LaboFnac

Prise en main des Google Pixel 3 et Pixel 3 XL : nous avons déjà pu les essayer !

Google Pixel 3 XL

Classiques dans leur approche, les Pixels 3 et Pixel 3 XL séduisent par un design attractif et un logiciel aux mises à jour rapides garanties. S’ils ne semblent souffrir d’aucun défaut rédhibitoire, hormis peut-être une mémoire limitée qui pourra gêner les stockeurs compulsifs, ils ne brillent pas non plus par une originalité réelle. L’efficacité suffira-t-elle à convaincre, et les amateurs de photographie seront-ils comblés par l’unique module dorsal des deux smartphones ? Au regard de la prestation remarquée du Pixel 2 dans ce domaine, Google a de quoi être confiant. Néanmoins, nous ne manquerons pas de nous pencher sur cet aspect (et tous les autres d"ailleurs) lors de notre test complet, à venir prochainement. Rappelons d’ici là que le Pixel 3 présenté ce jour sera facturé au prix conseillé 859 euros, et le Pixel 3 XL coûtera 959 euros, tous deux en version 64 Go. Comptez 99 euros pour le Pixel Stand.

A partir de 565€95 sur la Fnac.com Acheter

Le dernier de la lignée Nexus de Google date - déjà - de 2016. Depuis, c'est la gamme Pixel, conçue par Google en interne et fabriqués par un tiers, en l’occurrence HTC, qui fait figure de porte-drapeaux du savoir-faire du géant de Mountain View. Mais les smartphones Pixel étaient réservés à une poignée de pays, dont la France était exclue. Pour sa troisième génération, Google ouvre les vannes et annonce la sortie hexagonale de ses Pixel 3 et Pixel 3 XL. Nous avons fait les présentations.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette fournée 2018 aura subi de nombreuses fuites d’informations. Entre les traditionnels leaks et les indiscrétions de revendeurs de l’autre côté du globe, il était bien difficile d’ignorer les caractéristiques exactes des deux nouveaux mobiles avant leur annonce. Comme prévu, les Pixel 3 et Pixel 3 XL s’avèrent résolument haut de gamme, sans pour autant révolutionner les codes de leur lignée.

Google Pixel 3

© Google

Design et écran

Les Pixel 2 ne sont pas arrivés jusque dans l’Hexagone. Leur design est donc un peu moins connu que celui des smartphones vedette de marques concurrentes. Google, avec l’aide d’ingénieurs HTC qui ont rejoint son giron il y a quelques mois, a de nouveau employé les codes esthétiques de la précédente génération, tout en les modernisant pour mieux coller aux goûts du moment. Ce qui se traduit par l’emploi d’un verre traité anti-rayures au dos, où l’on retrouve d’ailleurs un lecteur d’empreintes rond qui semble à première vue judicieusement placé sur les deux mobiles. Déclinés en coloris aux petits noms très Google (“simplement noir”, “résolument blanc” et “subtilement rose”), les smartphones jouent la carte du ludique avec leur bouton d’allumage coloré en rose ou en vert. La première impression est agréable : les tranches tout en rondeurs sont confortables en main, et le poids contenu. On y retrouve la bande contrastante au niveau de la partie supérieure de la coque dorsale des deux appareils.

Google Pixel 3

© Google

En façade, aucun bouton n’est présent sur la bande noire située sous l’écran des Pixel 3 et Pixel 3 XL. Il faut dire qu’Android 9.0 Pie, la dernière version du système d’exploitation de Google, mise sur un unique bouton Home et sur une navigation par gestes (voir notre dossier dédié aux nouveautés d’Android 9.0 Pie). Deux haut-parleurs siègent en façade. Ils viennent encadrer un écran de 5,5 pouces sur le Pixel 3, pour une définition de 2 160 x 1 080 pixels et une densité de 443 pixels par pouce. Sur le Pixel 3 XL, l’afficheur atteint une diagonale de 6,3 pouces, tandis que la définition grimpe à 2 960 x 1 440 pixels et la densité à 523 pixels par pouce . Dans les deux cas, il s’agit de dalles OLED au ratio 18:9, et protégées par du verre Corning Gorilla Glass 5.

