LaboFnac

Test Labo de l’Apple iPhone 11 Pro Max : la fin des compromis

test iPhone 11 Pro Max

En faisant abstraction du tarif élitiste des iPhone, une tradition qui ne semble pas vraiment effrayer les aficionados de la marque, il ne fait aucun doute que ce nouveau millésime est une belle réussite. L’iPhone 11 Pro Max est un très beau smartphone, surtout dans sa livrée verte, qui jouit en sus d’une qualité de fabrication tout simplement parfaite. Il progresse sur tous les plans, avec par exemple une autonomie enfin convenable, tandis que sa partie photo est plus précise et efficace que jamais. L’intégration d’un ultra grand-angle élargit encore le champ des possibles pour peu d’avoir l’âme d’un artiste. Le plus impressionnant peut-être est la fluidité imperturbable dont fait preuve l’iPhone 11 Pro Max, sachant qu’au-delà de l’impression, cette mécanique savamment concoctée survole littéralement notre test de performance. Les fans de l’univers Apple seront donc aux anges avec ce nouveau modèle qui sait sublimer les traditionnels points de fort des iPhone tout en innovant par petites touches.

Note technique du Labo

  • - Qualité de fabrication
  • - Une colorimétrie précise et un écran très lumineux
  • - De la puissance à revendre
  • - Un trio de caméras efficace
  • - Design
  • - Autonomie en net progrès
  • - Prix, forcément
  • - Temps de charge encore plus long que la plupart des concurrents Android
  • - Adaptateur jack aux abonnés absents

A partir de 1259€00 sur Fnac.com Acheter

Depuis 2007, Apple lance chaque année une nouvelle génération de son iPhone, le smartphone par lequel tout est arrivé… ou presque. Nous vous proposons le test du modèle phare du millésime 2019, le 11 Pro Max, un test éclairé par les nombreuses mesures réalisées dans notre Laboratoire.

Si les différences entre les deux précédentes générations étaient pour le moins ténues – nous parlons des iPhone X et Xs -, ce n’est pas réellement le même son de cloche pour cette nouvelle mouture qui marque l’arrivée du suffixe Pro chez les iPhone. La nouveauté se perçoit d’emblée, puisqu’elle concerne le design avec l’arrivée de nouveaux matériaux, d’une couleur inédite et d’une triple et imposante caméra. Bien entendu, ce n’est pas tout, car tout ne se voit pas… Suivez le guide, on vous dit tout.

L'ergonomie et le design

Vu de face, nous sommes en terrain connu avec un grand écran de 6,5 pouces présentant toujours l’imposante encoche. C’est là que viennent prendre place la caméra frontale FaceTime et surtout les différents capteurs utilisés par le célèbre système de reconnaissance faciale développé par Apple depuis des années : FaceID. Pour les iPhone 11 Pro Max, la firme de Cupertino améliore encore son dispositif suivant deux axes : la vitesse d’exécution (Apple annonce un gain de 30 %) et la souplesse de fonctionnement. Votre smartphone vous reconnaîtra à coup sûr même si vous n’êtes pas en face de lui. À l’usage, force est de constater que cela fonctionne parfaitement, avec des lunettes ou sans, dans le noir ou en pleine lumière… L’écran occupe selon nos mesures 83 % de la façade du smartphone. Un taux correct au regard de la taille de l’encoche, les smartphones Android haut de gamme faisant mieux grâce à leur caméra frontale type pop-up ou placée dans un poinçon.

Apple iPhone 11 Pro Max

@ Labo Fnac

L’organisation des flancs de l’iPhone 11 Pro Max est identique à celle de la précédente génération avec d’un côté les touches de réglage du volume et le bouton pour basculer immédiatement en mode silencieux et de l’autre le bouton d’allumage ainsi qu’une trappe pour une nanoSIM. La base du smartphone accueille quant à elle une prise Lightning, l’USB-C ce ne sera donc pas pour tout de suite, et c’est tout, car la prise casque est définitivement de l’histoire ancienne. Le cadre emploie un acier inoxydable poli et anodisé dans la couleur du dos. Et c’est justement là qu’apparaissent les principales nouveautés de cette nouvelle génération. Le verre glossy du Xs Max cède ici sa place à un verre présenté comme le plus solide jamais utilisé sur un mobile. Ce matériau résiste bien aux traces de doigts et se montre très agréable au toucher. Sur notre exemplaire de test, il adopte la nouvelle teinte du nuancier Apple : un vert subtil, original et très réussi à nos yeux.

