LaboFnac

Test Labo de l’Apple iPhone X : enfin un vrai renouveau

Apple iPhone X

Contrairement au tout premier iPhone qui a profondément et durablement marqué de son empreinte le monde des smartphones, l’iPhone X ne changera pas la face de la téléphonie mobile. En revanche, il révolutionne les iPhone, ce qui est déjà énorme. Il y aura clairement un avant et un après pour les téléphones d’Apple, tant en matière de design que d’ergonomie. Au-delà de son impact, il s’agit là tout simplement d’un smartphone très bon dans tous les domaines qui comptent, comme l’écran, la photo, la puissance, les performances réseau ou l’autonomie. Alors, oui, il est cher. Et pour ce prix, nous aurions clairement aimé que le chargeur rapide soit inclus dans la boite. Mais si vous ne jurez que par l’iPhone et que vous voulez un modèle qui change vraiment la donne par rapport à ses prédécesseurs, l'iPhone X ne vous décevra pas.

Note technique du Labo

  • - Un écran qui occupe presque toute la face avant
  • - Une très bonne autonomie
  • - Le plus puissant du moment
  • - Face ID, étonnamment efficace
  • - Face ID reste moins pratique que Touch ID
  • - Performances audio un peu en retrait
  • - L'écran, pas vraiment de 5,8" pour regarder des vidéos
  • - Le chargeur rapide n'est pas fourni dans la boîte

A partir de 899€00 sur Fnac.com Acheter

Apple veut frapper fort avec l’iPhone X. Ce smartphone, qui fête les dix ans de la gamme, promet monts et merveilles sur le papier, notamment grâce à un design qui évolue enfin. Voyons ensemble si la firme à la pomme tient ses promesses et réussit à transcender sa formule originelle avec ce modèle X.

L’iPhone « des dix ans » était attendu de pied ferme par les fans de la Pomme. Les rumeurs l’ont entouré de longs mois avant son officialisation, en septembre dernier et au côté d’iPhone 8 et 8 Plus qu’il a d’ailleurs passablement éclipsés aux yeux des technophiles. Le smartphone le plus onéreux de la gamme d’Apple est aussi le plus abouti techniquement, et celui qui révise le plus les codes propre à ses produits.

iPhone X

Au menu donc, un modèle doté d’un écran HDR et Dolby Vision de 5,8 pouces en technologie OLED, une première chez Apple. La marque offre au passage une définition revue à la hausse (1124 x 2436 pixels) et un affichage presque bord à bord, au ratio 19,5:9. Sous le capot, les entrailles de la bête battent au rythme de la nouvelle puce hexacore Apple A11 Bionic, épaulée par 3 Go de mémoire vive, ainsi que la toute première puce graphique développée par Apple en propre. Le tout est abrité dans un boitier étanche (IP67), aux dimensions de 143,6 x 70,9 x 7,7 mm, pour 174 g sur la balance. Quant à l’alimentation, elle est assurée par une batterie de 2716 mAh, compatible avec la charge sans fil Qi. Le smartphone est disponible dans deux coloris (blanc et gris sidéral), ainsi que deux tailles de stockage (64 Go et 256 Go).

Côté connectivités, l’iPhone X s’offre les dernières tendances du moment, qu’il s’agisse de sa compatibilité avec la 4G de catégorie 16, du Bluetooth 5.0 (utile en l’absence de prise jack), ou du NFC… qui ne sert que pour le paiement sans contact avec Apple Pay. Son appareil photo, ou plutôt son double module photo de 12 mégapixels (avec un grand-angle – 28 mm, f/1,8 – et un téléobjectif – 56 mm, f/2,4 mm – en théorie un peu plus lumineux que celui de l’iPhone 8 Plus), bénéficie d’une double stabilisation optique et permet d’enregistrer des vidéos en 4K à 60 fps. Quant au module frontal, il affiche toujours 7 mégapixels (f/2,2) et peut filmer en Full HD, à 30 images par seconde. Mais il s’agit cette fois d’une caméra TrueDepth, capable donc de reconnaître la profondeur. Un outil indispensable pour mettre en œuvre la reconnaissance faciale Face ID. Le bouton Touch ID a en effet disparu de ce modèle, qui adopte un système de gestes pour le remplacer dans la navigation, et passe à la sécurisation non pas par empreinte digitale, mais par reconnaissance faciale. C’est l’une des caractéristiques phares du smartphone, que nous avons bien évidemment testée, et sur laquelle vous pourrez retrouver nos impressions dans les lignes qui suivent.

