LaboFnac

Test Labo du realme 7 Pro : un champion de la charge rapide, et le reste ?

Realme 7 Pro

Le realme 7 Pro ravira les amateurs de vidéos avec son bel écran AMOLED et son système audio stéréo, même si les haut-parleurs utilisés n’offrent pas un son d’une qualité exceptionnelle. Il est de plus possible d’utiliser un casque filaire ou Bluetooth au besoin, et le nouveau milieu de gamme de realme devrait aussi combler les plus pressés avec la technologie SuperDart 65 W permettant de recharger sa batterie de 4500 mAh à toute vitesse. Soulignons d’ailleurs que l’autonomie n’est pas en reste, même si d’autres modèles font encore un peu mieux sur ce segment. Le realme 7 Pro propose avec cela un Snapdragon 720G assorti de 8 et 128 Go de mémoire qui suffiront amplement pour un usage classique, ainsi qu’un appareil photo principal de 64 mégapixels offrant de très bons résultats de jour, et assez satisfaisants en faible luminosité. On regrette néanmoins l’abandon du zoom optique présent sur le realme 6 Pro, qui pourrait donc davantage convenir aux amateurs de photo et propose aussi un affichage 90 Hz, en IPS toutefois. Dans l’ensemble, le realme 7 Pro reste néanmoins une belle proposition sous la barre des 350 euros, et plus encore sous celle des 300 euros lorsqu’il fait l’objet de promotions...

Note technique du Labo

  • - Un bel écran AMOLED
  • - Charge ultra-rapide
  • - Un appareil photo principal globalement satisfaisant
  • - Abandon du zoom optique du realme 6 Pro
  • - Performances tout de même limitées

A partir de 269€00 sur Fnac.com Acheter

Nouveau venu dans le catalogue de realme, le 7 Pro s’invite sur le segment des smartphones milieu de gamme pour cette fin d’année. Faut-il craquer ? Nous l’avons testé.

Realme 7 Pro

© LaboFnac

Milieu de gamme convaincant, le realme 6 Pro avait marqué les esprits, et le nôtre, avec son écran 90 Hz et son zoom optique en début d’année, mais l’heure est venue de découvrir son successeur. Il s’agit bien évidemment du realme 7 Pro. Étonnamment, realme semble avoir quelque peu revu ses ambitions à la baisse, revenant notamment sur un taux de rafraîchissement standard de 60 Hz pour l’affichage alors que le zoom optique disparaît du bloc photo arrière. Avec une fiche technique un peu moins clinquante que celle de son prédécesseur donc, ce nouveau modèle intrigue, même s’il est aussi à noter qu’il a été lancé à un prix légèrement inférieur, à savoir 329 euros contre 349 pour le realme 6 Pro. Nous avons bien sûr soumis ce nouveau modèle à notre protocole de test afin d’évaluer la proposition de realme, mais revenons d’abord sur la fiche technique du smartphone.

S’il abandonne donc l’écran 90 Hz de son prédécesseur, le realme 7 Pro gagne une dalle AMOLED. D’une diagonale de 6,4 pouces, elle affiche 2400 x 1080 pixels et recouvre un lecteur d’empreintes dans sa partie inférieure, tandis qu’une caméra de 32 mégapixels y est incrustée à l’opposé pour les selfies. Quatre autres caméras ont en outre été intégrées au dos du smartphone, avec des capteurs de 64, 8, 2 et 2 mégapixels. Le realme 7 Pro reprend par ailleurs le Snapdragon 720G de son aîné, que l’on retrouve d’ailleurs accompagné de 8 Go de RAM et 128 Go de stockage extensible là encore, mais se pare d’une batterie un peu plus généreuse et surtout plus rapide à charger grâce à la technologie SuperDart 65W. Côté connectivités, le smartphone est naturellement compatible 4G, mais aussi Bluetooth 5.0 et NFC. Il est enfin livré avec Android 10 et la surcouche realme UI.