Apple iPhone 11 Pro Max

@ LaboFnac

Cette coque arrière plate est en partie occupée par un bloc carré légèrement proéminent sur lequel trois caméras de grand diamètre prennent place. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cela se remarque. Le nouveau venu prend un peu d’embonpoint. Il est plus épais, 8,1 mm contre 7,7 mm pour le Xs Max. Le poids suit la même tendance, avec 226 g sur la balance, soit 18 g de plus que son prédécesseur. Le 11 Pro Max appartient donc sans conteste à la catégorie des poids lourds. Mais il affiche une finition tout simplement exceptionnelle. Les matériaux présentent très bien et les ajustements des différentes parties se montrent parfaits. Notons au passage que si Apple a longtemps semblé à la traîne en matière d’étanchéité de ses iPhone, la firme californienne se rattrape largement depuis. Pour preuve, ce nouvel iPhone va encore plus loin que la norme IP68 puisqu’il serait capable de résister 30 minutes à une immersion à une profondeur de 4 mètres. Même les sodas et le café ne devraient endommager ce très cher smartphone, vendu à partir de 1 259 euros… Cette très belle coque dissimule bien entendu une mécanique mise à jour sous le sceau de la vitesse. Nous retrouvons ainsi le nouveau processeur A13 Bionic présenté par Apple comme étant 20 % plus puissant que le A12 de la précédente génération d’iPhone et 40 % plus efficient du point de vue énergétique. Cette puce est accompagnée par une nouvelle mouture du Neural Engine, le composant dédié à l’intelligence artificielle. Là aussi, Apple évoque un gain de 20 % pour la capacité de traitement avec une consommation électrique réduite de 15 %. La marque a aussi développé un circuit graphique largement optimisé. Pour le reste, l’ergonomie générale n’évolue pas. L’emplacement des différentes commandes tombe facilement sous les doigts. Nous avons cependant trouvé que l’utilisation d’une coque, y compris un modèle signé Apple, rendait ardue la manipulation du bouton basculant destiné à passer le smartphone en mode silencieux.

L'écran

De prime abord, rien ne semble changer entre l’iPhone 11 Pro Max et le Xs Max de 2018 : même diagonale, 6,5 pouces en l’occurrence, et même définition de 2688 x 1242 pixels. Cela donne une densité de 458 ppp : un chiffre garantissant une grande finesse d’affichage. En réalité, cet écran est plus innovant qu’il ne le laisse paraître, car il inaugure une nouvelle technologie de dalle AMOLED qu’Apple nomme Super Retina XDR, XDR signifiant Extreme Dynamic Range. Cela permet d’atteindre une luminosité exceptionnelle avec 800 nits au soleil, voire 1200 nits si l’iPhone affiche une vidéo HDR. Vous l’aurez compris, Apple nous promet monts et merveilles, à confronter aux résultats obtenus au sein de notre laboratoire.

Apple iPhone 11 Pro Max

@ LaboFnac

Commençons par la colorimétrie. Notre iPhone de test obtient un delta U’V’ de 0,009 soit un très bon score équivalent à celui du Samsung Galaxy S10 ou encore du OnePlus 7T Pro. En rentrant dans le détail, on peut apprécier un vert parfait et du cyan, du magenta et du jaune proches de la même perfection. Seuls les rouges et les bleus sont légèrement en retrait. Avec un taux de contraste de 539:5 selon nos mesures, l’iPhone 11 Pro Max se situe parmi les tout meilleurs. En revanche, pas de miracle en ce qui concerne la mesure du gamma, c’est-à-dire la capacité de la dalle à restituer toutes les nuances du blanc au noir. Ce test met à mal bien des smartphones, et le nouvel iPhone ne fait pas exception à la règle.

