LaboFnac

Test Labo des Beats Powerbeats 3 Wireless, une évolution mineure

Beats Powerbeats 3

Évolution mineure des Powerbeats 2, les Powerbeats 3 se voient dotés de la puce W1 qui équipe également les AirPods d’Apple. Ainsi, ils se connectent en Bluetooth très facilement à tous les appareils de la marque à la pomme. La gestion de l’énergie est également optimale, avec une autonomie de plus de dix heures. Résistant aux projections d’eau et à la sueur, ce casque audio a une vocation plus sportive que ses homologues. Pour ce faire, il profite d’un système d’accroche efficace tout en offrant un bon confort grâce à quelques détails qui ont été très légèrement retravaillés. Côté son, le rendu est agréable avec un infra-grave marqué, l’une des caractéristiques de la marque.

Note technique du Labo

  • - L’autonomie de la batterie
  • - Le rendu audio
  • - La configuration très simple grâce à la puce W1
  • - Le confort
  • - L’isolation passive des basses fréquences
  • - Pas d’app pour le sport

A partir de 99€99 sur Fnac.com Acheter

Après les AirPods et les BeatsX, les Powerbeats 3 profitent à leur tour de la puce W1 qui simplifie grandement le jumelage aux appareils d'Apple. Plus axés vers un usage sportif, font-ils aussi bien que les autres modèles ?

Racheté par Apple en 2014, Beats profite fort logiquement des technologies développées par la marque à la pomme. C’est notamment le cas des Powerbeats qui reviennent pour une troisième version intégrant désormais la fameuse puce W1. Celle-ci équipe notamment les BeatsX et les AirPods que nous avons déjà testés. Reste donc à voir ce que donne ce nouveau modèle.

Beats Powerbeats 3

L’ergonomie et le design

Grâce à la puce W1, la configuration des Powerbeats 3 est on ne peut plus simple. Approchez-les de votre iPhone et le tour est joué. Pas besoin de passer par le menu Bluetooth du téléphone ni de saisir le moindre code à quatre chiffres. De plus, le jumelage est également réalisé automatiquement sur tous les appareils qui sont connectés au même compte iCloud, qu’il s’agisse d’un iPad ou d’un Mac, et même de l’Apple Watch. Précision utile, les Powerbeats se connectent en Bluetooth et ils sont donc compatibles avec n’importe quelle source audio dotée de cette technologie. On perd alors simplement les fonctionnalités avancées offertes par la puce W1.

Beats Powerbeats 3

Pour le reste, les Powerbeats 3 évoluent peu par rapport à la version précédente et il faut avoir l’œil pour trouver les différences. On remarque ainsi que les écouteurs bénéficient d’un support un peu plus long sur lequel viennent se loger les embouts en silicone. Ils sont censés offrir un port plus confortable, notamment lors des longues sessions d’entraînement. On retrouve le tour d’oreille en plastique mou qui a l’avantage de bien maintenir les écouteurs en place, y compris durant les exercices sportifs les plus intenses. Le câble plat qui relie les écouteurs se fait tout de suite oublier et les Powerbeats 3 résistent à la fois à l’eau et à la sueur.

Par ailleurs, quatre paires d’embouts sont fournies et il est important de choisir la bonne non seulement en termes de confort, mais également pour assurer une bonne isolation et la qualité du son. En revanche, contrairement aux Jabra Elite Sport par exemple, les Powerbeats 3 ne sont pas accompagnés par une application dédiée au sport. Il faudra donc aller voir du côté de l’App Store pour s’équiper, à moins de rester dans l’univers de Cupertino et d’être déjà équipé d’une Apple Watch.

Beats Powerbeats 3

Aussi simples à paramétrer que les AirPods, les Powerbeats 3 se différencient dans leur mode de fonctionnement. S’agissant ici d’écouteurs Bluetooth classiques, on dispose d’une petite télécommande sur le cordon qui relie les deux écouteurs. Celle-ci est très facile d’accès et vraiment pratique pour changer de morceau, régler le volume, activer Siri ou répondre à un appel. En revanche, les capteurs de présence sont absents et les Powerbeats 3 ne passent pas automatiquement en pause quand on les retire.

Enfin, un petit étui de transport souple est fourni, tout comme un court câble micro USB pour recharger la batterie. Apple annonce jusqu’à 12 heures d’autonomie sur une seule charge et cinq minutes pour bénéficier d’une heure de musique grâce à la charge rapide Fast Fuel.

Perturbation

S’ils sont plus lourds que les AirPods, les Powerbeats 3 savent tout de même se faire oublier avec un poids limité à 24 grammes. Le tour d’oreille permet d’assurer leur maintien sans exercer de pression trop forte dans le canal auriculaire et quatre paires d’embouts de tailles différentes sont fournies. De quoi trouver celui qui correspond à votre morphologie. Bon point, le câble plat qui relie les écouteurs est plat pour éviter les nœuds et il ne procure aucune gêne au niveau de la nuque.

Pas d’inquiétude si vous avez l’intention d’utiliser les Powerbeats 3 dans les transports en commun ou au calme dans une bibliothèque. Les fuites vers l’extérieur sont inaudibles à 36 dB seulement.

Perturbation

La qualité audio

Les produits Beats sont bien connus pour délivrer des basses au-dessus de la moyenne. Et le fait est que le Powerbeats démarre très tôt dans l’infra-grave. Les basses sont bien présentes notamment à 50 Hz, mais la bande passante n’a rien d’anormal et le casque se débrouille plutôt bien dans le bas médium et les aigus. Rien à dire du côté de la distorsion, qui est excellente.

La sensibilité des Powerbeats 3 est elle aussi très bonne, et nous l’avons mesurée à 94 mV. Pas besoin de monter le volume et de drainer la batterie du baladeur pour bénéficier d’un son puissant.

Réponse en fréquence

L'isolation (passive)

L’isolation des Powerbeats 3 est meilleure que la moyenne des casques audio qui ont été testés par le Labo. S’il se montre très efficace à partir de 1 kHz, c’est néanmoins moins bon en dessous et les sons les plus graves ne sont pas aussi bien filtrés.

Isolation

Isolation passive

Isolation graves Isolation mediums Isolation aigus
379

L'autonomie

L’autonomie annoncée pour les Powerbeats 3 est de 12 heures au maximum sur une seule charge. Il est également possible de bénéficier d’une heure d’écoute avec une charge de cinq minutes seulement. Nous avons mesuré une autonomie de 11h40 avec un temps de charge de 55 minutes. Largement de quoi courir un marathon et même d’écouter de la musique lors d’un vol long courrier.

Enfin, nous avons mesuré une latence élevée de 260 ms. Pour autant, nous avons été en mesure de regarder des vidéos sans déplorer de décalage entre l’image et le son.

Conclusion

Évolution mineure des Powerbeats 2, les Powerbeats 3 se voient dotés de la puce W1 qui équipe également les AirPods d’Apple. Ainsi, ils se connectent en Bluetooth très facilement à tous les appareils de la marque à la pomme. La gestion de l’énergie est également optimale, avec une autonomie de plus de dix heures. Résistant aux projections d’eau et à la sueur, ce casque audio a une vocation plus sportive que ses homologues. Pour ce faire, il profite d’un système d’accroche efficace tout en offrant un bon confort grâce à quelques détails qui ont été très légèrement retravaillés. Côté son, le rendu est agréable avec un infra-grave marqué, l’une des caractéristiques de la marque.

Note technique du Labo

Isolation passive

Isolation graves Isolation mediums Isolation aigus
379

Confort

 
25

A partir de 99€99 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.