LaboFnac

Prise en main du realme 6 Pro : un milieu de gamme surprenant

test Realme 6 Pro

La mention “Pro” qui accompagne son nom pourrait laisser penser qu’il s’agit du plus haut de gamme du catalogue de realme, tandis que ce 6 Pro est en réalité la version peaufinée de son milieu de gamme, le realme 6. Et considéré comme tel, le realme 6 Pro fait mouche, du moins lors de nos premiers essais. Certes au prix de certains compromis - une dalle IPS plutôt qu’OLED, des bordures plates plutôt qu’incurvées, une épaisseur certaine, un lecteur d’empreintes sur le côté plutôt que sous l’écran -, le smartphone offre des qualités notables. Son écran 90 Hz d’abord, sa batterie conséquente permettant une charge rapide, son stockage généreux, son bloc photo complet (sans stabilisation toutefois) et sa prise jack en bonus en font un smartphone prometteur. Nous devrons bien sûr confirmer ces bonnes impressions lors d’un test complet en Labo, qui permettra de confirmer le très bon rapport qualité-prix qu'offre à première vue ce realme 6 Pro.

A partir de 349€00 sur la Fnac.com Acheter

Realme souffle sa première bougie sur le territoire hexagonal. La marque chinoise, dérivée initialement d’Oppo, fait partie des dernières pousses du géant chinois BBK Electronics, qui mise désormais sur le marché européen pour la faire grandir. En France donc, elle propose ce realme 6 Pro, non pas le fer-de-lance de son catalogue, mais son smartphone de milieu de gamme ambitionnant de rivaliser avec les modèles premium. Pari réussi ? Nous avons essayé le realme 6 Pro pour le savoir.

Le realme 6 Pro complète une gamme forte de trois appareils. Le realme 6, milieu de gamme (et complété par un modèle 6i un peu moins largement distribué), propose un écran de 6,5 pouces IPS (1080 x 2400 pixels), un chipset MediaTek Helio G90T, 4 ou 8 Go de RAM, une batterie de 4300 mAh et un quadruple module photo. Le modèle 6 Pro est à peine plus grand avec son écran de 6,6 pouces, mais opte pour une puce Snapdragon 720G flanquée de 6 à 8 Go de mémoire vive. Quatre appareils photo, une batterie identique et de la charge rapide sont au menu. Nous reviendrons sur ces éléments un peu plus bas.

Realme 6 Pro

© LaboFnac

Dans l’air du temps

Même dans l’univers du milieu de gamme, l’apparition de matériaux “nobles” tel le verre offre une impression haut de gamme palpable. Le realme 6 Pro n’échappe pas à la règle, et compte séduire avec sa coque dorsale au coloris dégradé du noir au bleu, et dont le reflet, lorsqu’il est incliné à la lumière, forme une sorte d’éclair promettant un fonctionnement rapide. L’effet est plutôt réussi (les traces de doigts qui l’accompagnent, un peu moins), et realme a le mérite d’offrir avec son mobile une coque en silicone transparent qui, si elle est épaisse et contribue à la sensation d’encombrement que produit son appareil, le protège sans masquer son design. Une allure qui pour le reste n’est pas follement originale : un quadruple module photo dorsal, aligné verticalement et nettement protubérant, n’est pas sans rappeler les derniers-nés de Xiaomi, Oppo ou OnePlus. En façade, realme ne sacrifie pas à des exigences de coût et cache le double appareil photo frontal de son smartphone au sein d’une double encoche, oblongue donc, percée dans l’écran. Rien à dire donc, l’appareil répond aux exigences d’aujourd’hui.

Realme 6 Pro

© LaboFnac

En main toutefois, c’est une autre affaire. Il faut avouer que ses dimensions de 163,8 x 75,8 x 8,9 mm (202 grammes) ne risquent pas de se faire oublier, d’autant qu’à la différence de produits plus onéreux, le 6 Pro ne présente pas d’écran incurvé sur les côtés. Une concession que son positionnement justifie amplement, mais qui le prive d’une sensation de finesse en main que gagnent des concurrents presque aussi épais, mais plus confortables à manier. Bref, avec sa dalle plate – recouverte d’une protection d’écran, c’est appréciable – le realme 6 Pro est un vrai grand smartphone dont les petites mains goûteront moins facilement l’usage.