Apple iPhone 11 Pro Max

@ LaboFnac

Notre dernier test concerne la directivité de l’écran. C’est une donnée très importante, car elle traduit le fait que l’écran demeure lisible lorsque l’utilisateur fait pas tout à fait face à son mobile. Eh bien l’iPhone Pro Max excelle dans ce domaine. En effet, lorsque l’angle de vue de l’utilisateur passe de 0 à 15°, son écran ne perd que 3 % de luminosité (de 239 à 224 cd/m²). Autant dire une perte à peine perceptible par l’utilisateur. Avec un angle de 30°, la luminosité baisse de 32 % par rapport à un angle nul avec une luminosité de 175 cd/m². Celle-ci dépasse encore les 100 cd/m² lorsque l’utilisateur se trouve à 45° de l’écran de son smartphone. Pour résumer, l’écran du nouvel iPhone est un modèle de lisibilité ! À l’usage, le smartphone vedette d’Apple dispose donc d’un très bel écran avec comme cerise sur le gâteau un traitement oléophobique véritablement impressionnant. Sans surprise, iOS 13 n’offre pas plus de possibilités de réglage que les versions antérieures du système d’exploitation d’Apple. Il est possible d’activer ou non la technologie True Tone pour que l’iPhone s’adapte automatiquement aux conditions environnantes pour offrir le meilleur rendu des couleurs possible. On retrouve aussi Night Shift qui affiche des couleurs chaudes moins fatigantes pour les yeux le soir venu.

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
8.87.610458.04

L'interface utilisateur

L’iPhone 11 Pro Max embarque sans surprise iOS 13 la dernière version du système d’exploitation mobile d’Apple. Les nouveautés sont nombreuses, parfois dispensables, mais au final suffisent à donner un coup de jeune à cet OS toujours aussi stable et optimisé. Nouveauté la plus visible, Apple cède enfin aux sirènes du mode sombre. Le blanc ou le gris des applications laissent leur place à du noir. Si la raison officielle demeure, à l’instar de la concurrence Android, les potentielles économies d’énergie grâce à un écran AMOLED où les noirs correspondent tout simplement à des pixels éteints et donc sans impact sur la batterie, il n’en demeure pas moins que l’argument esthétique prime. La bascule vers le mode sombre apporte un côté plus élégant, plus « technique » qui généralement plaît beaucoup. Elle se fait très facilement en un clic et cela sied plutôt bien à l’interface de l’iPhone. Malheureusement, toutes les applications tierces n’en tirent pas profit. Le clavier accueille par ailleurs un nouveau mode de saisie qui permet de sélectionner les lettres en glissant le doigt sur le clavier, un mode Swype qui existe depuis toujours ou presque sur les smartphones Android. Certains sont fans, mais ce n’est pas vraiment notre cas, mais il est très simple de désactiver cette fonction qui ne gênera donc pas très longtemps les réfractaires. En revanche, nous avons eu plus de mal à adopter les nouveaux gestes pour sélectionner une portion de texte par exemple. Quant à Siri, il bénéficie d’améliorations palpables.

Apple iPhone 11 Pro Max

@ LaboFnac

iOS 13 regorge de nouveautés pas toujours visibles ou immédiatement exploitables, mais rien de véritablement déstabilisant si vous avez quelques années d’utilisation d’un iPhone derrière vous. Finalement, les principales innovations proviennent des services proposés par Apple. C’est le cas notamment d’Arcade, un abonnement accessible, 5 euros mensuels, donnant accès à un catalogue de plus de 100 jeux complets et utilisables à tout moment, car ils se téléchargent et s’installent dans le smartphone. Votre iPhone pourra aussi vous faire découvrir les programmes exclusifs de TV+ le service de sVOD d’Apple au catalogue encore peu fourni, mais le géant américain met de gros moyens pour développer celui-ci très rapidement.

