LaboFnac

Test Labo du Samsung Galaxy S20 Ultra 5G : que vaut le plus perfectionné des Galaxy S20 ?

Samsung Galaxy S20 Ultra 5G

Difficile de ne pas tomber sous le charme de ce Galaxy S20 Ultra 5G. Évidemment, il faut savoir où vous mettez les pieds avec ce smartphone assez massif. Mais sa taille est largement justifiée par ses capacités multimédias. Regarder des vidéos ou jouer à des jeux compatibles 120 Hz est un petit bonheur sur l’énorme écran QHD+ de 6,9 pouces à l’excellent rendu. Il s’agit de plus de l’un des meilleurs photophones du marché. Alors certes, vous ne pourrez pas vraiment photographier l’espace avec son Space Zoom 100x. Néanmoins, il reste possible de faire des grossissements très satisfaisants jusqu’à 30x, et le module principal de 108 mégapixels s’en sort très bien dans la plupart des conditions. De plus, Samsung a encore un peu amélioré une interface déjà excellente, qui rend l’appareil très agréable à utiliser au quotidien. Également prêt pour le réseau mobile de demain avec sa compatibilité 5G, le Galaxy S20 Ultra offre d’ailleurs une bonne qualité de réception (4G, 3G et 2G). S’il est un réel défaut à pointer du doigt, outre l’absence regrettable de la prise casque encore présente sur les Galaxy S10, ce serait l’autonomie. Avec une batterie de 5000 mAh sous le capot, nous attendions monts et merveilles dans ce domaine. À l’usage, l’autonomie est très correcte, mais pas tout à fait à la hauteur de cette capacité gargantuesque. Pour autant, le dernier fleuron de Samsung reste un excellent choix autant pour les amateurs de photo que pour les accros à Netflix et les consommateurs de multimédia en général.

Note technique du Labo

  • - Un écran géant et de qualité
  • - Qualité des photos prise avec l’appareil principal de 108 mégapixels
  • - Un zoom enfin à même de rivaliser avec les meilleurs
  • - Prêt pour la 5G
  • - On attendait mieux d'une batterie de 5000 mAh
  • - Format tout de même imposant

A partir de 1259€00 sur Fnac.com Acheter

Après la gamme Galaxy S10 en 2019, Samsung a décidé de brûler les étapes en passant directement aux Galaxy S20 cette année. Et pour l’occasion, le constructeur coréen se fend de trois nouveaux modèles. Nous testons ici le plus impressionnant du lot, le Galaxy S20 Ultra 5G.

Nous ne vous apprendrons sans doute rien en vous disant que la gamme Galaxy S représente depuis toujours le nec plus ultra de chez Samsung. Mais là où un seul modèle représentait autrefois la quintessence du savoir-faire du constructeur coréen, il faut désormais composer avec une multiplication des références puisque nous avons droit à pas moins de trois Galaxy S20 cette année. Outre le S20 5G et le S20+, un Galaxy S20 Ultra 5G s’est également invité à la fête en 2020. Et comme son nom le laisse entendre, il s’agit du plus huppé de la bande. Pour ce modèle, Samsung n’a fait aucune concession et semble y avoir jeté tous les composants les plus haut de gamme qui lui sont tombés sous la main. Pour vous en convaincre, passons ensemble en revue ses principales caractéristiques techniques, avant d’entrer dans le vif du test.

Samsung Galaxy S20 Ultra 5G

© LaboFnac

Le Galaxy S20 Ultra 5G embarque pour commencer un très grand écran Dynamic AMOLED de 6,9 pouces au format 20:9, pour une définition de 1440 x 3200 pixels. Cet écran se trouve de plus protégé par du verre Corning Gorilla Glass 6, et offre la certification HDR10+, ainsi qu’un taux de rafraîchissement de 120 Hz toutefois disponible uniquement en Full HD. Ce taux est en effet bloqué à 60 Hz avec la définition native. Sous son capot, les entrailles de la bête battent au rythme d’un chipset Samsung Exynos 990, flanqué de 12 Go de mémoire vive (RAM) et 128 Go de stockage interne sur la version que nous testons. Fait assez rare de nos jours pour être souligné : il est possible d’étendre le stockage par le biais d’une carte microSD, qui prend place le cas échéant dans le second emplacement nano-SIM. D’ailleurs, en plus d’être double SIM, le smartphone propose aussi une compatibilité eSIM.

