LaboFnac

Test Labo de l’Apple iPhone 7 Plus : le changement dans la continuité

Apple iPhone 7 Plus

Apple ne réinvente pas la roue avec son iPhone 7 Plus. Néanmoins, même si on aurait pu espérer des évolutions plus franches pour ce smartphone, il n’en reste pas moins que le fabricant californien délivre ici une copie très propre. L’appareil offre un très bon écran, une qualité de fabrication toujours parmi les meilleures, une résistance à l’eau, une autonomie appréciable, une réactivité à toute épreuve et une puissance propre à faire pâlir d’envie la concurrence. La fonction photo progresse aussi avec son double module qui permet de bénéficier de meilleures photos en faible luminosité, et surtout d’un vrai zoom optique 2x. Même si le résultat n’est pas toujours parfait, cet ajout peut rendre de fiers services. En regrette en revanche la disparition du port jack alors que le produit n’est pas plus fin que précédemment, ainsi que la réception radio, certes très correcte dans l’absolu, mais un peu décevante au regard du positionnement très haut de gamme.

Note technique du Labo

  • - La puissance brute et le rendu photographique
  • - L'autonomie
  • - Un problème de directivité pour la réception radio
  • - La disparition du port jack alors que l’épaisseur ne change pas

A partir de 476€00 sur Fnac.com Acheter

Les iPhone sont incontestablement les produits star de l’univers High Tech et leur calendrier de sortie est réglé comme du papier à musique. C'est donc sans surprise que les iPhone 7 et iPhone 7 Plus ont envahi les étals du monde entier en septembre dernier. Nous vous proposons ici le test du plus grand des deux modèles.

Est-il encore besoin de présenter l’iPhone ? Depuis toujours ou presque, un changement de numéro pour le smartphone d’Apple signifie un changement majeur dans le design du mobile. Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas le cas de l’iPhone 7 Plus que nous testons ici. Nous reviendrons sur ce point un peu plus loin. Il faut sans doute y voir une volonté d’Apple de marquer le coup pour le modèle de l’année prochaine, qui sera celui du dixième anniversaire de la gamme. En attendant, les équipes du fabricant californien n’ont pas chômé puisque son nouveau venu offre tout de même son lot de nouveautés, notamment du côté de la photo.

Son principal fait d’armes s’avère en effet être l’inclusion d’un second module photo, flanqué d’une focale de 56 mm et d’un capteur de 12 Mpx. Il permet notamment d’offrir un véritable zoom optique x2 par rapport au premier module (28 mm – 12 Mpx). Le module frontal progresse aussi, et affiche désormais une définition de 7 Mpx. Pour le reste, les caractéristiques techniques progressent quasiment toutes. On retrouve ainsi un écran IPS Full HD de 5,5 pouces, qui promet un gamut plus étendu, un chipset quadruple cœur Apple A10 Fusion, 3 Go de mémoire vive, une batterie de 2900 mAh, ou encore une compatibilité étendue pour la 4G (cat 9 à 600 Mbps). Enfin, Apple a également ajouté une résistance à l’eau et à la poussière (IP 67).

test-labo-fnac-apple-iphone-7-plus-design-dos-capteur-photo

L'ergonomie et le design

Comme évoqué en préambule, depuis 2010 et la sortie de l’iPhone 4, le changement de numéro d’un iPhone signifie une refonte du design. Néanmoins, si le look de l’iPhone 7 Plus évolue par rapport à celui des 6 Plus / 6s Plus, il le fait avec une (trop) grande parcimonie. L’évolution la plus notable tient aux bandes de plastique qui ornaient le dos des deux précédentes générations, et qui ont ici été « poussées » vers les extrémités de la coque. Elles se font donc plus discrètes. Et c’est à peu près tout en ce qui concerne le design.

test-labo-fnac-apple-iphone-7-plus-double-capteur-photo

Pour le reste, on retrouve en effet les mêmes lignes épurées et les bords arrondis que l’on connaît depuis l’iPhone 6 Plus de 2014. Sur la face avant, le mimétisme est encore plus prononcé puisqu’il est impossible de différencier le nouveau venu de ses prédécesseurs. Les bords d’écran imposants et le manque d’optimisation générale de cette face avant, avec un écran qui n’occupe qu’un peu moins de 68% de la surface.

test-labo-fnac-apple-iphone-7-plus-main
On notera tout de même que l’ensemble profite d’une certification IP67, qui le rend théoriquement capable de survivre à un séjour sous un mètre d’eau pendant trois minutes. Mais il est bon de signaler qu’Apple ne garantit en aucun cas son iPhone 7 Plus comme étant un modèle étanche. Il faut plutôt voir cette certification comme l’assurance que le smartphone ne craint pas les aléas de la vie, comme une chute accidentelle dans les toilettes ou de l’eau renversée dessus.

