LaboFnac

Test Labo de l’Oppo RX17 Pro : pas tout à fait dans la cour des grands

Oppo RX17 Pro

Avec son RX17 Pro, Oppo prouve qu'il sait produire des smartphones au design soigné et aux caractéristiques dans l'air du temps. Agréable à l'usage, le smartphone présente d'indéniables qualités, qu'il s'agisse de son accroche réseau ou de sa charge Super VOOC. À la pointe des technologies du moment avec son lecteur d'empreintes sous l'écran et son capteur ToF (toutefois encore à activer), il pèche néanmoins par des performances photo un peu en-deçà de ses promesses et par un écran dont la colorimétrie reste à améliorer. Un bon smartphone, donc, mais que l'on espère voir se bonifier au fil des mises à jour.

Note technique du Labo

  • - Charge extrêmement rapide
  • - Ecran contrasté
  • - Design soigné
  • - Colorimétrie perfectible
  • - Capteur ToF encore accessoire
  • - Sorti sous Android Oreo

A partir de 499€00 sur Fnac.com Acheter

Si la série Find regroupe ses fleurons, Oppo propose avec la famille R des smartphones visant davantage l’efficacité. À l’heure où les modèles les plus perfectionnés affichent un prix à trois zéros, les R se veulent (un peu) plus abordables. Le RX17 Pro qui nous intéresse ici se présente comme le smartphone le plus perfectionné de cette gamme. Bilan de sa prestation dans les lignes qui suivent.

Oppo RX17 Pro

© Fahim Alloul / LaboFnac

Côté caractéristiques, le RX17 Pro s’inscrit dans la tendance actuelle des smartphones situés entre le milieu et le haut de gamme. Il a donc droit à un AMOLED écran de 6,4 pouces (1080 x 2340 pixels) inclus dans un boîtier de 157,6 x 74,6 x 7,9 mm pour 183 grammes. L’appareil est animé par une puce Qualcomm Snapdragon 710 avec 6 Go de mémoire vive, intègre 128 Go de stockage soutenu par un port microSD, mais aussi une batterie de 3700 mAh. Le smartphone bénéficie d’un triple appareil photo dorsal, avec un premier capteur de 12 mégapixels (f/1.5-2.4), un second de 20 mégapixels et un troisième estampillé ToF, c’est-à-dire dédié à la capture 3D.

L'ergonomie et le design

Alors que le RX17 Neo adopte une finition en verre brillant, le RX17 Pro lui préfère une coque en verre dépoli. Celle-ci a même le droit à un effet de dégradé du bleu vers le rose.

Oppo RX17 Pro

© Fahim Alloul / LaboFnac

Que l’on apprécie ou non le coloris, force est de constater que la réalisation est impeccable, et que les traces de doigts sont invisibles ou presque sur ce type de finition. Oppo pousse même le vice jusqu’à proposer un dégradé identique sur les tranches métalliques de son appareil : bien vu.

Oppo RX17 Pro

© Fahim Alloul / LaboFnac

À l’allumage, on constate par ailleurs que les bordures de l’écran sont très fines. Le boîtier l’est tout autant. Sans surprise, on constate que la prise jack dédiée à l’audio a disparu. Le son passe donc par une prise USB Type-C. Les boutons sont quant à eux situés de part et d’autre du téléphone, et devraient convenir sans trop de problèmes aux petites mains.

Oppo RX17 Pro

© Fahim Alloul / LaboFnac

Oppo RX17 Pro

© Fahim Alloul / LaboFnac

En revanche, il est à noter que le dos du smartphone a tendance à glisser : mieux vaut donc utiliser la coque de protection transparente livrée avec l’appareil pour éviter toute chute malencontreuse. Dans le même esprit, on apprécie l’installation d’office d’une protection d’écran sur l’appareil.

Oppo RX17 Pro

© Fahim Alloul / LaboFnac

Les plus attentifs auront remarqué pour finir l’absence de lecteur d’empreintes au dos du smartphone. Et pour cause : il est caché sous son écran. S’il fonctionne bien, il rencontre quelques ratés. La reconnaissance faciale également proposée par le smartphone le complète judicieusement.

L'écran

Comme la plupart des smartphones du moment, le RX17 Pro présente un écran Full HD+. Il s’agit ici d’une dalle AMOLED – vue également sur le RX17 Neo – ici sur une diagonale de 6,4 pouces au ratio 19,5:9. Comptez donc sur l’affichage de 2340 x 1080 pixels qui se traduit par une résolution de 400 ppp. Une densité largement suffisante au quotidien. On apprécie en outre la présence de bordures très fines sur les côtés et d’une encoche en forme de goutte d’eau, lesquelles permettent à cet écran d’occuper 86 % de la façade du smartphone (contre 84 % pour le RX17 Neo). Un score parmi les meilleurs du moment, et qui permet surtout de limiter le format du smartphone, malgré un afficheur confortable pour le multimédia.