Google Pixel 3 XL

© Google

Si la première impression est bonne tant en termes de luminosité que de vivacité des couleurs, les bordures de ces écrans semblent un peu loin des plus fines du marché. Il faut dire que sur le Pixel 3, des bandes noires occupent les parties inférieure et supérieure du smartphone, et qu’une encoche – pas la plus étroite du moment non plus – est présente sur le Pixel 3 XL. Notez, sans surprise, la présence d’un port USB Type-C dédié à la charge des deux mobiles… mais l’absence d’une prise jack. Logique, penserez-vous : Google (re)lance simultanément ses PixelBuds, des écouteurs Bluetooth.

Écouteurs Pixel 3

Les écouteurs Type-C fournis avec les Pixel.© Google

Le multimédia (forcément) à l’honneur

Comme nous le précisions plus haut, Google compte mettre le son à l’honneur sur ses smartphones, mais pas seulement. La photographie, saluée sur les précédents Pixel, devrait elle aussi compter parmi les points forts des mobiles. Mais avec une surprise de taille : alors que les mobiles des marques concurrentes  – on pense au LG V40 ThinQ, au futur Huawei Mate 20 Pro ou au récent Samsung Galaxy A7 (2018) – multiplient les capteurs photo, les Pixel 3 et 3 XL ne proposent toujours qu’un seul module dorsal (f/1,8), avec un capteur de 12,2 mégapixels. Ce qui ne signifie pas forcément d’ailleurs que les clichés ne seront pas détaillés ou lumineux, pixels de 1,4 µm obligent. Les premiers exemples que nous avons pu visionner nous ont semblé prometteurs, mais ces appareils photo demanderont à être examinés dans les règles, lors de leur passage dans notre Labo.

Google Pixel 3

© Google

Ils proposent quoi qu’il en soit des fonctionnalités nombreuses destinées à améliorer l’expérience : un mode portrait, une fonction “top shot” capturant plusieurs photos, parmi lesquelles le smartphone propose la meilleure, fonction Google Lens accessible dans l’aperçu de l’appareil photo, mode “Super Zoom”… La firme de Mountain View promet quoi qu’il en soit “la meilleure expérience photo propulsée par [son] intelligence artificielle”.

Google soigne également sa copie au rayon des selfies, proposant même en façade deux modules photo de 8 mégapixels en façade. Le premier offre un grand-angle (97°), un capteur de 8 mégapixels, une mise au point fixe et une ouverture f/2,2. Quant au second, lui aussi avec un capteur de 8 mégapixels, il propose bien l’autofocus (à détection de phase), ainsi qu’une ouverture plus lumineuse (f/1,8). Outre un mode portait là aussi accessible, cette configuration permet théoriquement de réaliser des selfies incluant jusqu’à 11 personnes. Une fonction effectivement pratique et que nous avons pu éprouver avec succès, de même que son option “Photo Booth” détectant les sourires.

Pour finir, Google propose quelques astuces pratiques, telle l’ouverture de l’application Photo par un double-clic sur la touche Power, ou encore le passage de l’appareil dorsal à l’APN frontal en secouant le téléphone.

Performances et autonomie

Sur le plan de la configuration matérielle, Google ne surprend pas puisqu’il opte pour la puce la plus performante à ce jour dans l’écosystème Android, à savoir le Snapdragon 845 de Qualcomm. Elle se trouve ici flanquée d’une puce dédiée à la sécurité des données. Couplée à 4 Go de RAM, cette configuration livre à première vue une expérience fluide qui fait tourner sans peine Android 9.0 Pie. En revanche, le stockage non extensible des terminaux pourra paraitre un peu chiche aux gros consommateurs de multimédia, du moins dans la version de base de 64 Go. Ceux qui veulent davantage pourront toujours se tourner vers les modèles embarquant 128 Go de stockage.

