LaboFnac

Test Labo de l’Oppo R15 Pro : très grand écran, autonomie longue durée… et petits défauts

Oppo R15 Pro

Avec son R15 Pro, Oppo teste son entrée sur le marché hexagonal. Il livre ici un smartphone au design facilement reconnaissable et au coloris qui fait mouche, ainsi qu'à la prise en main agréable et aux qualités multiples. Son écran AMOLED convainc globalement, malgré quelques faiblesses en colorimétrie. Si le choix d'un Snapdragon 660 laisse perplexe, la puce se comporte convenablement, et l'on apprécie des performances multimédias de bonne facture, en audio comme en photo, le tout sur un smartphone qui capte bien le réseau. Ajoutons également un stockage généreux et extensible, une reconnaissance des visages rapide et surtout une excellente autonomie. Dommage tout de même que ce smartphone se contente d'un port micro-USB 2.0 qui détone clairement avec le reste de sa partition - d'autant qu'il est facturé au prix fort -, que son logiciel Color OS manque un peu de maturité et que l'on n'y trouve pas de LED de notification. Reste que pour les amateurs de très grands écrans, ce R15 Pro se classe parmi les smartphones à considérer.

Note technique du Labo

  • - Grand écran AMOLED
  • - Très bonne autonomie
  • - Bonne prestation multimédia globale
  • - Couche logicielle perfectible
  • - Pas de port USB Type-C
  • - Pas de LED de notification

A partir de 649€00 sur Fnac.com Acheter

Oppo ne commercialisera pas son Find X avant la rentrée dans l'Hexagone. En attendant son fleuron au design pour le moins original, la marque chinoise, qui fait ses débuts commerciaux, mise sur un autre mobile : le R15 Pro. S'il est plus abordable que son camarade, série R oblige, l'appareil ne se situe pas moins dans une fourchette haut de gamme. Est-il à la hauteur des nombreux terminaux Android qui occupent ce segment ? Réponse dans ce test.

Écran sans bords, appareil photo coulissant… Le Find X d’Oppo constitue une excellente manière, pour Oppo, de faire connaître sa marque sur de nouveaux marchés dont la France fait partie. Mais la marque chinoise, dont le large catalogue est encore méconnu dans l’Hexagone, compte plusieurs gammes de produits. Les Find sont ainsi les plus perfectionnés, et sont généralement les ambassadeurs des dernières innovations de la marque. Un peu moins perfectionnés, mais tout de même haut de gamme, les séries R misent généralement sur un design très soigné et des caractéristiques équilibrées pour séduire.

Oppo R15 Pro

© Fahim Alloul / LaboFnac

L’Oppo R15 Pro s’inscrit donc dans cette lignée. Ce grand smartphone mesure 156,5 x 75,2 x 8 mm et pèse 180 grammes. Il abrite un écran OLED de 6,28 pouces affichant 2280 x 1080 pixels. Le smartphone est animé par un SoC Snapdragon 660 couplé à 6 Go de mémoire vive, dispose de 128 Go de stockage avec le soutien d’un port microSD et est alimenté par une batterie de 3430 mAh. Du NFC, du Bluetooth 5.0 ainsi qu’une compatibilité avec toutes les bandes de fréquences 4G exploitées en France sont également au menu. Terminons par la photographie : deux capteurs de 20 (f/1.7) et 16 mégapixels (f/1.7 également) siègent à l’arrière, tandis qu’un appareil de 20 mégapixels est en charge des selfies à l’avant.

L'ergonomie et le design

L’Oppo R15 Pro est indéniablement un grand smartphone, avec ses dimensions de 56,5 x 75,2 x 8 mm pour 180 grammes. Néanmoins, il reste relativement compact au regard de la diagonale de son écran. Pour comparaison, avec un afficheur plus petit de 0,8 pouce, le Samsung Galaxy S9+ est un peu plus long (158,1 mm) et plus épais (8,5 mm), et même un peu plus lourd (189 grammes). Le smartphone coréen peut cependant miser sur des bordures d’écran latérales plus fines et se targuer ainsi d’être très légèrement plus étroit (73,8 mm), ce qui influe logiquement de manière positive sur la qualité de prise en main. Ce R15 Pro ne démérite pas pour autant, mais risque de poser des difficultés aux petites mains. Elles auront en effet quelques difficultés à atteindre les touches de réglage du volume, situées assez haut sur la tranche gauche du mobile.

