LaboFnac

Prise en main du Redmi Note 7 : l’entrée de gamme avec appareil photo de 48 mégapixels signé Xiaomi

Redmi Note 7

Les Redmi sont connus pour être de bonnes affaires, et ce nouveau modèle est bien parti pour faire honneur à ses prédécesseurs. Le Redmi Note 7 a même pour ambition de surpasser des smartphones bien plus onéreux sur le volet de la photo grâce à son capteur principal de 48 mégapixels, mais il pourrait réserver bien d’autres surprises. Avec son grand écran Full HD+ et son Snapdragon 660, ce pourrait bien être aussi l’un des meilleurs smartphones de sa catégorie pour regarder des vidéos ou jouer et sa batterie de 4000 mAh laisse également espérer beaucoup sur le plan de l’autonomie. Reste donc à espérer que ce Redmi Note 7 ne décevra pas dans notre Labo après nous avoir fait, disons-le, très bonne impression à l’issue de ce premier contact.

Entrée de gamme pour le moins prometteur sur le papier, le Redmi Note 7 de Xiaomi entend notamment enterrer ses concurrents sur la partie photo grâce à un capteur principal de 48 mégapixels au dos. Mais comment s’en sort-il réellement ? Premiers éléments de réponse dans la prise en main à suivre, puisque nous avons pu l’essayer avant sa sortie française.

Dévoilé en Chine en tout début d’année, le Redmi Note 7 fera bientôt ses débuts en France et Xiaomi a mis les petits plats dans les grands pour le faire savoir. Une conférence a ainsi été organisée à Paris cette semaine. L’occasion aussi pour le géant chinois de revenir sur son court parcours dans notre beau pays alors qu’il s’apprête à ouvrir un nouveau Mi Store – le 5e en France – aux 4 Temps dans le quartier de la Défense à Paris, et de se féliciter de pointer déjà, selon le cabinet Canalys, en 5e position du classement français des marques de smartphones un an même pas après y avoir posé les pieds.

Bien sûr, les Mi Fans si chers à Xiaomi ont été remerciés au passage, et la parole leur a même été donnée quelques minutes pour revenir sur le succès du Redmi Note 5 qui avait accompagné les débuts de la marque par chez nous. Un smartphone apprécié notamment pour la qualité de ses prises de vue, comme nous l’avions d’ailleurs nous-mêmes constaté lors de notre test, et Xiaomi espère bien en faire aussi le principal atout de son successeur.

Redmi Note 7

© LaboFnac

Rappel des caractéristiques du Redmi Note 7

S’il est en tout cas un composant qui attire l’œil dans la fiche technique du Redmi Note 7, c’est bien son capteur dorsal de 48 mégapixels. À ne pas confondre avec celui de Sony toutefois – l’IMX586 qui équipe d’ailleurs un autre smartphone de la marque, le Mi 9 -, celui-ci est fourni par Samsung (ISOCELL Bright GM1), et accompagné d’un capteur de 5 mégapixels pour les mesures de profondeur. Le nouvel entrée de gamme de Xiaomi, ou du moins du groupe Xiaomi depuis l’émancipation de la gamme Redmi, intègre par ailleurs une caméra de 13 mégapixels intégrée à l’avant. Elle est plus exactement prise au sein d’une petite encoche qui empiète sur un grand écran Full HD+ de 6,3 pouces au ratio 19,5:9, où évolue bien évidemment Android 9.0 Pie propulsé par un processeur Snapdragon 660 de chez Qualcomm.

Côté mémoire, le Redmi Note 7 embarque au choix 3 Go de RAM et 32 Go de stockage ou le double dans sa version la mieux équipée, et l’on y trouve également une batterie conséquente de 4000 mAh associée à un port USB-C pour la charge que Xiaomi promet rapide grâce à la technologie Quick Charge 4.0 de Qualcomm. Notez toutefois que le chargeur fourni n’est pas compatible avec cette dernière, et qu’il faudra donc investir dans un autre pour en profiter. Il fallait évidemment s’y attendre compte tenu des prix annoncés, puisque le Redmi Note 7, qui propose aussi des connexions 4G, Wi-Fi ac, Bluetooth 5.0 et NFC et sera disponible à partir du 18 mars en magasin, est conseillé à 199,99 ou 229,90 euros selon la version choisie.