Mais c’est surtout du côté de la photo que le S20 Ultra 5G se distingue de ses petits frères. Il intègre en effet un module photo principal de 108 mégapixels (26 mm / f/1,8 / 0,8 µm), un module ultra grand-angle de 12 Mpx (13 mm / f/2,2 / 1,4 µm), un module TOF 3D et enfin un téléobjectif 10x (103 mm / f/3,5 / 0,8 µm) qui s’appuie sur un capteur de 48 Mpx. Samsung promet aussi que le zoom hybride Space Zoom permet un grossissement pouvant aller jusqu’à 100x. Les fonctions de captation photo et vidéo disposent aussi d’une stabilisation avancée. Une caméra frontale avec capteur de 40 Mpx (26 mm / f/2,2 / 0,7 µm) vient compléter l’arsenal photographique du smartphone. Côté vidéo, l’appareil se distingue puisqu’il est capable de filmer jusqu’en 8K à 24 i/s.

L’ensemble tourne sous Android 10, sur lequel le constructeur a plaqué son interface One UI 2. L’alimentation est quant à elle confiée à une grosse batterie de 5000 mAh, compatible avec la charge rapide 45 W. Samsung ne fournit toutefois qu’un chargeur 25 W. Enfin, comme son nom le laisse entendre, le smartphone s’avère compatible avec le réseau 5G. Il est donc paré pour le futur.

L'ergonomie et le design

Avec son écran de 6,9 pouces, le Galaxy S20 Ultra 5G ne joue évidemment pas dans la cour des smartphones compacts. Néanmoins, son écran occupant près de 90 % de sa face avant, l’appareil ne souffre pas non plus d’un gabarit démesuré avec des dimensions de 167 x 76 x 8,8 mm. Ce beau bébé pèse également 222 grammes. Un poids conséquent, dans la fourchette haute pour un grand modèle.

Heureusement, l’ensemble est vraiment bien réparti et l’on n’a jamais l’impression de tenir une petite brique. Il reste néanmoins préférable d’utiliser le smartphone à deux mains. En effet, même si certaines fonctions logicielles viennent faciliter la vie pour un usage à une seule main, l’emploi des deux est indispensable pour atteindre toutes les zones de l’écran sans risquer de faire tomber l’appareil.

Samsung Galaxy S20 Ultra 5G

© LaboFnac

L’avant et l’arrière étant en verre, nous imaginons que les possesseurs de ce smartphone n’auront que modérément envie de tester sa solidité en cas de chute. On note d’ailleurs au passage que Samsung a le bon goût de fournir une coque transparente avec son téléphone.

Si l’écran géant retient particulièrement l’attention côté face, c’est le bloc photo qui ne manquera pas d’attirer les regards côté pile, c’est-à-dire au dos du produit. Ledit bloc est non seulement de grande taille, mais il affiche surtout une épaisseur conséquente, d’environ deux millimètres. Cela n’a rien de dramatique vu le gabarit du smartphone, mais cela ajoute encore de l’épaisseur à un produit pas spécialement fin pour les standards actuels. On se demande aussi pourquoi Samsung n’a pas centré ce bloc optique. En l’état, il crée un déséquilibre lorsque vous posez le smartphone sur une surface plane (comme une table) et que vous appuyez dans la zone supérieure gauche de l’écran.

Samsung Galaxy S20 Ultra 5G

© LaboFnac

Pour le reste, le design du Galaxy S20 Ultra 5G est classique et sans folie, en tout cas pour la version noire que nous testons ici. Ce qui n’empêche pas le téléphone de se montrer sobre, élégant et particulièrement bien fini. Ses boutons sont tous situés sur le flanc droit et tombent bien sous les doigts. Mais le design reste presque secondaire sur ce téléphone. Car c’est bien l’énorme écran qui captera votre attention la majeure partie du temps. Et les bordures autour de l’afficheur étant très fines, on a souvent l’impression de ne tenir qu’un écran en main.

Enfin, on note que Samsung a finalement supprimé la prise mini-jack jusqu’ici maintenue dans la série S et ne propose donc plus ici qu’une prise USB-C pour les connexions filaires, tandis qu’un lecteur d’empreintes digitales a été placé sous l’écran. Nous n’avons d’ailleurs pas grand-chose à redire sur ce dernier dans la mesure où il s’est avéré parfaitement réactif lors de notre test.

