LaboFnac

Test du Samsung Gear Fit2 Pro : une recette (trop) inchangée ?

samsung gear fit2 pro

Quand on fait le tour de ce Gear Fit2 Pro, on ne peut s'empêcher de penser qu'attendre une année de plus pour proposer un nouveau bracelet de ce type n'aurait peut-être pas été de trop. Non pas que ce produit soit mauvais, loin de là, mais il peine à nous proposer de la nouveauté. Certes, il est désormais plus pertinent pour les nageurs et les plongeurs, il adopte une nouvelle norme de protection, et son bracelet bénéficie d'un nouveau système d'attache. Mais pour le reste, il suffit de se remémorer l'ancienne version pour connaître toutes les fonctionnalités du Gear Fit2 Pro. Rien de nouveau sous le soleil donc, mais un bon produit quand même. Attention tout de même : la concurrence se veut dense en ce moment dans le domaine des bracelets connectés et sportifs.

Note de la rédaction

  • - Certification MIL-STD 810G
  • - Aucune limite de temps pour l'immersion
  • - Nouveau système d'attache efficace
  • - Produit qui se fait oublier
  • - Navigation parfois délicate
  • - Intégration ratée de Spotify

A partir de 171€00 sur Fnac.com Acheter

Samsung en est maintenant à la troisième itération de son Gear Fit. Après un premier modèle qui se voulait surtout preuve que les écrans peuvent être courbés, le constructeur a réorienté la gamme vers un usage sportif. Mais entre les deux dernières versions, les changements ne sont pas légion.

Ainsi, le Gear Fit2 Pro conserve les spécifications techniques de son aîné, ou presque. On y trouve un écran couleurs Super AMOLED de 1,5 pouce affichant 216 x 432 pixels, un chipset Exynos accompagné de 512 Mo de RAM, un stockage interne de 4 Go, et une batterie de 200 mAh avec recharge par dock. Le bracelet s’équipe du Wi-Fi (802.11 b/g/n 2.4GHz), du Bluetooth v4.2, et d’une puce GPS intégrée. Enfin, on y trouve les capteurs suivants : Accéléromètre, baromètre, gyroscope, cardiofréquencemètre.

L'ergonomie et le matériel

Globalement, le Gear Fit2 Pro reprend le même design que le Gear Fit2, à tel point que les différences tiennent sur les doigts d’une main qui en manquerait. Seul le bracelet semble un peu évolué côté texture, et le système d’attache comprend cette fois une boucle à ardillon qui évitera la perte accidentelle du produit.

samsung gear fit2 pro

On devine que ce système d’attache est particulièrement adapté aux séances de natation sur lesquelles Samsung mise. En effet, les mouvements rapides de bras dans l’eau risquent plus d’occasionner un détachement du bracelet du Gear Fit2 de 2016. Comme sur l’ancienne version, le bracelet est interchangeable et il est possible d’en mettre un autre à condition qu’il soit compatible. Le bracelet est d’ailleurs proposé en deux tailles : S et L. Mais il convient de savoir lequel prendre avant l’achat.

samsung gear fit2 pro

Autrement, le confort est similaire à celui de la version précédente, le produit ne gagnant que 4 grammes – le Gear Fit 2 en pesait 30. Le bracelet finit vite par se faire oublier, d’autant qu’il n’y a pas besoin de s’inquiéter de le porter sous la douche. Son épaisseur le rend moins confortable la nuit, mais son capteur cardiaque qui fonctionne désormais en continu permet d’avoir un suivi attentif du sommeil. S’il ne vous dérange pas, n’hésitez pas à le conserver la nuit pour scruter votre aptitude au repos.

samsung gear fit2 pro

Les fonctionnalités

En gagnant la dénomination de Pro, le Gear Fit2 Pro a gagné quelques compétences. Ainsi, la certification IP68, correspondant à 30 minutes d’immersion à une profondeur maximale de 1,5 mètre, laisse place à la certification MIL-STD 810G qui lui assure notamment une étanchéité jusqu’à 50 mètres. N’ayant pas l’amour d’un Jacques Mayol pour la plongée, nous ne nous sommes évidemment pas risqués à tenter l’aventure.