L'ergonomie et le design

Realme 7 Pro

© LaboFnac

On ne s’attardera que peu sur la face avant du Realme 7 Pro, semblable à celle de beaucoup de smartphones avec son poinçon dans le coin de l’écran pour la caméra avant et un menton assez prononcé en dessous. La face arrière est en revanche joliment travaillée.

Realme a opté pour deux teintes de bleu – sur notre modèle de test – avec une coupure horizontale arrivant au milieu du bloc photo, qui arbore d’ailleurs lui aussi deux finitions différentes de part et d’autre de cette ligne. Le capot est en outre incurvé sur les bords et “fumé” pour le confort et l’entretien : les traces de doigts y sont assez peu visibles et les plus maniaques ne devraient pas être trop embêtés en l’utilisant sans la coque fournie.

Realme 7 Pro

© LaboFnac

On pourrait regretter l’utilisation de plastique, également présent sur les tranches du mobile, mais son toucher doux est en réalité très agréable en main et il est en outre probable que le poids relativement bas du Realme 7 Pro y soit en partie dû, puisqu’il s’établit à 182 gammes. Ajoutez à cela ses dimensions de 160,9 x 74 x 8,7 mm et l’on obtient un smartphone réellement agréable à utiliser, plus que le Realme 6 Pro, à la fois plus lourd et plus grand.

Realme 7 Pro

© LaboFnac

Il est de plus à noter que le nouveau modèle dispose d’un lecteur d’empreintes assez pratique sous l’écran, quoique pas nécessairement plus qu’il aurait pu être sur le côté. On retrouve pour le reste des boutons habilement répartis sur les tranches pour l’allumage et le volume, ainsi qu’un port USB-C entouré d’une prise casque et du haut-parleur multimédia au bas. Le tiroir SIM est lui à trouver sur le flanc gauche.

Realme 7 Pro

© LaboFnac

L'écran

Pour le realme 7 Pro, realme a fait le choix d’abandonner l’écran 90 Hz du modèle précédent, mais propose une dalle AMOLED affichant un contraste bien plus élevé que la dalle IPS du realme 6 Pro : 769:5, contre 449:5.

Gamut de l'écran du realme 7 Pro

© LaboFnac

Le nouveau modèle gagne également au change en matière de colorimétrie, pas encore parfaite en raison de petits écarts dans le vert, mais récompensée d’un petit delta U’V’ moyen de 0,013, ainsi que sur la directivité. La perte de luminosité perçue dans un angle de 15° reste très contenue, passant avec un réglage moyen de 208 cd/m2 en face à 196 et nous avons encore relevé 153 cd/m2 à 30°.

Directivité de l'écran du realme 7 Pro

© LaboFnac

On notera par ailleurs que l’écran du realme 7 Pro est un peu plus petit que celui de l’ancien modèle puisque l’on a affaire à une diagonale de 6,4 pouces et non plus 6,5, mais, avec la même définition de 2400 x 1080 pixels, la résolution est un peu meilleure : 406 ppp.

Dans l’ensemble, cet écran se montre donc très plaisant et on le préfère d’ailleurs largement à celui du realme 6 Pro, malgré le gain de fluidité que confère le taux de rafraîchissement plus élevé de ce dernier.

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
87.910406.91

L'interface utilisateur

Le realme 7 Pro est livré avec un Android 10 très proche de l’original dans son fonctionnement, realme UI se contentant d’en changer l’apparence tout en apportant quelques options comme la barre latérale accessible en tout temps via un bouton à placer sur un bord de l’écran pour afficher des raccourcis, évidemment personnalisable. On retrouve même désormais le panneau Google Discover sur la gauche du bureau, alors qu’il était encore écarté sur le realme 6 Pro lancé en début d’année. Realme semble donc vouloir se rapprocher de l’interface de Google, et c’est appréciable. Sa surcouche, en tout cas, nous semble ainsi plus agréable.

