LaboFnac

Prise en main du realme 8 Pro : un zoom surprenant

test Realme 8 Pro

Le realme 8 Pro, après quelques jours d’usage, s’impose comme un smartphone agréable à utiliser. Pour son prix somme toute contenu, le smartphone dispose d’un écran flatteur, d’une puce suffisante pour le quotidien et d’une batterie confortable. Son design n’est pas déplaisant, quoique le choix d’un slogan inscrit en gros caractère contrarier, et son module photo principal de 108 Mpx permet (presque) d’offrir l’équivalent d’un zoom optique. Équilibré donc, mais pas si révolutionnaire si on le compare aux realme 6 Pro et 7 Pro, le smartphone devra aussi compter sur la concurrence de modèles tels que le Redmi Note 10 Pro, facturé au même prix. S’il fait l’impasse sur le zoom et se contente de 6 Go de RAM et d’une charge 33 W, il propose un écran 120 Hz et une puce Snapdragon 732G...

A partir de 299€00 sur la Fnac.com Acheter

Realme, encore jeune sur le marché hexagonal, multiplie les références de smartphones. Après les séries 6 et 7, elle vient tout juste de dévoiler une gamme 8 incarnée par le realme 8 Pro en France. Le smartphone a donc la charge de succéder à un realme 7 Pro globalement réussi (lire notre test du realme 8 Pro). La marque a-t-elle trouvé la bonne formule ? Éléments de réponse dans les ligne qui suivent.

Realme 8 Pro

© realme

Avant toute chose, revenons sur la fiche technique de ce realme 8 Pro. Très similaire à son prédécesseur, il présente un écran AMOLED de 6,4 pouces affichant de la Full HD+. Sous son capot siège une vieille connaissance, puisque le Snapdragon 720G du realme 7 Pro est là encore à l’œuvre, flanqué de 8 Go de mémoire vive et de 128 Go de stockage. Le smartphone s’appuie sur une batterie de 4500 mAh compatible avec la charge 50 W, et présente un quadruple module photo dorsal sur lequel nous reviendrons plus loin. Il est bien sûr à noter que le realme 8 Pro tourne d’emblée sous Android 11 habillé de l’interface Realme UI 2.0, proche de l’expérience Android stock.

Le design et l'ergonomie

Fini le revêtement brillant du realme 7 Pro ! Son successeur adopte un fini mat, toujours en plastique, qui a le très grand mérite de ne pas faire apparaître les traces de doigts. On n’en demande pas vraiment plus à l’heure où d’autres fabricants préfèrent encore les finitions imitant le verre, jolies en photo, mais très salissantes. Seule une partie de la coque dorsale du 8 Pro est brillante, pour faire apparaître le slogan de la marque en gros caractères : “Dare to leap”. Realme souhaite que ses utilisateurs arborent fièrement ses couleurs. Une bonne idée ? On laissera à chacun le soin d’en juger, mais nous restons pour notre part dubitatifs… Quoi qu’il en soit, le smartphone a le mérite d’être un peu plus fin que son prédécesseur, et même plus léger. Il mesure ainsi 160,6 x 73,9 x 8,1 mm pour 176 grammes. Le plastique a du bon sur ce point !

Realme 8 Pro

© LaboFnac

Pour le reste, realme 8 pro joue la simplicité. On retrouve des boutons, très fins d’ailleurs, sur la tranche droite de l’appareil, et une prise jack complétant un USB-C sur son arête inférieure. Nous évoquions la finesse du smartphone un peu plus haut : elle est compensée par un module photo protubérant, qui nuit un peu à la stabilité du smartphone lorsqu’il est posé dos contre une table. Pas la peine de s’en offusquer outre mesure, realme est loin d’être seul concerné.

Realme 8 Pro

© LaboFnac

Les propriétaires d’un realme 7 Pro ne devraient se sentir en terrain connu s’ils observent l’écran du modèle 8 Pro. Les bordures d’écran du précédent modèle, déjà très fines, semblent identiques à celle du nouveau venu, de même que son petit poinçon réservé à son appareil photo frontal. Le fabricant propose toujours un écran plat et non incurvé, ce qui est tout à fait cohérent avec son positionnement tarifaire, et y préinstalle une protection d’écran toujours bienvenue. Garder la dalle du realme 7 Pro est une bonne idée, puisque cet écran AMOLED de 6,4 pouces pour 2400 x 1080 pixels avait fait mouche sur le smartphone de 2020. Les couleurs semblent, à l’œil du moins, tout aussi convenables sur le realme 8 Pro, de même que ses angles de vision. Ces impressions devront bien sûr être corroborées par les sondes de notre Labo. On regrette néanmoins que le taux de rafraîchissement de cet écran reste limité à 60 Hz, quand le 90 Hz n’a plus rien d’un luxe et le 120 Hz commence à se démocratiser sur les mobiles d’entrée de gamme. Mais rappelons-le ici : si realme entend séduire, c’est par les capacités photo de son terminal.

