LaboFnac

Prise en main du Huawei P Smart+ : un grand écran et de l’IA pour séduire les jeunes

Huawei P Smart+

Après un P Smart très classique en son genre, Huawei livre avec le P Smart+ un smartphone davantage travaillé en termes de design, si bien qu'il semble faire partie de la famille P20. Il se destine avant tout à des utilisateurs plutôt jeunes, gros consommateurs de contenus multimédias et adeptes du selfie, mais qui ne peuvent s'offrir un P20 ou P20 Pro. Efficace lors de nos premiers essais, le terminal se distingue essentiellement par un très grand écran agréable à utiliser, et quelques nouveautés logicielles bienvenues. Il lui faudra néanmoins nous convaincre sur d'autres points cruciaux : sa puissance, que nous évaluerons en Labo, ainsi que son autonomie.

Moins de six mois après le P Smart, Huawei propose une seconde version de son smartphone de milieu de gamme. Un modèle grand format baptisé P Smart+ que nous avons eu l'occasion d'essayer. Premières impressions.

Huawei P Smart+

© Fahim Alloul / LaboFnac

Dans la cour des grands

Alors que les Mate ne dépassent pas les 6 pouces, le P Smart+, avec son écran de 6,3 pouces, fait figure de géant dans l’univers de la marque. Du moins sur le papier, puisqu’une rapide comparaison montre qu’en réalité, le smartphone fait peu ou prou la même taille qu’un Mate 10 Pro grâce à l’adoption du ratio 19,5:9 et de l’encoche « notch » en haut de son écran. Mais avec des dimensions de 157,6 x 75,2 x 7,6 mm, il n’en reste pas moins un très grand smartphone que les petites mains risquent de peiner à utiliser. On note d’ailleurs que le lecteur d’empreintes est situé un peu plus haut que sur le Mate 10 Pro, ce qui pourra le rendre difficile d’accès là aussi aux petites mains.

Huawei P Smart+

© Fahim Alloul / LaboFnac

Outre ces détails, force est de constater que Huawei a comme à son habitude soigné sa copie. Le smartphone, qui lorgne du côté des séries P, est doté d’un châssis en métal et présente des bordures arrondies agréables sous la paume. Les tranches de l’écran sont elles aussi adoucies et le dos, vitré, produit son petit effet. Si les photos ci-dessous présentent le modèle noir, très sobre, le P Smart+ se décline en version bleu-violet aux reflets changeants. Ce type de revêtement étant sujet aux traces de doigts et aux rayures, on aura tendance à conseiller l’emploi d’une coque, d’autant que le mobile, par sa grande taille et son dos très lisse, pourrait s’avérer glissant.

Huawei P Smart+

© Fahim Alloul / LaboFnac

Son faux-air de P20 se traduit non seulement par l’adoption d’un dos vitré, contrairement à celui du P Smart, conçu en métal, mais aussi par un module photo à deux capteurs alignés verticalement.  Néanmoins, on repère des différences notables. Contrairement aux séries P et Mate, le P Smart+ conserve une prise jack, et permet de choisir entre une deuxième SIM et une carte microSD. Dommage néanmoins que l’USB Type-C fasse défaut au smartphone qui se contente donc d’un port micro-USB 2.0.

Huawei P Smart+

© Fahim Alloul / LaboFnac

L'écran et l'interface

Conformément à son positionnement, le P Smart+ ne fait pas appel à une dalle AMOLED, réservée aux Mate et P. Sa dalle IPS mise davantage sur le confort d’une grande diagonale. Ses 6,3 pouces sont donc associés à une définition Full HD+ qui, ratio 19,5:9 oblige, correspond à 2340 x 1080 pixels. À l’usage, pas de souci, ses 409 ppp suffisant largement au visionnage de contenus multimédias. Il faudra au smartphone passer l’épreuve de nos tests Labo pour en vérifier le contraste et la colorimétrie, même si les premières impressions que laisse le mobile sont positives.

Huawei P Smart+

© Fahim Alloul / LaboFnac

Cet écran, pour occuper plus de 80 % de la façade du P Smart+, présente une encoche. Celle-ci peut être masquée par une option logicielle affichant une barre noire en haut de la dalle, comme sur les récents P20.

Le P Smart+ affiche une nouvelle interface : Emotion UI 8.2, basée sur Android 8.1 Oreo. Pas la peine d’y chercher une refonte visuelle, puisque l’interface est parfaitement semblable à EMUI 8.1. Les habitués ne seront donc pas perdus, et profiteront de quelques ajouts multimédias bienvenus. Cousin des Game Tools de Samsung, présentés sous la forme d’une option présente dans les paramètre système des mobiles, le Gaming Mode prend l’apparence d’une application depuis laquelle le joueur lance les jeux installés sur le smartphone. Des paramètres de type « ne pas déranger » et le mode Turbo GPU sont alors activés, afin de séduire les fans de franchises ludiques sur mobiles. Toujours à destination des jeunes, un mode Fête permet de mutualiser les playlists en créant une passerelle WiFi entre plusieurs mobiles. Il suffit d’inviter ses amis à se connecter à l’app (via un simple QR Code) pour centraliser les titres.

La photo à l'honneur

Sans surprise, le P Smart+ est dépourvu de la certification Leica qui reste l’apanage des séries P et Mate. Il n’en propose pas moins un double module photo dorsal rappelant franchement celui du P20 Lite, puisqu’il affiche 16 mégapixels pour son capteur dorsal (ouverture f/2.2) et 2 MP pour le second capteur, dédié à la profondeur. Ses performances sont donc à l’avenant : correctes de jour, avec des effets de bokeh plus ou moins réussi selon les cas, et un mode portrait qui devrait ravir les fans du genre… sous réserve de désactiver le mode beauté qui, par défaut, gomme tout détail aux visages sur lesquels il est appliqué. Attention aussi au mode IA également activé par défaut, et qui peut offrir des résultats manquant de naturel. Il pourra néanmoins sauver quelques clichés à l’occasion. Notez également que pour accéder aux modes complémentaires (HDR, cliché nocturne, Pro…), il faut désormais faire défiler les autres modes photo en balayant de droite à gauche. C’est un peu longuet pour les plus pressés.

Huawei P Smart+

© Fahim Alloul / LaboFnac

En façade, le P Smart+ s’offre un capteur de 24 mégapixels, cette fois comme les P20 et P20 Pro. Celui-ci est flanqué d’un second capteur (2 MP également), dédié évidemment au mode portrait. On retiendra qu’outre la promesse de clichés détaillés, cet appareil photo pour selfies propose des filtres en réalité augmentée plutôt sympathiques en ce qu’ils permettent de créer très facilement des GIF à partager. Là encore, la cible de Huawei est plutôt jeune et adepte des réseaux sociaux.

Conclusion

Après un P Smart très classique en son genre, Huawei livre avec le P Smart+ un smartphone davantage travaillé en termes de design, si bien qu'il semble faire partie de la famille P20. Il se destine avant tout à des utilisateurs plutôt jeunes, gros consommateurs de contenus multimédias et adeptes du selfie, mais qui ne peuvent s'offrir un P20 ou P20 Pro. Efficace lors de nos premiers essais, le terminal se distingue essentiellement par un très grand écran agréable à utiliser, et quelques nouveautés logicielles bienvenues. Il lui faudra néanmoins nous convaincre sur d'autres points cruciaux : sa puissance, que nous évaluerons en Labo, ainsi que son autonomie.

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.