Cette norme MIL-STD 810G est d’ordinaire utilisée avec les smartphones durcis, robustes. Il s’agit d’un standard donné par le laboratoire de tests de développement technologique de l’armée américaine (US Army Developmental Test Command), pour différents tests. Par exemple, on doute que le Fit2 Pro ait passé les tests balistiques de l’armée.

samsung gear fit2 pro

Samsung a aussi conclu un partenariat avec Spotify. Et évidemment, nous étions ravi de pouvoir contrôler l’app directement depuis notre poignet. Ce que l’on ne savait pas, c’est qu’il faudrait environ 30 minutes pour comprendre comment trouver l’app, d’abord, et comment arriver jusqu’à l’afficher sur l’écran du Gear Fit2 Pro. Pour l’app, il faut télécharger Spotify dans les Galaxy Apps, depuis le mobile, pour qu’elle soit ensuite disponible sur la montre, dans le menu global, celui auquel on accède en appuyant sur le plus petit bouton. Ensuite, il faut télécharger les playlists que l’on souhaite sur le mobile, puis les re-télécharger une fois sur la montre pour qu’elles y soient intégrées. Si vous disposez d’écouteurs Bluetooth reliés à la montre, il sera possible de lire ces playlists. Mais pas de contrôle de la musique jouée sur le mobile grâce à la montre, visiblement, et c’est assez frustrant. Bref, cette application est tout à fait anti-ergonomique, et il est évidemment que l’on ne s’en servira que très rarement.

samsung gear fit2 pro

Autrement, l’enregistrement des activités physiques suit le même cheminement que l’an passé. Il est possible de lancer des courses de manière automatique ou manuelle, et le GPS intégré permet d’obtenir une carte détaillée de la course. C’est très pratique. Evidemment, le Gear Fit2 Pro n’est pas aussi habile qu’une montre spécialisée quand il s’agit de fournir des données spécifiques de course (allure, vitesse, distance…) mais son capteur de fréquence cardiaque, qui la mesure maintenant en permanence, est bien pensé et semble précis.

Grande nouveauté, la montre reconnait les activités de nage, et Samsung s’est associé à Speedo pour offrir une reconnaissance de la natation. Mais en réalité, le bracelet semble se contenter de calculer la distance parcourue et de nous dire si l’on a réussi notre objectif de distance. On peut alors régler la longueur du bassin et l’accéléromètre intégré au produit s’occupera du reste.

samsung gear fit2 pro

Pour rappel, elle est aussi capable de récolter vos données dans les disciplines suivantes : course à pied, marche, vélo, randonnée, vélo elliptique, vélo d’appartement, machine de step, tapis de course, fentes, abdominaux, flexions, sauts d’étoile, pilates, yoga, rameur…

L'autonomie

Concernant l’autonomie, la capacité de la batterie n’a pas bougé et reste fixée à 200 mAh. Mais avec un cardiofréquencemètre plus actif, il faut s’attendre à une baisse de l’endurance. Le site du constructeur annonce une endurance de 3-4 jours pour le Gear Fit2, et « plus de 3 jours » pour le Gear Fit2 Pro. De notre avis, s’il atteint 3 jours d’autonomie, c’est déjà très bien.

Conclusion

Quand on fait le tour de ce Gear Fit2 Pro, on ne peut s'empêcher de penser qu'attendre une année de plus pour proposer un nouveau bracelet de ce type n'aurait peut-être pas été de trop. Non pas que ce produit soit mauvais, loin de là, mais il peine à nous proposer de la nouveauté. Certes, il est désormais plus pertinent pour les nageurs et les plongeurs, il adopte une nouvelle norme de protection, et son bracelet bénéficie d'un nouveau système d'attache. Mais pour le reste, il suffit de se remémorer l'ancienne version pour connaître toutes les capacités du Gear Fit2 Pro. Rien de nouveau sous le soleil donc, mais un bon produit quand même. Attention tout de même : la concurrence se veut dense en ce moment dans le domaine des bracelets connectés et sportifs.

Note de la rédaction

A partir de 171€00 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.