Google Pixel Stand

Le Pixel Stand (avec un Pixel 3 XL) © Google

Côté batterie, le Pixel 3 dispose d’une capacité de 2915 mAh quand le Pixel 3XL monte jusqu’à 3430 mAh. Google promet une vraie journée d’usage dans les deux cas. Nous nous ferons évidemment un devoir de le vérifier en Labo. Reste qu’outre un système de charge rapide, ces Pixel profitent aussi de l’induction, puisqu’ils sont compatibles avec la technologie Qi. Ils pourront d’ailleurs être associés à un chargeur 10 W baptisé Pixel Stand et qui, sur une table de chevet par exemple, les transformera en écrans intelligents. Les smartphones pourront afficher un Wake-up screen, c’est-à-dire des informations utiles à l’heure du lever (météo, trafic routier…), jouer les simulateurs d’aube et, grâce à leur mode always-on, servir de réveil.

Pour finir, voici un rappel des principales caractéristiques techniques du smartphone :

 Google Pixel 3Google Pixel 3 XL
Dimensions68,2 x 145,6 x 7,9 mm pour 148 g76,7 x 158 x 7,9 mm pour 184 g
EcranOLED flexible de 5,5 pouces (2160 x 1080 pixels), 18:9, HDROLED flexible de 6,3 pouces (2960 x 1440 pixels), 18,5:9, HDR
EtanchéitéIP68IP68
Batterie2915 mAh3430 mAh
ChipsetQualcomm Snapdragon 845Qualcomm Snapdragon 845
RAM4 Go (LPDDR4x)4 Go (LPDDR4x)
Stockage64 ou 128 Go64 ou 128 Go
Caméra arrière12,2 mégapixels Dual Pixel (1,4 μm), ouverture f/1.8, champ de vision 78°, stabilisation optique12,2 mégapixels Dual Pixel (1,4 μm), ouverture f/1.8, champ de vision 78°, stabilisation optique
Caméra avant2 x 8 mégapixels (une optique grand-angle f/2.2, 97°, mise au point fixe, et une autre f/1.8 75°, mise au point à détection de phase)2 x 8 mégapixels (une optique grand-angle f/2.2, 97°, mise au point fixe, et une autre f/1.8 75°, mise au point à détection de phase)
RechargeUSB Type-C 18W, sans fil QiUSB Type-C 18W, sans fil Qi
Prise jackNonNon
ConnectivitéWi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac 2x2 MIMO 2,4 GHz et 5 GHz
Bluetooth 5.0 + LE
NFC
Google Cast
Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac 2x2 MIMO 2,4 GHz et 5 GHz
Bluetooth 5.0 + LE
NFC
Google Cast
LTECatégorie 16Catégorie 16
AccessoiresÉcouteurs Pixel USB Type-C
Adaptateur USB Type-C vers jack 3,5 mm
Écouteurs Pixel USB Type-C
Adaptateur USB Type-C vers jack 3,5 mm

Conclusion

Classiques dans leur approche, les Pixels 3 et Pixel 3 XL séduisent par un design attractif et un logiciel aux mises à jour rapides garanties. S’ils ne semblent souffrir d’aucun défaut rédhibitoire, hormis peut-être une mémoire limitée qui pourra gêner les stockeurs compulsifs, ils ne brillent pas non plus par une originalité réelle. L’efficacité suffira-t-elle à convaincre, et les amateurs de photographie seront-ils comblés par l’unique module dorsal des deux smartphones ? Au regard de la prestation remarquée du Pixel 2 dans ce domaine, Google a de quoi être confiant. Néanmoins, nous ne manquerons pas de nous pencher sur cet aspect (et tous les autres d"ailleurs) lors de notre test complet, à venir prochainement. Rappelons d’ici là que le Pixel 3 présenté ce jour sera facturé au prix conseillé 859 euros, et le Pixel 3 XL coûtera 959 euros, tous deux en version 64 Go. Comptez 99 euros pour le Pixel Stand.

A partir de 565€95 sur la Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.