LaboFnac

Test Labo de l’iPhone Xs Max : géant sur toute la ligne

Apple iPhone Xs Max

Généralement, lorsqu’un utilisateur veut un iPhone, il est peu enclin à aller voir ce que propose la concurrence. Si vous êtes dans ce cas de figure et que vous n’êtes effrayé ni par la taille ni par le prix de l’iPhone Xs Max, vous ne serez clairement pas déçu par l’appareil, certes imparfait, mais dont les qualités l’emportent très largement sur les défauts. Son afficheur de 6,5 pouces est en effet un véritable régal, qui ravira tous les amateurs de multimédia. Il faut certes toujours composer avec l’encoche qui vient rogner sur la surface réelle d’affichage d’une vidéo, mais cet écran assez gigantesque sied à merveille au visionnage d’une série ou à une session de jeux vidéo. L’appareil progresse aussi en photo puisqu’il est en mesure de capturer de meilleurs clichés en basse luminosité. On apprécie en outre la rapidité de la prise de vue, ainsi que les nouvelles options pour régler après-coup la profondeur de champ, ou encore les filtres applicables en temps réel. Enfin, les diverses petites nouveautés d’iOS 12 sont également bienvenues, notamment les Raccourcis Siri qui s’avèrent vraiment efficaces une fois l’habitude prise. Quant au processeur A12 Bionic, il se révèle être un monstre de puissance, qui donne à l’ensemble une fluidité de tous les instants, tant dans les applis les plus exigeantes que lors de la navigation dans l’interface.

Note technique du Labo

  • - L'énorme écran au très bon rendu
  • - La qualité de fabrication
  • - La photo en progrès en basse luminosité...
  • - ... mais pas encore au niveau des meilleurs Android
  • - Plus d'adaptateur Lightning vers mini-jack dans la boîite
  • - L'adaptateur secteur fourni pas compatible avec la recharge rapide

A partir de 1329€00 sur Fnac.com Acheter

Pour 2018, Apple a décidé de reconduire non pas les iPhone 8, mais l'iPhone X lancé la même année pour célébrer les dix ans de son smartphone. Plus question cependant d'en faire une édition spéciale. L'iPhone X revient affublé de la lettre S qu'Apple réserve aux générations intermédiaires d'iPhone, et se décline au passage en version Max pour les amateurs de très grands écrans. C'est donc cet iPhone Xs Max qui nous intéresse ici. Nous l'avons testé au sein de notre Labo. Place au verdict.

Un iPhone qui sort en septembre, c’est tout sauf une surprise. Apple a en effet pris l’habitude tous les ans à pareille époque de renouveler ses smartphones vedette. L’année dernière, il avait certes fallu attendre novembre pour voir l’iPhone X pointer le bout de son nez. Mais nous avions tout de même eu droit aux iPhone 8 et iPhone 8 Plus en septembre 2017. L’iPhone Xs Max que nous testons ici n’est pas à proprement parler le successeur du X. Cet honneur revient plutôt au Xs, dont vous retrouverez également le test dans nos colonnes. Le Xs Max se pose donc plutôt en héritier des modèles « Plus ».

iPhone Xs Max

© Fahim Alloul / LaboFnac

Il propose une fiche technique de haut vol, avec pour commencer un écran OLED de 6,5 pouces doté d’une définition de 2688 x 1242 pixels, pour une densité de 458 pixels par pouce. Cet afficheur offre une compatibilité HDR (Dolby Vision et HDR10) pour faire bonne mesure. Les haut-parleurs ont aussi été améliorés, avec une meilleure spatialisation du son stéréo. Sous le capot se niche une puce A12 Bionic, gravée en 7 nm. Ce chipset 64 bit hexa-cœur est accompagné d’un GPU quadruple cœur. Cette plateforme se distingue également par l’intégration d’une nouvelle puce « Neural Engine » dédiée notamment à l’intelligence artificielle, et beaucoup plus performante que celle de l’année dernière sur le papier. Elle est de plus réputée consommer jusqu’à dix fois moins d’énergie.