test-labo-fnac-apple-iphone-7-plus-design-tranche

L’autre évolution majeure qui ne se voit pas du côté de l’ergonomie est à aller chercher du côté de l’emblématique bouton « Home ». Alors qu’il avait toujours été mécanique depuis le premier iPhone, il s’agit cette fois d’un bouton tactile, qui n’a plus rien de mécanique. Néanmoins, Apple parvient à maintenir l’illusion avec un moteur haptique qui simule la sensation de pression. Une technologie identique en somme à celle de la fonction 3D Touch de l’écran. En pratique, même si l’illusion en question est assez bluffante de réalisme, elle ne parvient pas à simuler à la perfection le rendu du bouton mécanique. Mais il ne faut que quelques jours pour s’y habituer totalement.

test-labo-fnac-apple-iphone-7-plus-capteur-empreintes

 

L'écran

L’écran IPS de l’iPhone 7 Plus n’évolue pas vraiment sur le papier par rapport à celui de ses prédécesseurs, avec une diagonale de 5,5 pouces pour une définition Full HD (1920 x 1080 px). Il en résulte une densité que nous avons mesurée à 323 pixels par pouce. Les afficheurs des smartphones d’Apple sont réputés pour leur fidélité colorimétrique et ce n’est pas celui du 7 Plus qui va déroger à la règle puisqu’il s’avère proche de la perfection. Il se classe d’ailleurs parmi les meilleurs du genre dans ce domaine. Pour ce qui est de la courbe de gamma, les écarts réguliers sont respectés jusqu’à un certain point.

Graphique du gamut de l'écran

Gamut de l’écran

Quant au taux de contraste moyen, il est de 1446:1. Cela représente un score très correct, dans la bonne moyenne, mais un peu en deçà des meilleurs écrans LCD. Dans notre test maison qui permet de comparer également avec les afficheurs OLED, celui de l’iPhone 7 Plus obtient un score de 382:5. Il s’agit ici de mesurer le contraste avec 5% de blanc, ce qui force les écrans AMOLED à s’allumer. Là encore, c’est assez bon, mais tout de même sensiblement inférieur aux cadors du genre.

test-labo-fnac-apple-iphone-7-plus-avant-couche
Enfin, la directivité de l’afficheur est un peu trop prononcée. En effet, des 225 cd/m² avec l’écran en face, on ne garde que 50 cd/m² lorsque l’appareil est tenu à 45°. On perd donc près de 75% de la lumière dans cet angle-là.

Graphique de la vue angulaire du blanc

Directivité : vue angulaire du blanc

Graphique de la vue angulaire du noir

Directivité : vue angulaire du noir

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
95.97401.62

L'interface utilisateur

Depuis la refonte graphique opérée par iOS 8, le système d’exploitation mobile d’Apple n’a guère évolué sur ce plan. Vous ne serez donc pas surpris de lire qu’iOS 10 ne se démarque pas outre mesure de ce point de vue. Apple propose tout de même ici plusieurs nouveautés comme une meilleure intégration de la technologie 3D Touch, de Siri, un écran de verrouillage revu et corrigé et un service iMessage nettement amélioré. Néanmoins, si vous avez toujours été allergiques à l’OS des iPhone, ce n’est donc pas cette version qui va vous faire changer d’avis.

  • Interface de l’Apple iPhone 7 Plus
  • Interface de l’Apple iPhone 7 Plus

Les performances

Apple a opté pour un nouveau chipset A10 Fusion dans ses deux iPhone 7. Les nouveaux venus s’inscrivent dans la veine de leurs prédécesseurs en se posant comme les modèles les plus véloces du moment à date. Dans notre benchmark maison, l’iPhone 7 Plus parvient à afficher 20 000 items simultanément en gardant une fluidité de 17 images par seconde. À titre d’exemple, le Galaxy S7 Edge chute à 2 i/s dans les mêmes conditions. Bref, vous l’aurez compris, ce smartphone n’a rien à craindre de personne quand il est question de puissance ou de vélocité. Le constat est identique du point de vue des performances graphiques. Nous ne prenons jamais pour argent comptant les différents benchmarks disponibles sur l’Apple Store car leur mode de fonctionnement reste souvent opaque. À titre indicatif, nous vous proposons tout de même les résultats des plus emblématiques d’entre eux, principalement pour l’aspect graphique.

