LaboFnac

Protocole de test : les imprimantes

Dédiés aux imprimantes jet d’encre et laser, les tests Labo s’appuient sur un protocole rigoureux visant essentiellement à évaluer la qualité et la rapidité des copies. Avant toute chose, il faut noter que tous les tests sont réalisés avec le même ordinateur connecté en USB à l’imprimante, et avec les drivers fournis par le constructeur, sans mise à jour.


La première phase de test consiste en le déballage et l’installation de la machine, avec l’impression d’une première page de test, nous vérifions son bon fonctionnement. C’est à cette étape que sont relevées les caractéristiques de la machine, qui sont saisies dans la base de données du Labo. Ce n’est qu’après cette étape indispensable que commencent les tests à proprement parler.

Quelle est la vitesse d’impression ?

Les premiers visent à évaluer la vitesse d’impression. Comme pour toutes les mesures, les tests sont réalisés au moins deux fois : pour déterminer cette vitesse, et à l’aide d’un chronomètre, on conserve les données présentant une différence inférieure à 5 % et l’on moyenne les données obtenues. Pour la vitesse, donc, nous commençons par imprimer un document Word de 10 pages en noir et blanc. Nous imprimons également un document PDF bureautique en noir et blanc lui aussi. Nous poursuivons en couleur, avec un document composite, comprenant du texte et des illustrations, pour commencer au format Word. La procédure est répétée avec un document PDF composite d’une page, puis un document HTML d’une page également. L’ensemble de ces mesures, exprimé en pages par minute, permet d’obtenir une note de vitesse d’impression bureautique en noir et blanc, et en impression composite couleur. L’ensemble de ces impressions est réalisé sur du papier standard de 90 g/m².

Protocole imprimantes

© LaboFnac

Nous testons également la vitesse d’impression photo à l’aide du papier préconisé par le constructeur de l’imprimante. Nous mesurons le temps d’impression de photographies au format A4 en laissant les paramètres définis par défaut, puis en optant pour la meilleure qualité possible. Nous vérifions également la vitesse d’impression de photos au format 10×15 avec 7 tirages consécutifs.

Quelle est la qualité des impressions ?

Les tests de qualité interviennent dans un second temps. Nous évaluons la colorimétrie avec des mires reproduisant les teintes magenta, cyan, vert, jaune, les niveaux de gris et les tons chair. Le spectrophotomètre permet non seulement d’évaluer leur bonne représentation sur différentes zones de la page, c’est-à-dire leur uniformité, mais aussi leur bon respect de la norme sRGB. Nous déterminons ainsi un deltaE, soit un écart moyen sur l’ensemble des couleurs.

Protocole imprimantes

© LaboFnac

Les tests de qualité comprennent, entre autres, la mesure de résolution. Celui-ci consiste à imprimer des lignes de plus en plus petites, jusqu’à 0,05 mm de large, puis à mesurer à l’aide d’un scanner de haute précision la largeur minimale que l’imprimante est capable de restituer. Dès lors, nous en déduisons sa résolution maximale.

En outre, nous mesurons également le banding, ces petites lignes parasites que l’on obtient sur certains produits. Cette mesure consiste à quantifier et à qualifier ces lignes visibles selon le nombre de bits de tolérance (lequel correspond au niveau de visibilité pour l’œil). Moins on voit de lignes, meilleure est la note finale.

Ces tests de fidélité colorimétrique et de résolution sont réalisés sur papier standard et papier photo. Ajoutons pour finir que nous mesurons la résistance des encres à l’humidité en plaçant des gouttes d’eau sur les impressions, et que nous mesurons les marges mécaniques minimales de l’imprimante.

Notez que l’ensemble de ces tests s’applique aux imprimantes jet d’encre, mais également pour les imprimantes laser, à l’exception des mesures sur papier photo.

Partager cette page :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.