Samsung Galaxy S20 Ultra 5G

© LaboFnac

L'écran

Grand, et même très grand avec sa diagonale de 6,9 pouces, l’écran du Galaxy S20 Ultra 5G parvient à tout de même à proposer un affichage d’une grande finesse, grâce à sa définition de 3200 x 1440 pixels. Il offre ainsi une résolution de 510 ppp adaptée à la lecture de tous types de contenus. Il convient toutefois de noter que cette définition QHD+ n’est pas toujours disponible. Elle est en effet incompatible avec le taux de rafraîchissement de 120 Hz que les joueurs devraient tout particulièrement apprécier, en contrepartie d’une définition inférieure, puisque l’affichage est alors limité à la Full HD+. C’est d’ailleurs cette définition qui est sélectionnée par défaut, et elle est tout à fait suffisante pour la majorité des usages.

Il suffit néanmoins de se rendre dans les paramètres d’affichage pour modifier le taux de rafraîchissement et la résolution d’écran. Samsung offre le choix entre 60 Hz (standard) et 120 Hz pour le premier, alors que trois résolutions d’écran sont disponibles : QHD+, Full HD+ et HD+. Au-delà du confort visuel, ces options sont également là pour la batterie. Plus le taux de rafraîchissement est élevé, plus l’écran consomme d’énergie et il en va de même pour la résolution.

Gamut de l'écran du Samsung Galaxy S20 Ultra 5G

© LaboFnac

Outre sa définition et son taux de rafraîchissement parmi les plus élevés du marché, mais impliquant donc des choix à l’usage, l’écran du Galaxy S20 Ultra séduit également par son excellent contraste, mesuré à 586:5 pour le rapport du blanc 100 % sur du blanc 5 %. AMOLED oblige, le noir est ici absolu et notre protocole prévoit donc de ne pas en tenir compte dans le rapport de contraste. On note par ailleurs un gamma perfectible, tandis que les couleurs, même dans le mode vif activé par défaut, restent très proches de notre gamut de référence (sRGB). Aucune dérive importante n’a en effet été constatée, et le Delta U’V’ moyen s’en ressent : 0,01 seulement.

Concernant la directivité enfin, le Galaxy S20 Ultra se classe là aussi parmi les meilleurs avec une perte limitée de luminosité jusqu’à un angle de 30°, comme en attestent nos mesures de 229 cd/m2 face à l’écran, puis de 211 et 160 cd/m2 à 15 et 30° d’inclinaison. Au-delà toutefois, l’écran risque d’apparaître peu lisible. Moins de 100 cd/m2 restent ainsi perceptibles à 45°.

Directivité de l'écran du Samsung Galaxy S20 Ultra 5G

© LaboFnac

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
8.37.89510.65

L'interface utilisateur

Les nouveaux Samsung Galaxy S20 tournent sous Android 10. Mais ce n’est pas vraiment face au système d’exploitation mobile de Google que l’utilisateur se retrouve lorsqu’il allume son smartphone. Comme toujours, Samsung a plaqué ici sa propre interface utilisateur, à savoir One UI 2. Rappelons que l’interface One UI a été inaugurée l’année dernière, et qu’elle avait fait l’unanimité. Sans surprise, le nouveau cru capitalise sur ce succès. One UI 2 n’innove pas outre mesure cette année, se contentant d’améliorer l’existant et de proposer quelques fonctions supplémentaires intéressantes, plutôt que de noyer l’utilisateur sous des nouveautés peu pertinentes.

One UI sur le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G

© LaboFnac

Ainsi, le cœur de l’interface se révèle identique. Il s’agit donc toujours d’une surcouche assez légère, complète et au design agréable. Pour ce dernier point, il est évidemment possible de la personnaliser à outrance, à travers des thèmes que vous trouverez sur le Galaxy Store de Samsung. Vous avez la possibilité de l’utiliser avec un tiroir d’applications, ou sans, applications et dossiers étant alors disposés sur les écrans d’accueil. On retrouve par ailleurs la possibilité de naviguer par des gestes plutôt qu’avec les boutons de navigation habituels. De même, la barre latérale qui permet de ranger des raccourcis vers des applications est à nouveau de la partie elle aussi. L’interface fourmille d’options de personnalisation, mais rien ne vous oblige à les utiliser, puisque le système a le bon goût de ne pas vous les jeter à la figure. C’est particulièrement appréciable, car cela permet de tester les possibilités à son rythme, afin de trouver la meilleure configuration possible en fonction de votre usage.