Oppo RX17 Pro

© Fahim Alloul / LaboFnac

Cette dalle AMOLED présente un premier atout non-négligeable : un très généreux contraste de 580:5, tout bonnement excellent, et qui surclasse le contraste déjà très élevé du RX17 Neo (489:5). Le modèle Pro fait également un peu mieux que son comparse au rayon du gamma, avec une progressivité légèrement plus précise. Sa directivité est légèrement moins bonne, mais de très peu : s’il perd en moyenne 4 % de luminosité à 15°, la perte s’élève à 36 % entre 20 et 45°, puis à 71 % entre 50 et 60°. Le RX17 Neo, quant à lui, en perd 67 %.

Quant à la colorimétrie assurée par cet écran, elle est pratiquement identique à celle du RX17 Neo. Si les rouges sont restitués avec exactitudes, on note des dérives marquées dans le vert et le bleu, et dans une moindre mesure dans le jaune et le cyan. En résulte un delta u’v’ moyen de 0,023.

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
5.77.79400.88

L'interface utilisateur

Malgré son lancement en fin d’année 2018, le RX17 Pro tourne sous Android 8.1 Oreo et non Pie, et n’a toujours pas été mis à jour. Il profite donc comme son frère de l’interface ColorOS 5.2, dont la traduction est parfois imprécise et qui fourmille de fonctionnalités, telle la possibilité de cloner des applications de réseaux sociaux. On retient également que le smartphone est dépourvu de tiroir d’applications : il faut donc passer par un launcher alternatif pour en bénéficier. Les applications Google sont certes préinstallées, mais réunies au sein d’un dossier, hormis le Play Store et la barre de recherche Google. Chrome est ainsi remplacé par le navigateur Opera. L’application peut néanmoins être désinstallée.

Interface Oppo RX17 Pro

© LaboFnac

Les performances

À mi-chemin entre le milieu et le haut de gamme, le RX17 Pro fait appel à la puce Snapdragon 710 de Qualcomm – dont la mise à jour, baptisée Snapdragon 712, vient d’ailleurs tout juste d’être officialisée. Le chipset embarque deux cœurs Kryo 360 Gold cadencés à 2,2 GHz et six Kryo 360 silver à 1,7 GHz, le tout étant flanqué de 6 Go de mémoire vive (une mouture 8 Go existe par ailleurs).

À l’usage, pas d’inquiétude : le smartphone ne rencontre pas de ralentissement particulier, mais force est de constater qu’il ne compte pas parmi les plus puissants du moment. À bas régime, pas de problème : la simulation de processus très légers de notre test JavaScript permet à l’appareil d’afficher 15 fps, soit un temps de réponse de 65 ms. En revanche, l’affichage tombe à 6 fps dès notre deuxième niveau d’exigence, correspondant aux tâches ordinaires (155 ms). Pour les processus complexes, on mesure 4 fps (245 ms) et pour les plus pointus, 3 fps (326 ms).

La photo et la vidéo

La tendance est à l’accumulation de modules photo, à l’exception de la gamme Pixel de Google, qui d’ailleurs devance en la matière bon nombre de ses concurrents. Quoi qu’il en soit, Oppo propose au dos de ce RX17 Pro un premier module au capteur de 12 mégapixels (pixels de 1,4 µm), avec une optique de 26 mm, un autofocus, un système de stabilisation optique et une ouverture variable de f/1.5-2.4. Petite subtilité qui distingue le smartphone de la gamme Galaxy S9 lancée par Samsung au printemps 2018 : cette ouverture est variable, mais pas débrayable manuellement. L’utilisateur ne peut donc pas la faire varier selon son bon vouloir.

Ce premier module est complété par un second de 20 mégapixels (f/2.6) avec un autofocus. Enfin, un troisième capteur de type ToF (pour Time of Flight) complète ce duo. Attention toutefois : si Oppo compte parmi les premiers à avoir intégré ce type d’options sur un smartphone, bien avant donc le Nokia 9 PureView pour ne citer que lui, il est pour l’heure inactif et le restera jusqu’au déploiement d’une mise à jour logicielle qui autorisera de la capture 3D. En attendant, on ne peut pas en faire grand-chose.

