois citadine et sportive, et que nous avons portée pour vous. Notre avis dans les lignes qui suivent.

Samsung Galaxy Watch Active

© LaboFnac

Le design et l’ergonomie

Alors que la Galaxy Watch se déclinait en 42 et 46 mm, Samsung change son fusil d’épaule avec son modèle Active. La montre n’est en effet proposée qu’en un unique format 40 mm (39,5 mm plus exactement) censé convenir tant aux hommes qu’aux femmes. Plusieurs designs sont d’ailleurs prévus : rose poudré (avec boîtier doré), noir, gris (avec boîtier argenté) et bleu-vert. Avec un diamètre réduit, du moins au regard des autres montres connectées disponibles sur le marché, l’accessoire semble compact. Une impression accentuée par une épaisseur limitée à 10,5 mm et par des contours arrondis.

Samsung Galaxy Watch Active

© LaboFnac

La montre accueille un bracelet en élastomère à fixation standard d’une largeur de 20 mm. Plutôt fin, il adopte le système de fermeture vu sur les Apple Watch, avec ardillon et embout à glisser sous le bracelet, ce qui assure à la fois un bon maintien et de la discrétion. Ce bracelet est livré en deux tailles à l’achat : S ou L.

Samsung Galaxy Watch Active

© LaboFnac

Le boîtier de la Galaxy Watch Active est conçu en métal et respire la qualité. En dessous siège un capteur de rythme cardiaque optique. La lunette rotative de la première Galaxy Watch a disparu du modèle qui nous intéresse ici, ce qui modifie donc la manière dont l’utilisateur interagit avec l’interface. Elle est remplacée par deux boutons physiques, le premier étant dédié à la fonction retour, et le second à l’allumage/extinction de la montre ainsi qu’au retour à l’écran d’accueil.

Samsung Galaxy Watch Active

© LaboFnac

L’écran justement n’occupe pas la totalité des 40 mm de la montre. Sa diagonale n’excède pas 28,1 mm, soit 1,1 pouce, laissant une bande noire assez épaisse tout autour. Cette dalle Super AMOLED affiche 360 x 360 pixels et est recouverte d’une vitre Gorilla Glass. Sa luminosité est réglable, et sa définition largement suffisante : lorsque vous recevez un message, l’avatar de votre contact, ou même le MMS qu’il vous envoie sont parfaitement lisibles. Le boîtier s’avère en outre étanche à 5 ATM, comme une montre standard. Il est également certifié IP68, ce qui garantit à la fois sa résistance à l’eau et à la poussière. S’y ajoute la norme militaire MIL-STD-810G, que l’on retrouve fréquemment dans l’univers des smartphones durcis. Malgré son allure très citadine, la Galaxy Watch Active se veut donc tout-terrain. Bon point pour une tocante faite pour être portée au quotidien.

Côté appairage, il faut passer par l’application Galaxy Watch. La mise en œuvre, guidée, est rapide et aisée. Elle nécessite toutefois la création d’un compte Samsung, notamment pour accéder aux fonctionnalités sportives. Celles-ci sont séparées et regroupées au sein de l’application Samsung Health, également disponible sur l’App Store d’Apple.

Rappelons ici que la montre est compatible avec les smartphones Android depuis sa version 5.0 (Lollipop), sous réserve que le terminal dispose de 1,5 Go de RAM au moins. Les iPhone (depuis l’iPhone 5) doivent tourner a minima sous iOS 9.0.

Le logiciel au quotidien

La Galaxy Watch Active s’appuie sur Tizen 4.0. Le système d’exploitation a déjà fait ses preuves sur de précédents modèles et confirme son efficacité au quotidien.

Il est bien sûr possible de paramétrer une watchface au choix, soit en passant par les modèles préenregistrés – assez jolis d’ailleurs – soit en en téléchargeant de nouveaux sur le portail de Samsung. À gauche s’affichent vos notifications, à droite des raccourcis vers des applications au choix. Si vous balayez l’écran du haut vers le bas, vous accédez à un panneau de raccourcis permettant de régler la luminosité de l’écran, de passer en mode “ne pas déranger”, ou encore d’activer le GPS. C’est aussi là que l’on retrouve l’option d’économie d’énergie qui s’avère utile plus souvent que de raison… L’afficheur passe alors en noir et blanc pour limiter la consommation. Une notification invite d’ailleurs l’utilisateur à passer dans ce mode dès que le niveau de batterie descend en deçà de 15 %…

Samsung Galaxy Watch Active

© Samsung

Au quotidien, les options offertes par la montre sont complètes. Si elle n’accueille pas de carte SIM pour fonctionner en toute autonomie ni même de haut-parleur, elle présente des fonctionnalités appréciables. Il est bien sûr possible de paramétrer les notifications que l’on souhaite recevoir, mais aussi de répondre aux messages. Vous avez le choix entre des réponses préenregistrées, des réponses que vous pouvez prédéfinir, un clavier ou une saisie vocale. Cette dernière n’est pas la solution la plus rapide, mais dès lors que vous vous situez dans un environnement calme, elle fonctionne correctement. Le mini clavier tactile demande quant à lui un peu de dextérité et de patience, puisqu’il s’agit d’un pavé de type T9 mêlant suggestions de mots et appuis longs pour choisir les bons caractères. Quoi qu’il en soit, les possibilités sont suffisamment riches pour répondre aux messages les plus urgents. On apprécie en outre que les pièces jointes (photos dans les MMS notamment) s’affichent à l’écran de la montre.