Oppo R15 Pro

© Fahim Alloul / LaboFnac

On note l’emploi d’un dos vitré qui, dans le coloris rouge que nous avons essayé, marque naturellement les traces de doigts… qui restent toutefois peu visibles. Un bon point, de même que l’adoption d’un lecteur d’empreintes dorsal non pas rond, mais oblong : il optimise ses chances d’être accessible aux mains les moins grandes. Au passage, soulignons la rapidité du déverrouillage par empreintes, mais aussi par reconnaissance faciale. Contrairement à certaines marques concurrentes, il ne nécessite aucun clic et fonctionne donc de manière transparente. La marque reste ici prudente sur la sécurisation qu’elle apporte. Elle indique, dans le menu « Empreinte, visage et passcode » (la qualité de la traduction reste donc perfectible) que « votre téléphone peut être débloqué par une personne vous ressemblant ou un objet de forme similaire ».

Oppo R15 Pro

© Fahim Alloul / LaboFnac

Le smartphone est pour le reste doté d’un châssis soigné avec son tour en métal, quoique l’on regrette que ses tranches ne soient pas davantage adoucies, mais aussi qu’il soit livré avec une protection d’écran déjà posée et peu agréable sous les doigts. Elle pourra facilement être ôtée et remplacée. En revanche, il est dommage que malgré le positionnement haut de gamme du R15 Pro, il se contente d’un port micro-USB 2.0 et fasse l’impasse sur le connecteur Type-C que l’on était en droit d’espérer. Au moins peut-on se consoler en constatant que les ports microSD et jack sont maintenus. Pour finir, notez que la coque vitrée du R15 Pro est glissante, et que les chutes, lorsqu’il n’est pas posé parfaitement à plat, sont à craindre. On ne peut que conseiller d’opter pour une coque de protection.

  • Oppo R15 Pro

    © Fahim Alloul / LaboFnac

  • Oppo R15 Pro

    © Fahim Alloul / LaboFnac

L'écran

Avec son lecteur d’empreintes placé au dos, l’Oppo R15 Pro gagne une place précieuse qui permet à son écran d’en occuper 86 % de la façade. Un excellent score, les modèles dont l’écran dépasse les 80 % d’occupation de la façade étant encore rares sur le marché. Côté définition en revanche, pas de record à attendre. La Full HD+ étant la norme sur les terminaux à écran 18:9, on retrouve 2280 x 1080 pixels sur de nombreux terminaux concurrents, dont par exemple le Honor 10 dont la diagonale mesure 5,84 pouces. Mécaniquement, donc, la résolution du R15 Pro est moindre, avec ici 399 ppp mesurés. C’est toutefois loin d’être un problème, hormis peut-être pour les yeux les plus perçants.

Oppo R15 Pro

© Fahim Alloul / LaboFnac

Le smartphone d’Oppo profite ainsi d’un afficheur pour le moins confortable dont les atouts ne s’arrêtent pas à son simple format. On relève en effet un excellent contraste. Nous l’avons mesuré à 484:5 avec 5 % de blanc, OLED oblige. Pour comparaison, les très bons Samsung Galaxy S9 et Huawei P20 Pro ne dépassent pas 383:5 pour le premier, et 397:5 pour le second. Il faut ajouter à ce contraste une faible directivité qui fait de se smartphone un modèle très agréable à utiliser. Nous avons mesuré en Labo, pour une luminosité de 223 cd/m2 dans l’axe, une luminosité de 214 cd/m2 à 15°, puis de 175 cd/m2 à 30° et de 109 cd/m2 à 45°. Comprenez que non seulement le contenu affiché sur le mobile reste lisible même lorsqu’il est incliné et sans booster excessivement sa luminosité, mais aussi que le R15 Pro se paie le luxe d’être légèrement meilleur que les deux concurrents précédemment cités.