Côté photo, la configuration évolue en douceur, avec toujours un double module photo intégrant deux capteurs de 12 mégapixels. Apple promet en revanche pour le module principal des pixels plus gros, à 1,4 µm, contre 1,22 µm précédemment. L’iPhone Xs Max progresse aussi en matière de réseau, grâce à une compatibilité avec le LTE Cat 16 (LTE Gigabit). Le smartphone gagne aussi une capacité double SIM, avec une nano SIM physique classique et une eSIM. Pour l’autonomie, la Pomme affirme aussi que celle du smartphone que nous testons ici a été améliorée grâce à une batterie plus grosse, sans toutefois donner sa capacité. Enfin, le Xs Max se pare d’une étanchéité IP68 et de trois coloris : or, argent et gris.

Avant de passer au test à proprement parler, signalons tout de même que la boîte dans laquelle est livrée le smartphone ne contient plus d’adaptateur Lightning vers mini-jack. Si vous voulez écouter de la musique avec un casque filaire, il faudra donc acheter ledit adaptateur. De même, si vous voulez profiter de la recharge rapide dont bénéficie le téléphone, il faudra là encore passer à la caisse puisque le chargeur fourni n’est pas compatible avec la recharge rapide.

L'ergonomie et le design

Pour simplifier à l’extrême cette partie du test, nous pourrions nous contenter de vous dire que l’iPhone Xs Max n’est qu’un iPhone X / Xs en plus grand. Une explication certes très simpliste, mais qui n’en demeure pas moins vraie. Car, que ce soit en matière de design ou de qualité de fabrication, le nouveau géant de la gamme reprend les mêmes principes et les mêmes matériaux que ses petits frères. On retrouve donc la fameuse encoche (notch), ainsi que du verre cerclé d’aluminium aussi bien sur la face avant que la face arrière. Apple promet que ce verre est ici plus résistant que sur les précédents modèles. Néanmoins, confessons que nous n’avons pas (encore) jeté le smartphone par terre pour le vérifier. Et dans tous les cas, vous seriez bien avisé de le protéger par une coque au regard du prix de la bête. Ou de souscrire une bonne assurance contre le bris. Une remarque qui vaut d’ailleurs pour tous les mobiles en verre.

iPhone Xs Max

© Fahim Alloul / LaboFnac

iPhone Xs Max

© Fahim Alloul / LaboFnac

Lors de l’officialisation du Xs Max, son fabricant a particulièrement insisté sur le fait que malgré l’écran de 6,5 pouces, le nouveau venu proposait un gabarit presque identique à celui de l’iPhone 8 Plus et son afficheur de 5,5 pouces. Une affirmation validée par les dimensions des deux appareils, avec 157.5 x 77.4 x 7.7 mm pour le Xs Max, contre 158,4 x 78,1 x 7,5 mm pour le 8 Plus. Néanmoins, Apple n’a pas dû avoir trop de mal à respecter cette promesse dans la mesure où tous ses smartphones « Plus » disposaient d’un taux d’occupation de l’écran assez mauvais, aux alentours de 67 %. Ce taux monte à 84,4 % dans le cas du Xs Max. Une performance remarquable, non seulement pour un iPhone, mais aussi face à la concurrence. En effet, l’écran du Samsung Galaxy Note 9 offre un taux d’occupation de 83,2 %, contre 84,2 % pour le Samsung Galaxy S9+ et 82 % pour le Huawei P20 Pro. Qu’elle semble loin l’époque où les smartphones d’Apple paraissaient patauds comparés aux meilleurs Android.

iPhone Xs Max

© Fahim Alloul / LaboFnac

Néanmoins, l’excellente impression laissée par le design de l’écran, quasiment bord à bord, ne doit pas occulter une vérité : cet iPhone Xs Max est assez massif une fois en main. Même avec de longs doigts, il sera compliqué de l’utiliser à une seule main et si vous arriviez à le faire sur un modèle « Plus », la surface d’affichage étendue rend l’opération périlleuse. Certes, il est toujours possible d’abaisser le haut de l’interface avec un petit mouvement du pouce vers le bas pour y accéder sans avoir à appeler au secours la seconde main, mais le poids de 208 g n’arrange pas les choses dans ce scénario d’utilisation. En revanche, tout rentre dans l’ordre dès que le smartphone est tenu à deux mains. La préhension devient alors parfaite et on peut profiter pleinement du grand écran sans contorsion des doigts et sans risque de faire tomber le coûteux objet.