Au rayon des nouveautés, citons la fonction Quick Share, qui est un Air Drop à la sauce Samsung. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec cette fonction de l’écosystème Apple, sachez qu’elle offre la possibilité de partager facilement des fichiers avec cinq personnes autour de vous. Après un premier appairage en Bluetooth, le smartphone crée une sorte de réseau privé (en Wi-Fi) avec les autres utilisateurs de smartphones Samsung.

One UI sur le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G

© LaboFnac

La fonction “sous-titres instantanés” (Live Caption) a aussi été intégrée au S20 Ultra 5G. Une fleur faite par Samsung à Google, car elle permet de sous-titrer automatiquement, en temps réel et sans connexion tous les types de contenus audio du téléphone, tels que des podcasts et des vidéos. Elle se destine avant tout à faciliter la vie des personnes sourdes et malentendantes. Mais elle peut aussi rendre service aux autres lorsqu’ils se trouvent dans un environnement bruyant. Seul petit bémol, Live Caption n’est pour l’instant compatible qu’avec la langue anglaise, ce qui réduit forcément son intérêt pour la grande majorité des utilisateurs français.

Samsung a également regroupé toutes les fonctions de réalité augmentée qu’il a développées au fil des ans au sein d’une application AR Zone.

Au-delà de ces nouveautés, il est bon de préciser que pratiquer One UI 2.1 lorsque l’écran est configuré en 120 Hz est un véritable plaisir visuel. Les petites animations de transition sont nombreuses – mais discrètes – et participent à donner un côté un peu organique à une interface qui n’a jamais été aussi fluide et réactive.

One UI sur le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G

© LaboFnac

Les performances

Smartphone premium oblige, le Galaxy S20 Ultra intègre le chipset mobile le plus performant de la branche semi-conducteurs de Samsung – et le plus performant de chez Qualcomm aux États-Unis. On y retrouve ainsi l’Exynos 990, comprenant pour les parties qui nous intéressent ici un CPU octa-core dont les coeurs – deux M5 customisés, deux Cortex-A76 et quatre Cortex-A55 – sont cadencés entre 2,73 et 2 GHz ainsi qu’un GPU Mali-G77 s’appuyant sur onze unités de calcul (MP11). Samsung a en outre le bon goût d’associer pas moins de 12 Go de RAM à cette puce, qui toutefois ne brille pas spécialement sur notre test de performance à base de JavaScript.

Des quatre séquences JavaScript exécutées dans le navigateur web du Galaxy S20 Ultra, la première, et plus légère, a demandé 62 ms pour s’afficher. Un temps raisonnable que l’on peut convertir en un framerate moyen de 16 fps, toutefois loin d’être exceptionnel. Et le smartphone premium de Samsung perd pied dès le second palier de notre test. Le temps d’exécution monte à 135 ms (7 fps). Sans surprise, les séquences les plus lourdes ne font que l’achever, puisque l’on relève alors des temps de 194 puis 250 ms, soit 5 et 4 fps. On attendait donc mieux, surtout pour un smartphone de son calibre, mais le Galaxy S20 Ultra reste au-dessus de la moyenne des smartphones Android et, surtout, se montre très réactif au quotidien.

La photo et la vidéo

Même s’il fait le plein de composants tous plus huppés les uns que les autres, la fonction photo reste le point sur lequel le Galaxy S20 Ultra 5G est attendu de pied ferme. Samsung a su répondre aux attentes d’abord du côté des caractéristiques puisque son nouveau smartphone intègre tout ce qu’on était en droit d’espérer d’un tel modèle. Comme expliqué en début d’article, il dispose d’un module photo principal de 108 mégapixels (26 mm / f/1,8 / 0,8 µm), d’un module ultra grand-angle de 12 Mpx (13 mm / f/2,2 / 1,4 µm), d’un module TOF 3D et enfin d’un téléobjectif 10x (103 mm / f/3,5 / 0,8 µm) qui s’appuie sur un capteur de 48 Mpx. Le clou du spectacle est à aller chercher du côté du “Space Zoom”, qui offre un grossissement hybride jusqu’à 10 fois, et qui peut même grimper à 100x en numérique.

