LaboFnac

Test Labo du Beats Studio 3 Wireless : le plein de basses en toute circonstance

Beats Studio3 Wireless

Fidèle à sa réputation, Beats by Dre livre une nouvelle fois un casque pensé pour les amateurs de basses surpuissantes. Le rendu risque donc de manquer d’équilibre pour les autres, d’autant que les aigus faiblissent assez rapidement. En dehors son affinité certaine avec les sonorités « west coast », le Studio 3 Wireless se montre idéal pour l’écoute nomade avec son excellente sensibilité, son système de réduction de bruit actif plutôt efficace et sa compatibilité Bluetooth. La distorsion, elle, est bien contrôlée. Il évitera en outre à votre entourage d’avoir à profiter de votre musique. Cette bonne isolation, dans les deux sens donc, se paye néanmoins au prix d’une force d’appui plutôt élevée autour des oreilles, et pouvant donc gêner en utilisation prolongée. Vous voilà avertis.

Note technique du Labo

  • - Bonne isolation
  • - Peu de distorsion
  • - Excellente sensibilité
  • - Trop de basses ?

A partir de 268€60 sur Fnac.com Acheter

La série Studio n’avait pas accueilli de réelles nouveautés depuis 2014 et c’est donc peu de dire que ce Studio3 Wireless est attendu au tournant. Avec trois ans de gestation, Apple a eu tout le temps d’améliorer et peaufiner son casque, qui présente d’ailleurs d’emblée deux nouveautés importantes : le chipset W1 déjà croisé sur les Airpods et la technologie Pure ANC (pour Annulation Adaptive du Bruit). Mais suffiront-elles à rattrapper le retard pris dans la série ?

Beat Studio3 Wireless

L’ergonomie et le design

Trois ans sont passées, mais le casque phare de Beats/Apple n’a pratiquement pas changé depuis. Tous les éléments présents sur le Studio Wireless sont ici de retour. On y retrouve tout d’abord un large arceau, légèrement rembourré sur l’intérieur. Comme sur les modèles précédents, il est de chaque côté prolongé par un bras à la fois rabattable, pour le rangement, et télescopique, afin de permettre d’ajuster la hauteur des écouteurs qui y sont attachés via une rotule. La mousse est ici un peu plus épaisse qu’au niveau de l’arceau, bien que pas encore suffisamment pour amortir efficacement les 794 gf exercés autour des oreilles.

Beat Studio3 Wireless

Cette force d’appui pour le moins élevée a certes l’avantage de limiter les perturbations, domaine dans lequel le Studio3 Wireless excelle, même, en limitant aussi bien les fuites des aigus que des médiums et des graves, mais il aura donc bien du mal à se faire oublier sur le crâne, surtout lors d’écoutes prolongées. D’autant qu’il n’est pas particulièrement léger non plus avec ses 260 grammes. Il saura néanmoins s’adapter à la plupart des morphologies grâce aux différents ajustements possibles, sauf peut-être aux petites têtes. L’assemblage est en outre bien mené et les matériaux paraissent d’aussi bonne qualité à la vue qu’au toucher.

Beat Studio3 Wireless

Côté commandes, enfin, rien de nouveau non plus si ce n’est que le bouton d’allumage et d’appairage Bluetooth (appui long), conservé sur l’écouteur droit avec l’indicateur de batterie et le port microUSB pour la charge, permet ici aussi d’activer/désactiver l’annulation de bruit via un double appui. L’écouteur gauche accueille lui une prise jack et les commandes de lecture. Un appui simple, double ou triple sur le logo Beats permet de lancer/mettre en pause la lecture, avancer à la piste suivante ou revenir à la précédente tandis que le volume s’ajuste via des boutons intégré au dessus et en dessous.

Beat Studio3 Wireless

Soulignons au passage qu’aucune application n’est disponible, pas même pour ajuster l’annulation de bruit active. À la place, son niveau s’adapte automatiquement à l’environnement, mais il aurait pu être bon d’avoir le choix de l’atténuer ou de filtrer les voix, par exemple afin de pouvoir entendre les annonces dans le train ou le métro tout en coupant les autres bruits. Enfin, on notera que la puce W1 d’Apple n’apporte pas grand-chose en dehors des connectivités et de l’autonomie. Pas de pause automatique au retrait du casque, comme le font les Airpods avec la même puce – associée néanmoins dans leur cas à des capteurs -, ni de veille automatique.