Apple iPhone 11 Pro Max

@ LaboFnac

Les performances

Les nouveaux iPhone inaugurent la plateforme matérielle A13 Bionic composée pour l’essentiel du processeur applicatif éponyme. Au programme, une toute nouvelle architecture rassemblant six cœurs. On retrouve ainsi deux cœurs très hautes performances Lightning cadencés à 2,65 GHz et quatre cœurs Thunder à 1,82 GHz pour les tâches réclamant moins de puissance pure. Gravée en 7 Nm et couplée pour l’occasion à 4 Go de mémoire vive, cette mécanique s’est montrée tout simplement bluffante face à notre test de performance. Dans cet exercice qui s’appuie sur l’exécution de script JavaScript, l’iPhone 11 Pro Max relègue les haut de gamme Android à plusieurs longueurs. Les processus très légers sont avalés avec un framerate de 38 fps pour un temps de réponse de seulement 27 ms. À titre de comparaison, un S10 se contente de 16 fps et 82 ms et le OnePlus 7T Pro de 14 fps et 73 ms. Mais le plus impressionnant est qu’alors que les smartphones Android s’essoufflent très rapidement lorsque les processus croissent en difficulté, l’iPhone conserve sa superbe. Face aux processus très complexes, l’iPhone 11 Pro Max a conservé un framerate de 31 fps pour un temps de réponse de 32 ms. Dans le même scénario, le S10 chute à 4 fps pour un temps de réponse de 246 ms. L’optimisation réalisée par Apple impressionne et l’iPhone 11 Pro Max semble imperturbable. Les tâches les plus gourmandes sont avalées avec un sourire et un merci ! À l’usage, la réactivité est totale, y compris face aux jeux les plus détaillés. En maîtrisant totalement l’OS et le hardware, Apple peut conserver sans frémir son leadership.

La photo et la vidéo

Pour son millésime 2019, Apple a décidé de frapper très fort dans le domaine de la photo avec une proposition complète et peaufinée dans tous les détails tant du point de vue logiciel que matériel. On trouve ainsi désormais une triple caméra arrière. Le module principal est une petite évolution de celui de la précédente génération d’iPhone avec toujours un capteur de 12 mégapixels associé à une optique stabilisée équivalent à un 26 mm argentique. Celle-ci s’appuie sur six lentilles et présente une ouverture  f/1,8. On retrouve la technologie focus pixels, mais désormais étendue à 100 % de la surface du capteur. Il s’agit de pixels utilisés pour la mise au point. Apple annonce ainsi que l’autofocus serait jusqu’à trois fois plus véloce en basse luminosité, une donnée très importante pour éviter les flous. La seconde caméra est un téléobjectif x2, un 52 mm donc. Cette optique est améliorée par rapport à celle équipant l’iPhone Xs Max puisque son ouverture passe de f/2,4 à f/2,0, ce qui est censé nettement améliorer son comportement lorsque la lumière manque. Le capteur demeure un 12 mégapixels, tout comme celui qui équipe le troisième module, inédit sur un iPhone, puisqu’il s’agit d’un très grand-angle. L’optique à cinq éléments présente une ouverture de f/2,4. Elle équivaut avec son angle de vision de 120° à un 13 mm. Apple a beaucoup travaillé sur la calibration des trois caméras pour qu’elles proposent le même rendu chromatique.

Apple iPhone 11 Pro Max

@ LaboFnac

Nous avons bien entendu soumis le nouvel iPhone à toute une série de tests dans notre labo. Commençons par l’analyse du capteur principal. Nos sondes mettent en lumière son centrage parfait avec une homogénéité au diapason. Le capteur offre en revanche des possibilités de recadrage relativement limitées. Il peut toutefois compter sur une optique qui réalise un parcours quasiment sans faute. Elle obtient la note parfaite dans quasiment tous nos tests avec aucune aberration chromatique et aucune tendance à la distorsion mesurables. Elle présente simplement une très légère déformation géométrique. Face à une scène bien éclairée (500 lux) le niveau de restitution des détails n’a malheureusement rien d’exceptionnel. L’iPhone 11 Pro Max obtient une note de 6,4, correct sans plus. À 250 Lux, soit l’équivalent d’une pièce à la lumière tamisée, la sensibilité de la caméra principale se réduit nettement avec de nombreux détails qui sont désormais absents. Nous avons ensuite soumis le téléobjectif aux mêmes tests. Le capteur de 12 mégapixels se comporte sensiblement de la même manière que celui de la caméra principale. Même constat pour l’optique, d’excellente qualité, avec simplement une déformation géométrique plus marquée. Quant à sa capacité à capturer tous les détails d’une scène éclairée à 500 lux, le téléobjectif est à la peine avec une note au-dessous de la moyenne. Bien entendu, en basculant l’éclairage de notre zone de test à 250 lux, les choses ne s’arrangent pas.