Samsung Galaxy S20 Ultra 5G

© LaboFnac

On sait par expérience que les constructeurs aiment arborer des caractéristiques impressionnantes sur leurs fiches techniques, mais que le résultat n’est pas toujours à la hauteur des promesses. Qu’en est-il dans le cas de ce Space Zoom ? Le Galaxy S20 Ultra 5G profite clairement d’un des meilleurs grossissements disponibles à l’heure actuelle. Mais il ne fait pas non plus mieux que les meilleurs du genre. Lorsque vous poussez le zoom jusqu’à 100x, on parvient certes à distinguer des détails invisibles à l’œil nu. Mais le rendu est très pixellisé et pas vraiment exploitable en tant que photographie. En revanche, les photos s’avèrent tout à fait correctes jusqu’à 30x, avec à la fois un niveau de détails satisfaisant et un traitement propre. Ce qui est déjà très bien à l’usage.

One UI sur le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G

© LaboFnac

Du côté du capteur principal de 108 mégapixels, les résultats se montrent très satisfaisants dans l’ensemble. Comme c’est systématiquement le cas avec les capteurs très haute résolution, un système de pixel binning y est associé en mode automatique, mais Samsung innove un peu puisqu’il combine non pas quatre pixels en un comme la plupart de ses concurrents, mais neuf pour sortir ici des clichés de 12 mégapixels. Un procédé impose d’éviter les recadrages importants sur les clichés pris en automatique. Un mode 108 mégapixels est néanmoins proposé et permet d’y remédier, les clichés profitant là d’ailleurs d’un piqué remarquable, au prix toutefois d’un poids évidemment bien plus élevé.

Ce mode 108 mégapixels se montre un peu moins efficace dans l’obscurité en revanche, la petite taille des photosites ne leur permettant pas de capter beaucoup de lumière. Le pixel binning permet de limiter la montée en ISO et l’apparition du bruit, avec des résultats un peu plus propres à la clé quoique toujours pas au niveau des meilleurs smartphones dans le domaine, que sont les P40 de Huawei. Les récents Mi 10 de Xiaomi, qui emploient d’ailleurs le même capteur de 108 mégapixels, ont également fait un peu mieux dans notre Labo. Soulignons par ailleurs qu’un mode nuit est proposé, et permettra de rattraper un peu de détails dans les zones sombres, au risque toutefois de se retrouver avec des clichés aux couleurs peu naturelles.

S’il n’excelle donc pas dans l’obscurité, l’appareil photo principal du Galaxy S20 Ultra se défend tout de même très bien et compense qui plus est par ses autres qualités, lui permettant de livrer une prestation d’ensemble parmi les toutes meilleures. Soulignons d’ailleurs aussi que les clichés délivrés montrent une belle homogénéité, la restitution des éléments en périphérie se montrant aussi bonne qu’au centre en dépit de légères déformations dues à l’optique grand-angle (26 mm).

Photo prise avec le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G (grand-angle)

Photo prise avec le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G (grand-angle) © LaboFnac

Photo prise avec le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G (zoom x2)

Photo prise avec le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G (zoom x2) © LaboFnac

Photo prise avec le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G (zoom x10)

Photo prise avec le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G (zoom x10) © LaboFnac

Photo prise avec le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G (zoom x30)

Photo prise avec le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G (zoom x30) © LaboFnac

Photo prise avec le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G (zoom x100)

Photo prise avec le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G (zoom x100) © LaboFnac

En plus de ce module de 108 mégapixels, et du téléobjectif évoqué plus tôt, le Galaxy S20 Ultra propose aussi un module ultra grand-angle de 12 mégapixels toutefois moins bluffant. Le niveau de détails apparaît évidemment moins bon ici, et la qualité se dégrade quelque peu en périphérie avec l’apparition de déformations certes contenues, mais inévitables avec une optique 13 mm. Il est d’ailleurs à noter que c’est là l’une des focales les plus courtes du marché, mais donc pas le meilleur module ultra grand-angle du marché, même s’il délivre des résultats satisfaisants dans l’ensemble. Côté vidéo, le Galaxy S20 Ultra se distingue par sa capacité à filmer en 8K (24 i/s), et il est à noter que les fonctions de captation photo et vidéo disposent d’une stabilisation avancée (optique et/ou électronique).