Design et ergonomie

Au premier abord, le Redmi Note 7 ressemble à bon nombre d’autres smartphones milieu de gamme du marché, en un peu plus grand peut-être à cause de son écran de 6,3 pouces. On note en outre la présence de bordures tout de même bien visibles en haut et en bas de celui-ci, malgré son ratio 19,5:9 et le recours à une encoche. Il faut dire que la petite taille de cette dernière ne lui permet certainement pas d’envelopper l’intégralité de la caméra frontale. Il semble donc que Xiaomi Redmi ait cette fois privilégié un compromis afin de réduire les bordures d’écran sans trop brusquer les détracteurs de l’encoche, après un Redmi Note 6 Pro à l’encoche très large. Nous ne l’avons pas trouvée particulièrement gênante durant notre essai, et il faut tout de même reconnaître que sur le segment des smartphones à 200 euros, rares sont les modèles à présenter un ratio taille/écran aussi bon.

Redmi Note 7

© LaboFnac

Reste que le Redmi Note 7, avec ses dimensions de 159,2 x 75,2 x 8,1 mm, est un grand smartphone. Il est d’ailleurs à noter que ses prédécesseurs étaient un peu plus petits, même si la différence se joue à quelques dixièmes de millimètre. Si la taille du Redmi Note 5 ou 6 Pro était un frein, inutile donc d’attendre des améliorations de ce côté là. Le nouveau modèle de la série en apporte néanmoins d’autres, à commencer par une prise USB-C en remplacement du vieillissant microUSB sur la tranche inférieure alors qu’à l’opposé se trouve toujours une prise jack que Redmi fait donc l’effort de conserver quand d’autres profitent du caractère multifonction de l’USB-C pour la supprimer. On notera par ailleurs que le cadre du Redmi Note 7, qui conserve aussi les boutons d’allumage et de réglage du volume sur la droite, est toujours en métal, mais Redmi indique l’avoir renforcé “physiquement” dans les coins afin de réduire les risques de casse en cas de chute.

Redmi Note 7

© LaboFnac

À l’arrière en revanche, le métal laisse place à sept couches de verre permettant des reflets assez jolis sur les coloris Bleu Neptune et Rouge Nébuleuse – mais moins intéressants sur le Noir Cosmique également proposé. Il est également à noter que la dernière de ces couches est plus exactement composée de verre renforcé Gorilla Glass 5, que l’on retrouve également à l’avant du Redmi Note 7 qui nous est de plus présenté comme résistant aux éclaboussures. Si la gamme Note gagne indiscutablement en élégance cette année, ce ne devrait donc pas être au détriment de la durabilité. Le nouveau modèle sera néanmoins livré, comme ses prédécesseurs, avec un étui de protection. On est jamais trop prudent !

Redmi Note 7

© LaboFnac

L’écran et l’interface

Vitre mise à part, l’écran du Redmi Note 7 se montre un peu plus allongé encore que ceux de ses prédécesseurs avec son ratio 19,5:9, et voit sa définition évoluer en conséquence afin de maintenir un rendu équivalent au Full HD. Elle passe ainsi à 2340 x 1080 pixels, mais n’améliore donc pas la résolution, qui reste toutefois suffisante pour profiter de contenus de tous types. Si amélioration il y a pour la qualité d’affichage, elle sera donc à chercher ailleurs, peut-être au niveau de la luminosité annoncée à 450 nits ? Redmi annonce également la couverture de 84 % de l’espace colorimétrique NTSC, mais seul notre Labo étant en mesure de vérifier ces valeurs, nous nous contenterons pour l’heure d’indiquer qu’il nous a plutôt fait bonne impression.

