LaboFnac

Test Labo du Samsung Galaxy Z Fold2 5G : le papillon est sorti de sa chrysalide

test Samsung Galaxy Z Fold2

Pour son troisième smartphone pliant, et son deuxième au format Fold, c’est-à-dire s’ouvrant comme un livre, Samsung passe à la vitesse supérieure. Les pierres d’achoppement de son premier modèle sont oubliées, telle cette imposante encoche à l’intérieur du smartphone désormais remplacée par un discret poinçon. Flanqué d’un bel écran intérieur et d’un tout aussi joli écran extérieur, le Galaxy Z Fold2 bénéficie d’une interface plus adaptée et se montre satisfaisant sur le plan des performances, de l'autonomie ou encore de la photo. Bref, il n’est pas question de rapport qualité-prix pour ce modèle, dont le surcoût tient évidemment à son format, mais Samsung tient désormais un appareil que l’on prend plaisir à utiliser en mode tablette, et qui n’a plus à rougir face aux smartphones conventionnels.

Note technique du Labo

  • - Beaux écrans à l’intérieur comme à l’extérieur
  • - Disparition de la disgracieuse encoche
  • - Bonnes performances globales
  • - Un poids en hausse

A partir de 2020€00 sur Fnac.com Acheter

Samsung délivre, après les Galaxy Fold et Z Flip, son troisième smartphone pliant sous le nom de Galaxy Z Fold2. Un appareil visant à améliorer la prestation du premier Fold, qui bénéficie ainsi de composants mis à jour et des nouveautés inaugurées par le Z Flip. Le fabricant coréen a-t-il mis le doigt sur la bonne formule ? Pour le savoir, nous avons testé ce Galaxy Z Fold2 en Labo.

Samsung Galaxy Z Fold2

© LaboFnac

Ça y est. Un an après le premier smartphone pliant, le Galaxy Fold, le format n’est plus exceptionnel. Le Coréen a rapidement lancé un Galaxy Z Flip, avec une pliure horizontale lui permettant de se plier comme un modèle à clapet, rappelant les beaux jours des “portables”, et apporte cette année une seconde version à son Galaxy Fold. Baptisé Galaxy Z Fold2, il fait d’ailleurs le pont entre les deux appareils, conservant le format général du premier tout en adoptant les qualités, plus abouties peut-être, du second.

Des améliorations techniques ont été apportées au smartphone, qui profite à la fois d’un écran intérieur plus grand (7,6 pouces) et d’un Cover Display situé à l’extérieur plus grand lui aussi, puisqu’il mesure désormais 6,23 pouces. Sous son capot se cache la puce de Qualcomm la plus puissante du moment, le Snapdragon 865+, accompagné de 12 Go de mémoire vive. Le smartphone est pourvu de 256 ou 512 Go de stockage, d’une batterie de 4500 mAh compatible avec la charge 25 W, et bien sûr d’un triple module photo dorsal (trois fois 12 Mpx, avec grand-angle, ultra-grand-angle et zoom), ainsi que d’un appareil photo pour selfies de 10 Mpx. Ajoutons que le terminal est compatible avec la 5G.

L'ergonomie et le design

Le Galaxy Z Fold 2 ressemble beaucoup au premier Galaxy Fold, et nous ne reviendrons pas sur l’effet “wow” qu’il produit au premier démarrage. Concentrons-nous sur les différences entre le smartphone qui nous intéresse ici et son prédécesseur. Le Galaxy Fold était imposant, et son successeur l’est encore plus, pesant près de 20 grammes de plus, pour un total de 282 grammes. Une fois plié, il mesure 159,2 x 68 x 16,8 mm, se montrant un peu plus large et épais que son aîné (160,9 x 62,9 x 15,5 mm). Pas de quoi changer radicalement la prise en main, d’autant qu’une fois ouvert, l’appareil impose une préhension à deux mains pour la navigation.

Samsung Galaxy Z Fold2

© LaboFnac

Toujours aussi bien assemblé, le smartphone bénéficie d’une charnière annoncée plus durable, mais l’intérêt de cette nouvelle génération tient surtout à l’arrivée d’un écran poinçonné, côté intérieur. Car le Galaxy Fold, rappelez-vous, composait avec une importante encoche réservée à ses capteurs, franchement inesthétique. C’en est donc désormais fini, le Galaxy Z Fold2 adoptant un poinçon beaucoup plus en phase avec la tendance du marché. On rappelle que la légère pliure au milieu de l’écran, lorsqu’il est à plat, reste visible.