 

L'ergonomie et le design

Depuis des années maintenant, l’un des principaux reproches faits à l’iPhone est son manque d’innovation en matière de design. Pour fêter les dix ans de son smartphone vedette, Apple a décidé de répondre à cette critique en changeant tout dans l’apparence de son dernier-né, l’iPhone X. La première critique faite aux anciens modèles tenait à leur faible optimisation de l’espace sur la face avant, avec des bordures d’écran conséquentes et un bouton Home qui prenait ses aises. Tout cela appartient au passé avec l’iPhone X. Le nouveau venu opte en effet pour un écran dit panoramique, qui dévore littéralement la face avant avec un taux d’occupation qui approche les 84 %. Ce modèle est loin d’être le premier à proposer un écran panoramique cette année. Tous les fabricants s’y sont mis en 2017, de sorte qu’ils sont rapidement devenus assez communs. Néanmoins, Apple parvient tout de même à impressionner dans ce domaine. En effet, l’afficheur de l’iPhone semble couvrir encore plus de surface que celui de ses concurrents, notamment grâce à l’astuce de l’encoche en haut de la face avant pour accueillir la caméra frontale, le capteur de proximité et celui de luminosité. Il n’y a guère que le Samsung Galaxy S8 qui fait un peu mieux, avec un taux d’occupation de 83,6 %. Il est bien aidé en cela par ses bords courbes.

iPhone X

Au-delà des chiffres, et de la profusion de concurrents qui l’ont devancé sur ce terrain, l’iPhone X frappe vraiment fort sur le plan esthétique. Cela faisait bien longtemps qu’Apple n’avait pas su nous étonner dans ce domaine avec coup sur coup plusieurs générations iPhone qui « faisaient le job », sans jamais vraiment surprendre ou changer en matière de design. En cela, le X est une immense bouffée de fraîcheur pour les amateurs de smartphones frappés d’une pomme. Pour la première fois depuis longtemps, il n’a non seulement pas à rougir face à ses concurrents, mais se permet même de paraître globalement plus moderne grâce à ses bordures réduites à leur plus simple expression.

Le reste du design est plus classique, avec des lignes très épurées aux bords arrondis et un dos en verre. Notez que celui de la version noire est assez sensible aux traces de doigts. Et, bien qu’assez discret, le pourtour en métal brillant ne plaira pas forcément à tout le monde, de même que le double module dépasse un peu à l’arrière, de la même manière que sur l’iPhone 8 Plus. L’ensemble respire la qualité et l’assemblage semble parfait à tous les niveaux. Ce qui est bien entendu la moindre des choses pour un produit à ce tarif.

iPhone X

Revenons maintenant sur les conséquences assez profondes de l’arrivée de l’écran panoramique. Pour gagner de la place, Apple a dû se résoudre à abandonner son sacro-saint bouton Home. Ce dernier était devenu une véritable institution puisqu’il a perduré depuis le premier iPhone. Avec le temps, il a même gagné une fonction-clé de plus en accueillant le lecteur Touch ID, pour l’authentification biométrique par empreintes digitales. On aurait pu penser que ce lecteur d’empreintes serait rapatrié au dos de l’appareil, comme Samsung l’a fait sur les Galaxy S8 et Note 8.