Au dos de l’appareil, les codes de design instaurés par l’iPhone X sont là encore respectés à la lettre, avec le double module photo intégré à la verticale dans le coin supérieur gauche. Le modèle noir attire toujours autant les traces de doigts, alors que le blanc s’en tire mieux. Pour le reste, on retrouve la même excellente qualité de fabrication ici que pour l’iPhone X de l’année dernière.

iPhone Xs Max

© Fahim Alloul / LaboFnac

Enfin, terminons avec le poids de la bête. Comme stipulé plus haut, le Xs Max pèse tout de même 208 g. Ce qui en fait l’un des smartphones les plus lourds du moment. Mais pas de beaucoup puisque son concurrent direct, le Samsung Galaxy Note 9, culmine à 201 g. Et surtout, ceux qui ont l’habitude de manipuler des iPhone « Plus » ne seront pas dépaysés puisque l’iPhone 8 Plus pèse 202 g. Le ressenti dans la main est donc identique. Le poids est parfaitement réparti sur tout l’appareil, de sorte que l’ensemble ne paraît jamais trop lourd une fois en main. Signalons aussi en passant que le Xs Max gagne cette année une certification IP68, contre IP67 pour les précédents modèles. Cela signifie qu’il supportera théoriquement un séjour sous 1,5 m d’eau pendant 30 mn, contre 1 m seulement pour la norme IP67.

L'écran

L’iPhone X a établi un nouveau standard en matière d’affichage avec son écran OLED bord à bord et son encoche, et c’est donc tout naturellement que la cuvée d’iPhone 2018 marche dans ses pas. L’iPhone Xs Max va même un peu plus loin avec un écran encore plus grand : 6,5 pouces. Mais au-delà de la prouesse réalisée sur l’optimisation de l’espace disponible à l’avant, puisque cet iPhone Xs Max se montre même un peu plus compact qu’un iPhone 8 Plus à l’écran de 5,5 pouces, la qualité d’affichage qu’il propose doit également être soulignée. Le dernier des smartphones grand format de la Pomme offre tout d’abord, grâce à une définition de 2688 x 1242 pixels, une résolution de 456 points par pouce et, par conséquent, un affichage des plus fins et détaillés.

iphone Xs Max

Gamut de l’iPhone XS Max © Labo Fnac

L’écran de l’iPhone Xs Max a en outre le mérite de proposer des couleurs bien calibrées, par rapport à la norme sRGB. Le delta U’V’ moyen s’établit à un faible 0,008 et les petites dérives relevées dans le rouge, ainsi que dans le jaune et le magenta qui en dépendent, ne devraient pouvoir être détectées même par l’œil le mieux entraîné. Du côté du contraste, mesuré ici à 364:5 pour exprimer le rapport du blanc 100% sur du blanc 5% – comprenez du gris foncé – et éviter le fameux contraste infini de l’OLED, l’iPhone Xs Max fait un peu moins bien qu’un iPhone X ou Xs tout en restant dans la moyenne haute, et ne déçoit réellement qu’au niveau du gamma. Un défaut toutefois commun à de nombreux smartphones, même haut de gamme.

Notons pour finir une directivité parmi les plus faibles, la luminosité perçue face à l’écran diminuant à peine pour l’utilisateur placé dans un angle de 15°, de 212 à 198 cd/m2. Le résultat est également plus qu’honorable dans un angle de 30°, où la luminosité atteint encore 154 cd/m2, alors que 99 cd/m2 restent perceptibles à 45°. Très rares sont les téléphones à faire aussi bien, et aucun ne fait significativement mieux.

iphone Xs Max directivite

Directivité de l’iPhone XS Max © Labo Fnac

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
8.56.610456.87

L'interface utilisateur

L’iPhone Xs Max embarque d’office la dernière version du système d’exploitation mobile d’Apple, à savoir iOS 12. De prime abord, cette dernière mouture ne change pas grand-chose. Et pour cause, si vous espériez une révolution dans l’interface, vous allez être déçu. On retrouve en effet le sempiternel affichage composé d’écrans d’accueil sur lesquels viennent se loger les applications.

Test iPhone Xs Max

Néanmoins, s’il n’y a aucune évolution majeure, ce n’est pas pour autant que les nouveautés sont absentes. Elles sont même assez nombreuses. Nous allons nous concentrer ici sur les principales. Ainsi, vous pourrez désormais trouver une fonction « Temps d’écran » dans les paramètres. Il s’agit de données détaillées sur votre utilisation du smartphone, afin de mieux contrôler le temps que vous passez devant. Il est aussi possible de générer un rapport quotidien, et même de paramétrer des plages horaires pour restreindre l’utilisation de telle ou telle application.