Par ailleurs, l’écran extérieur du smartphone, le Cover Display, profite lui aussi d’une nette amélioration : limité à 4,6 pouces sur le Galaxy Fold, il mesure désormais 6,23 pouces. Cela change vraiment tout à l’usage. Dans une journée d’utilisation normale, il arrive en effet assez souvent que vous n’ayez pas l’envie de déployer le grand écran, par exemple pour consulter rapidement vos réseaux sociaux, pour répondre à un SMS, ou même simplement parce que vous n’avez pas envie de mobiliser vos deux mains. Ces opérations n’étaient vraiment pas agréables sur le petit écran du premier Fold.

Samsung Galaxy Z Fold2

© LaboFnac

Avec les 6,23 pouces de l’afficheur du Fold 2, on a l’impression d’utiliser un smartphone classique. Certes, avec son format 25:9, cet afficheur est un peu plus en longueur que ceux des téléphones habituels. Mais le ressenti est radicalement différent et on se prend à utiliser l’écran du Fold 2 exactement comme on le ferait avec un autre smartphone. Il reste toutefois compliqué d’utiliser cet écran à une seule main, car même si vous avez les doigts longs, il est impossible d’atteindre la partie haute de l’affichage avec le pouce.

Samsung Galaxy Z Fold2

© LaboFnac

Pour le reste, rien ne change réellement, traces de doigts incluses, et Samsung ne propose pas plus que sur le Galaxy Fold de port pour carte microSD. Seul le lecteur d’empreintes a été déplacé, puisqu’il est désormais placé sur le bouton d’allumage du produit.

Comme sur le premier Fold, il faut veiller à bien se mettre en face de l’écran pour ne pas voir la pliure. Mais une fois l’habitude prise, on a vraiment l’impression de tenir une petite tablette. C’est là la grande force du concept. Sur le Fold 2, il est vraiment possible de lire une BD, un manga ou de consulter et modifier un tableau Excel ou une présentation PowerPoint. Après quelques jours avec le téléphone, on se prend à l’utiliser sans réfléchir en mode plié pour téléphoner, répondre à des messages ou consulter les réseaux sociaux, puis à l’ouvrir sans même réfléchir dès qu’il s’agit de regarder des vidéos, de jouer, de modifier une présentation, d’écrire un texte un peu long ou de lire un manga.

Samsung Galaxy Z Fold2

© LaboFnac

De notre point de vue, s’il ne fallait garder qu’un indicateur sur la pertinence du format du Fold2, ce serait vraiment celui des usages que nous venons d’évoquer. Au-delà de la phase de test, nous avons vraiment continué à utiliser assez naturellement le smartphone-tablette pour des usages normalement impensables pour nous sur un téléphone portable. Le Z Fold2 séduira donc tout autant les amateurs de très grands écrans et de produits originaux.

L'écran

Nous le précisions plus haut, l’écran du nouveau Z Fold2 est un plaisir pour les yeux. Grâce à son poinçon beaucoup plus esthétique que l’encoche de son aîné, mais aussi à sa compatibilité avec le HDR 10+ et, plus encore, avec un taux de rafraîchissement adaptatif de 120 Hz maximum. Comme sur le Galaxy Note 20 Ultra, il s’adapte donc automatiquement aux contenus affichés. Ajoutez à cela une définition de 1768 x 2208 pixels, soit une résolution de 373 ppp, un taux d’occupation de la surface intérieure du téléphone flirtant avec les 89 % et bien sûr une grande diagonale, et vous obtenez un smartphone – ou plutôt une tablette – très agréable à utiliser.

Samsung Galaxy Z Fold2

Gamut de l’écran principal © LaboFnac

Les qualités techniques de cette dalle AMOLED pliante sont indéniables. La colorimétrie est maîtrisée, quelques rares écarts étant décelables par nos sondes dans le rouge, et le delta u’v’ est limité à 0,009. Le contraste n’est pas en reste, puisqu’il s’élève ici à 526:5, et le gamma convenable. Cet écran a enfin le mérite d’être peu directif. Pour une luminosité de 205 cd/m2 de face, 18 cd/m2 sont perceptibles à 15° d’inclinaison, puis 136 cd/m2 à 30°, et enfin 77 cd/m2 à 45°. Ce n’est pas le meilleur, mais le smartphone n’a pas de quoi rougir. D’autant que lorsqu’il est posé, il peut être plié partiellement (en mode paysage) pour offrir le meilleur angle de vue possible à l’utilisateur.

Samsung Galaxy Z Fold2

© LaboFnac

Nous le précisions plus haut, l’écran principal du Galaxy Z Fold2 est complété par un Cover Display de 6,23 pouces occupant 81 % de la façade de l’appareil. C’est un progrès indéniable, puisque son prédécesseur était beaucoup plus petit. Il s’agit là aussi d’une dalle Super AMOLED (816 x 2260 pixels), très étirée donc, et protégée par ce qui se fait de mieux sur le marché. Elle est en effet recouverte de Corning Gorilla Glass Victus, c’est-à-dire la 7e génération et dernière en date du fabricant américain. Sa colorimétrie est parfaitement maîtrisée, son contraste très élevé (619:5) et sa directivité faible : il est tout aussi satisfaisant que l’écran intérieur du smartphone.