Apple iPhone 11 Pro Max

@ LaboFnac

À l’avant, Apple a décidé d’upgrader l’équipement de son nouveau héraut en plaçant un capteur de 12 mégapixels contre 7 mégapixels précédemment couplé à une optique grand-angle de 23 mm. Il est possible d’effectuer d’un clic un zoom dans ce grand cliché. Le capteur se montre plutôt performant, mais notre Labo a décelé des possibilités de recadrage limitées. L’optique présente quelques défauts. Nos sondes évoquent ainsi quelques aberrations chromatiques et une déformation géométrique perceptible. Elles sont décidément sans pitié : la caméra frontale n’est pas très douée pour capturer tous les détails avec une sensibilité très moyenne.

Apple iPhone 11 Pro Max

@ LaboFnac

À l’usage, la réactivité de l’iPhone est un vrai régal. L’application se lance en une fraction de seconde et grâce à son autofocus tout aussi véloce les premiers clichés s’enchaînent très rapidement. L’ergonomie de cette application évolue avec iOS 13, Apple continuant à miser davantage sur la simplicité d’utilisation que sur la richesse des réglages proposés. Les utilisateurs les plus avancés pourront éventuellement se sentir parfois un peu frustrés… Sous un beau soleil, la précision de la mise au point et le rendu naturel des couleurs sautent rapidement aux yeux, c’est le cas de le dire. Lorsque la lumière baisse, le nouvel iPhone fait mieux que son prédécesseur en préservant davantage les détails. Un mode nuit fait enfin son apparition. Il s’active automatiquement lorsque la lumière manque réellement et il se montre efficace sans toutefois atteindre le niveau d’un Google Pixel 4. Le téléobjectif offre un bon rendu lui aussi, mais il faut lui offrir une scène bien éclairée pour cela.

Apple iPhone 11 Pro Max

@ LaboFnac

Mais c’est un constat qui peut être repris pour quasiment tous les smartphones du marché. Enfin le très grand-angle est très réussi et produit des clichés de paysage agréables avec un parti pris pour offrir un rendu très naturel contrairement à la plupart de la concurrence qui n’hésite pas à booster les couleurs. Malgré tout, lorsque la lumière manque, l’ultra grand-angle de l’iPhone 11 Pro Max ne fait pas beaucoup mieux que les haut de gamme Android avec un bruit numérique rapidement présent. Apple a cependant comme toujours ou presque un petit truc en plus. L’utilisateur peut réaliser des photos classiques et à tout moment voir ce qu’elles donneraient en ultra grand-angle en jouant sur la transparence de l’interface de l’application. Plus fort encore, il est possible de capturer systématiquement un cliché ultra grand-angle en activant la fonction idoine. À l’issue de nos tests, force est de constater qu’Apple a tenu ses promesses : le rendu chromatique est très proche sur les trois caméras. Comme souvent chez la marque à la pomme, l’homogénéité et la simplicité d’utilisation sont au-dessus du lot, même si les ténors dans le secteur de la photo font souvent mieux. Enfin le mode portrait progresse encore sans pour cela avoir recours à un capteur dédié. C’est sans doute le plus efficace du moment. Les selfies affichent un bon niveau de détails et l’iPhone s’accommode plutôt bien des contre-jours. Quant à la vidéo, la suprématie de l’iPhone depuis plusieurs générations : les séquences tournées en 4K à 60 images par seconde affiche une impressionnante fluidité.

Apple iPhone 11 Pro Max

@ LaboFnac

Photo & vidéo

 
6.6

Le rendu audio

Dénué de prise casque jack 3,5 mm, l’iPhone 11 Pro Max se passe également d’adaptateur, preuve ultime qu’il faut définitivement faire une croix sur ce connecteur analogique. L’heure est donc au Bluetooth, il faut s’y faire. Ce smartphone peut aussi compter sur deux haut-parleurs qui bénéficient de la certification Dolby Atmos. Bien entendu, il ne faut pas s’attendre à une spatialisation digne d’un système home cinéma, mais l’iPhone présente une scène large avec une stéréophonie perceptible par l’oreille un tant soit peu aiguisée. La puissance est aussi au rendez-vous ce qui n’est pas vraiment le cas des graves. Un chapitre plutôt à mettre au crédit du 11 Pro Max.