Test iPhone Xs Max

 

Test iPhone Xs Max

On note aussi que le gestionnaire de la batterie est devenu plus complet, avec davantage de données pour analyser là encore plus finement l’utilisation que vous faites de votre téléphone. Si vous êtes à la recherche de la meilleure manière d’optimiser l’autonomie, l’outil va vous permettre de savoir précisément lesquelles de vos activités consomment le plus d’énergie.

Test iPhone Xs Max

De son côté, l’assistant vocal Siri gagne des raccourcis. Il est désormais possible d’enregistrer une commande vocale afin qu’elle déclenche une action donnée. Cela peut par exemple être « lance ma liste de courses ». Il faut juste que l’appli dans laquelle est enregistrée ladite liste de courses soit compatible avec les raccourcis Siri. La liste est encore succincte, mais il est certain qu’elle va rapidement s’étoffer. D’autant que des raccourcis sont suggérés assez régulièrement par le système, en fonction des applis que vous utilisez.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi télécharger la nouvelle application « Raccourcis » depuis l’App Store. Comme son nom le laisse deviner, elle est entièrement dédiée à la création et la gestion de toutes sortes de raccourcis. Il est ensuite possible de lier ces derniers avec un raccourci Siri, afin de les déclencher à la voix donc, ou encore de les ajouter sur l’écran d’accueil. Apple contourne ainsi assez brillamment les limitations inhérentes à son assistant vocal en étendant son rayon d’action. Il devient possible de mettre en branle en une courte phrase une action assez complexe, comme la création d’un script (dans Raccourci), l’obtention d’une distance dans Plan, de partager une position ou des rappels, d’ouvrir une liste précise sur Twitter, etc. Le tout fonctionne assez bien et se révèle vraiment efficace une fois l’habitude prise. On regrettera juste quelques complexités inutiles pour le placement de certains raccourcis sur l’écran d’accueil, comme ceux de nouveaux événements pour le calendrier par exemple. Enfin, comme pour d’autres innovations d’iOS 12, il faudra attendre que les développeurs rendent leurs applis compatibles pour pouvoir les gérer à travers des actions de Raccourcis.

Test iPhone Xs Max

Test iPhone Xs Max

Test iPhone Xs Max

Loin de cette fonction qui nécessitera que l’on s’attarde dessus pour la maîtriser, Apple a aussi dépoussiéré ses Animojis. L’année dernière, le fabricant avait inauguré des Emoji animés avec iOS 11, exclusivement sur l’iPhone X. Les constructeurs de smartphones Android ont consciencieusement repris l’idée, l’améliorant même au passage. La firme à la pomme se devait donc de faire évoluer son concept. C’est chose faite avec iOS 12. D’abord avec de nouveaux Animoji (un fantôme, un T-Rex, un tigre et un koala). Ensuite et surtout : l’utilisateur pourra créer un Memoji, soit un emoji animé à son image. Ce que propose déjà Samsung sur les Galaxy S9 et le Note 9. Apple copie donc Samsung… qui lui-même l’avait copié en premier lieu.

Test iPhone Xs Max

Test iPhone Xs Max

Il s’agit là des nouveautés d’iOS 12 qui nous ont semblé les plus marquantes. Néanmoins, il y en a beaucoup d’autres, telles que le dictaphone et FaceTime revus, des notifications repensées, FaceID amélioré, etc. Enfin, comme dit plus haut, iOS 12 étant disponible depuis peu, rares sont les applications qui tirent parti de ses nouvelles capacités, ou de la surface d’affichage supplémentaire de l’iPhone Xs Max. Cela ne représente toutefois pas un motif d’inquiétude dans la mesure où le même scénario se répète à chaque fois qu’un iPhone un peu différent sort. Les développeurs vont mettre un peu de temps pour mettre à jour leurs applications. Mais ils le font généralement dans les semaines et les mois qui suivent.

Les performances

À chaque génération d’iPhone son chipset. Apple inaugure donc avec les iPhone Xs un nouveau modèle répondant au doux nom d’A12 Bionic, et son premier modèle gravé en 7nm. C’est d’ailleurs sans doute la plus grande évolution depuis l’A11 Bionic, avec l’ajout d’un quatrième cœur au niveau du GPU, alors que le CPU reste basé sur l’architecture Fusion et compte toujours six cœurs : deux dits “haute performance” et quatre à faible consommation. Comme souvent pour les smartphones d’Apple, la capacité de RAM associée au chipset n’est pas communiquée, mais elle pourrait atteindre 4 Go si l’on en croit ce que l’on peut lire sur la Toile.

Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que la configuration de l’iPhone Xs Max lui permet de devancer tous les smartphones Android sur notre test de performances maison, lequel consiste pour rappel en l’exécution de différentes séquences JavaScript servant à simuler des applications plus ou moins lourdes. C’est d’ailleurs simple. Le dernier smartphone grand format d’Apple encaisse jusqu’à la séquence la plus complexe sans jamais faiblir, ou à peine. La première est exécutée en 29 ms, soit un affichage de 34 fps, et il ne lui faut que quelques millisecondes de plus pour exécuter les suivantes, soit au total 32 ms pour la seconde (31 fps), 33 pour la troisième (30 fps), et 35 pour la dernière (28 fps).

En comparaison, l’iPhone X termine à 40 ms avec l’A11 Bionic alors qu’un Galaxy S9, sous Exynos 9810 et équipé de 6 Go de RAM, monte à 239 ms. On notera aussi que ce dernier est à 69 ms au plus bas, et donc loin derrière l’iPhone Xs Max dans tous les cas. L’appareil d’Apple est purement et simplement un monstre de puissance qu’aucune application n’effraie. La navigation dans les menus est extrêmement fluide également.

La photo et la vidéo

Un néophyte qui découvre les caractéristiques photographiques de ce nouvel iPhone Xs Max ne verra pas de différence avec celles du précédent iPhone X. Et pour cause, tout ou presque est identique puis que l’on retrouve ici un double module photo, intégrant deux capteurs de 12 Mpx. Le premier dispose d’une optique de 28 mm (f/1,8), contre 56 mm (f/2,4) pour le second. Elles sont stabilisées dans les deux cas. Exactement comme sur l’iPhone X donc. La seule chose qui change est la taille des pixels du capteur principal, qui passent de 1,22 µm à 1,4 µm. Cela n’a l’air de rien, mais les connaisseurs auront immédiatement compris que ce changement est fondamental, car la taille de ces pixels influent sur les performances en basse luminosité. En effet, plus ces pixels sont gros, plus ils sont capables de capturer de la lumière. Voilà pour la théorie.

iPhone Xs Max

© Fahim Alloul / LaboFnac

Dans notre Labo, nous avons effectivement pu constater une meilleure sensibilité pour le capteur principal de l’iPhone Xs Max. Notre scène de test sous éclairage tamisé (500 lux) ressort avec un petit manque de détails dans les zones claires, mais le résultat reste bon dans l’ensemble. Le capteur secondaire pâtit de la petite taille de ses photosites et de l’ouverture plus faible de l’optique qui lui est associée, et peine notamment à restituer les textures. Sa prestation reste néanmoins dans la moyenne, alors qu’il prend l’avantage lorsque les conditions de luminosité s’améliorent. Il délivre alors une résolution à la fois excellente et homogène permettant de recadrer l’image jusqu’à 65 % sans perte de détails perceptible sur un tirage de 20 x 30 cm. Il faut se contenter, avec le capteur principal, d’une possibilité de recadrage à peine supérieure à 40 %, et l’homogénéité n’est pas au rendez-vous avec des écarts de qualité montant à 30 %. Le centre et les bords de l’image présentent néanmoins une qualité similaire, et Apple propose des optiques de qualité dans les deux cas.

Test iPhone Xs Max

Le mode Smart HDR (activé par défaut) se montre parfois impressionnant. Sur cette photo, malgré le soleil de face, les zones les plus sombres sont bien restituées.

Passons maintenant au mode Portrait. Certes, tout n’est pas encore parfait avec ce dernier et il connaît toujours quelques ratés. Mais il progresse lui aussi, avec une vitesse de déclenchement accrue, un autofocus plus précis et plus rapide et une meilleure reconnaissance des formes et des visages. Dans ce mode, il vous arrivera encore de rater des photos. Mais beaucoup moins qu’avant. On apprécie aussi l’intégration dans l’interface de la possibilité d’ajuster l’effet de bokeh (la profondeur de champ) après-coup. Il n’est pour l’instant pas possible d’effectuer cet ajustement en temps réel, mais la prochaine mise à jour d’iOS 12 le permettra. Notez aussi que certains smartphones Android proposent cette fonction depuis longtemps, mais c’est une nouveauté sur iOS. L’application photo dispose également d’un nouvel onglet qui regroupe les albums et les souvenirs générés automatiquement, un peu comme sur Google Photos. On y trouve aussi des suggestions de partage automatisées elles aussi, pour envoyer en deux clics un cliché à une personne qui se trouve dessus.