  • Realme 8 Pro

    © LaboFnac

  • Realme 8 Pro

    © LaboFnac

  • Realme 8 Pro

    © LaboFnac

  • Realme 8 Pro

    © LaboFnac

  • Realme 8 Pro

    © LaboFnac

  • Realme 8 Pro

    © LaboFnac

  • Realme 8 Pro

    © LaboFnac

Les performances et l’autonomie

L’écran du realme 8 Pro vous semble avoir un goût de déjà vu ? Même combat si vous vous penchez sur son chipset. Le smartphone est en effet pourvu de la même plateforme que son prédécesseur, à savoir le Snapdragon 720G de Qualcomm. Il est accompagné de 8 Go de mémoire vive, tout comme le 7 Pro, tandis qu’au rayon du stockage, 128 Go d’UFS 2.1 (vous l’aurez compris, là aussi comme le 7 Pro) permettent de stocker des contenus. Au quotidien, la fluidité est de mise. Est-ce à dire que le realme 8 Pro est armé pour les usages les plus gourmands ? Même s’il se montre généreux en termes de RAM, mieux vaut ne pas se montrer trop exigeant sur ce point. On le constate d’ailleurs lorsqu’il s’agit de faire appel aux 108 mégapixels de son capteur photo principal : le temps de traitement s’allonge visiblement. Quoi qu’il en soit, le realme 8 Pro reste agréable à utiliser au quotidien, et c’est tout ce qu’on lui demande.

Realme 8 Pro

© LaboFnac

Il nous faudra évaluer par ailleurs en Labo les performances de l’appareil, de même que son autonomie, qui nous a semblé à l’usage plus que convenable. On notera sur ce point que l’accumulateur choisi par realme affiche 4500 mAh, comme sur le 7 Pro, mais que la charger compatible passe de 65 à 50 W, le chargeur fourni restant compatible 65 W. Cela reste plus que suffisant pour charger entièrement l’appareil, mais on ne peut s’empêcher de regretter le sacrifice.

La photo et la vidéo

Pratiquement identique au realme 7 Pro en termes d’écran, de puissance, de stockage ou de batterie, le 8 Pro entend s’en distinguer par son bloc photo. Celui-ci marque sa différence par un design carré, et non plus rectangulaire, et par son capteur principal. Voici comment se décompose son bloc photo dorsal, dont il faut tout de même retenir qu’aucun élément ne propose de stabilisation optique :

– Capteur principal de 108 Mégapixels signé Samsung (f/1,88)
– Capteur de 8 Mpx avec optique ultra-grand-angle (f/2,25, angle de 119°)
– Capteur de 2 Mpx avec optique macro (f/2,4)
– Capteur de 2 Mpx monochrome (optique f/2,4)

Realme 8 Pro

© LaboFnac

Si le premier cité, qui a d’ailleurs fait l’objet d’une intense communication de la part de realme, est inédit, les trois capteurs “secondaires” sont identiques à ceux que l’on trouvait sur le realme 7 Pro. Et autant le dire ici : entre une macro pas franchement exploitable au-delà de l’écran du smartphone, un capteur monochrome ne fonctionnant pas indépendamment des autres et un ultra-grand-angle à la colorimétrie pas très juste (et aux résultats nocturnes très moyens), il n’y a pas de quoi s’enthousiasmer. En revanche, l’Isocell MH2 de Samsung, à l’œuvre avec une optique grand-angle, interpelle davantage.

Si les résultats de nuit qu’il produit n’ont rien révélé d’exceptionnel, du moins lors de nos essais, force est de constater que le zoom 3x, obtenu sans optique dédiée, est convaincant. Realme propose en effet de combiner plusieurs photos lors de la capture, et de n’utiliser que 12 des 108 mégapixels du capteur, pour fournir un maximum de détails à ses clichés. Voyez vous-mêmes nos essais : en plein jour, on n’y voit que du feu. Attention tout de même, cela fonctionne mieux sur des sujets immobiles, et de préférence en pleine lumière. De quoi, peut-être, faire oublier le realme 6 Pro, âgé de tout juste un an, et dont les caractéristiques ressemblaient là aussi beaucoup à celles du 8 Pro : si son écran était plus grand, en IPS mais avec un taux de rafraîchissement de 90 Hz, il avait le mérite d’offrir un zoom optique qui avait été abandonné sur le 7 Pro.

  • Realme 8 Pro

    Avec le zoom 3x © LaboFnac

  • Realme 8 Pro

    Avec le mode macro © LaboFnac

  • Realme 8 Pro

    © LaboFnac

  • Realme 8 Pro

    Avec le zoom 3x © LaboFnac

  • Realme 8 Pro

    Au grand-angle © LaboFnac

  • Realme 8 Pro

    À l’ultra-grand-angle © LaboFnac

  • Realme 8 Pro

    Avec le zoom 3x © LaboFnac

  • Realme 8 Pro

    © LaboFnac

  • Realme 8 Pro

    Avec le zoom 3x © LaboFnac

  • Realme 8 Pro
  • Realme 8 Pro
  • Realme 8 Pro

    Avec le zoom 3x © LaboFnac

Conclusion

Le realme 8 Pro, après quelques jours d’usage, s’impose comme un smartphone agréable à utiliser. Pour son prix somme toute contenu, le smartphone dispose d’un écran flatteur, d’une puce suffisante pour le quotidien et d’une batterie confortable. Son design n’est pas déplaisant, quoique le choix d’un slogan inscrit en gros caractère contrarier, et son module photo principal de 108 Mpx permet (presque) d’offrir l’équivalent d’un zoom optique. Équilibré donc, mais pas si révolutionnaire si on le compare aux realme 6 Pro et 7 Pro, le smartphone devra aussi compter sur la concurrence de modèles tels que le Redmi Note 10 Pro, facturé au même prix. S’il fait l’impasse sur le zoom et se contente de 6 Go de RAM et d’une charge 33 W, il propose un écran 120 Hz et une puce Snapdragon 732G...

A partir de 299€00 sur la Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.