iPhone X

Mais Apple a préféré procéder différemment. Le constructeur californien a pris une décision radicale en supprimant carrément ce lecteur d’empreintes. Pour assurer la sécurisation de son iPhone X, il s’est tourné vers une autre solution : la reconnaissance faciale, ici baptisée Face ID. Autant vous dire que nous n’avons pas sauté au plafond en apprenant la nouvelle. Nous avons testé toutes les solutions précédentes de reconnaissance faciale sur smartphone. Et aucune ne nous avait jamais convaincus. C’est donc avec une certaine appréhension – et une bonne dose de scepticisme, avouons-le – que nous nous sommes lancés dans le test de Face ID. Lorsque vous configurez le téléphone pour la première fois, la caméra avant s’enclenche et vous demande de tourner le visage dans tous les sens, afin de capturer chaque angle de votre faciès. Vous devez répéter ce rapide exercice deux fois, et puis c’est tout. Il n’y a rien d’autre à faire pour configurer Face ID. À l’usage, nous avons été très positivement surpris. La version courte de l’histoire : Touch ID fonctionne très bien.

interface iPhone x

Lorsqu’on se saisit du téléphone, il faut activer l’écran, soit en appuyant sur le bouton marche / arrêt sur le côté, soit en tapotant une fois l’afficheur. La caméra reconnaît alors votre visage et déverrouille l’appareil, mais il faut encore « balayer vers le haut pour ouvrir ». Pour rappel, il suffisait auparavant d’appuyer une fois sur Touch ID pour que cela déverrouille l’ensemble. Face ID est donc plus long à mettre en œuvre, car il y a trois étapes distinctes. Néanmoins, la fonction se laisse apprivoiser très vite. Même s’il nous semble qu’elle ne sera jamais plus rapide que la précédente méthode, on se prend vite à appuyer machinalement sur le bouton latéral en même temps qu’on attrape le téléphone. Dès qu’il est à portée de visage, il se déverrouille tout seul et il n’y a plus qu’à soit balayer vers le haut, soit à toucher une notification pour l’ouvrir. Comme dit plus haut, nous étions vraiment sceptiques sur Face ID à son annonce. Mais après plusieurs jours passés à l’utiliser, nous sommes convaincus. D’autant qu’il n’y a pas forcément besoin d’être pile en face pour que cela fonctionne. Globalement, il faut juste approcher le téléphone de vous comme lorsque vous voulez consulter quelque chose sur l’écran. Il y a bien quelques ratés de temps à autre, mais ils sont suffisamment rares pour ne pas devenir gênants. Et les conditions de luminosité ne changent rien à l’affaire puisque Face ID vous reconnaîtra parfaitement dans l’obscurité la plus complète. Dans l’absolu, il s’agit donc d’une vraie réussite, surtout au regard de ce que proposait la concurrence dans ce domaine jusqu’ici. Mais il reste tout de même un peu dommage qu’Apple n’ait pas réussi à proposer quelque chose d’aussi rapide et simple que Touch ID.

iPhone X

L’autre grand chamboulement lié à la disparition du bouton Home est à aller chercher du côté de l’ergonomie. En effet, ce bouton servait également à revenir sur l’écran d’accueil et à faire apparaître le gestionnaire de fenêtres actives (ou multitâche). Pour remplacer ces fonctions, Apple a misé sur des gestes. Ainsi, pour revenir à l’écran d’accueil, il suffit désormais de balayer du bas de l’écran vers le haut. Ce geste s’avère très naturel puisqu’une pichenette suffit. Pour le gestionnaire de fenêtre active, il faut effectuer le même geste, tout en laissant son doigt sur l’écran pendant une seconde en fin de mouvement. Tout cela se fait très naturellement, et on prend vite le coup. En revanche, le geste permettant auparavant d’afficher le panneau de contrôle étant désormais alloué à celui pour revenir sur la Home, il faut balayer depuis le coin supérieur droit (l’encoche de droite) pour le faire apparaître. Le même mouvement à gauche appelle quant à lui l’habituelle zone de notifications. Pour ceux qui ont été habitués depuis des années à utiliser les mêmes gestes sur les iPhone, il pourrait falloir un petit temps d’adaptation, en fonction de votre degré de résistance aux changements. Mais tous ces gestes, finalement logiques, vous apparaîtront vite comme naturels. Et ils ne font perdre aucun temps. Au rayon des petits défauts, signalons tout de même que les coins sont compliqués à « attraper » à une seule main. On a donc souvent recours à la deuxième pour aller chercher le panneau de contrôle ou la zone de notifications. Notez tout de même qu’il est toujours possible d’abaisser l’affichage de moitié, comme c’était déjà le cas dans les précédentes versions d’iOS. Si vous parvenez à prendre cette habitude, le téléphone devient alors complètement utilisable à une seule main.