Beat Studio3 Wireless

Il faudra donc penser à éteindre le Studio3 Wireless après utilisation sous peine de le retrouver à sec au moment où vous en aurez de nouveau besoin, alors que d’autres modèles vendus à des tarifs similaires le font tout seul. Apple livre donc un casque élégant et bien fini, mais un peu en retard sur certains points.

Perturbation

Confort

Poids (en g) Force d'appui (en gf)
260794

La qualité audio

Sans grande surprise, le rendu audio est assez inégal en fonction du type de musique en écoute. La faute, principalement, à des basses largement favorisées face aux médiums et plus encore aux aigus qui s’effacent assez rapidement, dès 4 kHz en filaire et dès 8 kHz en Bluetooth. Bref, le Studio3 Wireless reprend la signature audio des autres casques de la marque, et plaira donc autant aux aficionados qu’il pourra déplaire aux autres, tout en ayant le mérite de ne pas laisser le mode de transmission (avec ou sans fil), pas plus que l’annulation de bruit d’ailleurs, altérer sensiblement la réponse en fréquence.

Réponse en fréquence

C’est d’ailleurs aussi valable pour la distorsion, globalement contenue, tandis que la sensibilité mesurée entre 96 et 99 mV évitera en plus d’avoir à trop pousser le volume pour profiter d’un niveau d’écoute confortable, même avec un smartphone.

L'isolation

L’une des grandes nouveautés du Studio3 Wireless est son système d’annulation active du bruit, puisque c’est le premier de la série à en intégrer un. Celui-ci est en outre capable de s’adapter automatiquement aux bruits ambiants afin de garantir des résultats optimaux. Son efficacité reste néanmoins un peu plus limitée sur les graves et les médiums que sur les aigus. Dans tous les cas, les résultats sont toujours meilleurs qu’avec les coussinets seuls, qui laissent totalement passer les bruits en en-dessous de 250Hz.

Isolation

Isolation passive

Isolation graves Isolation mediums Isolation aigus
5810

Réduction de bruit

Réduction graves Réduction mediums Réduction aigus
7710

L'autonomie

Promesse tenue pour l’autonomie, alors qu’Apple aurait pu sembler s’avancer un peu en l’annonçant doublée depuis le précédent Studio Wireless. Cette version marquée d’un petit 3 est en effet capable d’offrir 40 heures d’écoute en Bluetooth, et même 41 selon nos mesures. Il faudra néanmoins se passer d’annulation de bruit active pour en arriver là, mais le casque tient tout de même 22 heures avec. Un temps là aussi honorable.

On soulignera enfin que le casque profite de la technologie “Fast Fuel” permettant de tirer 3 heures d’écoute d’une charge de 10 minutes seulement. Il faudra néanmoins compter 3 heures 15 en moyenne pour une charge complète.

Conclusion

Fidèle à sa réputation, Beats by Dre livre une nouvelle fois un casque pensé pour les amateurs de basses surpuissantes. Le rendu risque donc de manquer d’équilibre pour les autres, d’autant que les aigus faiblissent assez rapidement. En dehors son affinité certaine avec les sonorités « west coast », le Studio 3 Wireless se montre idéal pour l’écoute nomade avec son excellente sensibilité, son système de réduction de bruit actif plutôt efficace et sa compatibilité Bluetooth. La distorsion, elle, est bien contrôlée. Il évitera en outre à votre entourage d’avoir à profiter de votre musique. Cette bonne isolation, dans les deux sens donc, se paye néanmoins au prix d’une force d’appui plutôt élevée autour des oreilles, et pouvant donc gêner en utilisation prolongée. Vous voilà avertis.

Note technique du Labo

Isolation passive

Isolation graves Isolation mediums Isolation aigus
5810

Réduction de bruit

Réduction graves Réduction mediums Réduction aigus
7710

Confort

Poids (en g) Force d'appui (en gf)
260794

A partir de 268€60 sur Fnac.com Acheter

Test réalisé par

Contenus associés

Produits similaires

Partager ce test :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.