Oppo R15 Pro gamut

© LaboFnac

Il faut tout de même, pour finir, relativiser ces bons points. Très moyen en matière de gamma, avec des dégradés perfectibles, le R15 Pro affiche une colorimétrie passable, avec un delta U’V’ moyen de 0,024. Un examen plus précis montre que la restitution du rouge, souvent critique, est ici très bonne, mais que le bleu et le vert sont mal maîtrisés et souffrent de dérives. Oppo propose tout de même, dans les paramètres de son mobile, une option permettant de régler manuellement la température des couleurs affichées. Notez également qu’un « Mode nuit » est proposé. Il correspond au filtre de lumière bleue que proposent les marques concurrentes.

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
67.510399.06

L'interface utilisateur

Ce R15 Pro permet de découvrir Color OS, proposé ici en version 5.0 et basé sur la version 8.1 Oreo d’Android. Notez d’ailleurs qu’Oppo promet le lancement rapide d’Android P, dont l’annonce est attendue avant la fin de l’été, sur ce smartphone. Un point rassurant, le suivi des mises à jour constituant un gage de qualité auprès de l’utilisateur.

Oppo R15 Pro

© LaboFnac

Cette interface est relativement classique, quoique déroutante et parfois imparfaite. L’écran d’accueil, tout d’abord, ne contient aucun widget permettant par exemple d’accéder à la météo du jour sans lancer d’application. Les apps, justement, sont réunies sur les panneaux de cet accueil, puisque l’interface ne propose pas de tiroir d’applications. Les utilisateurs qui le souhaitent ne peuvent pas l’activer dans les paramètres du mobile, en l’absence d’option dédiée. Il faudra donc passer par un lanceur d’applications alternatif, à télécharger sur le Play Store, pour en profiter.

Sur ce panneau d’accueil trônent les applications d’Oppo. Elles restent peu nombreuses, et incluent un gestionnaire de fichiers pratique et quelques outils. On apprécie, parmi les options proposées, la possibilité de réaliser des captures d’écran vidéo et de cloner certaines applications (pratique pour les détenteurs de plusieurs comptes WhatsApp par exemple, d’autant que le smartphone peut accueillir deux SIM). On comprend un peu moins pourquoi Opera est défini comme navigateur web par défaut, alors même que Chrome est installé dans le dossier réservé aux applications Google. Au rayon des incompréhensions, la gestion des notification pas franchement simple proposée par Color OS : pour supprimer une notification, il faut effectuer un balayage de droite à gauche, puis cliquer sur supprimer. Pas vraiment pratique pour les utilisateurs les plus intensifs. On regrette également l’absence de mode multi-fenêtres, pourtant adapté à ce grand écran, et celle d’une option logicielle permettant de masquer son encoche d’une bande noire. Dernier point regrettable : aucune LED de notification n’indique la réception de messages. Là encore, les power users pourront être déçus.

En revanche, il est à noter que les traductions hasardeuses ou absentes (« mot de passe » reste « passcode » sur le téléphone) sont rares, et que les débuts de Color OS sont prometteurs. De nombreux thèmes sont ainsi proposés, les raccourcis dans la barre de notification sont riches et l’ensemble est simple à prendre en main.

Les performances

Le R15 Pro fait appel à un chipset mobile relativement rare sur le marché, à savoir le Snapdragon 660 de Qualcomm. La puce, basée sur huit cœurs Kryo (4 à 2,2 GHz et 4 à 1,8 GHz), correspond davantage à du milieu qu’à du haut de gamme. Elle est ici flanquée de 6 Go de mémoire vive, quand les autres mobiles équipés de cette puce se contentent généralement de 4 Go. C’est notamment le cas du Nokia 7 Plus que nous avons récemment testé.