Realme 7 Pro

© LaboFnac

Les performances

Comme constaté lors de notre premier essai, Android 10 se montre particulièrement fluide sur le realme 7 Pro et les applications s’ouvrent même en un éclair. De là à attendre des performances de haut vol, c’est évidemment beaucoup compte tenu du Snapdragon 720G à nouveau retenu pour ce modèle, avec son CPU octo-cœur cadencé entre 2,3 et 1,8 GHz et son GPU Adreno 618. Et les 8 Go de RAM qui l’accompagnent ne changeront évidemment pas grand-chose sur les tâches les plus ardues. Sur notre test JavaScript, le realme 7 Pro a ainsi obtenu des résultats satisfaisants au premier palier, avec un temps d’exécution de 56 ms et 18 fps, mais moins sur ceux d’au-dessus : 138, 226 et 310 ms, soit 7, 4 et 3 fps.

La photo et la vidéo

Comme le veut la tendance, le realme 7 Pro multiplie les modules photo et en arbore quatre au dos, tout comme son prédécesseur. Malheureusement, le zoom optique du 6 Pro n’a pas été reconduit, et c’est ici un module noir et blanc de 2 mégapixels pour les portraits qui vient s’ajouter au module principal de 64 mégapixels (capteur Sony IMX682, optique 26,1 mm, f/1,8), avec toujours un module de 8 mégapixels avec optique ultra grand-angle (119°, f/2,3) et un autre pour la macro toutefois très limité, pour ne pas dire inexploitable, avec sa résolution de 2 mégapixels.

Realme 7 Pro

© LaboFnac

En somme, seuls deux des quatre modules proposés au dos se montrent réellement dignes d’intérêt, et l’on ne peut pas dire que l’ultra grand-angle nous ait particulièrement emballés. Les photos manquent de piqué et l’on note des déformations assez prononcées auxquelles peuvent en outre s’ajouter des aberrations chromatiques.

Photo prise avec le realme 7 Pro (ultra grand-angle, 8 mpx)

Photo prise avec le realme 7 Pro (ultra grand-angle, 8 mpx) © LaboFnac

Heureusement, le module principal, avec son capteur de 64 mégapixels et son optique grand-angle, a obtenu de très bons résultats au sein de notre Labo. Le centrage est bon et les clichés présentent d’ailleurs une qualité assez homogène, autorisant en outre des recadrages assez importants, malgré l’emploi, dans le mode automatique utilisé pour nos tests, du pixel binning amenant la résolution à 16 mégapixels. Peu de défauts optiques sont en outre à déplorer, et l’on note que les textures restent assez bien préservées en faible luminosité.

Photo prise avec le realme 7 Pro (grand-angle, 16 mpx)

Photo prise avec le realme 7 Pro (grand-angle, 16 mpx) © LaboFnac

Photo prise avec le realme 7 Pro (grand-angle, 16 mpx)

Photo prise avec le realme 7 Pro (grand-angle, 16 mpx) © LaboFnac

Photo prise avec le realme 7 Pro (grand-angle, 16 mpx)

Photo prise avec le realme 7 Pro (grand-angle, 16 Mpx) © LaboFnac

Soulignons pour en finir avec le bloc arrière du realme 7 Pro qu’il permet aussi de filmer jusqu’en 4K à 30 fps. À l’avant, le smartphone propose un module de 32 mégapixels, soit une résolution deux fois plus élevée que sur le realme 6 Pro. Les résultats restent toutefois décevants, avec un faible niveau de détails, des aberrations chromatiques et de légères déformations géométriques. Et cela ne s’arrange évidemment pas en faible luminosité. Il ne faudra donc pas espérer des selfies de très bonne qualité avec le nouveau milieu de gamme de realme.

Photo & vidéo

 
6.3

Le rendu audio

Contrairement à son prédécesseur, le realme 7 Pro peut faire usage du haut-parleur des appels pour proposer, avec le haut-parleur dédié au multimédia, du son stéréo. Un petit plus appréciable, même si la qualité audio reste elle toujours assez moyenne. Les basses sont très peu représentées et ce sont comme souvent les médiums qui prennent le dessus. Mieux vaut donc privilégier une écoute au casque.

Réponse en fréquence

Il est d’ailleurs à noter qu’une prise mini-jack est prévue pour les modèles filaires. Il est bien sûr aussi possible d’y connecter un modèle Bluetooth, le realme 7 Pro se montrant évidemment compatible avec, toutefois, une sensibilité moyenne de 53 dB. Il faudra donc peut-être un peu pousser le volume.