  • Benchmark de l’Apple iPhone 7 Plus

    3DMark

  • Benchmark de l’Apple iPhone 7 Plus

    3DMark

  • Benchmarks de l’Apple iPhone 7 Plus

    AnTuTu Benchmark (à gauche) et Basemark OS II (à droite)

  • Benchmark de l’Apple iPhone 7 Plus

    Basemark Metal

La photo et la vidéo

L’un des principaux faits d’armes de l’iPhone 7 Plus est de proposer un double module photo. Le premier est classique dans son approche, avec une focale de 56 mm, un objectif qui ouvre à 1,8, et un capteur de 12 Mpx. C’est évidemment le second module qui attire l’attention puisqu’il permet au smartphone d’offrir un véritable zoom optique x2 avec sa focale de 56 mm, toujours pour un capteur de 12 Mpx. Notez que ce second module n’est pas stabilisé, contrairement au premier.

test-labo-fnac-apple-iphone-7-plus-design-dos-capteur-photo-2

L’optique du module principal ne souffre d’aucun gros défaut, avec très peu de vignettage, aucune aberration chromatique et peu de distorsion. Le rendu des clichés capturés par cet ensemble s’avère vraiment bon. À commencer par la balance des blancs, qui ne prête pas le flanc à la critique et qui est l’une des meilleures constatées sur un smartphone.

Rendu de la balance des blanc

Rendu de la balance des blancs. Dans le carré du centre, le résultat obtenu par le smartphone, à comparer au gris neutre du second carré.

La colorimétrie se montre à l’avenant, les photos prises par le module principal enregistrant un dE de 4,5 en lumière du jour, la plus importante de nos mesures. Dans un environnement aux lumières plus chaudes (tungstène), le dE monte à 7,1, mais reste correct au regard des conditions. Ce qui n’est plus le cas sous une lumière plus froide, où le dE devient très moyen, à 9,5.

Mire Color Checker, pour contrôler les couleurs.

Mire Color Checker, pour contrôler les couleurs. Le carré extérieur représente la couleur de référence, le carré intérieur le résultat obtenu par le module photo du smartphone.

En matière de sensibilité, le comportement de l’appareil s’avère très bon et il faut vraiment se retrouver en basse luminosité pour commencer à éprouver ses limites. Dans l’ensemble, il délivre des résultats supérieurs à ceux de son prédécesseur quand la lumière vient à manquer. Côté piqué, l’iPhone 7 Plus s’en tire là encore très bien, avec un score moyen de 1425 lignes/h. Rappelons que les meilleurs du genre actuel tournent autour de 1500 points et que la moyenne de tous les smartphones que nous avons testés est plutôt aux alentours de 1000 lignes/h.

Mire pour la définition (piqué)

Mire pour la définition (piqué)

Les performances du flash sont par contre moins flatteuses. Son uniformité s’avère perfectible à 1 m, avec une valeur de 4 en L sur le bord bas gauche contre 67 en L en plein centre et 11 en L en haut à droite. La portée dudit flash est en revanche très bonne, car à 6 m, on mesure encore une valeur 37 L. Dans l’idéal, une uniformité parfaite représenterait une valeur de 50 en L partout sur l’image. Enfin, l’enregistrement des vidéos se fait dans une définition maximale 4K-UHD, et les 30 i/s promises sont bien au rendez-vous. La colorimétrie est là encore très bonne.

Passons maintenant au second capteur et sa focale de 56 mm. Son principal intérêt est évidemment d’octroyer à la fonction photo un véritable zoom optique x2 sans faire exploser l’épaisseur de l’ensemble. Et de ce point de vue, c’est une véritable réussite. Néanmoins, pour en profiter pleinement, il faut photographier dans un environnement bien éclairé. Car, contrairement à l’autre module photo, celui-ci n’est pas stabilisé. Du coup, les bougés sont sanctionnés plus durement lorsque la lumière vient à manquer. De plus, il ‘avère aussi moins bon en matière de colorimétrie. Ses clichés affichent en effet un dE qui passe à 6,4 en lumière du jour, à 11,4 en lumière fluo et à 9,1 en tungstène. La résolution baisse aussi assez sensiblement, passant à 1266 LP/PH. Enfin, la balance des blancs est également peu moins bonne, notamment sur les jaunes et les verts.