À l’avant, le smartphone propose une caméra de 40 mégapixels ayant l’avantage de profiter d’un autofocus. Les selfies présentent de ce fait un piqué au-dessus de la moyenne, en plus d’une homogénéité assez rare pour ce type de modules. De légères déformations ne sont néanmoins pas à exclure et ce module délivre de piètres performances en basse luminosité, malgré l’utilisation du pixel binning là encore. Soulignons en effet que les selfies sortent ici en 10 mégapixels par défaut. Un mode permet néanmoins de profiter de la pleine résolution du capteur, et l’on retrouve également les modes Nuit et Portrait déjà évoqués pour le bloc arrière.

Concernant l’interface de la fonction photo d’ailleurs, elle apparaît comme un peu chiche et confuse dans un premier temps. Elle ne propose en effet que les fonctions les plus utilisées dans un premier temps, à savoir “Photo”, “Vidéo” et “Single Take”. Nous reviendrons sur cette dernière dans quelques instants. Pour trouver les modes Portrait, Panoramique, etc., il faut appuyer sur le bouton “Plus”. Voilà qui ne serait pas très ergonomique s’il n’était pas possible de rajouter ces modes cachés directement dans le menu initial, ce qui permet ensuite d’y accéder immédiatement.

One UI sur le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G

© LaboFnac

Enfin, un mot sur le mode Single Take. Ce mode permet de filmer pendant quelques secondes puis d’extraire des photos nettes de la vidéo. C’est le système qui choisit automatiquement l’image qu’il estime être la meilleure du groupe à l’aide de l’intelligence artificielle. Mais il est également possible de la choisir manuellement. Vous pourrez ensuite appliquer des filtres si le cœur vous en dit, et même réaliser des GIF ou des courtes vidéos.

Photo & vidéo

 
6.7

Le rendu audio

Si les Galaxy S20 introduisent au sein de la série phare de Samsung des évolutions notables dans la plupart des domaines, c’est aussi la première génération à ne pas proposer de prise mini-jack. Rappelons en effet que les Galaxy S10 faisaient partie des rares terminaux haut de gamme à en être encore pourvus l’an dernier. Samsung a donc décidé cette année de se ranger du côté de la majorité, et la solution la plus simple de connecter un casque au Galaxy S20 Ultra, puisqu’aucun adaptateur n’est fourni dans le coffret, sera le Bluetooth. À condition bien sûr d’avoir un modèle compatible. Côté smartphone, c’est évidemment le Bluetooth 5.0 qui est supporté, et il est à noter que nous avons relevé une sensibilité satisfaisante de 54 dB.

Bien sûr, le Galaxy S20 Ultra est également doté d’un haut-parleur, ou plutôt de deux, dont il ne faudra toutefois pas attendre de miracles, malgré un rendu stéréo convaincant. Les médiums sont largement favorisées et le son risque donc de paraître un peu pauvre pour le visionnage de films/séries et l’écoute de musique. Samsung ne propose donc là guère qu’une solution de dépannage.

Réponse en fréquence

Audio

Sortie casque HP
5.16.4

La qualité de réception (performances radio)

Si la 5G doit encore être déployée dans l’Hexagone, le Galaxy S20 Ultra est bien compatible et donne ainsi l’assurance de pouvoir en profiter dès l’apparition des premières offres commerciales. En attendant, il faudra néanmoins se contenter de 4G au mieux, et le dernier fleuron de Samsung devrait permettre d’en profiter dans de bonnes conditions, et cela peu importe la bande de fréquence utilisée ou presque. Nos tests ont en effet mis en avant une connexion un peu plus faible sur la bande 8 que sur les cinq autres pouvant être utilisées pour la 4G en France, à savoir les bandes 3, 7, 20, 1 et 28, mais le Galaxy S20 Ultra s’en tire globalement très bien. Et c’est d’ailleurs aussi le cas en 3G et 2G.

Dans la partie réseau toujours, soulignons que le smartphone supporte le Wi-Fi 6 que nous ne sommes toutefois pas encore en mesure de tester, notre équipement s’arrêtant pour l’heure au Wi-Fi ac. Il est d’ailleurs à noter que le Galaxy S20 Ultra offre une connexion un peu décevante en Wi-Fi ac, du moins en réception. C’est d’ailleurs aussi le cas en Wi-Fi a tandis qu’il faudra veiller à bien orienter le smartphone pour disposer d’une bonne connexion en Wi-Fi b et n, même s’il délivre là encore des performances plus que satisfaisantes dans l’ensemble.