Audio

Sortie casque HP
5.15.4

Réponse en fréquence

La qualité de réception (performances radio)

L’iPhone 11 Pro Max s’appuie sur un modem 4G dernier cri capable de supporter un débit maximal théorique de l’ordre du gigabit/s et bien entendu toutes les bandes de fréquence en vigueur en France. Nous avons évalué ce smartphone dans notre laboratoire afin d’en évaluer les performances radio. Pour le GSM, il se montre à l’aise que ce soit en 900 ou en 1 800 MHz. Petit bémol cependant, il affiche une forte déviation de directivité en 1 800 MHz. Pour la 3G, le tableau est très contrasté avec par exemple une mauvaise sensibilité. Même son de cloche avec la 4G avec des résultats variant beaucoup en fonction des bandes de fréquence. L’iPhone se montre à l’aise dans les bandes 4G 28 (725 MHz), 20 (800 MHz) et 7 (2 600 MHz), mais il présente là aussi une sensibilité et des débits déficients pour les deux bandes récentes (1 950 et 1 800 MHz). Apple a aussi intégré une e-SIM, une SIM logicielle qui permet d’activer en quelques clics un second abonnement mobile. Pratique notamment en situation de roaming.

Enfin, nous retrouvons le Bluetooth 5.0 et la toute dernière génération de Wi-Fi le 802.11ax également connu sous la dénomination de Wi-Fi 6.0.

L'autonomie

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les iPhone sont particulièrement attendus au tournant autour de la question de l’autonomie, car ce n’est vraiment le point fort des smartphones Apple. Le 11 Pro Max marque une avancée dans le secteur. Cela commence par l’intégration d’une grosse batterie de presque 4000 mAh, 3969 mAh, une capacité qui se rapproche enfin de celle des smartphones Android. Apple a par ailleurs travaillé sur la vitesse de recharge et fournit donc un adaptateur secteur d’une puissance de 18 W. Nous avons mesuré dans notre Labo un temps de charge complet de 2h02. La recharge sans-fil demeure présente. Nous sommes encore loin des ténors dans cet exercice qui peuvent prendre deux fois moins de temps. Face à notre test d’autonomie basé sur JavaScript, notre iPhone a cédé en 9h39 : ce n’est pas une autonomie exceptionnelle, mais ce chiffre soutient la comparaison avec la concurrence. En effet, le Samsung Galaxy Note 10+ a résisté 11 heures. En pratique, l’autonomie dépend bien évidemment de votre niveau d’utilisation. Dans notre cas, une grosse journée est tout à fait à la portée de cet iPhone, un gain sensible par rapport à la précédente génération. iOS 13 met à disposition de l’utilisateur un écran permettant d’évaluer précisément l’état de la batterie de ses iPhone avec quelques techniques pour en assurer la tenue dans le temps.

Autonomie

Note d'autonomie Temps de charge
2:02
10

Conclusion

En faisant abstraction du tarif élitiste des iPhone, une tradition qui ne semble pas vraiment effrayer les aficionados de la marque, il ne fait aucun doute que ce nouveau millésime est une belle réussite. L’iPhone 11 Pro Max est un très beau smartphone, surtout dans sa livrée verte, qui jouit en sus d’une qualité de fabrication tout simplement parfaite. Il progresse sur tous les plans, avec par exemple une autonomie enfin convenable, tandis que sa partie photo est plus précise et efficace que jamais. L’intégration d’un ultra grand-angle élargit encore le champ des possibles pour peu d’avoir l’âme d’un artiste. Le plus impressionnant peut-être est la fluidité imperturbable dont fait preuve l’iPhone 11 Pro Max, sachant qu’au-delà de l’impression, cette mécanique savamment concoctée survole littéralement notre test de performance. Les fans de l’univers Apple seront donc aux anges avec ce nouveau modèle qui sait sublimer les traditionnels points de fort des iPhone tout en innovant par petites touches.

Note technique du Labo

Autonomie

Note d'autonomie Temps de charge
2:02
10

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
8.87.610458.04

Photo & vidéo

 
6.6

Communication

2G 3G 4G
8.47.38.2

Audio

Sortie casque HP
5.15.4

A partir de 1259€00 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.