L'écran

Plus grand iPhone jamais commercialisé, l’iPhone X présente cette année un écran de 5,8 pouces dont la définition de 1125 x 2436 pixels dépasse elle aussi de loin celle des autres modèles de la pomme. D’autant que l’afficheur adopte une technologie OLED inédite chez le fabricant. En résulte une résolution de 458 pixels par pouce, meilleure ce que proposaient jusqu’ici les autres modèles de la marque. Cet afficheur, auquel nous avons d’ailleurs consacré un article complet, reste 3D Touch comme ses prédécesseurs.

surface gamut iphone x

Surface Gamut (sRGB) de l’iPhone X

La colorimétrie est sans conteste l’un des points forts de cet écran, qui par ailleurs n’affiche qu’un contraste bon, sans exceller, avec un niveau mesuré à 394:5 avec l’affichage de 5 % de blanc afin que la dalle soit allumée. Une méthode qui nous permet de comparer les modèles OLED / AMOLED avec les LCD. Notez d’ailleurs que malgré sa compatibilité HDR, il se contente d’une luminosité maximale mesurée à 311 cd/m2. En extérieur toutefois, le smartphone reste parfaitement lisible, probablement grâce à son capteur de lumière qui permet de booster sa luminosité maximale si nécessaire. Quoi qu’il en soit, la colorimétrie est bonne, et l’on constate que la promesse de couvrir l’espace DCI-P3 est bel et bien tenue, à l’exception de légers décalages dans le rouge et le bleu, imperceptibles dans les faits. Même combat lorsque l’on examine sa couverture de l’espace sRGB, que nous avons estimée à 94 %, et où seul le rouge affiche une très légère faiblesse, imperceptible à l’oeil nu.

iphone x directivité

L’écran de l’iPhone X bénéficie également d’angles de vision généreux. Avec une luminosité réglée à 218 cd/m2 observable de face, on n’observe qu’une perte limitée à 15° (205 cd/m2) et à 25° (184 cd/m2). Avec une inclinaison à 45°, il descend toutefois à 114 cd/m2. Dans l’ensemble, il se classe donc parmi les très bons élèves au rayon de la directivité. C’est d’ailleurs l’impression d’ensemble que livre ce smartphone, dont la dalle, réactive et lisible, s’avère globalement très agréable à utiliser, grâce également à ses bordures très fines.

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
8.76.810458.78

L'interface utilisateur

Nous n’allons pas nous étendre outre mesure sur l’interface puisque c’est iOS 11 qui est ici aux commandes. L’interface en question est donc globalement identique à celle que l’on retrouve sur tous les iPhone qui ont bénéficié de la mise à jour.
interface iPhone x
Rappelons juste au passage qu’il ne s’agit pas d’une refonte et qu’elle se contente d’améliorer la version précédente par petites touches. Ainsi, le centre de contrôle se compose désormais d’un seul panneau, ce qui est plutôt bien vu. De même, on note l’apparition d’un gestionnaire de fichiers. Il nous paraît en revanche encore assez peu abouti pour se montrer réellement indispensable. Il se contente en effet de recenser vos fichiers stockés en ligne (iCloud Drive, Dropbox, Google Drive, etc.). Mais nous n’avons jamais réussi à faire apparaître ceux stockés localement.
interface iPhone x
L’interface de l’iPhone X dispose tout de même d’une petite exclusivité, à savoir les animojis. L’appareil profite en effet de sa caméra TrueDepth pour scanner le visage de l’utilisateur et faire reproduire ses mouvements de lèvres et d’yeux par de minions petits émojis à l’effigie d’animaux. À quoi cela sert ? Vous pouvez envoyer des messages de 10 secondes maximum avec lesdits émojis animés qui s’expriment avec votre voix et vos expressions faciales (dans une certaine mesure), le tout synchronisé sur leur visage. Bon, ces animojis ne sembleront pas d’une utilité folle à tout le monde. Même s’ils ne manqueront sans doute pas de faire sourire ceux qui les reçoivent. En revanche, cette petite nouveauté pave la voie à d’autres, qui feront à n’en pas manquer un usage plus intéressant de cette caméra TrueDepth.

