LaboFnac

Prise en main des Huawei FreeBuds Pro : une réduction de bruit enthousiasmante

test Huawei FreeBuds Pro

Après ses FreeBuds 3 et 3i certes réussis, mais sans fonction leur permettant réellement de se démarquer, Huawei entend faire date dans l’univers de l’annulation de bruit active appliquée à des écouteurs true wireless. Ses FreeBuds Pro, lors de nos premiers essais, ont montré à la fois un fonctionnement simple, quoique nécessitant un petit temps d’adaptation pour maîtriser leurs contrôles tactiles, et une application efficace sur Android, plus encore pour les smartphones Huawei, mais encore absente de l’univers Apple. Hormis cette limitation, la qualité audio et surtout l’efficacité de la réduction de bruit active des écouteurs nous ont pour leur part séduits, cette ANC paraissant partie pour s’imposer parmi les meilleures sur le marché du true wireless. Nous vérifierons bien sûr ces premières impressions lors d’un test Labo complet.

A partir de 159€99 sur la Fnac.com Acheter

Huawei propose désormais trois types d'oreillettes true wireless, les FreeBuds 3, les FreeBuds 3i et désormais les FreeBuds Pro. Nous avons essayé ces écouteurs à réduction de bruit active et vous livrons nos premières impressions.

Son activité mobile essuyant les bourrasques que l’on connaît, Huawei – qui néanmoins annonce cette semaine un Mate 40 Pro ultra haut de gamme – concentre une large partie de ses efforts sur son écosystème connecté. La marque chinoise a d’ailleurs officialisé au côté du smartphone son premier casque à arceau, le FreeBuds Studio, lequel vient apporter une alternative “casque” aux écouteurs qui nous intéressent ici, les FreeBuds Pro. Car il s’agit ici d’une affaire d’annulation de bruit, la spécialité de ces oreillettes true wireless.

Huawei FreeBuds Pro

© Huawei

Le design et l’ergonomie

Les FreeBuds Pro tranchent avec les FreeBuds jusqu’ici commercialisés par Huawei. C’en est fini du format semi-intra des FreeBuds 3 et 3i, la marque leur préférant un design intra-auriculaire offrant davantage de maintien. Trois paires d’embouts en silicone sont d’ailleurs fournies, de manière très classique, pour s’adapter à chacun. Au sein de l’application, une option permet d’ailleurs de tester si vous avez choisi l’embout le plus adapté à votre oreille. Le confort est au rendez-vous, pour peu que le format intra vous convienne. Il nous a de notre côté été possible de porter les écouteurs pendant plusieurs heures sans gêne particulière, d’autant qu’ils sont ultra-légers (6,1 g chacun).

Huawei FreeBuds Pro

© LaboFnac

Ces écouteurs présentent également un design revu. Fini les courbes des FreeBuds 3, le modèle Pro adopte un style beaucoup plus anguleux, avec leur tige rectangulaire, plutôt courte (le total mesure 26 mm). Celle-ci est est néanmoins truffée de capteurs, côté gauche comme côté droit, ce qui permet de bénéficier de bon nombre de contrôles. Sur les deux oreillettes, une pression rapide (ce que Huawei qualifie de “Pincer x1”) correspond aux fonctions Play/Pause/Décrocher/Raccrocher. Deux pressions permettent de passer au morceau suivant, et trois au précédent. Un balayage vers le haut augmente le volume, un vers le bas le réduit. Ces fonctions sont fixes, et ne peuvent pas être désactivées ou transformées. En revanche, la pression longue, qui permet par défaut de régler l’annulation de bruit sur l’oreillette gauche comme la droite, peut être personnalisée : sur une des oreillettes au choix, vous pouvez affecter la pression longue à l’activation de l’assistant personnel présent sur le smartphone. Dans notre cas, Google Assistant, donc. Un choix particulièrement approprié pour avoir accès à tout sans sortir son smartphone de sa poche. On notera tout de même que le contrôle tactile sur les écouteurs n’est pas si évident que cela à prendre en main. Huawei semble en avoir conscience, puisqu’il multiplie judicieusement les tutoriels pour vous faciliter la tâche. Une fois que le coup est pris, force est de constater que ces FreeBuds Pro sont pratiques à utiliser.

Huawei FreeBuds Pro

© Capture d’écran / LaboFnac

Hormis un point peut-être : ils ne sont pas très pratique à sortir de leur étui. À moins d’avoir des ongles pour les attraper plus commodément, les écouteurs sont suffisamment aimantés pour ne pas se laisser déloger sans mal. Pour les attraper plus facilement, vous pouvez par exemple les pousser légèrement vers l’avant. C’est en tout cas une difficulté que nous n’avions pas relevée sur les FreeBuds 3. Cet étui, au format oblong, à la différence de celui des FreeBuds 3, est hormis cela léger (60 grammes), et compact (7 x 5,13 x 2,46 xm) : il se glisse donc facilement dans une poche. Son couvercle à fermeture magnétique ne s’ouvre pas intempestivement lorsqu’il est glissé dans un sac : pratique. Côté connectique, on retrouve un USB-C en dessous.

Huawei FreeBuds Pro

© LaboFnac

Les écouteurs peuvent tout à fait fonctionner en l’absence d’application mobile dédiée, via une simple connexion Bluetooth. Il suffit, pour lancer l’appairage, d’appuyer sur le bouton situé sur le côté droit de leur boîtier. Un témoin lumineux situé à l’intérieur signalera son activation. Une manipulation qui intéressera forcément les utilisateurs d’iPhone, dans la mesure où l’application AI Life de Huawei n’est pas proposée sur l’AppStore. Autre point à noter : lors de notre test, le titre était proposé sur le Play Store de Google, mais pas dans sa dernière version, laquelle est nécessaire à la détection des FreeBuds Pro. Pour l’obtenir donc, il nous a fallu télécharger l’application sur l’AppGallery de Huawei (et donc l’AppGallery, au passage). Ces désagréments mis à part – et mal nécessaire, puisque l’app permet de mettre les écouteurs à jour si besoin -, Huawei propose un outil on ne peut plus commode.