Audio

Sortie casque HP
5.16.7

La qualité de réception (performances radio)

À défaut de proposer de la 5G, encore réservée à la série X chez realme, le 7 Pro propose une connexion 4G globalement satisfaisante, bien qu’assez inégale selon la bande de fréquences utilisée. Si vous vivez dans une zone majoritairement couverte en 4G 1800 MHz (bande 3), bonne nouvelle, c’est celle qui donne les meilleurs résultats. Le realme 7 Pro fait presque aussi bien sur les bandes 7 (2600 MHz), 20 (700 MHz), 1 (2100 MHz) et 28 (700 MHz), mais déçoit un peu plus sur la bande 8, soit celle des 900 MHz. La 3G et la 2G sont bien évidemment aussi supportées, avec d’ailleurs une bonne qualité de connexion, même si l’on note des performances un peu meilleures en 3G.

Communication

2G 3G 4G
78.17.6

On ajoutera que le realme 7 Pro propose aussi une connexion Wi-Fi qui, si nous la testons, n’est toutefois pas prise en compte dans le calcul de la note finale. Un bon point dans son cas, puisqu’elle n’est pas particulièrement performante. Le Wi-Fi n se montre tout particulièrement décevant, le realme 7 Pro cumulant un faible débit en réception et une directivité assez marquée. Le premier problème revient aussi en Wi-Fi a, b et ac et l’on retrouve aussi une forte directivité en Wi-Fi b. S’il s’en sort globalement mieux en envoi, le realme 7 Pro n’excelle donc réellement jamais en Wi-Fi.

L'autonomie

S’il est un peu plus petit que son aîné, le realme 7 Pro inclut une batterie un peu plus grosse : 4500 mAh, contre 4200 mAh. Cela se ressent sur notre test d’autonomie. Le nouveau modèle a tenu 10h40. C’est certes proche des 10h02 du realme 6 Pro, mais un peu meilleur tout de même. C’est néanmoins sur la charge qu’il promet d’écraser ce dernier, puisqu’il est compatible avec la technologie SuperDart 65 W est livré avec le chargeur idoine, à connecter évidemment sur son port USB-C. Il suffit donc d’un peu plus de 30 minutes pour voir l’indicateur de batterie passer de 0 à 100 %.

Realme 7 Pro

© LaboFnac

Autonomie

Note d'autonomie Temps de charge
1:40
7

Conclusion

Le realme 7 Pro ravira les amateurs de vidéos avec son bel écran AMOLED et son système audio stéréo, même si les haut-parleurs utilisés n’offrent pas un son d’une qualité exceptionnelle. Il est de plus possible d’utiliser un casque filaire ou Bluetooth au besoin, et le nouveau milieu de gamme de realme devrait aussi combler les plus pressés avec la technologie SuperDart 65 W permettant de recharger sa batterie de 4500 mAh à toute vitesse. Soulignons d’ailleurs que l’autonomie n’est pas en reste, même si d’autres modèles font encore un peu mieux sur ce segment. Le realme 7 Pro propose avec cela un Snapdragon 720G assorti de 8 et 128 Go de mémoire qui suffiront amplement pour un usage classique, ainsi qu’un appareil photo principal de 64 mégapixels offrant de très bons résultats de jour, et assez satisfaisants en faible luminosité. On regrette néanmoins l’abandon du zoom optique présent sur le realme 6 Pro, qui pourrait donc davantage convenir aux amateurs de photo et propose aussi un affichage 90 Hz, en IPS toutefois. Dans l’ensemble, le realme 7 Pro reste néanmoins une belle proposition sous la barre des 350 euros, et plus encore sous celle des 300 euros lorsqu’il fait l’objet de promotions...

Note technique du Labo

Autonomie

Note d'autonomie Temps de charge
1:40
7

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
87.910406.91

Photo & vidéo

 
6.3

Communication

2G 3G 4G
78.17.6

Audio

Sortie casque HP
5.16.7

A partir de 269€00 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.