Le Snapdragon 660, mis à l’épreuve de notre test JavaScript, se comporte légèrement mieux sur le R15 Pro que sur le smartphone de HMD. Il parvient tout de même à afficher 14 fps à l’exécution de processus très légers, soit un temps de réponse de 71 ms. En revanche, dès que les tâches qui lui sont soumises se compliquent, la chute se fait sentir. Le mobile n’affiche plus que 5 fps à l’exécution de processus ordinaires (187 ms), sans toutefois vraiment tomber davantage par la suite. Les processus complexes font monter ce temps d’exécution à 228 ms (4 fps), qui n’évolue d’ailleurs que très peu à notre palier maximum (251 ms, soit 4 fps). Pour comparaison, le Nokia 7 Plus était quant à lui tombé à 3 fps et, au mieux, n’avait pas excédé les 12 fps.

Oppo R15 Pro

© LaboFnac

À l’usage, le smartphone ne pose pas de problème particulier. Ses 6 Go de RAM lui permettent de basculer d’une app à l’autre sans souci, et nous n’avons pas noté de ralentissement particulier à l’usage. Un mode « Accélération de jeu » est d’ailleurs proposé au lancement de jeux pour booster les performances du mobile, bien que l’amélioration soit difficile à percevoir. On apprécie néanmoins qu’un mode Ne pas déranger (gestion et blocage des notifications) y soit associé.

La photo et la vidéo

L’Oppo R15 s’inscrit dans la tendance du moment. Il présente donc un capteur principal de 16 mégapixels avec une optique équivalente à un 25 mm et une ouverture à f/1.7. Le second, de 20 MP, conserve la même focale et la même ouverture.

Oppo R15 Pro

© Fahim Alloul / LaboFnac

L’application photo du smartphone, pour commencer, a encore quelques progrès à faire. Il faut en effet balayer l’écran latéralement pour accéder aux divers modes qu’elle offre (portrait, panorama, slow-motion…). Hormis cela, elle permet d’accéder à des réglages bienvenus, telle la gestion du HDR, un mode Pro et un zoom 2x. Pour quels résultats ? Nous avons soumis le R15 Pro à nos tests Labo. L’appareil photo dorsal offre une bonne résolution,  avec comme souvent une qualité légèrement meilleure sur les côtés qu’au centre de l’image, mais une homogénéité correcte dans l’ensemble. L’appareil permet de recadrer jusqu’à 60 % les clichés sans perte de résolution sur un tirage de 20 x 30 cm, ce qui constitue une très bonne performance. Celle-ci est encore plus satisfaisante avec le second capteur dorsal. Dommage néanmoins que l’optique du premier capteur dorsal présente quelques problèmes d’aberrations chromatiques, quand le second capteur présente des défauts optiques toutefois imperceptibles à l’œil nu. Enfin, toujours au dos, on remarque un lissage important des détails, même à 500 Lux, associé à une saturation et à des soucis d’exposition, tandis que des artefacts nuisent à la restitution des textures par le second capteur. Notez que le mode portrait, qui propose divers types d’éclairage, permet de réaliser des photos sympathiques, à condition de désactiver le mode « Beauté », systématiquement activé par défaut (en façade et au dos), et qui lisse de manière outrancière les traits des sujets.

En façade, l’appareil de 20 MP (f/2.0) livre des résultats corrects et sans trop de déformations, les bords de l’image affichant une meilleure qualité que le centre. Son optique présente quelques défauts, corrigés par le logiciel d’Oppo, qui concède néanmoins un lissage visible nuisant à la restitution des détails. Globalement performant en termes de photographie, d’autant qu’il offre de belles possibilités de recadrage, le smartphone n’offre pas de stabilisation logicielle, ce qui peut se ressentir sur les vidéos.

  • Oppo R15 Pro

    Sans zoom © LaboFnac

  • Oppo R15 Pro

    Avec zoom © LaboFnac

  • Oppo R15 Pro

    © LaboFnac

  • Oppo R15 Pro

Photo & vidéo

 
5.9

Le rendu audio

L’Oppo R15 Pro s’en sort honorablement au rayon de l’audio, sans toutefois exceller. L’appareil a le mérite de conserver une prise jack, toujours pratique, qui en outre propose une prestation très correcte. Si le rapport signal sur bruit est loin d’être idéal, la sortie casque limite la distorsion et restitue très bien la bande passante. Les écouteurs fournis par Oppo sont quant à eux de bonne facture en ne concédant que très peu de distorsion. La bande passante acoustique est néanmoins moyenne et, surtout, le casque isole mal le bruit extérieur, notamment les aigus. Sa sensibilité moyenne est pour sa part correcte, puisque nous l’avons mesurée à 58 mV.