Communication

2G 3G 4G
8.18.48.2

L'autonomie

Avec sa dalle QHD+ de 6,9 pouces au taux de rafraîchissement de 120 Hz, le Galaxy S20 Ultra était attendu au tournant sur le plan de l’autonomie. Samsung l’a heureusement équipé d’une batterie de 5000 mAh permettant de limiter la casse, puisqu’il a tenu 10 heures et 50 minutes avant de s’éteindre sur notre test d’autonomie. Un temps satisfaisant, quoique loin de ce qu’ont réalisé les smartphones les plus endurants. Rappelons néanmoins que différentes options sont proposées pour prolonger l’autonomie, notamment au niveau de l’affichage justement.

Il est par ailleurs à noter que le Galaxy S20 Ultra est compatible avec la charge rapide 45 W. Il faudra néanmoins investir dans un chargeur adapté pour en profiter, Samsung se contentant d’accompagner son smartphone d’un chargeur 25 W permettant de passer de 0 à 100 % de batterie en un peu moins de 1h30. La charge sans fil est également prise en charge, et utilisable aussi en “inversée”. Il est ainsi possible d’utiliser le smartphone pour recharger un autre appareil compatible avec la charge sans fil.

Autonomie

Note d'autonomie Temps de charge
1:26
10

Conclusion

Difficile de ne pas tomber sous le charme de ce Galaxy S20 Ultra 5G. Évidemment, il faut savoir où vous mettez les pieds avec ce smartphone assez massif. Mais sa taille est largement justifiée par ses capacités multimédias. Regarder des vidéos ou jouer à des jeux compatibles 120 Hz est un petit bonheur sur l’énorme écran QHD+ de 6,9 pouces à l’excellent rendu. Il s’agit de plus de l’un des meilleurs photophones du marché. Alors certes, vous ne pourrez pas vraiment photographier l’espace avec son Space Zoom 100x. Néanmoins, il reste possible de faire des grossissements très satisfaisants jusqu’à 30x, et le module principal de 108 mégapixels s’en sort très bien dans la plupart des conditions. De plus, Samsung a encore un peu amélioré une interface déjà excellente, qui rend l’appareil très agréable à utiliser au quotidien. Également prêt pour le réseau mobile de demain avec sa compatibilité 5G, le Galaxy S20 Ultra offre d’ailleurs une bonne qualité de réception (4G, 3G et 2G). S’il est un réel défaut à pointer du doigt, outre l’absence regrettable de la prise casque encore présente sur les Galaxy S10, ce serait l’autonomie. Avec une batterie de 5000 mAh sous le capot, nous attendions monts et merveilles dans ce domaine. À l’usage, l’autonomie est très correcte, mais pas tout à fait à la hauteur de cette capacité gargantuesque. Pour autant, le dernier fleuron de Samsung reste un excellent choix autant pour les amateurs de photo que pour les accros à Netflix et les consommateurs de multimédia en général.

Note technique du Labo

Autonomie

Note d'autonomie Temps de charge
1:26
10

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
8.37.89510.65

Photo & vidéo

 
6.7

Communication

2G 3G 4G
8.18.48.2

Audio

Sortie casque HP
5.16.4

A partir de 1259€00 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

  • ounerbouks

    Beaucoup d’erreurs dans ce test je trouve 🙂
    Une caméra frontale avec capteur de 40 Mpx (103 mm / f/3,5 / 0,8 µm) ? 103mm F3.5 pour l’avant 🙂
    Samsung fournit d’ailleurs un chargeur de 45 W, non c’est un 25w !
    l est par ailleurs à noter que le Galaxy S20 Ultra est compatible avec la charge rapide 45 W de Samsung, laquelle permet de passer 0 à 100 % de batterie en un peu moins de 1h30 avec le bloc secteur fourni, On est largement plus proche des 1h avec le 25w fourni !

  • Bonjour,
    Effectivement, nous corrigeons ces coquilles. En revanche, le test d’autonomie a été réalisé comme toujours avec le chargeur fourni avec le smartphone 🙂 Le temps de charge mesuré correspond à un « vrai » 100 % mesuré en laboratoire, qui généralement demande un peu plus de temps à atteindre que le 100 % affiché par le logiciel du smartphone.
    Bonne journée !

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.