Huawei FreeBuds Pro

© Capture d’écran / LaboFnac

La qualité audio et l'annulation de bruit

Les FreeBuds Pro sont équipés de transducteurs dynamiques de 11 mm chacun, promettant à la fois des basses fournies et un son puissant. Il nous faudra bien sûr soumettre les écouteurs à notre banc d’essai en Labo, mais nos premiers essais sont prometteurs : le rendu nous a semblé riche, et ne manquant effectivement pas de basses. Notez que Huawei évoque un égaliseur automatique, s’adaptant donc aux contenus écoutés. Aucune option d’égalisation n’est donc proposée dans son application mobile. On apprécie néanmoins la prise en charge de l’AAC, activé par défaut sur le Pixel 5 que nous avons utilisé lors de nos essais.

Huawei FreeBuds Pro

© Capture d’écran / LaboFnac

Plus que cette qualité audio prometteuse, qui méritera donc évaluation complète en labo, c’est la réduction de bruit assurée par les écouteurs que l’on retient. Celle-ci, promet Huawei, est capable d’étouffer jusqu’à 40 dB. Une donnée que nous nous emploierons à vérifier, là encore, en Labo. À l’usage néanmoins, nous pouvons confirmer la performance de cette ANC. Testée en open space, dans le métro ou dans la rue, elle est largement parvenue à étouffer les bruits environnants. Il est à noter que trois profils de réduction sont proposés : l’un est dédié aux environnements peu bruyants (mode Cosy), le second, Général, aux “endroits où il y a du bruit” et enfin, le mode Ultra est conçu pour les environnements les moins calmes, tels les transports en commun.

Nous avons opté pour notre part pour le mode “Dynamique”, qui bascule de l’un à l’autre en fonction du niveau de bruit détecté par les deux microphones orientés vers l’extérieur (il y en a trois en tout). Un autre mode, baptisé Perception, permet quant à lui d’amplifier les voix de vos interlocuteurs à l’extérieur. Il fonctionne lui aussi très bien, même si le rendu manque alors de naturel. Ces microphones, par ailleurs, permettent de passer des appels de bonne qualité.

Huawei FreeBuds Pro

© LaboFnac

L’autonomie

Les FreeBud Pro incluent, pour chacun des écouteurs, une batterie de 55 mAh, tandis que leur boîtier est équipé d’une batterie de 580 mAh. Huawei annonce 4 heures d’écoute avec ANC, et 7 heures d’écoute sans, sur une charge, tandis qu’ils doivent assurer 2h30 (avec ANC) ou 3h (sans) d’appels. Nous nous en remettrons pour notre part aux tests de notre Labo pour le vérifier en détail, mais avons pu pour le moment constater que les écouteurs ne nous ont pas pris en défaut, sur nos longues sessions d’écoute de podcasts, de musique et d’appels. Leur boîtier de rangement permettant de les charger un peu plus de trois fois supplémentaires, ce qui correspond à un total d’une trentaine d’heures d’écoute musicale sans ANC, il est donc possible d’emporter les écouteurs tout un weekend sans craindre la panne sèche. On retient néanmoins que les FreeBuds Pro se chargent rapidement (40 minutes environ) et qu’il faut environ une heure pour faire le plein du boîtier seul. Les propriétaires d’un smartphone Android récent pourront néanmoins faire appel à leur câble habituel, puisque l’étui est muni d’un port USB-C, ou même profiter d’une charge sans fil inversée depuis leur terminal.

Et après ?

Comme nous le mentionnions plus haut, les FreeBuds Pro sont à même de recevoir des mises à jour par le biais de l’application AI Life. Une possibilité que Huawei entend exploiter, puisque la marque vient d’annoncer la mise à jour de ses écouteurs. Ils bénéficieront donc d’ici peu d’une autonomie qu’elle promet 20 % meilleure, mais aussi d’une fonction “Find my Freebuds” qui permettra, à l’instar de ce que proposent Jabra ou Bose, de retrouver le dernier emplacement où une connexion Bluetooth au smartphone a été perçue. Sont également annoncée des améliorations pour protéger les oreilles et de quoi enregistrer des voix en haute définition. Néanmoins, ces nouveautés seront vraisemblablement réservées aux smartphones sous EmotionUI 11… c’est-à-dire aux modèles de Huawei.

Conclusion

Après ses FreeBuds 3 et 3i certes réussis, mais sans fonction leur permettant réellement de se démarquer, Huawei entend faire date dans l’univers de l’annulation de bruit active appliquée à des écouteurs true wireless. Ses FreeBuds Pro, lors de nos premiers essais, ont montré à la fois un fonctionnement simple, quoique nécessitant un petit temps d’adaptation pour maîtriser leurs contrôles tactiles, et une application efficace sur Android, plus encore pour les smartphones Huawei, mais encore absente de l’univers Apple. Hormis cette limitation, la qualité audio et surtout l’efficacité de la réduction de bruit active des écouteurs nous ont pour leur part séduits, cette ANC paraissant partie pour s’imposer parmi les meilleures sur le marché du true wireless. Nous vérifierons bien sûr ces premières impressions lors d’un test Labo complet.

A partir de 159€99 sur la Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.