Les performances

Apple inaugurait à la rentrée sa puce A11 Bionic, associée au coprocesseur de mouvement M11. Une architecture que nous avons déjà eu l’occasion de mettre à l’épreuve lors du test des iPhone 8 et iPhone 8 Plus, qui se sont tout bonnement classés comme les smartphones les plus puissants du moment. La puce est ici affublée de 3 Go de mémoire vive, soit la quantité de RAM intégrée à l’iPhone 8 Plus. On rappellera que la puce graphique associée au processeur a été pour la première fois développée en interne chez Apple. Elle fait d’ores et déjà des merveilles dans les derniers appareils sortis par la marque et prend parfaitement la relève des précédentes puce graphique, fournies par Imagination Technologies.

Ceux qui ont testé les iPhone 8 et 8 Plus ne seront pas surpris par les performances livrées par le modèle X. Très fluide à l’usage, dans les jeux comme dans le multitâche, il affiche des temps de réponse semblables à ceux obtenus sur le 8 Plus. Quelle que soit l’exigence de notre test, le smartphone assure : il affiche 35 fps (temps de réponse de 28,2 ms) à l’exécution de processus très légers, et ne descend qu’à 32 fps (31,4 ms) lorsque l’on monte d’un cran. Les processus complexes ne le font chuter qu’à 29 fps (35 ms) et les plus lourds, à 25 fps (40 ms). L’iPhone 8 Plus n’a pas à rougir, puisqu’il obtient les mêmes scores, à une image par seconde près.

La photo et la vidéo

Comme l’iPhone 8 Plus, l’iPhone X est équipé d’un double module photo, avec un grand-angle ouvrant à f/1.8 et un téléobjectif ouvrant à f/2.4, les deux optiques étant stabilisées quand seul le grand-angle l’est chez l’iPhone 8 Plus. Une nouveauté qui débouche sur une double promesse : l’amélioration des photos en zoom optique x2 et de meilleures performances lors de la capture en basse luminosité.

iPhone X résolution

Nos résultats techniques mettent en lumière d’excellents résultats, que nous vous avons détaillées sur cette page. Le smartphone offre ainsi une très bonne résolution qui se traduit, sur notre banc d’essai, par 1459 paires de lignes par hauteur, ce qui constitue un score de haute volée en grand-angle. La qualité optique est elle aussi au rendez-vous, toujours en grand-angle, puisque l’on ne relève qu’une distorsion minime (due essentiellement à l’emploi d’une focale 24 mm), des aberrations chromatiques absentes ou presque, et un peu de vignetage.

iphone x colorimétrie

On note en outre une colorimétrie extrêmement satisfaisante qui se traduit, lors de nos tests à la lumière du jour, par un deltaE moyen de 0,5. Concrètement, les écarts de couleurs seront imperceptibles. La balance des blancs automatique est elle aussi convaincante.

Lorsque la lumière vient à manquer, l’iPhone X assure des clichés exploitables grâce à une bonne sensibilité. Il a le mérite de s’offrir des temps d’exposition plus longs sans difficulté grâce à sa double stabilisation, en limitant, dans nos conditions de test du moins, l’apparition d’un grain désagréable à l’œil. C’est d’autant plus utile que le flash True Tone à quatre LED du smartphone, manque clairement de puissance, malgré une uniformité correcte.

Terminons ce tour d’horizon par la vidéo, qui fait partie des points forts du smartphone. Il est en effet l’un des premiers (avec les iPhone 8 et 8 Plus) à être capable de capturer des vidéos à 60 fps en 4K. Le slow-motion est lui aussi à l’honneur, grâce à un enregistrement jusqu’à 240 images par seconde en 1080p. On rappellera qu’au niveau logiciel, les options proposées, notamment pour l’amélioration des portraits (toujours en bêta), sont identiques à celles de l’iPhone 8 Plus.

iPhone X

Le rendu audio

On ne vous surprendra pas ici, l’iPhone X reste soumis à sa condition de smartphone et livre une prestation correcte, mais pas excellente. Rappelons avant toute chose que comme les terminaux d’Apple depuis ses iPhone 7, il fait l’impasse sur la prise jack et impose à ses utilisateurs d’utiliser un adaptateur Lightning (fourni), un casque Bluetooth ou un casque filaire Lightning.