Redmi Note 7

© LaboFnac

Il est également à noter que Redmi a prévu divers réglages ainsi que des modes d’affichage spécifiques à activer dans les environnements trop lumineux ou pour lire. Ils font évidemment partie des ajouts de MIUI, proposé ici dans sa version 10 par dessus Android 9.0 Pie. La surcouche de Xiaomi ne semble cependant pas apporter plus de fonctionnalités ici que sur les autres smartphones récents de la marque. L’ensemble a par ailleurs tourné comme un charme durant notre prise en main, et si l’on sait par expérience – puisqu’il équipe par exemple le Nokia 7 Plus testé ici – que le Snapdragon 660 risque de peiner avec les jeux et applications les plus gourmands, il est évidemment très bon de le retrouver sur un smartphone attendu à partir de 199,90 euros. Le Redmi Note 7 pourrait même bien être le plus accessible des mobiles équipés de ce chipset de chez Qualcomm.

La photo et la vidéo

Son plus gros atout serait néanmoins à chercher ailleurs : la fonction photo. Redmi a donc décidé de doter son nouveau-né d’un capteur Samsung de 1/2 pouce et 48 mégapixels à l’arrière, et promet avec lui un niveau de détails équivalent à ce que proposent les flagships. Nous avons évidemment profité d’avoir le smartphone entre les mains pour prendre quelques clichés, mais difficile d’analyser réellement le niveau de détails capturé avec son écran pour seul support de visionnage. Les conditions aidant pour une fois, puisque nous étions en extérieur, les photos nous ont néanmoins semblé de bonne qualité, mais il nous tarde surtout de voir ce dont est capable le Redmi Note 7 dans l’obscurité. D’autant que son fabricant indique avoir fourni beaucoup d’efforts pour optimiser son mode nuit.

Redmi Note 7

© LaboFnac

Il convient aussi de souligner que les 48 millions de pixels du capteur peuvent être fusionnés par quatre pour en augmenter la surface – jusqu’à 1,6 um – et leur permettre ainsi de capter plus de lumière. Cela semble d’ailleurs être la configuration cas par défaut, seul le mode Pro permettant d’accoucher d’images de 48 mégapixels et non 12 même en plein jour, et l’optique ouvrant à f/1.8 qui a été associée au super capteur de Samsung devrait être un autre atout en basse luminosité. Sans oublier l’intelligence artificielle qui accompagne l’ensemble, et devrait aussi intervenir dans le mode portrait utilisant le capteur secondaire de 5 mégapixels à trouver juste sous le premier.

Redmi Note 7

© LaboFnac

Notons pour finir qu’à cette fonction photo très prometteuse s’ajoute un mode vidéo permettant l’enregistrement jusqu’en 1080P à 60 i/s (et même 120 pour les ralentis), et que le Redmi Note 7 propose à l’avant une caméra de 13 mégapixels pour les selfies et la reconnaissance de visage. Le lecteur d’empreintes au dos reste néanmoins plus sûr.

Redmi Note 7

© LaboFnac

Conclusion

Les Redmi sont connus pour être de bonnes affaires, et ce nouveau modèle est bien parti pour faire honneur à ses prédécesseurs. Le Redmi Note 7 a même pour ambition de surpasser des smartphones bien plus onéreux sur le volet de la photo grâce à son capteur principal de 48 mégapixels, mais il pourrait réserver bien d’autres surprises. Avec son grand écran Full HD+ et son Snapdragon 660, ce pourrait bien être aussi l’un des meilleurs smartphones de sa catégorie pour regarder des vidéos ou jouer et sa batterie de 4000 mAh laisse également espérer beaucoup sur le plan de l’autonomie. Reste donc à espérer que ce Redmi Note 7 ne décevra pas dans notre Labo après nous avoir fait, disons-le, très bonne impression à l’issue de ce premier contact.

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.