Le rendu audio

S’il est bien une caractéristique des iPhone 7 qui a fait jaser, c’est la suppression du port jack. Apple le justifie par le fait que le port en question est antédiluvien, analogique et épais. Pour ceux qui veulent toujours passer en filaire, il reste donc deux solutions : soit se procurer un casque avec connecteur Lightning, soit utiliser l’adaptateur Lightning vers Jack fourni avec le smartphone.

test-labo-fnac-apple-iphone-7-plus-connecteur-lightning

Sur la courbe de la bande passante de la sortie casque de l’iPhone 7 Plus, la distorsion est très bonne sur l’ensemble du spectre. Avec l’adaptateur Jack fourni dans la boîte, le rapport signal/bruit linéaire se montre moyen. Il a un bruit de fond élevé avec 81,2 dB à gauche et 87,9 dB à droite. Sur les temps faibles d’une musique écoutée à volume assez fort, on peut entendre ce bruit de fond. Pour la diaphonie (stéréo), soit l’écart entre le canal droit et le canal gauche, elle est ici tout simplement parfaite, avec 77,4 dB pour le canal droit (10 KHz) et 77,8 kHZ pour le canal gauche (10 KHz). Il n’y a aucune anomalie constatée sur la réponse en fréquence de la sortie casque, même avec l’adaptateur. Le niveau acoustique moyen mesuré est de 95,3 dB, ainsi qu’un niveau de sortie maximale à 133 mV. Ces valeurs sont très correctes, mais pas exceptionnelles.

Réponse en fréquence

Côté haut-parleur, il est assez faible dans les graves. En dessous de 400 Hz, il y a une grosse faiblesse, alors que les meilleurs commencent à chuter à 200 Hz. Il a ensuite un très bon comportement dans les aigus et des médiums propres. La puissance audio de ce haut-parleur est de 72 dB, à 3% de taux de distorsion. C’est le seuil au-delà duquel nous estimons que les distorsions commencent à être audibles par l’oreille humaine. Le casque s’avère surprenant, avec très bonne bande passante quasi linéaire de 63 Hz à 8 kH, avec une perte de niveaux seulement dans les extrêmes aigus. Le taux de distorsion s’avère du coup excellent. Son faible point faible est à aller chercher du côté de l’isolation, franchement mauvaise sur toutes les bandes de fréquence. Avec tout de même un très léger mieux sur les aigus.

Réponse en fréquence

Audio

Sortie casque Casque HP
6.87.66.7

La qualité de réception (performances radio)

Les performances radio de l’iPhone 7 Plus sont correctes, mais pas exceptionnelles. En directivité, le smartphone se place tout juste dans la moyenne. Sans être catastrophique, il se montre assez directif, notamment dans la bande des 1800 MHz. Concrètement, lorsque vous vous trouverez dans des zones mal couvertes, la réception du signal pourra se détériorer en fonction de l’angle dans lequel l’appareil est tenu. La sensibilité du mobile s’avère pour sa part meilleure que sa directivité. Il affiche une honnête accroche réseau, même si, là encore, il est loin des meilleurs du genre. Dans l’ensemble, on note d’ailleurs que les performances radio des derniers iPhone 7 régressent un peu par rapport à celles des 6s, et surtout des iPhone 6.

test-labo-fnac-apple-iphone-7-plus-dos

Communication

Directivité Sensibilité
6.97

L'autonomie

Dans notre test d’autonomie qui repose sur la simulation d’une activité de navigation Web en Wifi sollicitant légèrement le processeur, l’iPhone 7 Plus enregistre un excellent score de 7h15.  À l’usage, le smartphone se montre capable de tenir deux journées complètes avant de nécessiter une recharge. Dommage que ce modèle ne soit toujours pas compatible avec la recharge rapide. Une fonction pourtant disponible chez la concurrence depuis plusieurs années maintenant. Enfin, notez que nous travaillons sur un protocole encore plus complet pour tester l’autonomie des téléphones portables.

Autonomie

Note d'autonomie Temps de charge
2:26
7

Conclusion

Apple ne réinvente pas la roue avec son iPhone 7 Plus. Néanmoins, même si on aurait pu espérer des évolutions plus franches pour ce smartphone, il n’en reste pas moins que le fabricant californien délivre ici une copie très propre. L’appareil offre un très bon écran, une qualité de fabrication toujours parmi les meilleures, une résistance à l’eau, une autonomie appréciable, une réactivité à toute épreuve et une puissance propre à faire pâlir d’envie la concurrence. La fonction photo progresse aussi avec son double module qui permet de bénéficier de meilleures photos en faible luminosité, et surtout d’un vrai zoom optique 2x. Même si le résultat n’est pas toujours parfait, cet ajout peut rendre de fiers services. En regrette en revanche la disparition du port jack alors que le produit n’est pas plus fin que précédemment, ainsi que la réception radio, certes très correcte dans l’absolu, mais un peu décevante au regard du positionnement très haut de gamme.

Note technique du Labo

Autonomie

Note d'autonomie Temps de charge
2:26
7

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
95.97401.62

Photo & vidéo

 
8.9

Communication

Directivité Sensibilité
6.97

Audio

Sortie casque Casque HP
6.87.66.7

A partir de 476€00 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.