Oppo RX17 Pro

© Fahim Alloul / LaboFnac

Quid des résultats ? Oppo ne brille pas démesurément sur ce point. Le smartphone, sans zoom, produit des résultats de bonne qualité, avec une excellente résolution au centre comme sur les côté de l’image, et de belles possibilités de recadrage. Dans cette configuration toutefois, des défauts optiques sont présents, et se traduisent notamment par des aberrations chromatiques. On relève néanmoins une sensibilité correcte lorsque la luminosité baisse, même si un peu de grain et de lissage sont visibles : s’il n’est pas forcément le spécialiste de la photographie de nuit qu’Oppo met à l’honneur, le RX17 Pro s’en sort correctement. On note tout de même un traitement numérique très visible aussi bien en plein jour qu’en basse luminosité, et la présence d’un mode portrait fonctionnant correctement.

Oppo RX17 Pro

Sans zoom © LaboFnac

Oppo RX17 Pro

Avec zoom 2x © LaboFnac

Le smartphone propose au sein de l’application photo une fonction Zoom 2x que nous avons donc évaluée. Si en résolution, le centrage est excellent, l’homogénéité n’est pas au rendez-vous et les possibilités de recadrage, inexistantes. Les défauts optiques sont un peu plus présents, avec de la déformation géométrique en bonus, et le lissage est franchement présent.

Oppo RX17 Pro

© LaboFnac

Oppo RX17 Pro

© LaboFnac

Quant au capteur avant du smartphone, qui pointe à 25 mégapixels (f/2/0), il souffre de problèmes de résolution, qui se traduisent tout particulièrement par un manque d’homogénéité. Des aberrations chromatiques sont visibles, et le lissage est marqué.

Notez pour finir qu’en vidéo, le smartphone permet de filmer en 1080p à 30 fps.

Photo & vidéo

 
4.9

Le rendu audio

Malgré son grand format, le RX17 Pro n’excelle pas particulièrement au rayon de l’audio. S’il s’appuie sur une sortie audio au format USB Type-C, en l’absence de prise jack, le haut-parleur qui nous intéresse ici n’est pas franchement convaincant. Il manque de basses et d’aigus (absents au-delà de 6 kHz), mais surtout de puissance. À 10 % de distorsion, nous n’avons relevé qu’un niveau de 63 dB. De quoi regarder des vidéos, certes, mais dans un environnement plutôt calme.

Réponse en fréquence

Audio

Sortie casque Casque HP
5.16.85.4

La qualité de réception (performances radio)

Doté d’un modem X15 inclus au chipset Snapdragon 710, le RX17 Pro est de fait compatible avec la 4G de catégorie 15 au mieux. Tous types de fréquences confondus, le smartphone offre une très bonne performance radio. On apprécie à ce titre sa fiabilité sur la bande GSM900 et ses résultats, presque aussi bons, sur la bande GSM1800 exploitée en 2G. L’appareil est tout aussi efficace en 3G, mais livre une prestation un peu plus contrastée en 4G. Sur les bandes 3 et 7 (fréquences 1800 MHz et 2600 MHz), le smartphone offre d’excellents débits, une très faible directivité et se montre sensible au réseau. Il peine toutefois sur la bande 20 (800 MHz) où, malgré une très bonne sensibilité, ses débits sont moyens et sa directivité plus marquée. Reste que dans l’ensemble, vous êtes assuré de capter en toutes circonstances et de pouvoir passer des appels.

Communication

2G 3G 4G
9.297.6

L'autonomie

Le RX17 Pro cache une batterie plutôt confortable de 3700 mAh au regard de son format. Celle-ci a d’ailleurs le mérite de lui conférer une bonne autonomie, que nous avons mesuré à 10h30 d’usage web en moyenne. Mais son principal atout est à chercher ailleurs : le smartphone est en effet fourni avec un chargeur 10V/5A et est compatible avec la charge rapide Super VOOC. Lors de notre test Labo, nous avons ainsi mesuré un temps de charge complet (de 0 à 100 %) de 39 minutes. C’est tout bonnement excellent.

Autonomie

 
10

Conclusion

Avec son RX17 Pro, Oppo prouve qu'il sait produire des smartphones au design soigné et aux caractéristiques dans l'air du temps. Agréable à l'usage, le smartphone présente d'indéniables qualités, qu'il s'agisse de son accroche réseau ou de sa charge Super VOOC. À la pointe des technologies du moment avec son lecteur d'empreintes sous l'écran et son capteur ToF (toutefois encore à activer), il pèche néanmoins par des performances photo un peu en-deçà de ses promesses et par un écran dont la colorimétrie reste à améliorer. Un bon smartphone, donc, mais que l'on espère voir se bonifier au fil des mises à jour.

Note technique du Labo

Autonomie

 
10

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
5.77.79400.88

Photo & vidéo

 
4.9

Communication

2G 3G 4G
9.297.6

Audio

Sortie casque Casque HP
5.16.85.4

A partir de 499€00 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.