Réponse en fréquence

De son côté, le haut-parleur du R15 Pro assure une puissance honorable de 67 dB. Sa réponse en fréquence, comme souvent sur les smartphones, laisse clairement de côté les graves et voit les aigus disparaître rapidement au-delà de 5 kHz. De quoi passer des appels sans problème donc, puisque les médiums sont bien restitués, mais ce haut-parleur n’est pas franchement adapté à une écoute musicale digne de ce nom.

Réponse en fréquence

Audio

Sortie casque Casque HP
7.96.86.1

La qualité de réception (performances radio)

Arrivée en France oblige, Oppo s’est conformé aux exigences des réseaux locaux et supporte désormais l’ensemble des fréquences hexagonales, ce qui n’était pas systématique à l’époque où ses modèles n’étaient disponibles qu’à l’import. La marque s’offre en outre de très bonnes performances en matière de réseaux.

Le R15 Pro bénéficie d’une très bonne sensibilité au réseau GSM, légèrement atténuée par un peu de directivité. Une faiblesse dont souffre un peu plus encore le smartphone en 3G, bien qu’il compense par une excellente sensibilité. Si le R15 Pro manque un peu de sensibilité sur les bandes 3 et 7 (1800 et 2600 MHz), le smartphone compense par une faible directivité et d’excellents débits. Il est en outre très sensible à la bande 800 MHz, dont les antennes portent le plus loin. Bref, le R15 Pro pourra capter dans à peu près toutes les situations, même dans les zones peu couvertes, ce qui est pour le moins rassurant.

Communication

2G 3G 4G
8.57.58.8

L'autonomie

Dans la moyenne des smartphones, mais sans jouer les recordmen, l’Oppo R15 Pro dispose d’une batterie de 3430 mAh. On devine que si Oppo n’est pas allé plus loin, c’est pour maintenir l’épaisseur de son smartphone à 8 mm et éviter les risques de surchauffe.

Cette batterie livre néanmoins de très bons résultats. Le smartphone, compatible avec la technologie VOOC avec un chargeur adapté, demande 1h38 pour une charge complète. Il réalise en outre une très bonne performance à notre test d’autonomie web, puisqu’il surclasse la plupart des ténors de ce domaine, avec 10h27 d’usage avant extinction. Une impression qui s’est confirmée à l’usage, le smartphone permettant de dépasser sans souci la journée d’utilisation.

Autonomie

Note d'autonomie Temps de charge
1:38
10

Conclusion

Avec son R15 Pro, Oppo teste son entrée sur le marché hexagonal. Il livre ici un smartphone au design facilement reconnaissable et au coloris qui fait mouche, ainsi qu'à la prise en main agréable et aux qualités multiples. Son écran AMOLED convainc globalement, malgré quelques faiblesses en colorimétrie. Si le choix d'un Snapdragon 660 laisse perplexe, la puce se comporte convenablement, et l'on apprécie des performances multimédias de bonne facture, en audio comme en photo, le tout sur un smartphone qui capte bien le réseau. Ajoutons également un stockage généreux et extensible, une reconnaissance des visages rapide et surtout une excellente autonomie. Dommage tout de même que ce smartphone se contente d'un port micro-USB 2.0 qui détone clairement avec le reste de sa partition - d'autant qu'il est facturé au prix fort -, que son logiciel Color OS manque un peu de maturité et que l'on n'y trouve pas de LED de notification. Reste que pour les amateurs de très grands écrans, ce R15 Pro se classe parmi les smartphones à considérer.

Note technique du Labo

Autonomie

Note d'autonomie Temps de charge
1:38
10

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
67.510399.06

Photo & vidéo

 
5.9

Communication

2G 3G 4G
8.57.58.8

Audio

Sortie casque Casque HP
7.96.86.1

A partir de 649€00 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.