Samsung Galaxy Z Fold2

Gamut du Cover Display © LaboFnac

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
8.58.29380.84

L'interface utilisateur

Samsung Galaxy Z Fold2

© LaboFnac

L’ajout de la charnière du Galaxy Z Flip permet de bloquer l’écran dans n’importe quelle position. Vous pouvez aussi décider de l’utiliser en mode “tente”, pour par exemple regarder une vidéo sans avoir à tenir le téléphone. Et l’interface du smartphone, basée sur Android 10 (avec Samsung One UI 2.5) met à l’honneur le Flex Mode découvert sur le Galaxy Z Flip. Il est donc possible de n’ouvrir que partiellement le smartphone pour profiter d’une interface adaptée à certaines applications, tel l’appareil phot, avec deux zones d’affichage distinctes.

Le smartphone est bien sûr du reste adapté au multifenêtrage et, si certaines apps ont du mal à gérer son format particulier, il faut avouer que le grand écran du smartphone est particulièrement approprié pour des usages tels que la lecture, de mangas ou d’autres types de contenus d’ailleurs. Bref, c’est un outil proche de la tablette et qui bénéficie des avantages de cette catégorie. Pour le reste, le Galaxy Z Fold2 propose une interface riche, similaire à celle des Galaxy Note 20 Ultra ou Galaxy S20 FE que nous avons également testés.

  • Samsung Galaxy Z Fold2 test

    © LaboFnac

  • Samsung Galaxy Z Fold2 test

    © LaboFnac

  • Samsung Galaxy Z Fold2 test

    © LaboFnac

Les performances

Pas de traitement différent entre les différents marchés, à la différence des Galaxy S et Note : tous les Galaxy Z Fold2 sont pourvus du Snapdragon 865+ de Qualcomm. En attendant le Snapdragon 875, c’est donc bien la plus puissante des puces de la marque que l’on retrouve au sein du smartphone. Gravée en 7 nm, elle compte huit cœurs, dont un Kryo 585 à 3,09 GHz, trois Kryo 585 à 2,42 GHz et quatre Kryo 585 à 1,8 GHz, ainsi qu’un GPU Adreno 630 pour la partie graphique. Ce chipset est flanqué d’une généreuse quantité de mémoire vive : 12 Go.

À l’usage, rien à dire, le smartphone tourne comme un charme, que l’on utilise son grand ou son petit écran. Comme bien souvent dans l’univers d’Android, les résultats théoriques montrent une optimisation moins réussie que sur iOS, mais le modèle de Samsung n’a pas à rougir : il affiche, à notre test JavaScript, jusqu’à 18 fps (temps de réponse de 55 ms) à l’exécution de processus légers. Aux trois niveaux suivants, par ordre de difficulté, il tombe ainsi à 9 fps (112 ms), 5, puis 4 fois (184 et 250 ms). Pas d’inquiétude à avoir pour les joueurs les plus acharnés.

Samsung Galaxy Z Fold2 test

© LaboFnac

La photo et la vidéo

Le Galaxy Z Fold2 propose un triple module photo dorsal dont les capteurs, à la différence des Galaxy Note ou S de l’année, affichent tous la même définition de 12 mégapixels. Le principal est donc complété par une optique grand-angle (f/1,8) avec stabilisation optique, option que l’on retrouve avec le deuxième à optique téléphoto (zoom 2x, f/2,4). Un ultra-grand-angle (123°, f/2,2) ferme la marche.

Le module principal permet d’obtenir des résultats de bonne qualité. Le centrage et l’homogénéité sont excellents, mais la résolution ne permet pas, du moins lors de notre test portant sur un tirage théorique de 20 x 30 cm, de réaliser d’importants recadrages. Nous n’avons pas relevé de défauts optiques pénalisants, hormis une légère tendance à la déformation géométrique, et avons noté une sensibilité moyenne, qui a toutefois le mérite d’offrir un niveau de détail à peu près similaire à 500 comme à 250 lux. Ajoutons tout de même que Samsung propose un mode nuit qui permet de retrouver davantage d’informations, mais dont l’efficacité dépend largement de la stabilité du photographe. Nous avons par ailleurs noté, à l’usage, une tendance au traitement appliqué par Samsung à saturer légèrement les couleurs. Le mode zoom permet quant à lui de conserver un bon niveau de détails, et l’ultra-grand-angle est satisfaisant, avec un peu de déformation. Le Galaxy Z Fold2 offre donc un ensemble polyvalent, mais pas tout à fait au niveau des ténors du marché.