Realme 6 Pro

© LaboFnac

Pour convenir à tous et limiter les coûts, le fabricant a opté pour un lecteur d’empreintes latéral, qui épargne aux moins souples une pénible contorsion du pouce. Il est donc situé sur la touche d’allumage, sur le flanc droit du mobile, et s’avère pratique à l’usage, même si les tranches de ce bouton sont un peu âpres sous le doigt. Remarquons pour finir que realme met à profit l’épaisseur de sa machine pour y inclure une prise jack : une très bonne initiative pour les adeptes des casques filaires. Autre bon point, le smartphone peut accueillir, en plus d’une carte microSD, deux cartes nano-SIM. Inutile donc de choisir entre extension de mémoire ou deuxième numéro de smartphone. En revanche, à ce tarif, pas de certification IPxx, le smartphone se contente de résister aux éclaboussures.

Realme 6 Pro

© LaboFnac

Écran, performances et interface

Le grand format du realme 6 Pro sert un grand écran de 6,6 pouces. Positionnement de milieu de gamme oblige, la marque ne fait pas le choix de l’AMOLED et propose ici de l’IPS, avec une définition de 1080 x 2400 pixels. Une définition suffisante accompagnée de couleurs plutôt vives et d’une luminosité correcte, quoique les angles de vision du smartphone ne semblent pas, à la prise en main, les plus confortables du marché. On remarque néanmoins qu’il est protégé par une vitre Gorilla Glass 5, et qu’il est possible de paramétrer l’affichage à la main, en choisissant une température des couleurs plus ou moins chaude, et entre un mode vif (par défaut) et un mode doux. Quoi qu’il en soit, il nous faudra soumettre l’appareil aux sondes de notre Labo pour en évaluer l’ensemble des critères.

L’impression de fluidité est de la partie, soutenue par le taux de rafraîchissement de 90 Hz proposé sur le realme 6 Pro. Une caractéristique que l’on retrouve de plus en plus communément sur les smartphones, et très appréciable. Le hardware retenu par la marque est par ailleurs à la hauteur : le Snapdragon 720G de Qualcomm, accompagné par 8 Go de RAM (128 Go de stockage) remplit pleinement son office. Rappelons tout de même qu’il n’est pas compatible 5G, la primeur de ce réseau étant réservée au X50 Pro 5G, disponible lui aussi ce mois-ci.

Realme 6 Pro

© LaboFnac

Côté interface, le realme 6 Pro est l’occasion de découvrir l’interface realme UI (1.0) qui habille ici Android 10. Elle se montre assez classique et fonctionnelle, incluant quelques options pouvant être utiles. On retient, dans les raccourcis rapides de la barre de notifications, la possibilité de déclencher une capture d’écran vidéo, de lancer le mode “voiture”, les effets visuels “OSIE” (qui augmentent essentiellement la saturation en lecture vidéo) ou encore d’afficher la “balle d’assistance ». Cette bulle permet de déporter les boutons de navigation, pour un usage simplifié à une main. Pour le reste, on retrouve la navigation par gestes, à activer dans les paramètres du mobile.

Realme n’est pas trop gourmand en applications préinstallées. Les titres de Google sont néanmoins regroupés au sein d’un dossier, seul le Play Store en étant séparé. Dans notre smartphone de test du moins, c’est le navigateur russe Yandex qui est mis à l’honneur, s’ajoutant à Opera et Chrome, également installés. Il vous est par ailleurs possible de le choisir plutôt que Google en tant que moteur de recherche par défaut. On retient enfin la possibilité de cloner certaines applications (type Facebook) pour les utilisateurs de comptes multiples, et de lancer un multifenêtrage d’un mouvement de trois doigts. Dans l’ensemble donc, rien à redire, d’autant que les 128 Go de stockage inclus et leur extension possible par microSD permettent d’installer de nombreux jeux et applications.

Notons pour finir que la batterie de 4300 mAh du realme 6 Pro est compatible avec une charge rapide à 30 W forcément intéressante, le chargeur ad hoc étant fourni.