  • Test iPhone Xs Max
  • Test iPhone Xs Max
  • Test iPhone Xs Max

À l’avant, l’iPhone Xs Max est équipé d’un module comprenant un capteur de 7 mégapixels et une optique ouvrant à f/2.2 que nous avons également soumis à notre protocole de test. Sans surprise, les résultats sont moins convaincants de ce côté. Globalement décevante, la résolution apparaît en plus très inégale, avec un niveau de détails supérieur en périphérie qu’au centre de l’image. Dommage, pour un appareil essentiellement destiné à la prise de selfies. Le manque de luminosité détériore encore un peu plus la qualité d’image en entraînant un lissage trop prononcé. Il n’y a finalement plus que l’optique pour sauver l’appareil avant de l’iPhone Xs Max, même s’il laisse apparaître des aberrations chromatiques tout de même très visibles par endroit.

Côté vidéo, les iPhone Xs s’avèrent excellents puisqu’ils permettent de capturer dans une résolution montant jusqu’à l’UHD-4K, à 60 i/s. Avec toujours le choix entre six résolutions intermédiaires si vous n’avez pas besoin de vidéos aussi volumineuses.

Au final, Apple comble avec les iPhone Xs et Xs Max une partie du retard qu’il avait pris en matière de photo. Globalement, les duettistes ne sont pas meilleurs dans ce registre que les Samsung Galaxy S9+, Note 9, et surtout que le Huawei P20 Pro. Mais ils s’en rapprochent, ou font même aussi bien, dans plusieurs registres. Les possesseurs des nouveaux Xs n’auront donc plus à rougir de la comparaison. Ce qui n’est déjà pas si mal. Même si on aurait préféré qu’Apple nous sorte de son chapeau des évolutions propres à mettre la concurrence derrière, au moins pour un temps. D’autant que les différentes améliorations logicielles font qu’il est encore plus facile et agréable de photographier avec les deux nouveaux smartphones de la firme à la pomme.

Photo & vidéo

 
5.6

Le rendu audio

Avant d’aborder l’expérience d’écoute à proprement parler, rappelons que l’iPhone Xs Max, comme tous les modèles depuis l’iPhone 7, est dépourvu de prise mini-jack. Rien de nouveau donc, si ce n’est qu’Apple a cette année aussi décidé de supprimer l’adaptateur Lightning jusqu’ici inclus aux coffrets des smartphones concernés, jugeant peut-être que la plupart des acheteurs seront dans une simple démarche de renouvellement et en seront donc déjà équipés. Toujours est-il que les autres devront repasser à la caisse pour acquérir ledit adaptateur et utiliser un casque jack, ou se contenter des écouteurs Lightning fournis. Mais la meilleure solution est peut-être encore d’investir dans un casque Lightning ou Bluetooth pour profiter d’une bonne expérience d’écoute.

En effet, l’adaptateur Lightning vers mini-jack que propose Apple est loin d’être une solution miracle. Il a été testé dans notre Labo et se montre particulièrement décevant pour ce qui est de la bande passante. Il se rattrape néanmoins un peu sur la distorsion, et surtout sur la stéréo. Du côté des écouteurs fournis, on note là aussi peu de distorsion, alors que la bande passante se montre assez linéaire. Néanmoins, leur incapacité à couper les bruits extérieurs risque de nuire à l’expérience d’écoute dans les environnements bruyants.

Réponse en fréquence

Bien sûr, il est également possible d’utiliser le haut-parleur intégré à la tranche inférieure de l’iPhone Xs Max, mais sa tendance à accentuer les médiums en fait surtout une bonne solution d’écoute pour les appels. Les basses sont, comme souvent sur les smartphones, mais plus encore ici, aux abonnés absents et la puissance, mesurée à 67 dB pour 10 % de distorsion dans notre micro placé à 50 cm, n’impressionne guère. C’est toutefois un peu mieux que les 61 dB atteints par l’iPhone X.

