LaboFnac

Prise en main du Huawei P40 Pro : peut-il être le meilleur photophone du moment sans Google ?

test Huawei P40 Pro

Le P40 Pro succède à un excellent P30 Pro, dont les performances photo nous avaient séduits. Le smartphone profite d’un équipement amélioré aux niveaux matériel et logiciel et se veut capable d’offrir la meilleure expérience du marché, notamment au niveau de son zoom optique. Reste que le mobile débarque sans les services Google, ce qui lui complique la tâche, et ce malgré la multiplication des services que nous avons détaillés ici. À un prix de lancement équivalent à ceux des haut de gamme concurrents (1099 euros), le smartphone de Huawei n’a donc pas le droit à l’erreur, et devra confirmer l’efficacité dont il semble faire preuve à l’occasion d’un test Labo.

A partir de 949€00 sur la Fnac.com Acheter

Au côté du P40, le P40 Pro fait aujourd’hui ses débuts. Le dernier-né de Huawei n’est pas tout à fait le fleuron de la marque, le P40 Pro+ - inédit dans la gamme - occupant cette place, à la manière d’un modèle Ultra chez Samsung. Moins onéreux, il est néanmoins appelé à être davantage mis à l’honneur. Nous l’avons essayé pour vous.

Si le P40 – lire notre prise en main – se présente comme un haut de gamme “classique” visant l’efficacité et le design, le P40 Pro affiche des ambitions autres. Plus perfectionné au rayon de la photo, plus grand et un peu mieux armé, il propose un écran de 6,58 pouces OLED, un Kirin 990 doté d’un modem 5G et accompagné de 8 Go de mémoire vive. Un stockage confortable de 256 Go est inclus, secondé par une carte Nano Memory (le format NM propriétaire dévoilé par Huawei en 2018). La connectique est riche : si la prise jack reste absente, on retrouve également deux slots nano-SIM, les cartes SIM physiques pouvant être remplacées par des eSIM. Huawei est également à jour au rayon des connectivités sans fil, son P40 Pro proposant du WiFi ax, c’est-à-dire le tout récent WiFi 6, mais aussi du Bluetooth 5.1 ainsi que du NFC.

Huawei P40 Pro

© LaboFnac

Quand Huawei voit grand

Le P40 Pro affiche des dimensions généreuses, très généreuses même, et passe le cap symbolique des 200 grammes que son aîné n’avait pas franchi. Il mesure ainsi 158,2 x 72,6 x 8,95 mm pour 203 grammes. Un mastodonte au regard des critères d’il y a un ou deux ans, mais difficile de lui en tenir rigueur : comparables en termes de format, un iPhone 11 Pro Max pèse 228 g et un Samsung Galaxy S20 Ultra, 222 g. Reste que Huawei propose là un modèle massif qui reste néanmoins confortable à la prise en main en raison d’un design tout en courbes. L’écran du smartphone est en effet incurvé en haut, en bas et sur les côtés, tandis que ses bordures se font presque inexistantes. Le dos du P40 Pro est lui aussi courbé, atténuant un peu son épaisseur et améliorant la préhension : c’est réussi à l’œil et en main. On aura tout de même tendance à conseiller l’usage d’une coque, un mobile aussi grand risquant d’échapper plus facilement des mains les plus maladroite. On note tout de même que la zone dédiée au lecteur d’empreintes, annoncée 30 % plus grand que sur le P30, est située haut sur l’écran, ce qui permet de le déverrouiller en le tenant à une seule main. Ce capteur nous a d’ailleurs paru efficace lors de nos essais.

Huawei P40 Pro

© LaboFnac

Au dos, rappelons que Huawei fait appel à une vitre à l’effet dépoli, peu sensible aux traces de doigts. Il intègre un bloc photo que l’on aura bien du mal à ne pas voir : comme sur la série Galaxy S20, il est rectangulaire et dépasse d’environ 1 mm. Il nuit donc à la stabilité du smartphone lorsqu’il est posé sur une surface plane, et constitue un parti-pris pouvant diviser. Nous reviendrons sur cet imposant module plus bas.