Samsung Galaxy Watch Active

© Samsung

Les autres fonctionnalités sont nombreuses, dans la mesure où le portail d’applications de Samsung s’avère assez riche. Il est accessible depuis l’application Galaxy Watch sur le smartphone. Jeux, utilitaires, on y trouve un peu de tout, gratuit ou payant. Bon point : des outils tels que Spotify y sont proposés. Il est en outre possible d’enregistrer de la musique sur la mémoire interne de la montre (4 Go) et de lui connecter un casque Bluetooth. Pour ce faire, il faut se rendre dans les paramètres, puis dans l’onglet connectivités et enfin dans le menu Bluetooth. Nous n’avons pas rencontré de problème de détection.

Les applications, représentées par des icônes rondes, sont quant à elles agencées sous la forme d’un cercle malgré l’absence de lunette rotative. Cela permet d’afficher un grand nombre d’icônes sur un même écran et simplifie la navigation. Ce tiroir d’applications est accessible par un appui sur le bouton “power” depuis la watchface. C’est un peu moins pratique que la lunette rotative de la précédente Galaxy Watch, mais c’est le prix à payer pour bénéficier d’une montre compacte.

Une dernière fonction intéressera les utilisateurs de Samsung Pay, pour peu que leur banque soit partenaire du service (la liste est disponible ici). La montre est en effet dotée d’une puce NFC et permet de réaliser des paiements sans contact.

Les fonctions sportives

Comme mentionné plus haut, la Galaxy Watch Active est affublée de plusieurs certifications garantissant sa résistance à l’eau. Elle peut être entièrement immergée et servir à surveiller les efforts durant des séances de natation. Il est d’ailleurs possible de verrouiller l’écran lorsque la montre est dans l’eau pour éviter toute fausse manipulation. Samsung propose un raccourci dédié dans les paramètres.

Samsung Galaxy Watch Active

© LaboFnac

Équipée de capteurs divers (accéléromètre et gyroscope), la Galaxy Watch Active les met à profit dans le cadre de la détection d’activités. Durant nos quelques semaines d’essai, elle a identifié sans problèmes nos déplacements à vélo, prodiguant au passage quelques encouragements appréciés. Un panneau permet en outre de lancer des raccourcis pour des activités prédéfinies, paramétrables depuis l’application Galaxy Watch.

Le résumé des activités pratiquées, avec fréquence cardiaque, durée de l’entraînement, distance parcourue, vitesse et tutti quanti est accessible au sein de l’application Samsung Health. Si vous avez activé le GPS inclus, vous bénéficierez également d’une carte détaillant vos déplacements.

Il est bien sûr possible de lancer manuellement des activités. Quatre raccourcis au choix sont affichés à l’écran en fonction de vos habitudes, et permettent d’accéder à un large choix de sports et exercices (plus de 90).

La montre, certes sportive, est surtout douée pour le coaching. Entre des rappels réguliers invitant l’utilisateur à marcher, des notifications le félicitant des distances parcourues ou l’intégration d’une série d’exercices de relaxation basés sur la respiration, la montre se veut un outil du quotidien. En témoigne le résumé qu’elle produit tous les jours, sous forme d’un cœur permettant de voir en un coup d’œil le nombre de calories brûlées, d’heures comprenant une activité et la durée cumulée des activités physiques pratiquées dans la journée.

L’autonomie

La Galaxy Watch Active est un peu moins grande que la Galaxy Watch, dont l’accumulateur affiche 472 mAh pour sa mouture 46 mm et 270 mAh en 42 mm. La montre qui nous intéresse ici se contente de 230 mAh. Nous l’avons de notre côté porté pendant plusieurs semaines, en utilisant le GPS intégré ou non, avec quelques notifications, la détection automatique des activités et en définissant la luminosité de l’écran à deux tiers de son maximum. Même sans la porter la nuit, nous avons systématiquement dû passer en mode d’économie d’énergie au bout d’environ deux jours, voire parfois un peu moins. Autant dire que l’appareil devra passer une nuit sur deux à recharger sur votre table de chevet.

Pour la charge de sa Galaxy Watch Active, Samsung a opté pour un petit chargeur à induction Qi, avec une connectique USB Type-A à son extrémité. Il est magnétique et se fixe sans effort au boîtier de la montre. La charge n’est pas trop longue (un peu plus de deux heures), et peut être réalisée depuis un autre chargeur, voire depuis un smartphone de la gamme Galaxy S10. Comme les écouteurs Galaxy Buds, la montre peut en effet bénéficier du système de charge inversée sans fil intégré aux smartphones, histoire de récupérer quelques points de batterie pour terminer la journée lorsque le besoin se fait sentir.

Conclusion

Plus petite que les autres Galaxy Watch, la Watch Active perd deux éléments : une lunette rotative pour la navigation et une batterie plus conséquente. Un peu moins maniable que ses aînées peut-être, elle s’avère surtout moins autonome. Elle demande de passer par la case chargeur tous les deux jours, ce qui frustrera les habitués des montres connectées plus autonomes et plus limitées, mais satisfera ceux qui connaissent l’Apple Watch. Ceci excepté, la Galaxy Watch Active est un modèle complet aussi bien en termes de gestion des notifications que de multimédia ou de fonctionnalités sportives. Et son design réussi ne gâche rien !

A partir de 249€99 sur la Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.