Ajoutons que le smartphone permet de filmer jusqu’en 4K à 60 fps et de réaliser des ralentis jusqu’à 960 i/s en HD (240 i/s en Full HD). Son module photo avant (10 Mpx, avec optique f/2,2) souffre comme bien souvent d’une résolution assez médiocre et d’un manque de détails en basse luminosité.

  • Samsung Galaxy Z Fold2 test

    Au grand-angle © LaboFnac

  • Samsung Galaxy Z Fold2 test

    Au zoom © LaboFnac

  • Samsung Galaxy Z Fold2 test

    À l’ultra-grand-angle © LaboFnac

  • Samsung Galaxy Z Fold2 test

    © LaboFnac

  • Samsung Galaxy Z Fold2 test

    © LaboFnac

  • Samsung Galaxy Z Fold2 test

    © LaboFnac

  • Samsung Galaxy Z Fold2 test

    © LaboFnac

  • Samsung Galaxy Z Fold2 test

    De nuit, en mode automatique © LaboFnac

  • Samsung Galaxy Z Fold2 test

    La même photo nocturne, avec mode nuit © LaboFnac

Photo & vidéo

 
5.3

Le rendu audio

Comme le premier Galaxy Fold, le Galaxy Z Fold2 est équipé de haut-parleurs stéréos signés de la marque AKG, membre de l’écosystème Samsung. Leur puissance a été confirmée par nos tests Labo, qui ont également mis en lumière une faiblesse dans les graves, très étouffés en-deçà de 160 Hz.

Réponse en fréquence

Rappelons également que le smartphone n’est pas équipé de prise jack, et impose donc d’utiliser des écouteurs filaires USB-C, ou tout simplement un modèle Bluetooth. L’appareil est compatible avec la norme 5.0 et nous avons mesuré en Labo une sensibilité très satisfaisante de 56 dB.

Audio

Sortie casque HP
5.17.2

La qualité de réception (performances radio)

Comme nous le précisions en préambule, le Galaxy Z Fold2 est compatible avec le réseau 5G qui s’apprête à faire ses débuts en France. Le smartphone offre une prestation très convenable, sur l’ensemble des bandes de fréquence, de la 2G à la 4G. On remarque d’ailleurs une parfaite homogénéité des résultats obtenus sur toutes les fréquences 4G (bandes 1, 3, 7, 8, 20 et 28).

Nous avons également évalué à titre indicatif les performances du smartphone en matière de WiFi. Il faut rappeler à ce titre qu’il est compatible avec le WiFi a, b, g, n, ac et ax (WiFi 6). Là aussi, l’appareil est à la fois efficace en émission et en réception sur toutes les normes évaluées (du a au ac).

Communication

2G 3G 4G
7.37.77.8

L'autonomie

Le Galaxy Z Fold2 n’est pas équipé d’une, mais de deux batteries, qui cumulent à elles deux une capacité de 4500 mAh. C’est à peine plus que les 4380 mAh du premier Fold. Dans les faits, il faut noter qu’au mieux, le smartphone a enduré 11h52 d’usage lors de notre test, avec son plus petit écran seulement. Il faut donc s’attendre à un peu moins, selon que vous utilisez peu ou beaucoup son grand écran. Quant au plein du total, avec le chargeur fourni par Samsung, il nous a demandé 1h40. Une bonne performance pour cet appareil compatible avec la charge 25 W, mais aussi avec la charge sans fil jusqu’à 11 W. La charge inversée est d’ailleurs possible, pour alimenter une paire d’écouteurs true wireless, par exemple.

Conclusion

Pour son troisième smartphone pliant, et son deuxième au format Fold, c’est-à-dire s’ouvrant comme un livre, Samsung passe à la vitesse supérieure. Les pierres d’achoppement de son premier modèle sont oubliées, telle cette imposante encoche à l’intérieur du smartphone désormais remplacée par un discret poinçon. Flanqué d’un bel écran intérieur et d’un tout aussi joli écran extérieur, le Galaxy Z Fold2 bénéficie d’une interface plus adaptée et se montre satisfaisant sur le plan des performances, de l'autonomie ou encore de la photo. Bref, il n’est pas question de rapport qualité-prix pour ce modèle, dont le surcoût tient évidemment à son format, mais Samsung tient désormais un appareil que l’on prend plaisir à utiliser en mode tablette, et qui n’a plus à rougir face aux smartphones conventionnels.

Note technique du Labo

Autonomie

Note d'autonomie Temps de charge
1:40
10

Ecran

Respect des couleurs Contraste et progressivité Directivité Densité
8.58.29380.84

Photo & vidéo

 
5.3

Communication

2G 3G 4G
7.37.77.8

Audio

Sortie casque HP
5.17.2

A partir de 2020€00 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.