Huawei P40 Pro

© LaboFnac

Huawei P40 Pro

© LaboFnac

Terminons ce point en notant que le P40 Pro ne fait aucune concession côté puissance, avec son Kirin 990, qu’il est certifié IP68, c’est-à-dire étanche (contrairement au P40) et qu’il propose une charge sans fil rapide à 27 W et permet d’alimenter des appareils connectés grâce à de la charge inversée. Sa batterie de 4200 mAh profite d’une charge à 40 W en filaire : dans tous les cas, la charge est rapide. Nous devrons quant à nous tester davantage le smartphone en Labo pour en vérifier la puissance et l’autonomie réelle, même si les premières impressions sont bonnes.

Huawei P40 Pro

© LaboFnac

Elles le sont tout autant côté écran, la dalle OLED du P40 Pro, affichant 2640 x 1200 pixels sur une diagonale de 6,58 pouces, étant largement suffisante (441 ppp). Sa luminosité est élevée et la colorimétrie semble maîtrisée ; des éléments que nous vérifierons bien sûr en Labo. Et il a le mérite d’offrir un taux de rafraîchissement de 90 Hz appréciable notamment pour le gaming. On pourra regretter que Huawei ne propose pas de 120 Hz, tout en gardant à l’esprit que la consommation énergétique s’en serait probablement ressentie.

De nouvelles ambitions en photographie

Le P40 Pro+ a beau être le mieux équipée de la nouvelle famille Huawei, le P40 Pro est loin de faire pâle figure. Il profite d’éléments inaugurés sur les P30, à savoir la matrice rouge-jaune-jaune-bleu (RYYB), d’un zoom à structure périscopique et promet des améliorations logicielles nombreuses. Rappelons en outre que le partenariat de Huawei avec Leica est toujours en vigueur.

Huawei P40 Pro

© LaboFnac

Les options logicielles sont nombreuses, telle la suppression des reflets sur les vitres ou le choix automatique du meilleur cliché durant les prises de vue en rafale, ou encore la suppression d’éléments perturbant la prise de vue, tels des passants. Huawei met largement ses algorithmes à l’honneur donc, et mise en outre sur le zoom périscopique 5x avec RYYB pour séduire (50x en hybride). Il nous faudra l’évaluer en basse luminosité afin d’en déterminer les performances réelles, puisque c’est dans la pénombre que ce capteur est conçu pour être le plus efficace. Enfin, on note la présence d’un mode portrait riche en options. Quant à la vidéo, elle se maintient en 4K à 60 fps, mais est annoncée stabilisée même à l’ultra-grand-angle.

Ci-dessous, quelques exemples de clichés réalisés avec le P40 Pro :

  • Huawei P40 Pro

    À travers une vitre, avec suppression des reflets © LaboFnac

  • Huawei P40 Pro

    Avec zoom 5x © LaboFnac

  • Huawei P40 Pro

    À travers une vitre, avec reflets © LaboFnac

  • Huawei P40 Pro

    Avec zoom 5x en intérieur

Conclusion

Le P40 Pro succède à un excellent P30 Pro, dont les performances photo nous avaient séduits. Le smartphone profite d’un équipement amélioré aux niveaux matériel et logiciel et se veut capable d’offrir la meilleure expérience du marché, notamment au niveau de son zoom optique. Reste que le mobile débarque sans les services Google, ce qui lui complique la tâche, et ce malgré la multiplication des services que nous avons détaillés ici. À un prix de lancement équivalent à ceux des haut de gamme concurrents (1099 euros), le smartphone de Huawei n’a donc pas le droit à l’erreur, et devra confirmer l’efficacité dont il semble faire preuve à l’occasion d’un test Labo.

A partir de 949€00 sur la Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.