LaboFnac

Test de la Nokia Body+ : complète et efficace

Nokia Body+

Comme les autres pèse-personnes de Nokia, la Body+ convainc sans efforts. Design et autonome, elle fournit sans peine les données attendues chez ce type de produits. L'application Health Mate qui l'accompagne fournit un suivi complet de l'évolution corporelle de l'utilisateur, ce qui s'avère utile dans le cadre d'une perte de poids (ou d'une prise de masse musculaire, soyons fous !). Pour les autres, l'affichage de leurs statistiques sur l'écran de la balance peut suffire, et l'on apprécie le petit bulletin météo qui aidera les indécis à choisir leur tenue du jour. Pour chipoter un peu, on regrettera tout de même un fonctionnement à piles plutôt que sur batterie, ainsi que l'abandon du métal présent sur la Body Cardio.

Note de la rédaction

  • - Mesure de poids complète
  • - Partage facile avec d'autres utilisateurs
  • - Données météo accessibles lors de la pesée
  • - Moins de fonctionnalités que les meilleures balances du marché

Spécialiste des produits bien-être connectés, Nokia dispose d'un éventail complet de pèse-personne Bluetooth. Quand la Body Cardio s'offre des fonctionnalités très orientées santé, la Body+ mise sur davantage de simplicité. De quoi nous convaincre de lui trouver une place de choix dans notre salle de bain ? Nous avons pesé le pour et le contre.

[La marque “Nokia” a remplacé celle de “Withings” sur plusieurs produits, dont cette Body+. Cela ne change strictement rien aux caractéristiques, fonctions et performances de ces objets connectés. Le contenu de ce test s’applique donc totalement à la Nokia Body+. Notez toutefois que sous la marque Withings, l’appareil portait le nom de Body.]

L'ergonomie et le matériel

Vous connaissez la Body Cardio ? En apparences, bien peu d’éléments varient d’un pèse-personne à l’autre. On retrouve le même format carré, le même plateau en verre trempé, où les rayures ont disparu au profit d’une surface à la jolie couleur bleue unie, marquée d’une bande noire. Verre oblige, on fera attention aux gouttes d’eau qui risquent d’y laisser des traces, mais on ne craint pas de la rayer ni de la casser en cas de choc. En haut du plateau, un écran monochrome (128 x 64 pixels) se charge d’afficher les données de pesée.

Nokia Body+

L’apparence varie peu, mais la Body+ n’est pas la moins onéreuse pour rien. L’aluminium de la Body Cardio cède sa place à du plastique, pratiquement invisible toutefois puisqu’il se situe sous le corps de l’appareil. Notez également que la balance est un peu plus épaisse (2,3 cm contre 1,8 cm pour la Body Cardio), bien qu’en deçà de la moyenne des produits concurrents. Sous son capot, quatre petits pieds assurent la stabilité de l’engin. Il faut d’ailleurs faire attention à placer l’appareil sur une surface plane, sans qui la Body peinera à présenter des relevés précis.

Nokia Body+

Terminons par le point crucial de l’alimentation. C’est bien parce qu’elle fait l’impasse sur la batterie rechargeable de la Body Cardio que la Body+ est plus épaisse. Elle embarque ainsi quatre piles AAA (fournies à l’achat) censées assurer 18 mois d’autonomie. On ne doute pas vraiment de leur capacité à tenir une année au moins pour un usage standard, chaque matin.

Nokia Body+

Les fonctionnalités

La Body+ partage la plupart de ses fonctionnalités avec la Body Cardio. Connectée en WiFi et en Bluetooth au smartphone, la balance laisse de côté deux données : la mesure du rythme cardiaque et celle de la vitesse d’onde de pouls. On se concentrera donc davantage sur le poids et sur le coaching des utilisateurs souhaitant surveiller l’évolution de leurs mesures.

Les propriétaires d’un autre outil Nokia (bracelet ou montre connectée notamment) disposent déjà de l’application ad hoc. Les autres devront télécharger l’app Health Mate, disponible sur l’App Store d’Apple et le Play Store de Google. Cette dernière permet de connecter facilement la balance en Bluetooth, associée à un compte utilisateur. Celui-ci est indispensable, puisqu’il permet d’inviter jusqu’à 7 autres personnes à utiliser l’appareil (Mes appareils > Body+ > Partager votre balance). Elles pourront retrouver leurs données dans leur propre application mobile, afin d’effectuer leur suivi sur l’ensemble des données mesurées par la Body+.

Withings Body

Ces données, quelles sont-elles ? D’abord le poids, puis la « tendance de poids » (un historique des huit dernières pesées), mais aussi la masse hydrique, la masse musculaire, la masse grasse, la masse osseuse, la météo du jour ainsi que le nombre de pas réalisé la veille (pour qui dispose d’un tracker d’activités ou utilise Google Fit, par exemple). Ces mesures s’affichent successivement sur l’écran de la balance et, hormis la pesée, toutes sont optionnelles.

withings-body-ecran

Vous pouvez également définir l’ordre d’affichage afin, par exemple, d’obtenir la météo du jour juste après votre poids, ce qui reste très pratique le matin. Les mauvaises langues noteront que le défilement des différentes données est un peu long, mais il a le mérite d’être complet. En revanche, contrairement à d’autres balances qui fourniront une mesure de pesée plus ou moins fiable quelles que soient les conditions d’usage, la Body+ attend d’être parfaitement stable pour fonctionner. Mieux vaut donc éviter de gigoter quelques instants, et privilégier un sol bien plat (ou la poser sur un tapis), sans quoi la Body+ vous fera attendre quelques secondes.

Withings Body

L’application Health Mate, qui agrège les différents objets connectés de Nokia, fait office de coach pour les utilisateurs cherchant à perdre du poids. Sur la courbe faisant office d’historique, il est ainsi possible d’ajouter des annotations, de vérifier son IMC, le tout en gardant un œil sur son objectif de poids préalablement fixé. Notez que vous pouvez compléter votre parcours en ajoutant une composante « nutrition » à votre profil. En cliquant sur l’onglet correspondant après avoir appuyé sur la touche « + », vous serez invité à télécharger l’application MyFitnessPal. Cette dernière, partenaire de Nokia, recense la plupart des aliments préparés maison ou achetés en grandes surfaces, et permet de se fixer des objectifs alimentaires. Ajoutez à cette notion le calcul des pas avec un objet connecté ou une app installée sur le téléphone, et c’est un programme plutôt complet, bien que contraignant à renseigner pour les moins motivés.

Withings Body

Pour le reste, la synchronisation avec l’application mobile fonctionne bien et les données paraissent cohérentes.

Conclusion

Comme les autres pèse-personnes de Nokia, la Body+ convainc sans efforts. Design et autonome, elle fournit sans peine les données attendues chez ce type de produits. L'application Health Mate qui l'accompagne fournit un suivi complet de l'évolution corporelle de l'utilisateur, ce qui s'avère utile dans le cadre d'une perte de poids (ou d'une prise de masse musculaire, soyons fous !). Pour les autres, l'affichage de leurs statistiques sur l'écran de la balance peut suffire, et l'on apprécie le petit bulletin météo qui aidera les indécis à choisir leur tenue du jour. Pour chipoter un peu, on regrettera tout de même un fonctionnement à piles plutôt que sur batterie, ainsi que l'abandon du métal présent sur la Body Cardio.

Note de la rédaction

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.