Réponse en fréquence

Audio

Sortie casque Casque HP
6.77.66.3

La qualité de réception (performances radio)

Les premiers tests 4G effectués sur les iPhone Xs aux États-Unis avaient montré d’excellentes performances, et les derniers smartphones d’Apple n’ont pas déçu non plus dans notre Labo. Du côté de la déclinaison Max, nous avons d’ailleurs aussi pu constater une excellente qualité de réception en 2G, qui risque davantage de poser problème à son petit frère. Également capable de délivrer une connexion solide en 3G, malgré une sensibilité un peu moyenne qui risque d’ailleurs de gêner aussi les connexions 2G 1800 MHz en cas de faible couverture, l’iPhone Xs Max se montre donc très bon avec les réseaux mobiles de tous types.

Pour revenir un peu plus en détails sur les performances 4G évoquées plus tôt tout de même, la sensibilité à la bande des 2600 MHz aurait pu être meilleure et le smartphone se montre un peu directif face à cette même bande et celle des 800 MHz, mais il parvient à offrir d’excellents débits dans tous les cas. Cela inclut aussi la 4G 1800 MHz, qui devrait en outre permettre une connexion un peu plus stable dans les zones peu couvertes puisqu’aucun réel problème de directivité ou sensibilité n’a été constaté dans ce cas.

Communication

2G 3G 4G
97.88.4

L'autonomie

S’il n’aime pas communiquer sur la capacité des batteries qu’il intègre à ses iPhone, Apple ne manque pas pour autant de vanter l’endurance de ses smartphones. L’iPhone Xs Max est ainsi annoncé avec une meilleure autonomie que l’iPhone X, devant offrir “jusqu’à 1,5 heure de plus” selon le site officiel. Un gain qui n’apparaît toutefois pas à l’issue de notre test d’endurance. L’iPhone Xs a tenu 8 heures avant de rendre les armes, soit environ une heure de moins que le modèle de 2017. Il se rattrape néanmoins en utilisation quotidienne, la différence avec l’iPhone s’effaçant alors presque entièrement. Il ne devrait en tout cas pas réclamer de charge avant la fin de journée même chez les plus accros au smartphone, et les autres devraient pouvoir tirer jusqu’au lendemain.

Notez cependant qu’il faudra pour la charge prévoir quelques heures, Apple ne fournissant pas de chargeur rapide avec son smartphone. Il faudra donc réinvestir, ou le laisser branché 3h30 environ pour un plein complet… Rappelons au passage que la charge sans fil est également possible, à condition d’acheter là aussi un chargeur compatible.

Autonomie

Note d'autonomie Temps de charge
3:30
9

Conclusion

Généralement, lorsqu’un utilisateur veut un iPhone, il est peu enclin à aller voir ce que propose la concurrence. Si vous êtes dans ce cas de figure et que vous n’êtes effrayé ni par la taille ni par le prix de l’iPhone Xs Max, vous ne serez clairement pas déçu par l’appareil, certes imparfait, mais dont les qualités l’emportent très largement sur les défauts. Son afficheur de 6,5 pouces est en effet un véritable régal, qui ravira tous les amateurs de multimédia. Il faut certes toujours composer avec l’encoche qui vient rogner sur la surface réelle d’affichage d’une vidéo, mais cet écran assez gigantesque sied à merveille au visionnage d’une série ou à une session de jeux vidéo. L’appareil progresse aussi en photo puisqu’il est en mesure de capturer de meilleurs clichés en basse luminosité. On apprécie en outre la rapidité de la prise de vue, ainsi que les nouvelles options pour régler après-coup la profondeur de champ, ou encore les filtres applicables en temps réel. Enfin, les diverses petites nouveautés d’iOS 12 sont également bienvenues, notamment les Raccourcis Siri qui s’avèrent vraiment efficaces une fois l’habitude prise. Quant au processeur A12 Bionic, il se révèle être un monstre de puissance, qui donne à l’ensemble une fluidité de tous les instants, tant dans les applis les plus exigeantes que lors de la navigation dans l’interface.

Note technique du Labo

Autonomie

Note d'autonomie Temps de charge
3:30
9

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
8.56.610456.87

Photo & vidéo

 
5.6

Communication

2G 3G 4G
97.88.4

Audio

Sortie casque Casque HP
6.77.66.3

A partir de 1329€00 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.