Côté sortie casque, le smartphone assure un niveau acoustique moyen assez peu élevé de 65,1 dB tandis que sa sensibilité de 135 mV demandera de pousser le volume pour entendre correctement sa musique. Heureusement, la distorsion reste limitée, même si l’on regrette un manque de linéarité. Le casque fourni avec le smartphone, des EarPods reliés en filaire au smartphone via sa prise Lightning, remplit de son côté correctement son office, sans vrai plus.

Réponse en fréquence

Le haut-parleur du smartphone, dont la minceur ne permet pas de réaliser d’exploit, plafonne à une puissance de 61 dB à 10 % de distorsion. Sa réponse en fréquence n’a rien de mirobolant, et affiche une courbe faisant la part belle aux médiums, mais où les graves sous les 200 Hz sont aux abonnés absents, de même que les aigus à partir de 8 kHz.

Réponse en fréquence

Audio

Sortie casque Casque HP
6.87.66.1

La qualité de réception (performances radio)

L’iPhone X est évidemment compatible avec toutes les bandes de fréquences actuellement exploitées en France, notamment avec la 4G LTE de catégorie 16, même si elle n’est pas encore disponible dans nos contrées. Bon à savoir : si les anciennes générations d’iPhone n’étaient généralement compatibles qu’avec les fréquences de leur région d’achat, il est désormais possible d’acheter ce modèle sans se soucier du pays où vous l’avez acheté, et notamment de l’autre côté de l’Atlantique.

Côté qualité, l’appareil livre une bonne prestation d’ensemble, juste un ton en dessous des meilleurs du genre. Il s’avère assez peu directif, ce qui est une bonne chose, tout en montrant une sensibilité très correcte.

Communication

2G 3G 4G
87.97.8

L'autonomie

Comme à son habitude, Apple ne livre pas la capacité exacte de la batterie intégrée à son iPhone X. Les spécialistes du démontage sont toutefois parvenus à extraire l’information des entrailles de l’appareil, et affirment que l’accumulateur propose 2716 mAh. Une capacité un peu en deçà des smartphones de format similaire, mais qui n’empêche pas d’obtenir une excellente note. Il faut dire qu’il parvient à tenir 9h05 en moyenne avant extinction lors de l’exécution de notre test JavaScript, avec les connectivités réseau désactivées et la luminosité de son écran réglée à 200 cd/m2. Une performance d’autant plus convaincante qu’un iPhone 8 Plus, par exemple, n’excède pas 7h39 lorsqu’il est soumis au même protocole.

Autonomie

Note d'autonomie Temps de charge
3:13
10

Conclusion

Contrairement au tout premier iPhone qui a profondément et durablement marqué de son empreinte le monde des smartphones, l’iPhone X ne changera pas la face de la téléphonie mobile. En revanche, il révolutionne les iPhone, ce qui est déjà énorme. Il y aura clairement un avant et un après pour les téléphones d’Apple, tant en matière de design que d’ergonomie. Au-delà de son impact, il s’agit là tout simplement d’un smartphone très bon dans tous les domaines qui comptent, comme l’écran, la photo, la puissance, les performances réseau ou l’autonomie. Alors, oui, il est cher. Et pour ce prix, nous aurions clairement aimé que le chargeur rapide soit inclus dans la boite. Mais si vous ne jurez que par l’iPhone et que vous voulez un modèle qui change vraiment la donne par rapport à ses prédécesseurs, l'iPhone X ne vous décevra pas.

Note technique du Labo

Autonomie

Note d'autonomie Temps de charge
3:13
10

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
8.76.810458.78

Photo & vidéo

 
6.2

Communication

2G 3G 4G
87.97.8

Audio

Sortie casque Casque HP
6.87.66.1

A partir de 899€00 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.