La preuve par quatre ?

Le milieu de gamme est-il à la hauteur des meilleurs photophones du marché ? Pour séduire, les fabricants courent après les chiffres, multipliant les modules au dos de leurs produits, parfois avec plus ou moins de bonheur. Realme s’inscrit dans la tendance actuelle, et propose ainsi un bloc dorsal composé d’un capteur principal de 64 mégapixels au format 4/3, avec une optique équivalente à 26 mm (f/1,8). En soutien, on retrouve un module de 12 Mpx, avec un zoom 2x (optique 54 mm, f/2,5) et un zoom hybride 5x, puis un ultra-grand-angle (119°, équivalent 13 mm, f/2,3) avec un capteur de 8 Mpx, et enfin un module macro (2 Mpx, f/2,4). Un ensemble somme toute complet, qui permet par ailleurs de filmer en 4K à 30 fps. Du classique donc, où rien ne manque.

Realme 6 Pro

© LaboFnac

Les modes photo permettent, au choix, d’obtenir des clichés de 16 Mpx avec le module principal, qui fait appel au pixel-binning pour offrir un rendu plus détaillé. Il est néanmoins possible, sans avoir à fouiller dans des sous-menus, de forcer la capture en 64 Mpx, pour notamment pouvoir recadrer les clichés – pour peu qu’ils aient été capturés dans des situations à la luminosité suffisante. On ne le conseillera pas forcément, le zoom 2x produisant des clichés détaillés, probablement meilleurs que s’ils avaient été recadrés à la main. Le zoom hybride 5x est quant à lui moins intéressant : même en plein jour, le rendu reste bruité, et il reste difficile d’obtenir des clichés parfaitement nets, en l’absence de stabilisation optique.

L’ultra-grand-angle s’est montré quant à lui efficace, avec un bon niveau de détails et peu de déformations. On reste pour finir plus circonspect au sujet du mode macro, qui permet d’obtenir des clichés bruités, manquant de luminosité et finalement peu exploitables. Quant au mode nuit, il permet de gagner en détails, mais souffre là encore de l’absence de stabilisation des différents modules de ce bloc photo par ailleurs très complet. Car l’impression finale est positive : malgré un positionnement en milieu de gamme, le realme 6 Pro fournit des options complètes – à 350 euros, le zoom est loin d’être généralisé – et une qualité d’image satisfaisante.

  • Realme 6 Pro

    Au grand-angle © LaboFnac

  • Realme 6 Pro

    Avec le zoom 2x © LaboFnac

  • Realme 6 Pro

    Avec le zoom hybride 5x © LaboFnac

  • Realme 6 Pro

    À l’ultra grand-angle © LaboFnac

  • Realme 6 Pro

    Avec le mode macro © LaboFnac

On apprécie en outre la présence d’un ultra-grand-angle (8 Mpx) accompagnant un module principal de 16 Mpx en façade : là encore, l’option est loin d’être répandue sur les smartphones à prix similaire. Il nous faudra néanmoins tester plus amplement le smartphone au sein de notre Labo pour évaluer l’ensemble de ses qualités en photographie.

Conclusion

La mention “Pro” qui accompagne son nom pourrait laisser penser qu’il s’agit du plus haut de gamme du catalogue de realme, tandis que ce 6 Pro est en réalité la version peaufinée de son milieu de gamme, le realme 6. Et considéré comme tel, le realme 6 Pro fait mouche, du moins lors de nos premiers essais. Certes au prix de certains compromis - une dalle IPS plutôt qu’OLED, des bordures plates plutôt qu’incurvées, une épaisseur certaine, un lecteur d’empreintes sur le côté plutôt que sous l’écran -, le smartphone offre des qualités notables. Son écran 90 Hz d’abord, sa batterie conséquente permettant une charge rapide, son stockage généreux, son bloc photo complet (sans stabilisation toutefois) et sa prise jack en bonus en font un smartphone prometteur. Nous devrons bien sûr confirmer ces bonnes impressions lors d’un test complet en Labo, qui permettra de confirmer le très bon rapport qualité-prix qu'offre à première vue ce realme 6 Pro.

A partir de 349€00 sur la Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.